La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

COURS DU 2 DÉCEMBRE 2013 JESSICA BOUAK – PSYCHOLOGUE CLINICIENNE LANNONCE DU VIH Impact Psychologique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "COURS DU 2 DÉCEMBRE 2013 JESSICA BOUAK – PSYCHOLOGUE CLINICIENNE LANNONCE DU VIH Impact Psychologique."— Transcription de la présentation:

1 COURS DU 2 DÉCEMBRE 2013 JESSICA BOUAK – PSYCHOLOGUE CLINICIENNE LANNONCE DU VIH Impact Psychologique

2 INTRODUCTION Maladie repérée pour la 1 ère fois en 1981 « bombe qui agit dans le silence et qui tue lentement » (Debré, 1989) Progrès médicaux importants = augmentation de lespérance de vie de 16 ans depuis 1996 (trithérapies) Enjeu de santé publique Malgré de nombreuses avancées, encore une large place à limaginaire et aux fantasmes autour de cette maladie Etape fondamentale de lannonce Bouleversement des projets de vie, impact psychologique très important

3 QUELQUE CHIFFRES Le Sida en France en ,2 millions de sérologies ont été réalisées en 2011, soit une augmentation de 4% ¼ environ des détections sont tardives Quiz connaissances…

4 La gravité perçue Le choc des mots: Sida = mort Pas de guérison En tout cas, traitement lourd avec beaucoup deffets secondaires Perturbations dans divers domaines Altération de la qualité de vie

5 Représentations sociales et symbolique de la maladie Les questionnements sur le mode de contamination sont omniprésents Les représentations sociales négatives peuvent générer un sentiment disolement Maladie qui fait peur Aspects symboliques (cft aussi cancer)

6 Lannonce Comment cela se passe? (1) Annonce qui peut avoir lieu dans des circonstances très différentes - Lors dun test volontaire - Lors de circonstances particulières - Devant des manifestations cliniques Manière de lannoncer qui conditionne beaucoup la suite (dimension traumatique) Plus ou moins brutal (importance des recommandations, du savoir-être)

7 Lannonce Comment cela se passe? (2) Loi du 4 mars 2002 et code de déontologie médicale Il ne sagit pas de dire ou ne pas dire, mais comment dire, à qui, quand? - Que sait le patient? - Que veut-il savoir? - Communiquer linformation - Evoquer les modalité de suivi Etape difficile aussi de lannonce de la mise sous traitement

8 Le choc de lannonce et premières réactions Sidération Manifestations somatiques Réactions immédiates diverses qui ne laissent pas nécessairement prévoir lattitude ultérieure (travail de deuil) Les projets sécroulent

9 Les différentes étapes du deuil Des éléments que lon peut retrouver Plusieurs deuils à faire: - Deuil de la personne séronégative - Deuil de la personne civile - Deuil dune sexualité libre Les étapes (Elizabeth Kübler-Ross) - Déni - Colère - Marchandage - Dépression - Acceptation

10 Les émotions, pensées et réactions négatives La culpabilité et la honte (le secret) Langoisse - Lattente - Langoisse de mort (mort psychique, mort identitaire, mort relationnelle) Dépression et tentative de suicide

11 Quelques mécanismes mis en œuvre Le silence, le non dit Le mensonge Lincapacité à penser Le déni La projection Lidentification à lagresseur La régression

12 Une annonce à lentourage? Annonce difficile = peur Peu de personnes dans la confidence Tabou Laveu Importance de lentourage

13 Laccompagnement par une équipe pluridisciplinaire Prise en charge par toute une équipe Ecoute bienveillante = accuser réception de la souffrance exprimée Attention à ne pas être intrusif, donner du temps (temps de la déconstruction / reconstruction) Avancer au rythme de la personne (aménagements à chaque stade) Travailler ses propres représentations pour mieux accueillir la souffrance de lautre Se préparer à accueillir un effondrement (penser au relais avec psychologue)

14 Merci de votre attention


Télécharger ppt "COURS DU 2 DÉCEMBRE 2013 JESSICA BOUAK – PSYCHOLOGUE CLINICIENNE LANNONCE DU VIH Impact Psychologique."

Présentations similaires


Annonces Google