La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Andrée Hardy-Julien Et Audrey Morin. Introduction Définition de la douance Concepts clé - Multipotentialité - Perfectionnisme - Attentes élevées de lentourage.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Andrée Hardy-Julien Et Audrey Morin. Introduction Définition de la douance Concepts clé - Multipotentialité - Perfectionnisme - Attentes élevées de lentourage."— Transcription de la présentation:

1 Andrée Hardy-Julien Et Audrey Morin

2 Introduction Définition de la douance Concepts clé - Multipotentialité - Perfectionnisme - Attentes élevées de lentourage - Le poids de «létiquette» Une population complexe: les doués sous-performants Différences entre les doués et non doués Différences selon le genre Synthèse Rôle du conseiller dorientation Période de questions

3 De nos jours, le travail est défini par les habiletés et les valeurs. Le choix dune carrière reflète lexpression de soi. Les élèves doués peuvent se sentir poussés à choisir une carrière en fonction de leur haut potentiel (médecin, chirurgien) alors que les arts peuvent être leur principale passion. (Greene, 2006)

4 Absence de consensus dans la littérature Sparfeldt (2006) sélectionne les candidats doués selon leur QI. Le QI des étudiants de son étude étant 136 et celui des non doués, 103.

5 Les étudiants doués possèdent des habiletés remarquables et exceptionnelles. Ils sont capables de démontrer un haut niveau de performance dans de nombreux domaines (incluant les habiletés intellectuelles générales et spécifiques, le leadership, les arts visuels et de scène, la pensée créative et la dextérité physique). (Greene, 2006)

6 Habileté à développer nimporte quelle compétence et ce, à un très haut niveau. (Rysiew, Shore and Leeb, 1999) Les auteurs sentendent sur la manière de définir la multipotentialité et sur son importance chez les élèves doués Cependant, Greene (2006) suggère fortement de ne pas focusser uniquement sur ce concept lors du processus de choix de carrière

7 Il semble y en avoir 2 «types», soit le perfectionnisme sain et le perfectionnisme malsain. Le perfectionnisme sain serait de sefforcer datteindre lexcellence dans leur champ de compétence alors que le perfectionnisme malsain serait le sentiment de nêtre jamais satisfait de soi-même ou des autres, lamenant à limmobilisme. (Schuler, 2002 cité dans Greene 2006)

8 Kerr (1981) mentionne que la principale difficulté des élèves doués est de concilier leur but de carrière avec les attentes élevées de leur entourage (gloire familiale, rayonnement sur lécole et la ville, etc.). Les élèves doués vont ressentir une importante pression à sélectionner des carrières et un collège qui sont suffisamment prestigieux et ce, au détriment dun choix basé sur leurs forces et leurs valeurs. (Marshall, 1981)

9 Ils ont une forte pression à actualiser totalement leur grand potentiel et dainsi devenir les «leaders de demain» (Kerr, 1981; Greene, 2003; Greene, 2006) Ce concept peut être étroitement lié au perfectionnisme. Cette recherche de la perfection peut être influencée par le désir de satisfaire les attentes élevées de lentourage. (Greene, 2006; Kerr & Sodano, 2003)

10 Dû à limage dexcellence quils désirent protéger, les élèves doués peuvent être réticents à demander de laide lorsquils vivent des situations difficiles, notamment sur le plan émotionnel. (Peterson, 2006) Leurs intérêts plus près de ceux des adultes que des adolescents de leur âge pourraient entraîner, notamment à lécole, lisolement chez certains élèves doués. (Greene, 2006)

11 Les élèves doués mais sous-performants sont en fait des élèves dont le potentiel nest pas actualisé dû à des facteurs internes (difficultés émotionnelles, troubles dapprentissage, etc.) ou externes (pauvreté, manque de support, valeurs culturelles, etc.). (Greene, 2003; Peterson, 2006)

12 Sparfeltd (2006) remarque une différence entre les intérêts vocationnels des élèves doués et les élèves non doués. Il utilise la typologie de Holland. Les garçons doués démontrent davantage dintérêts I et moins dintérêts A et E que les garçons non doués Les filles douées quant à elles démontrent plus dintérêts de type S et I que les filles non douées mais moins de R, E, C.

13 Les filles douées croient moins en limportance de répondre aux rôles traditionnels des femmes comparativement aux étudiantes non douées. Les filles douées ont également un plus grand besoin de saccomplir dans les domaines académiques et professionnels. (Greene, 2006)

14 Kerr & Cohn (2001) mentionne que les garçons doués ont plus de pression de la part de leurs parents (particulièrement du père) à suivre un chemin de carrière linéaire. Ils doivent aussi se décider tôt, cristalliser leur choix et poursuivre dans cette voie même quand ils sont malheureux avec les résulats. Les filles quant à elles reçoivent moins de pression à fixer leur choix et sont plus encouragées à considérer toutes les options possibles soffrant à elles.

