La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mediapark initiatives, projets et maladie de Parkinson présente.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mediapark initiatives, projets et maladie de Parkinson présente."— Transcription de la présentation:

1 mediapark initiatives, projets et maladie de Parkinson présente

2 Les MOTS pour le DIRE

3 MANUEL PRATIQUE de la MALADIE DE PARKINSON

4 A LUSAGE DE TOUS: Personnes atteintes, familles, accompagnants personnel soignant

5 La maladie de Parkinson (MP): Une maladie très complexe, « pour toute la vie » sans possibilité actuelle de guérison avec un traitement qui atténue des symptômes variables et intermittents

6 Pour cette maladie neurodégénérative progressive le traitement doit sans cesse être ajusté au rythme évolutif pour trouver UN NOUVEL EQUILIBRE

7 La MP nest pas SEULEMENT un PROBLEME MEDICAL mais FAMILIAL, SOCIAL, PROFESSIONNEL...

8 De ce fait, elle requiert l intervention de toute UNE EQUIPE THERAPEUTIQUE MULTIDISCIPLINAIRE

9 MIEUX AIDER MIEUX COMPRENDRE pour

10 SYMPTOMES et CONSIDERATIONS à prendre en compte

11 Les trois signes principaux Rigidité par hypertonie : corps rigide, tronc penché en avant, membres présentant une raideur « en tuyau de plomb » Tremblement au repos Lenteur ou impossibilité dexécution des mouvements

12 Les personnes atteintes ont souvent un visage inexpressif et triste, comme si elles étaient ailleurs : Alors quen réalité, elles ont une conscience et une compréhension tout à fait normales

13 La personne atteinte est prisonnière de son propre corps Ses problèmes pour communiquer avec les autres se traduisent par la marginalisation, l isolement familial et social…

14 Symptômes associés Perte de léquilibre Fatigue Douleurs Chutes fréquentes > Souvent disproportionnée, toujours très invalidante > Fréquentes, parfois très gênantes > 1

15 Problèmes visuels Hypotension orthostatique Symptômes associés Difficultés pour lecture, télévision, jeux Risque ++ de chute, de malaise > 2 > Problèmes de voix Gêne pour la communication >

16 Symptômes associés Problèmes digestifs Séborrhée Problèmes urinaires Constipation parfois grave et douloureuse > Apparence « mal entretenue » > Incontinence et urgences (dans les 2 sexes) > 3

17 Manifestations neuropsychiques Troubles mentaux Symptômes associés Interfèrent dans la relation humaine Généralement très tardifs ( 15% des cas) 4 Troubles du sommeil Pas dhoraire régulier de sommeil nocturne > > >

18 Tous ces symptômes Varient dune personne à lautre Varient chez la même personne au cours de la journée Varient e n fonction de lévolution de la maladie Aggravation progressive au fil du temps Alternance on/off, autonomie et handicap Il ny a pas deux personnes atteintes de façon identique

19 Tous ces symptômes Entraînent de grandes difficultés Nécessitent une prise en charge Exigent une bonne coopération des soignants pour éviter le stress qui aggrave tous les symptômes lourde quand la MP est avancée dans presque tous les gestes de la vie quotidienne

20 Un patient très spécial Difficultés pour stabiliser le traitement Handicap variable et intermittent Fluctuations motrices et blocages: on - off Mouvements involontaires : dyskinésie, dystonie

21 Un patient très spécial souvent comme mais AUTONOMIE A RESPECTER A AIDER UN GRAND HANDICAPE quand la forme est bonne et autorise facilement une tâche

22 Pour mieux comprendre lenfermement dun esprit sain dans un corps malade Rien ne vaut des images et des témoignages vécus

23 Rigidité et akinésie « Comme marcher contre le courant, vêtu dune cote de maille »

24 Tremblement de repos « Trembler? Ce nest pas questhétiquement gênant! Cest surtout : se reprendre à dix fois pour se boutonner ou mettre une cuillère à la bouche, se tacher en mangeant, courir avec sa fourchette derrière un morceau dans une assiette, ne pas arriver à taper un numéro de téléphone, avoir un mal de chien à se raser ou se maquiller, à déboutonner sa braguette quand en plus ça urge…. »

25 Dyskinésie et dystonie « Ces mouvements involontaires sont épuisants,parfois douloureux, et rendent difficiles les relations avec autrui »

26 Variabilité dans le temps off = rigide « la statue » on = mobilité normale off = de nouveau « la statue »

27 Fluctuations, On-Off « Passer dune bonne forme aux problèmes importants comme si quelquun appuyait sur un interrupteur électrique »

28 Troubles de la parole Voix basse, volume faible, sans intonation Impression de tristesse absolue Dificultés de communication !!!!!!!!!! ???

