La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Patrice GANDOIS - IEN Vitrolles CIRCONSCRIPTION DE VITROLLES Animation du 16 septembre 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Patrice GANDOIS - IEN Vitrolles CIRCONSCRIPTION DE VITROLLES Animation du 16 septembre 2009."— Transcription de la présentation:

1 Patrice GANDOIS - IEN Vitrolles CIRCONSCRIPTION DE VITROLLES Animation du 16 septembre 2009

2 PLAN Lécole française à lépreuve des comparaisons internationales Lécole française à lépreuve des comparaisons internationales Des indicateurs pour la circonscription de Vitrolles Des indicateurs pour la circonscription de Vitrolles Les objectifs pour la circonscription Les objectifs pour la circonscription

3 Le mythe de lélitisme républicain Synthèse de louvrage de Christian Baudelot et Roger Establet « lélitisme républicain, lécole française à lépreuve des comparaisons internationales ». Aux éditions du seuil mars 2009

4 Introduction : lélitisme républicain en question

5 École de J. Ferry = école républicaine, élitiste et non démocratique. École de J. Ferry = école républicaine, élitiste et non démocratique. En 1959, passage dune école par ordre à une école par degré. En 1959, passage dune école par ordre à une école par degré. Depuis 1970, toutes les familles savent que le diplôme compte et que certaines orientations sont des voies de garage. Depuis 1970, toutes les familles savent que le diplôme compte et que certaines orientations sont des voies de garage. Les parents attendent que lécole prépare au monde du travail quelle fasse réussir leur enfant une première culture du résultat sest donc instaurée. Les parents attendent que lécole prépare au monde du travail quelle fasse réussir leur enfant une première culture du résultat sest donc instaurée.

6 Lécole française est trop et trop tôt sélective. La société française se pense plus juste et plus égalitaire que beaucoup dautres mais elle est restée en pratique élitiste et inégalitaire. Lécole française est trop et trop tôt sélective. La société française se pense plus juste et plus égalitaire que beaucoup dautres mais elle est restée en pratique élitiste et inégalitaire.

7 Lélitisme républicain de notre école, sa culture du classement, de lélimination précoce peut-elle résister à une comparaison internationale type PISA ? Lélitisme républicain de notre école, sa culture du classement, de lélimination précoce peut-elle résister à une comparaison internationale type PISA ? –La France est lun des pays où les enquêtes PISA sont les plus mal reçues. Les responsables politiques limitent leur publication, les enseignants sen méfient car elles sont associées à une culture de la performance associée trop vite aux politiques néo-libérales. Quant aux médias, ils se contentent du palmarès spectaculaire et simplificateur

8 –Pourtant PISA représente une mine dinformations qui résiste à la plupart des objections méthodologiques. –PISA montre que les pays qui occupent les premiers rangs de performance scolaire sont ceux qui limitent les inégalités. Cest à dire que les efforts de démocratisation sont payants. –PISA montre que le centre principal de nos difficultés se situe à la base : la France na pas su se doter dun véritable tronc commun assurant une formation élevée au plus mauvais élève sortant du collège.

9 En conclusion de cette introduction… Lécole Française est lune des meilleures du monde pour une petite moitié de ses élèves et lune des plus mauvaises pour lautre moitié.

10 1. Qui a Peur de PISA ? Programme for International Student Assessment (Programme International pour le suivi des acquis des élèves) Programme for International Student Assessment (Programme International pour le suivi des acquis des élèves) Publié pour 30 pays de lOCDE et 30 autres Publié pour 30 pays de lOCDE et 30 autres La France est mal classée, et se situe dans le gros des pays développés : La France est mal classée, et se situe dans le gros des pays développés : –17/29 en compréhension de lécrit –18/30 en culture mathématiques –19/30 en culture scientifique

11 Qui a peur de PISA ? Principes : Principes : –Publié tous les 3 ans –PISA ne mesure pas lacquisition des connaissances scolaires mais des compétences pour mener une vie dadulte autonome –Les élèves sont évalués à 15 ans quelque soit leur classe –Le capital culturel (Bourdieu, Passeron…) est clairement identifié (diplômes parents, indication richesse familiale, informatique, dictionnaire, profession parents…) Efficacité : un système scolaire est efficace quand il permet au plus grand nombre délèves dassimiler dans les temps les connaissances enseignées et de les mobiliser à bon escient dans la vie, ou quand il parvient à élever le niveau de tous en réduisant lécart entre les meilleurs et les faibles. Efficacité : un système scolaire est efficace quand il permet au plus grand nombre délèves dassimiler dans les temps les connaissances enseignées et de les mobiliser à bon escient dans la vie, ou quand il parvient à élever le niveau de tous en réduisant lécart entre les meilleurs et les faibles.