15 Il serait plus stressant pour les filles douées que pour les garçons de faire le choix de carrière dû à leur plus hâtive puberté et à limposition des valeurs et des idéaux de la société à légard des femmes. (Greene, 2006) Ces jeunes filles manquent de modèles féminins de réussite auxquels sidentifier, contrairement aux garçons doués. (Schroer & Dorn, 1986)

16 Les élèves doués doivent vivre avec une certaine pression interne (entre autres par leur perfectionnisme) et externe (attentes de lentourage) due à leur multipotentialité. Ils peuvent même sabstenir de rechercher de laide pour conserver leur image dexcellence. Cette réalité peut être vécue différemment selon le genre, les filles douées semblant être davantage touchées par les stéréotypes sociaux tandis que les garçons doués seraient plus affectés par les pressions parentales.

17 Même au point de vue de leurs intérêts, ces jeunes doués se différencient des non doués; leurs intérêts vocationnels sont différents. Le conseiller en orientation doit prendre en considération tous ces éléments afin dintervenir de façon efficace avec un élève doué.

18 Explorer les valeurs de lélève Discuter de lanxiété reliée au choix de carrière Mettre sur pied des groupes dorientation Favoriser la rencontre de modèle de réussite professionnelle

19 Kerr & Erb (1991) ainsi que Kerr & Sodano (2003) soulignent limportance de sattarder avec lélève aux valeurs auxquelles il accorde de limportance en premier lieu. Avec ce type délève, le large champ dintérêt ne permet généralement pas de restreindre les choix. Ces études soulignent également limportance détablir leur objectif de carrière. Intervenir en fonction des valeurs permet déviter aux élèves doués de se sentir «obligés» de développer des habiletés pour lesquelles ils nont pas dintérêt significatif.

20 Pour mieux répondre au besoin de développement de carrière, Marshall (1981) suggère de mettre lemphase sur la compréhension du processus de choix de carrière ainsi que lanxiété que cela suscite. Ces discussions viseront à mieux comprendre lanxiété vécue (les causes) ce qui peut mener à la réduire ou léliminer.

21 Ces groupes homogènes de discussion et dorientation permettent aux élèves doués de relaxer, de laisser tomber leur façade dinvulnérabilité, de créer des liens avec des élèves semblables à eux. Ces groupes permettent de mettre des mots sur des émotions ressenties. (Peterson, 2006; Colangelo & Assouline, 2000)

22 Mettre en contact les élèves avec des adultes doués qui réussisent au plan professionnel. (Schroer & Dorn, 1986) Stimuler la rencontre avec des professionnels oeuvrant dans des domaines non traditionnel afin délargir leurs connaissances et dabolir certains stéréotypes. (Greene, 2006)

23 Merci de votre attention!

24 Colangelo, N. & Assouline, S. G. (2000). Counseling gifted students. Dans Heller, K. A., Mönks, F. J., Sternberg, R. J. & Subotnik, R. F. (Éd.). International Handbook on Giftedness and Talent (pp ). Oxford: Elsevier Science Ltd. Emmett, J., & Minor C. (1993). Career decision-making factors in gifted young adults. Career Development Quaterly, 41(4), Greene, M. J. (2003). Gifted adrift? Career counseling of the gifted and talented. Roeper Review, 25(2), Greene, M.J. (2006). Helping Build Lives: Career and Life Development of Gifted and Talented Students. Professionnal School Counseling, (10)1, Kerr, B. A. (1981). Career education strategies for the gifted. Journal of Career Education, 7(4), Kerr, B. A. & Cohn, S. J. (2001). Smart Boys: Talent, Manhood & The Search for Meaning. Great Potential Press, Scottsdale, Arizona. Kerr, B. A. & Erb, C. (1991). Career Counseling with Academically Talented Students: Effects of a Value-Based Intervention. Journal of Counseling Psychology, 38(3) p

25 Kerr, B. A. & Sodano, S. (2003). Career assesment with intellectualy gifted students. Journal of Career Assesment, 11(2), Marshall, B. C. (1981). Career decision making patterns of gifted and talented adolescents: implications for career education. Journal of Career Education, 7(4), Peterson, J. (2006). Addressing counseling needs of Gifted Students, Psychology and Behavioral Sciences Collection, 10(1). Rysiew, K. J., Shore, B. M. & Leeb R. T. (1999). Multipotentiality, giftedness and career choice: a review. Journal of Counseling and Development, 77, Schroer, A. C. P. & Dorn, F. J. (1986). Enhancing the career and personal development of gifted college students. Journal of Counseling and Development, 64, Sparfeld, J. (2006). Vocational interests of gifted adolescents. Personality and Individual Differences.


Télécharger ppt "Andrée Hardy-Julien Et Audrey Morin. Introduction Définition de la douance Concepts clé - Multipotentialité - Perfectionnisme - Attentes élevées de lentourage."

Présentations similaires


Annonces Google