La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Conseils aux coordinateurs de thèmes pour le congrès SOFMER 2007 Georges de Korvin 03/03/2007 Une grande partie de cette présentation est tirée de celle.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Conseils aux coordinateurs de thèmes pour le congrès SOFMER 2007 Georges de Korvin 03/03/2007 Une grande partie de cette présentation est tirée de celle."— Transcription de la présentation:

1 1 Conseils aux coordinateurs de thèmes pour le congrès SOFMER 2007 Georges de Korvin 03/03/2007 Une grande partie de cette présentation est tirée de celle du Pr Michel Revel, rédacteur en chef des Annales de Réadaptation et de Médecine Physique

2 2 Plan Lecture et critique des abstracts –Aspect scientifique –Aspect rédactionnel –Organisation Présentation orale Démonstration outil de lecture des abstracts

3 3 Le titre Il doit être : –court et informatif, donnant envie de lire larticle –centré sur le point fort de larticle : originalité de la méthode, intérêt d'un résultat, etc Faire figurer les mots importants au début. Pas d'expressions inutiles ( à propos de considérations générales ….). Jamais d'abréviations. Conserver strictement la même signification dans les versions bilingues

4 4 Auteurs et remerciements Tous les signataires doivent avoir participé, de manière plus ou moins importante, à tous les aspects du travail. Ils assument tous le contenu de l'article. 3 premières places….. dernière place Ne pas oublier les remerciements : –collaborateurs occasionnels pour un aspect technique. –organismes qui ont assuré le soutien financier. –fournitures de matériel –aides à l'édition (correction pour une langue étrangère)

5 5 Le résumé Le résumé doit être écrit après le texte de l'article. Il doit contenir de manière abrégée toutes les données décisives de l'article et seulement des données de l'article. Le style doit être concis, précis et clair. Aucun mot inutile pour pouvoir TOUT DIRE en un minimum de mots (voir le nombre maximal de caractères imposé). Présentation structurée comme l'article : sur le modèle habituel du journal.

6 6 Les mots clés Choisir dans les mots de la liste de l'index médicus (Medical Subject Headings : MeSH). Penser à faire trouver facilement larticle dans une recherche bibliographique.

7 7 Les références En général : –article original environ 20 à 40 –mise au point : environ 100 Toute affirmation doit être justifiée par sa référence. Ne pas oublier la revue nationale pour valoriser son impact- factor

8 8 Ne pas référencer Les revues didactiques non indexées. Les résumés de congrès. Les travaux non acceptés par une revue. Les thèses. Les communications personnelles. En règle générale tout ce qui n'est pas facilement trouvable sur les principales banques de données.

9 9 Le style +++

10 10 Le temps des verbes Le travail proprement dit doit utiliser le passé (expérience personnelle des auteurs grâce à des travaux antérieurs, matériel et méthode, résultats) Contre exemple : « le malade entre dans le service en juillet 1996, une intervention a été réalisée, elle découvre un neurinome qui a été réséqué. Le malade sortira 8 jours plus tard ». Toute notion reconnue ou démontrée dans un travail cité en référence est formulée au présent (en général les données de la littérature).

11 11 Le choix des mots Eviter les répétitions alourdissant le texte mais garder un même mot quand il désigne une chose identique. Eviter les formules d'humeur –La collecte de 100 dossiers comportant des radiographies nous a demandé "beaucoup d'effort"…"Malheureusement" la qualité des clichés n'a permis d'en sélectionner que 78… Pas de verbiage médical –Le patient présentait des phénomènes algiques au niveau du genou. –On ne dit pas : les pathologies, les étiologies, les technologies – « Logie » = « étude de… » –On dit : Les maladies, les causes, les techniques

