La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DIU Bujumbura 2013 Lymphomes, cancers et VIH DIU de prise en charge globale des personnes vivant avec le VIH/Sida au Burundi et dans la région des grands.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DIU Bujumbura 2013 Lymphomes, cancers et VIH DIU de prise en charge globale des personnes vivant avec le VIH/Sida au Burundi et dans la région des grands."— Transcription de la présentation:

1 DIU Bujumbura 2013 Lymphomes, cancers et VIH DIU de prise en charge globale des personnes vivant avec le VIH/Sida au Burundi et dans la région des grands lacs Juin 2013 – Paramédicaux Guide des paramédicaux – Module 4, chapitre VIII Dr Cédric Arvieux – Université de Rennes 1

2 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Objectifs Connaître les principaux cancers liés au VIH Connaître les principaux cancers liés au VIH Cancers « sida » Cancers « sida » Cancers « non-sida » Cancers « non-sida » Savoir énumérer les causes de la plus grande fréquence des cancers quand on est VIH+ Savoir énumérer les causes de la plus grande fréquence des cancers quand on est VIH+ Connaître les moyens diagnostiques des cancers dans la région des grands lacs Connaître les moyens diagnostiques des cancers dans la région des grands lacs Connaître les « diagnostics différentiels utiles » et savoir mettre en œuvre les moyens de les rechercher Connaître les « diagnostics différentiels utiles » et savoir mettre en œuvre les moyens de les rechercher

3 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Introduction Les tumeurs/cancers sont plus fréquents dans la population VIH+ Les tumeurs/cancers sont plus fréquents dans la population VIH+ Déficit immunitaire Déficit immunitaire Facteurs de risque > dans la population VIH+ Facteurs de risque > dans la population VIH+ tabac, alcool tabac, alcool Virus « IST » : HPV, HHV8, EBV Virus « IST » : HPV, HHV8, EBV Tumeurs liées au déficit immunitaire Tumeurs liées au déficit immunitaire « classantes » sida (stade IV) « classantes » sida (stade IV) Cancers non classant sida mais plus fréquent chez les VIH+ Cancers non classant sida mais plus fréquent chez les VIH+

4 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Le risque de cancer à lépoque des traitements antirétroviraux hautement actifs (ARV) Clifford GM et al. J Natl Cancer Inst 2005; 97 : Type de cancer Risque relatif sans ARV Risque relatif avec ARV Maladie de Kaposi X 239 X 25,3 Lymphome non hodgkinien X 99,3 X 24,2 Risque relatif de cancers chez les patients VIH / population générale sans et avec ARV dans les pays industrialisés Rôle des ARVs Kaposi et lymphomes Autres cancers

5 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Les cancers « classant » stade IV Sarcome de Kaposi (sera vu avec les manifestations dermatologiques) Sarcome de Kaposi (sera vu avec les manifestations dermatologiques) Lymphomes malins Lymphomes malins Cancer du col de lutérus Cancer du col de lutérus

6 DIU Bujumbura 2013 Les lymphomes

7 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Définition Prolifération maligne monoclonale de cellules lymphoïdes, se développant initialement au niveau des organes lymphoïdes ganglionnaires ou extra-ganglionnaire. Prolifération maligne monoclonale de cellules lymphoïdes, se développant initialement au niveau des organes lymphoïdes ganglionnaires ou extra-ganglionnaire. Tout organe avec du tissu lymphoïde peut être le siège d'un lymphome Tout organe avec du tissu lymphoïde peut être le siège d'un lymphome

8 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Lymphomes Présentation habituellement de type tumeur solide Présentation habituellement de type tumeur solide Le diagnostic est histologique Le diagnostic est histologique Il faut faire une BIOPSIE Il faut faire une BIOPSIE Le type histologique du lymphome conditionne: Le type histologique du lymphome conditionne: La présentation clinique La présentation clinique Le pronostic Le pronostic Le traitement Le traitement

9 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Diagnostic différentiel dans la région des Grands Lacs ? TUBERCULOSE !! TUBERCULOSE !!

