La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

2 juillet 2013 GROUPE ACADÉMIQUE LYCÉE DES MÉTIERS Jacques LANDOT IEN Economie Gestion Guillaume SUSPENE Chargé de mission.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "2 juillet 2013 GROUPE ACADÉMIQUE LYCÉE DES MÉTIERS Jacques LANDOT IEN Economie Gestion Guillaume SUSPENE Chargé de mission."— Transcription de la présentation:

1 2 juillet 2013 GROUPE ACADÉMIQUE LYCÉE DES MÉTIERS Jacques LANDOT IEN Economie Gestion Guillaume SUSPENE Chargé de mission

2 Sommaire 1- État des lieux ; 2- Critères de labellisation ; 3- Procédure de labellisation ; 4- Procédure daudit.

3 LP + SEP – Etablissement public Académie LabellisableLabellisé Pourcentage labellisé % Rang Public POITIERS423992,86%1 CLERMONT-FERRAND201785,00%2 AMIENS483572,92%3 LILLE ,80%4 ORLEANS-TOURS563969,64%5 TOULOUSE643656,25%6 STRASBOURG432455,81%7 LYON673450,75%8 CAEN361850,00%9 REIMS (11)381950,00%9 AIX-MARSEILLE633149,21%11 CRETEIL ,76%12 VERSAILLES ,15%13 BESANCON371745,95%14 RENNES572645,61%15 BORDEAUX803645,00%16 ROUEN492244,90%17 NICE341544,12%18 GRENOBLE783443,59%19 PARIS532139,62%20 CORSE (11)8337,50%21 NANCY-METZ722433,33%22 LIMOGES (11)25832,00%23 MONTPELLIER (11)481531,25%24 DIJON (11)431330,23%25 NANTES631828,57%26 France Métropolitaine ,03%

4 Les lycées des métiers par département

5 Les lycées des métiers Secteurs LGT+LPLPTotal EffectifLabels%EffectifLabels%EffectifLabels% Public272385%211257%483573% Privé16638%3133%19737% Totaux432967%241354%674263% + 1 Lycée Professionnel dépendant du ministère de lagriculture

6 Les labels Les renouvellements des labels N°EtablissementVilleLes Labels renouvelés 1 LP et LEGT CondorcetSaint QuentinLycée des métiers 2 LP et LEGT Saint MartinAmiens Lycée des métiers de lhôtellerie et de la restauration 3 LP et LEGT Saint Vincent de Paul Soissons Prolongement pendant un an du label actuel : Lycée des métiers de la communication de la santé et du tertiaire et examen de lévolution de la situation en

7 Les 9 critères du lycée des métiers 1.Offre de formations professionnelles et technologiques dont lidentité est construite autour dun ensemble cohérent de métiers 2.Accueil de publics variés (statut scolaire, apprentis, formation continue) 3.Préparation dune gamme étendue de diplômes et titres nationaux allant du CAP aux diplômes de lenseignement supérieur. 4.Offre de services de validation des acquis de lexpérience 5.Existence de partenariats avec les collectivités territoriales et les milieux professionnels 6.Mise en place dactions concernant lorientation des collégiens 7.Ouverture européenne ou échanges avec les pays étrangers 8.Offre de services dhébergement 9.Dispositif de suivi des publics sortant de formation

8 Ce critère sapplique à la ou les filière(s) dominante(s) mais aussi à un secteur professionnel étendu. Une dénomination large (ex lycée des métiers de lindustrie) permet denglober plusieurs filières sans faire abstraction dune réflexion sur la cohérence de loffre. Il peut également être fait le choix dattribuer plusieurs labels à un même établissement. 1. Offre de formations professionnelles et technologiques dont lidentité est construite autour dun ensemble cohérent de métiers

9 Laccueil des trois publics ne constitue pas un préalable mais un objectif. Son atteinte peut faire lobjet dun échéancier et doit prendre en compte les orientations régionales en matière de développement de lapprentissage. 2. Accueil de publics variés (statut scolaire, apprentis, formation continue)

10 La labellisation dun lycée professionnel nimplique nullement louverture préalable de formations de lenseignement supérieur. Il importe dappuyer au plan académique la mise en réseau des LP candidats avec un des lycées qui sengagent à accueillir des élèves en BTS, notamment ceux qui ont obtenu une mention bien ou très bien à lexamen. 3. Préparation dune gamme étendue de diplômes et titres nationaux allant du CAP aux diplômes de lenseignement supérieur.

11 Tout lycée candidat au label doit avoir au moins une personne formée pour renseigner le public demandeur 4. Offre de services de validation des acquis de lexpérience.

12 Létablissement formalise les partenariats existants (conventions, accords, chartes…) ou les élargit en sappuyant notamment sur les accords nationaux et académiques. La cellule « partenariat » de lacadémie contribue si nécessaire au développement du partenariat des lycées candidats. De plus, les responsables académiques concernés incitent les collectivités territoriales à intégrer la problématique de labellisation et à contribuer à latteinte de certains critères 5. Existence de partenariats avec les collectivités territoriales et les milieux professionnels

13 Il sagit de mettre en place une stratégie dintervention dans le réseau des établissements du bassin ou du département, de participer à linformation des élèves sur les métiers et les formations, de contribuer aux opérations lancées par dautres établissements ou de les impulser (élaboration doutils, choix dexperts). Les correspondants de bassin veilleront au développement de cette problématique. 6. Mise en place dactions concernant lorientation des collégiens.