29 Fatigabilité et fatigue « Une fatigue disproportionnée »

30 Perte des gestes automatiques « Chaque geste exige une attention consciente, comme si cétait la première fois »

31 « Aberrations » apparentes Les gestes consécutifs à un ordre cérébral simple sont possibles. complexe o u automatique sont difficiles o u impossibles. Pour le spectateur non avisé, les capacités paraissent aberrantes : Marche difficile à petits pas collés au sol Montée des escaliers sans problème Passage des portes avec grande difficulté Course et danse possibles mais

32 « Aberrations » apparentes + Variabilité des symptômes au cours de la journée = Résultat surprenant pour le spectateur qui a tendance à croire à « la simulation » ou à « lexagération » Tu parles! Il va mieux quil ne veut bien le dire! Elle ne pense quà sa maladie…Alors elle en rajoute un peu!

33 MP et comportement Apparemment, cest du « théâtre » La « mauvaise tête » caractéristique La grande lenteur exaspérante La nécessaire adaptation permanente

34 « Du théâtre » « Vraiment, chambre 15.. vous exagérez! Ce matin, je vous ai vu bien leste à gambader, Et vous voilà malade, agitant votre sonnette Demandant aide et compagnie aux toilettes !! Ne me faites pas le coup de la panique, Eclairez dun sourire votre masque de bourrique, Veuillez cesser vite toute cette comédie ! Vous êtes à lhôpital, Monsieur, pas au théâtre, ici !!! »

35 La « gueule » de la MP « Jadore rire et faire rire…lhumour est nécessaire à la vie… mais selon les moments, on croit que je fais la tête… »

36 Lenteur de la MP « Plus de temps, et beaucoup de patience, sil vous plaît !!! »

37 La difficile et permanente adaptation « Sacclimater à des symptômes en perpétuel changement, …ne pas y arriver…redouter léchec…ne plus faire… »

38 La difficile et permanente adaptation « la MP, cest progressivement apprendre à désapprendre des gestes simples et quotidiens: se laver les dents, se peigner, shabiller, mettre un bijou, écrire, coller un timbre, se faire comprendre en parlant, ouvrir une boîte ou un yaourt, manger proprement, etc…… »

39 Dépression et anxiété Liées à la MPou par réaction

40 Troubles du sommeil Insomnie nocturne Somnolence diurne

41 La M.P et ses médicaments

42 « Tous ces comprimés!! Tu ne crois pas que tu en prends un peu trop?? » Traitement médicamenteux

43 Différents types de médicaments Traitement médicamenteux des effets secondaires particuliers caractérisés par une action précise une durée daction spécifique

44 Le bien-être est instable et repose beaucoup sur: Traitement médicamenteux La régularité de la prise de médicaments Le respect de lhoraire des prises tel que prescrit Le respect strict des conditions de prise par rapport aux repas

45 Respecter avec précision les ajustements fins de la prescription horaires, posologie Interroger, écouter et tenir compte des particularités personnelles du traitement rapportées par la personne ou son accompagnant

46 Noter et signaler chaque modification ou incident du traitement Noter et signaler toutes les variations de létat de la personne concernée

47 Conseils pratiques à lintention des accompagnants et du personnel des établissements de soin pour assurer le bien-être dune personne atteinte de MP

48 Horaires et médicaments

49 Horaires adaptés selon la gravité de sa MP A chaque personne selon son âge Aux différents types de médicaments prescrits

50 Horaires à respecter strictement Un retard, même apparemment mineur Des problèmes notables et durables

51 Repas et médicaments

52 Repas et prise de L-DOPA (1) Modopar, Sinemet ½ h. au moins avant un repas de 1 à 2 h. après un repas Si formule normale ou Si formule Retard prise à lheure prescrite compatible avec un repas ou un en-cas

53 Repas et prise de L-DOPA (2) Modopar, Sinemet En cas de fluctuations motrices (on/off) : Apport de la totalité de la ration protéique journalière au dîner Les protéines diminuent labsorption de la L-Dopa Les hydrates de carbone accélèrent labsorption de la L-Dopa Régime pauvre en protéines le matin et à midi

54 Prise en charge par le personnel soignant

55 Prise en charge (1) Les premières heures de la matinée et le soir Pendant les repas Pour les déplacements Aider Stimuler la personne atteinte de MP à faire delle-même Au lever et au coucher, au petit déjeuner, à la toilette quotidienne, pour shabiller ou se dévêtir

56 la bonne hydratation ( boire 1,5 l. deau par jour au moins) la prise correcte des médicaments (heure, type) Prise en charge (2) Surveiller les problèmes de déglutition