12 Qui a peur de PISA ? On ne cherche plus à contrôler si les élèves ont bien appris leur leçon, mais sils savent se servir des leçons apprises à lécole pour se débrouiller dans la vie : comprendre le monde, assurer son développement personnel et participer pleinement à la vie collective. On ne cherche plus à contrôler si les élèves ont bien appris leur leçon, mais sils savent se servir des leçons apprises à lécole pour se débrouiller dans la vie : comprendre le monde, assurer son développement personnel et participer pleinement à la vie collective. 3 champs sont évalués : 3 champs sont évalués : –Compréhension de lécrit (capacité à bien user de la lecture et de lécriture) –Culture mathématique –Culture scientifique

13 Qui a peur de PISA ? Les résultats des jeunes français en maîtrise de la langue Dans la compréhension de lécrit, les jeunes français ont de meilleurs résultats pour lévaluation qui porte sur « sinformer » et « interpréter » et, quand on leur propose des cases à cocher plutôt que lorsquon leur demande de rédiger eux-mêmes un texte pour répondre à une question ouverte. Dans la compréhension de lécrit, les jeunes français ont de meilleurs résultats pour lévaluation qui porte sur « sinformer » et « interpréter » et, quand on leur propose des cases à cocher plutôt que lorsquon leur demande de rédiger eux-mêmes un texte pour répondre à une question ouverte. On constate quils préfèrent ne pas répondre : la France atteint 15,7% de non réponses alors que la moyenne des pays de lOCDE est de 12.9% en On constate quils préfèrent ne pas répondre : la France atteint 15,7% de non réponses alors que la moyenne des pays de lOCDE est de 12.9% en 2000.

14 Qui a peur de PISA ? Les résultats des jeunes français en mathématiques Des résultats décevants sur les nombres entiers et décimaux Des résultats décevants sur les nombres entiers et décimaux Les points faibles des élèves français semblent résider dans la capacité à effectuer des généralisations, et de façon générale, à prendre des initiatives sans se référer à un schéma connu. Les points faibles des élèves français semblent résider dans la capacité à effectuer des généralisations, et de façon générale, à prendre des initiatives sans se référer à un schéma connu.

15 Qui a peur de PISA ? Les résultats des jeunes français en culture scientifique De la même façon, les résultats sont supérieurs à la moyenne lorsquil sagit de prélever des informations dans des supports habituellement utilisés dans lenseignement scientifique, mais inférieurs lorsquil faut mobiliser des connaissances pour expliquer des phénomènes de manière scientifiques dans des situations de la vie courante non évoquées en classe. De la même façon, les résultats sont supérieurs à la moyenne lorsquil sagit de prélever des informations dans des supports habituellement utilisés dans lenseignement scientifique, mais inférieurs lorsquil faut mobiliser des connaissances pour expliquer des phénomènes de manière scientifiques dans des situations de la vie courante non évoquées en classe.

16 Qui a peur de PISA ? Quen disent les détracteurs de PISA en France ? Ils disent que les élèves français sont moins bien préparés à ce type dépreuves Ils disent que les élèves français sont moins bien préparés à ce type dépreuvesMAIS La DEP en 2003 confirme, à partir dautres types dépreuves que 15% des élèves de 3° étaient en difficulté devant un texte complexe dès lors quil comprenait un vocabulaire peu courant ou propre à une discipline. Dans le même temps, les enquêtes PISA 2003 disaient que 17.5% délèves de 15 ans ne maîtrisaient pas lécrit. La DEP en 2003 confirme, à partir dautres types dépreuves que 15% des élèves de 3° étaient en difficulté devant un texte complexe dès lors quil comprenait un vocabulaire peu courant ou propre à une discipline. Dans le même temps, les enquêtes PISA 2003 disaient que 17.5% délèves de 15 ans ne maîtrisaient pas lécrit.