12 12 La précision et la clarté Eviter les termes imprécis –Dans "un bon nombre" de cas…. –Le membre inférieur a "un peu" augmenté de volume…. –Donner plutôt des mesures ou s'il s'agit de variables qualitatives une échelle de grandeur définie au préalable. Eviter le jargon dinitiés –Choisir des termes facilement compréhensibles, y compris des étrangers ; sinspirer du vocabulaire des articles déjà parus. Eviter le redondances –En particulier, dans certaines situations spécifiques…

13 13 Les sigles et abréviations A éviter dans le titre ! Il faut toujours les définir au début du texte, même s'ils sont connus dès la première fois qu'on utilise le mot ou la formule. On choisit alors de n'utiliser que l'abréviation tout au long du texte. Un texte concis ne signifie pas une succession d'ellipses faisant appel à l'imagination des lecteurs. Tout ce qui est nécessaire à la compréhension doit être écrit.

14 14 La typographie Un seul espace entre deux mots. Les virgules et les points : –pas despace avant, un espace après. Les points-virgules et les : –sont encadrés par deux espaces. Pas despace entre les apostrophes ou entre les guillemets. Les doubles parenthèses ([...]) sont à éviter.

15 15 Noms composés et abréviations Dans un nom propre composé, seul l premier mot prend une majuscule : Société française de médecine physique et de réadaptation. Seule exception : les titres de couverture. Les abréviations citées pour la première fois dans un texte doivent être explicitées, sauf celles qui sont très connues (SNCF). –Les abréviations qui sépèlent, sont écrites en majuscules, sans points ni espaces : MPR, CPAM, FASQV… –Les abréviations qui se prononcent comme un mot, sécrivent comme un nom propre : Syfmer, Fedmer, Sofmer… –« Et caetera » sécrit « etc. », avec un seul point.

16 16 Ne pas abuser des majuscules ! Règles différentes en Français et en Anglais En Français : –« le conseil dadministration de lassociation est composé du président, du trésorier, etc. Les associations de rhumatologues et de spécialistes en médecine physique... ». Mais on peut dire : – Monsieur le Président ou le Président a dit que... –si lon désigne une personne en particulier comme si on lappelait par son nom.

17 La relecture Toute la correction se fait en ligne sur le site du congrès sauf pour les sessions « fermées »

18 18 AVANT le 4 mai Chaque coordinateur régional lit ses abstracts pour retenir les intéressants et isoler : –1. ceux qui sont nuls au sens scientifique du terme, –2. ceux qui sont mal rédigés, mais intéressants, –3. ceux qui posent un éventuel pb de conflit d'intérêt (pub pharma déguisée), –4. ceux qui posent un pb diplomatique quel qu'il soit pour le 2. (ceux qui sont mal rédigés mais intéressants) le régional se met, préalablemant au 4 mai, en contact avec l'auteur pour l'aider à le rendre lisible ; dans ce cas plus de pb. pour les 1, 3 et 4, on en discute ensemble

19 19 Le 4 mai Participants : –Les coordinateurs de thèmes –Pour la Sofmer : president, vice presidents, secrétaire, trésorier et adjoint, secrétaire scientifique de la revue et 2 membres du bureau Travail sur les titres seulement –Classement : session ou poster –Réaménagement du programme -> programme définitif

20 20 Les présentations orales Respect du temps de parole –Exposé didactique : 10 mn –Communication : 8 mn Diapos : –pas plus de 2 par minute ! –pas plus de 8 lignes par diapo (limiter les animations) –lillustration peut remplacer le texte, mais ne pas broder oralement !!! –Graphiques plutôt que tableaux +++ –Vidéo : attention aux bugs : noms courts (5 caractères)

21 Merci davoir lu cette présentation jusquau bout… Il reste à lappliquer. Bon courage et merci de votre collaboration !


Télécharger ppt "1 Conseils aux coordinateurs de thèmes pour le congrès SOFMER 2007 Georges de Korvin 03/03/2007 Une grande partie de cette présentation est tirée de celle."

Présentations similaires


Annonces Google