10 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Lymphomes 3% des patients VIH+, à un stade avancé 3% des patients VIH+, à un stade avancé Habituellement tumeurs de « haut grade » Habituellement tumeurs de « haut grade » Développement rapide Développement rapide Symptômes non spécifiques: AEG, fièvre, sueurs nocturnes Symptômes non spécifiques: AEG, fièvre, sueurs nocturnes Modes de présentation: adénopathies, splénomégalie, localisation digestive, neurologique, cutanée, médullaire Modes de présentation: adénopathies, splénomégalie, localisation digestive, neurologique, cutanée, médullaire Pays du Sud : diagnostic et TTT difficile daccès Pays du Sud : diagnostic et TTT difficile daccès

11 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Traitement Polychimiothérapie, plusieurs mois Polychimiothérapie, plusieurs mois Pronostic Pronostic Stade davancée de linfection VIH Stade davancée de linfection VIH Etat général du patient Etat général du patient 84% survie à 1 an si associé à des ARV 84% survie à 1 an si associé à des ARV si Diagnostic fait et chimio accessible, ça vaut le coup !! si Diagnostic fait et chimio accessible, ça vaut le coup !!

12 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Lymphome malin ganglionnaire cervical

13 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Lymphome malin ganglionnaire axillaire

14 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Lymphome haut grade, uniloculaire

15 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Lymphome hodgkinien du palais

16 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Lymphome cérébral primitif Rare Rare 2% des patients VIH+, rare depuis ARV 2% des patients VIH+, rare depuis ARV Très mauvais pronostic Très mauvais pronostic

17 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Taux dincidence des lymphomes cérébraux primaires, des lymphomes non-hodgkiniens et des maladies de Hodgkin en France ANRS CO 4, FHDH s12001-s22002-s12002-s22003-s s2*2004-s1*2004-s2*2005-s1* Période Incidence pour patient-années Cérébral Autres lymphomes

18 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Mode de présentation clinique/symptômes Céphalées Céphalées Déficits neurologiques focaux unique ou multiples, confusion, manifestations psychiatriques, troubles du comportement Déficits neurologiques focaux unique ou multiples, confusion, manifestations psychiatriques, troubles du comportement Crises convulsives (15%) Crises convulsives (15%)

19 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Diagnostic différentiel du lymphome cérébral primitif dans la région des grands lacs ? LA TOXOPLASMOSE CEREBRALE!! LA TOXOPLASMOSE CEREBRALE!!

20 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Diagnostic Les patients en échec dun traitement anti- toxoplasmique dépreuve sont considérés comme ayant un lymphome en raison de la difficulté dobtenir un diagnostic de certitude.

21 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Lymphome cérébral primitif

22 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Pronostic Intérêt du traitement antirétroviral précoce ? Intérêt du traitement antirétroviral précoce ? Survie ? Survie ?

23 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Accès généralisé aux ARV : quasiment plus de nouveaux lymphomes/VIH !! Cohorte EuroSIDA : Évolution de lincidence annuelle des LMNH

24 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Exercice Existe-t-il un moyen de prévenir le le lymphome ? Existe-t-il un moyen de prévenir le le lymphome ? OUI OUI LE TRAITEMENT ANTIRETROVIRAL EN TEMPS UTILE ! LE TRAITEMENT ANTIRETROVIRAL EN TEMPS UTILE ! Chez les asymptomatiques : 350 CD4 Chez les asymptomatiques : 350 CD4

25 DIU Bujumbura 2013 Les cancers

26 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Incidence et taux de mortalité par cancer par âge et par sexe France, 2000, Francim ans : 186,3 H et 267,3 F (/ PA) Incidence homme Incidence femme Mortalité homme Mortalité femme Age Taux pour personnes-années