17 Qui a peur de PISA ? En conclusion, nayons pas peur des enquêtes PISA ! Le niveau monte mais les écarts se creusent (déjà montré en 1989 par Baudelot) Le niveau monte mais les écarts se creusent (déjà montré en 1989 par Baudelot) Depuis son origine, lécole sacquitte bien de la formation des élites mais échoue à donner à tous une formation solide Depuis son origine, lécole sacquitte bien de la formation des élites mais échoue à donner à tous une formation solide 10% de nos élèves quittent lécole sans diplôme mais hier, ils étaient 30 à 40% mais trouvaient facilement du travail. 10% de nos élèves quittent lécole sans diplôme mais hier, ils étaient 30 à 40% mais trouvaient facilement du travail. « les comparaisons internationales ont le grand mérite de nous obliger à porter sur notre propre système éducatif un regard nouveau, pas nécessairement désespéré, mais qui pointe explicitement ses forces et ses faiblesses. » « les comparaisons internationales ont le grand mérite de nous obliger à porter sur notre propre système éducatif un regard nouveau, pas nécessairement désespéré, mais qui pointe explicitement ses forces et ses faiblesses. »

18 Qui a peur de PISA ? En conclusion de ce premier chapitre … 10% de nos élèves quittent lécole sans diplôme mais hier, ils étaient 30 à 40% mais ils trouvaient facilement du travail. 10% de nos élèves quittent lécole sans diplôme mais hier, ils étaient 30 à 40% mais ils trouvaient facilement du travail. Ce nest pas tant lécole qui aurait démissionnée que le marché du travail qui est devenu plus exigeant. Ce nest pas tant lécole qui aurait démissionnée que le marché du travail qui est devenu plus exigeant. MAIS, à lépreuve compréhension de lécrit, seule épreuve PISA où les scores sont comparables entre 2000, 2003 et 2006, la part des élèves les plus faibles en France est passée de 15% en 2000 à 22% en MAIS, à lépreuve compréhension de lécrit, seule épreuve PISA où les scores sont comparables entre 2000, 2003 et 2006, la part des élèves les plus faibles en France est passée de 15% en 2000 à 22% en 2006.

19 2. Égalité, efficacité : même combat École de masse contre école dexcellence : devons nous choisir ? PISA montre le contraire

20 Égalité, efficacité : même combat Les français insistent sur une contradiction entre les intérêts de la masse et ceux de lélite. Les français insistent sur une contradiction entre les intérêts de la masse et ceux de lélite. Mais, les enquêtes internationales montrent que loin dêtre antagonistes, les destins de lélite et de la masse sont étroitement liés : la réduction des écarts entre le haut et le bas est un facteur de réussite moyenne mais aussi damélioration des performances de la tête de classe. Mais, les enquêtes internationales montrent que loin dêtre antagonistes, les destins de lélite et de la masse sont étroitement liés : la réduction des écarts entre le haut et le bas est un facteur de réussite moyenne mais aussi damélioration des performances de la tête de classe. La France est le pays du grand écart. La France est le pays du grand écart.

21 Égalité, efficacité, même combat Atteignent seulement le niveau 5 et constituent lélite en France : 8% des élèves en sciences alors quils sont 22% en Corée du sud par exemple 8% des élèves en sciences alors quils sont 22% en Corée du sud par exemple 12,5% des élèves en mathématiques alors quils sont 22% en Belgique par exemple 12,5% des élèves en mathématiques alors quils sont 22% en Belgique par exemple 7,3% des élèves en compréhension de lécrit alors quils sont 18% en Nouvelle Zélande par exemple. 7,3% des élèves en compréhension de lécrit alors quils sont 18% en Nouvelle Zélande par exemple.

22 3. Le redoublement ne sert à rien. La France a le record ! La France a le record ! –Un record français : à 15 ans, en 2003, seuls 59% des élèves étaient à lheure ou en avance. –Norvège, Corée, Japon : 0% de redoublement –Royaume Uni : 5% –USA, Allemagne, Italie : < 20% Le redoublement est inefficace et inéquitable. Le redoublement est inefficace et inéquitable.