14 Louverture et léchange peuvent prendre diverses formes : projet pédagogique intégrant la dimension européenne, mise en œuvre de la délivrance de lattestation « Europro », communication avec des technologies modernes sur des thèmes professionnels, culturels ou linguistiques, rencontre avec des professionnels dentreprises étrangères installées en France. 7. Ouverture européenne ou échanges avec les pays étrangers

15 En labsence dinternat, le lycée recherche des solutions locales externes pour répondre aux opérations ponctuelles ou à un public particulier : accords avec des collectivités, des établissements, des organismes ou associations qui disposent de places dhébergement. Des aides ou des accompagnements à destination des élèves ou des étudiants peuvent être mis en place par lintermédiaire de la vie scolaire et de la vie lycéenne. 8. Offre de services dhébergement

16 A minima, le lycée participe aux enquêtes nationales IVA et IPA et exploite les résultats, notamment pour vérifier la pertinence de son offre. Favoriser cette problématique en linscrivant parmi les priorités académiques. 9. Dispositif de suivi des publics sortant de formation

17 La liste des établissements labellisés est publiée au BO Rapport daudit et fiches décart Consultation du CAEN Rectorat : Examen du dossier - Étude de recevabilité La procédure de labellisation Avis du GALM Le recteur transmet au ministre la liste des établissements labellisés Audit de labellisation Établissement candidat Recueil des informations + avis CA

18 Un objectif : lamélioration constante Accroître lefficacité des lycées des métiers en mettant en œuvre une démarche qualité : –prévoir –développer –contrôler –rétroagir Amélioration constante

19 Extrait de la procédure daudit Préparation de laudit Les auditeurs élaborent un questionnaire et un plan daudit. Le plan fait lobjet dune négociation avec létablissement Réalisation de laudit Les auditeurs opèrent en 4 étapes : 1. Présentation de laudit aux membres de léquipe éducative et ses partenaires 2.Recueil des informations, échanges et analyse 3.Rédaction des conclusions (rapport daudit et fiches décart) 4.Présentation des conclusions aux membres de léquipe éducative et ses partenaires Traitement 1.Le rapport daudit et les fiches décart sont communiqués par écrit à létablissement. Létablissement propose des mesures correctives 2.Les auditeurs émettent un avis sur les mesures proposées 3.Lensemble des informations est transmis aux membres du GALM

20 Phase préparatoire Objectifs - Sinformer - Préparer laudit Ressources - Recueil des informations - Projet détablissement - Contrat dobjectifs - Indicateurs (IPES…) - Etc Outils - Questionnaire daudit - Plan daudit - Référentiel

21 Phase de réalisation 1. Présentation du label et de laudit - Aux représentants -de léquipe éducative, -des apprenants -des partenaires - Durée : 30 min 2. Recueil des informations - Les auditeurs échangent avec les représentants des acteurs de létablissement - Durée : - Par groupe : 1 à 1,5 heure -Totale : 1,5 jour Analyse Progressivement, les auditeurs identifient les axes de progrès 3. Rédaction des conclusions - Rapport daudit - Fiches décart - Durée : 2 heures 4. Présentation des conclusions - Rapport daudit - Fiches décart - Durée : 1 heure

22 Phase de traitement Phase de traitement (après laudit) Auditeurs : envoi du rapport daudit et des fiches décart à létablissement Etablissement : proposition dactions correctives Auditeurs : validation des propositions Auditeurs : envoi des documents

23 Audit de labellisation Objectif : Engager létablissement dans une démarche lui permettant de tendre vers les exigences du label DiagnosticIdentification décarts Mesure des résultats Proposition dactions correctives Approbation des actions proposées

24 Audit de suivi Objectif : Mesurer leffet des actions engagées et détecter de nouveaux écarts dont la résolution permettra de tendre vers les exigences du label Nouveau diagnosticIdentification décarts Mesure des résultats Proposition dactions correctives Approbation des actions proposées Mesure des résultats

25 Membres des corps dinspection territoriaux Chefs détablissement Gestionnaires Chefs de travaux Enseignants Parents délèves Représentants de la Région Représentants des milieux professionnels (au moins 1/3 du GALM) Le Groupe Académique Lycée des Métiers (GALM)

26 La campagne Appel à candidature Réception des candidatures avant le 15 novembre 2013 Mise en œuvre des audits de labellisation et de suivi de janvier à mai 2014 Réception des rapports daudits et fiches décart avant le 31/05/2014 Réunion du GALM début juillet 2014 Présentation au CAEN automne 2014 Publication au BOEN en 2015

27 FIN


Télécharger ppt "2 juillet 2013 GROUPE ACADÉMIQUE LYCÉE DES MÉTIERS Jacques LANDOT IEN Economie Gestion Guillaume SUSPENE Chargé de mission."

Présentations similaires


Annonces Google