27 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Étude des cancers chez les patients VIH+ en France (2005 ?) 691 signalements, 670 avec documentation, 674 tumeurs et 183 décès 538 chez 534 hommes et 136 chez 136 femmes (attendus environ H 246 et F 76) HommesFemmes LNHKaposiPoumonAnusCutané NM HodgkinFoieORLSeinCol

28 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Cancer du col

29 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Cancer du canal anal

30 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Au Total… Lincidence des cancers chez les patients VIH est très supérieure celle observées dans la population générale ! Lincidence des cancers chez les patients VIH est très supérieure celle observées dans la population générale ! Anal (x 40 à 100) HPV Anal (x 40 à 100) HPV Hodgkin (x 10 à 30) EBV Hodgkin (x 10 à 30) EBV Vulve et vagin HPV (x 20)HPV Vulve et vagin HPV (x 20)HPV Foie (x 7)HCV, HBV Foie (x 7)HCV, HBV Poumon et ORL (x 2 à 3)Tabac, HPV? Poumon et ORL (x 2 à 3)Tabac, HPV? Mélanome (x 2)soleil Mélanome (x 2)soleil Etc…. (x 2) Etc…. (x 2) Sans oublier Sans oublier LMNH EBV LMNH EBV Kaposi HHV8 Kaposi HHV8 Col HPV Col HPV

31 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Ce qui est important quand les moyens de prise en charge sont limités ! Beaucoup de cancers peuvent être prévenus Beaucoup de cancers peuvent être prévenus Arrêt du tabac Arrêt du tabac Pas trop dalcool : <3 verres/j H et <2 /j F Pas trop dalcool : <3 verres/j H et <2 /j F Pas du tout si hépatite associée Pas du tout si hépatite associée Vaccin contre lhépatite B Vaccin contre lhépatite B 8 doses : 2 doses M0 M1 M2 M6 8 doses : 2 doses M0 M1 M2 M6 Surveillance gynécologique/an et traitement précoce des dysplasies Surveillance gynécologique/an et traitement précoce des dysplasies Rôle Rôle Du déficit immunitaire Du déficit immunitaire De lâge De lâge Importance Importance DU TRAITEMENT ANTIVIRAL DU TRAITEMENT ANTIVIRAL

32 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Conclusion (1) Maladie de Kaposi Maladie de Kaposi Diagnostic facile Diagnostic facile Stade IV OMS Stade IV OMS ARV impératif : peut être le seul TTT ARV impératif : peut être le seul TTT lymphome lymphome diagnostic difficile diagnostic difficile +/- pas de TTT +/- pas de TTT

33 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Conclusion (2) Cancers Cancers Plus fréquents Plus fréquents Prévention à développer Prévention à développer Dépistage dysplasie du col tous les ans Dépistage dysplasie du col tous les ans créer « filière » gynéco créer « filière » gynéco Pas de tabac Pas de tabac Arrêt alcool si hépatite active Arrêt alcool si hépatite active Vaccination hépatite B et TTT combiné VIH/VHB Vaccination hépatite B et TTT combiné VIH/VHB

34 DIU des grands Lacs – Juin 2013 – VIH et malignités Atteinte des objectifs = évaluation de lenseignant ! Quels sont les principaux cancers « classant Sida » ? Quels sont les principaux cancers « classant Sida » ? Quels sont les diagnostics différentiels utiles : Quels sont les diagnostics différentiels utiles : Lymphome cérébral primitif ? Lymphome cérébral primitif ? Lymphome ganglionnaire ? Lymphome ganglionnaire ? Quels sont les moyens diagnostiques des cancers ? Quels sont les moyens diagnostiques des cancers ? Pourquoi voit-on plus de cancers chez les patients VIH + Pourquoi voit-on plus de cancers chez les patients VIH + Comment prévenir certains cancers ? Comment prévenir certains cancers ?

35 DIU Bujumbura 2013 Murakoze !


Télécharger ppt "DIU Bujumbura 2013 Lymphomes, cancers et VIH DIU de prise en charge globale des personnes vivant avec le VIH/Sida au Burundi et dans la région des grands."

Présentations similaires


Annonces Google