23 Le redoublement : ses causes et ses effets Il affecte négativement la motivation et le sentiment de performance des élèves parce quil stigmatise ceux qui, sous-notés, deviennent moins ambitieux dans leur orientation Il affecte négativement la motivation et le sentiment de performance des élèves parce quil stigmatise ceux qui, sous-notés, deviennent moins ambitieux dans leur orientation Le processus de décision du redoublement est souvent arbitraire, comme lont montré les comparaisons effectuées entre les notes obtenues en classe par les élèves et celles quils obtiennent lors dévaluation standardisées Le processus de décision du redoublement est souvent arbitraire, comme lont montré les comparaisons effectuées entre les notes obtenues en classe par les élèves et celles quils obtiennent lors dévaluation standardisées

24 Lannée redoublée est souvent une année perdue ! A niveau de performance comparable en début de CP, les résultats des élèves ayant redoublé sont les mêmes que les autres (nayant pas redoublé) deux ou trois ans plus tard. A niveau de performance comparable en début de CP, les résultats des élèves ayant redoublé sont les mêmes que les autres (nayant pas redoublé) deux ou trois ans plus tard.

25 Les vertus du tronc commun La sélection très tôt ne favorise pas lélévation du niveau La sélection très tôt ne favorise pas lélévation du niveau M. Duru – les collèges pratiquant les groupes de niveau ont des résultats moindres que les autres même si les meilleurs sont encore meilleurs M. Duru – les collèges pratiquant les groupes de niveau ont des résultats moindres que les autres même si les meilleurs sont encore meilleurs Promouvoir légalité et la diversité ne compromet en rien lefficacité – la ghettoïsation et la suppression de la carte scolaire accentue le phénomène Promouvoir légalité et la diversité ne compromet en rien lefficacité – la ghettoïsation et la suppression de la carte scolaire accentue le phénomène A partir de lexemple de la Pologne et de sa décision daugmenter dune année le moment dorienter les élèves, les scores moyen de compréhension de lécrit et en mathématiques ont augmenté de 17 points pendant que la part des élèves faibles a diminué de 23 à 16% et la part des élèves les plus forts a augmenté de 10%.

26 En conclusion, de ce chapitre… Les résultats de PISA incitent à préconiser à la fois la lutte contre léchec scolaire précoce et la nécessité de construire un tronc réellement commun, où lidéal serait quon retrouve représentée dans chaque établissement la diversité sociale du pays. Les résultats de PISA incitent à préconiser à la fois la lutte contre léchec scolaire précoce et la nécessité de construire un tronc réellement commun, où lidéal serait quon retrouve représentée dans chaque établissement la diversité sociale du pays. Or en France, 20% des collèges concentrent les conditions les plus défavorables alors que 8% des EPLE y échappent totalement.

27 4. Légalité sociale au service de la réussite scolaire Le poids des familles est valable dans tous les pays mais il y a moins décart de réussite scolaire entre un fils douvrier et un fils de cadre japonais, suédois ou sud-coréen quen France. Le poids des familles est valable dans tous les pays mais il y a moins décart de réussite scolaire entre un fils douvrier et un fils de cadre japonais, suédois ou sud-coréen quen France. La France est lun des pays où lenseignement dispensé à lécole implique, pour être valorisé ou assimilé, la plus grande part de ressources extra scolaires privées dispensées dans les familles à haut potentiel dinstruction La France est lun des pays où lenseignement dispensé à lécole implique, pour être valorisé ou assimilé, la plus grande part de ressources extra scolaires privées dispensées dans les familles à haut potentiel dinstruction La France est le pays où le travail à la maison est le plus important pour réussir La France est le pays où le travail à la maison est le plus important pour réussir La France est le paradis de la prédestination sociale. La France est le paradis de la prédestination sociale.

28 Légalité sociale au service de la réussite scolaire Les pays de lOCDE qui limitent les effets de lhéritage social et culturel sont caractérisés, en majorité, par un haut niveau de la performance moyenne, par un faible écart entre les meilleurs et les moins bons, et par le niveau relativement élevé des élèves les plus faibles.

29 5. Moins une société est inégale, meilleure est son école Lécole ne peut pas tout Lécole ne peut pas tout –Cest lensemble de lécosystème dune société quil faut examiner si lon veut parfaire la compréhension des destins scolaires –Lécole na jamais été conçue de façon égalitaire mais la massification a permis une augmentation du niveau scolaire Les traits majeurs des pays les plus efficaces sont Les traits majeurs des pays les plus efficaces sont –Des petits pays ? 5 millions en Finlande mais 127 au Japon –Des pays riches dollars de PIB –Un fort degré de cohésion sociale : le Japon est le pays où les inégalités sociales sont les plus faibles.