57 « Trucs importants »

58 Ne pas presser Le stress aggrave tous les problèmes Ne pas pousser Ne pas tirer Ne pas « oublier » la personne atteinte dans son lit ou sur son fauteuil Stimulation et aide lors des déplacements Programmer la journée en fonction des périodes de mobilité correcte Risque de CHUTE

59 « Trucs » pour le matin (1) Surveiller ou aider pour la première prise de médicaments, souvent AVANT le lever Aider à se tourner dans le lit Ne pas tirer par les bras Attendre les effets des médicaments Soutenir sous laisselle Pour petit déjeuner Pour la toilette Pour shabiller

60 Aider ou surveiller Douche sur siège brossage des dents bain rasage Ne jamais laisser la personne Seule debout sans barre de maintien « Trucs » pour le matin (2) Aider À shabillerÀ boutonner A mettre les chaussures

61 Trucs pour les repas (1) Aide directe ou Surveillance stricte Sassurer de la position BIEN ASSISE bien calée, dos bien droit dans tous les axes

62 ATTENTION AUX PROBLEMES DE DEGLUTITION Trucs pour les repas (2) Boire de l eau gélifiée si besoin Sucer des cubes de glace vingt minutes avant de manger Menton vers le bas pour déglutir Fermer la bouche et respirer par le nez plusieurs fois avant davaler

63 Trucs pour les repas (3) Eviter les aliments brûlants (si difficulté pour boire seul ou recracher) Verres et assiettes incassables Plutôt des tasses que des bols Pailles en plastique pour boire les liquides Préférer les assiettes à soupe aux assiettes plates ( pour les anses qui offrent plus de préhension) (les rebords plus hauts évitent des « dérapages »)

64 Trucs pour la marche (1) Les troubles de la marche varient au cours de la journée Seule la personne atteinte ou son accompagnant habituel peuvent estimer correctement les possibilités réelles

65 Trucs pour la marche (2) ATTENTION au BLOCAGE Les PIEDS restent COLLES au sol Le CORPS BASCULE en avant Et cest la CHUTE!

66 Trucs pour la marche (3) SI BLOCAGE (freezing) Mettre un pied en travers, devant ceux de la personne atteinte Enjamber lobstacle Fixer les traits sur le sol ( lignes carrelage p.ex) Enjamber la ligne Rythmer le pas Compter les pas

67 Trucs pour la marche (4) ATTENTION au BLOCAGE Au passage des portes ou des ouvertures étroites, couloir,porte dascenseur… Ne pas imposer de changement brutal de direction Pas de demi-tour rapide Tourner largement en marchant sans piétinement sur place

68 Trucs pour la marche (5) Souvent la marche est plus facile Sur marche descalier, sur rebord du trottoir, … Sur terrain « rugueux » ou accidenté herbe, zones en travaux, gravier ….

69 Trucs pour la marche (6) Ne pas tirerNe pas pousserNe pas presser RISQUE DE CHUTE Il est préférable de Soutenir lavant-bras Stimuler la marche en rythmant le pasCompter, chanter Aider à se concentrer sur la marche, sans associer dautre tâche

70 Pour les personnes atteintes Pour leur entourage Pour le personnel soignant MP = Maladie Problématique

71 EQUIPE THERAPEUTIQUE MULTIDISCIPLINAIRE qui intègre Neurologue, Médecin de famille, Kinésithérapeute, Orthophoniste, Psychothérapeute, Infirmières, Aides soignantes, Assistante sociale Gestionnaire administratif, Dautres professionnels spécialisés au besoin …

72 La personne atteinte doit pouvoir trouver dans un centre de soins les meilleures conditions pour améliorer son état dans toutes les composantes de sa MP. Un membre de léquipe, toujours le même, devra suivre régulièrement la personne atteinte. Les choix et la coordination de lensemble des traitements se discuteront entre les membres de léquipe multidisciplinaire et la personne concernée.

73 Courage !! La recherche progresse de jour en jour dans la connaissance des causes et du traitement de la maladie de Parkinson.

74 mediapark initiatives, projets et maladie de Parkinson Avec la collaboration de Monique Rageade et Antonio Cortina Concept et réalisation Anne Frobert Copyright MEDIAPARK Juillet 2004

75 Site Internet: Courrier: Association mediapark 5 place Puvis de Chavannes, LYON FRANCE

76 La Maladie de Parkinson Les traitements chirurgicaux : La neurostimulation Les greffes de cellules dopaminergiques

77 La Maladie de Parkinson Electrodes Stimulateur

78 La Maladie de Parkinson


Télécharger ppt "Mediapark initiatives, projets et maladie de Parkinson présente."

Présentations similaires


Annonces Google