30 Moins une société est inégale, meilleure est son école Légalité est un moteur à lefficacité Légalité est un moteur à lefficacité –Aucun pays pauvre est dans le peloton de tête –Moins un pays compte de personnes au-dessous dun certain seuil, plus les écarts entre les faibles et les forts sont réduits (Japon a les inégalités sociales les plus faibles)

31 6. Les enfants démigrés ne font pas baisser le niveau 200 millions de personnes vivent dans un autre pays que celui elles sont nées. 200 millions de personnes vivent dans un autre pays que celui elles sont nées. % de 15 ans nés à létranger ou de parents nés à létranger : % de 15 ans nés à létranger ou de parents nés à létranger : –Italie 4%OCDE 9%France 13% Australie 22%Luxembourg 36% Australie 22%Luxembourg 36% PISA montre quil ny a pas de corrélation entre % délèves issus de limmigration et lécart avec les autochtones – la proportion démigrés ne joue aucun rôle dans le résultat global mais certains pays font mieux en matière dintégration PISA montre quil ny a pas de corrélation entre % délèves issus de limmigration et lécart avec les autochtones – la proportion démigrés ne joue aucun rôle dans le résultat global mais certains pays font mieux en matière dintégration

32 Les enfants démigrés ne font pas baisser le niveau PISA fournit une image sans concession de cette marginalisation qui frappe dans les pays riches les élèves issus des pays pauvres. Seuls certains pays font mieux que dautres. PISA fournit une image sans concession de cette marginalisation qui frappe dans les pays riches les élèves issus des pays pauvres. Seuls certains pays font mieux que dautres.

33 7. Supériorité des filles et domination des garçons Cest linégalité garçon/fille qui a le plus diminué Cest linégalité garçon/fille qui a le plus diminué Aux différents paliers, les garçons sorientent plus vers les sciences Aux différents paliers, les garçons sorientent plus vers les sciences En culture mathématique, la France est le pays le moins sexiste. En culture mathématique, la France est le pays le moins sexiste.

34 Des marges de manœuvre non négligeables La France se trouve dans la zone moyenne avec des résultats légèrement inférieurs à ceux qui pourrait suggérer lintensité de ses inégalités sociales. La France se trouve dans la zone moyenne avec des résultats légèrement inférieurs à ceux qui pourrait suggérer lintensité de ses inégalités sociales. Les résultats à PISA sont dautant meilleurs que les inégalités sociales dans le pays sont faibles et surtout que les écarts entre les moins bien lotis et la moyenne de la population sont resserrées. Les résultats à PISA sont dautant meilleurs que les inégalités sociales dans le pays sont faibles et surtout que les écarts entre les moins bien lotis et la moyenne de la population sont resserrées.

35 Conclusion générale de cet ouvrage

36 PISA souligne la faiblesse numérique des élites scolaires en France. Ce qui constitue un handicap dans une conjoncture où recherche et recherche fondamentale représente un des rares atouts des pays riches. PISA souligne la faiblesse numérique des élites scolaires en France. Ce qui constitue un handicap dans une conjoncture où recherche et recherche fondamentale représente un des rares atouts des pays riches. De plus, la quasi-totalité des élites en mathématique nira pas vers la recherche fondamentale. De plus, la quasi-totalité des élites en mathématique nira pas vers la recherche fondamentale.

37 Une élévation du niveau est nécessaire à tous les niveaux. Une élévation du niveau est nécessaire à tous les niveaux. Si la France est un pays riche, elle le doit en grande partie à lefficacité du système éducatif. Si la France est un pays riche, elle le doit en grande partie à lefficacité du système éducatif.

38 On peut améliorer les résultats en : Supprimant tout ce qui fait obstacle à la construction dune école véritablement unique : redoublements, constitution de filières clandestines, groupes de niveau pour constituer les classes Supprimant tout ce qui fait obstacle à la construction dune école véritablement unique : redoublements, constitution de filières clandestines, groupes de niveau pour constituer les classes Développant des aides personnalisées sans en faire le prétexte à ségrégation Développant des aides personnalisées sans en faire le prétexte à ségrégation

39 Élever le niveau de la masse est une condition à lélévation du niveau général.


Télécharger ppt "Patrice GANDOIS - IEN Vitrolles CIRCONSCRIPTION DE VITROLLES Animation du 16 septembre 2009."

Présentations similaires


Annonces Google