La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

René-Louis Vallée, diplômé de Supélec, ancien chef du service de mesures électroniques au CEA de Saclay, auteur de Lénergie électromagnétique, matérielle.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "René-Louis Vallée, diplômé de Supélec, ancien chef du service de mesures électroniques au CEA de Saclay, auteur de Lénergie électromagnétique, matérielle."— Transcription de la présentation:

1

2 René-Louis Vallée, diplômé de Supélec, ancien chef du service de mesures électroniques au CEA de Saclay, auteur de Lénergie électromagnétique, matérielle et gravitationnelle, père de la Théorie synergétique, co-créateur de la SEPED

3 ETUDES ACTUELLES Divers autres projets, plus ou moins sérieux, sont à létude concernant les possibilités de sustentation, de lévitation ou de propulsion. Ces modèles doivent pouvoir fonctionner dans latmosphère mais aussi dans lespace intersidéral. On peut citer : Lifter craft (capacités asymétriques), GFS-UAV (effet Coanda), Propellantless propulsion, Cold fusion, Plasma ball lightning OAUGDP, Bingo fuel, Effet de champs et anti-gravité, …

4

5 Projet à condensateur asymétrique à haute tension

6

7 La littérature est abondante sur le sujet

8 LES OVNI Les objets volants non identifiés (UFO en anglais) peuvent être classés en trois catégories : primo des phénomènes naturels (atmosphériques, telluriques ou électromagnétiques), deuzio des visions ou hallucinations collectives, tertio des engins extraterrestres. Parmi ces derniers, il y a ceux qui servent au tourisme et ceux utilisés pour la surveillance. Les soucoupes des visiteurs se déplacent seules ou en petite formation et on peut les rencontrer partout. Les soucoupes de surveillance (police) se déplacent par vagues dans des zones bien ciblées.

9

10

11 Vague de Washington, en 1952, au dessus du Capitole, de la Maison blanche et du Pentagone

12

13

14 LUFOLOGIE Lufologie est la science des OVNI Les ufologues, généralement des amateurs, comptent dans leurs rangs de plus en plus de professionnels qualifiés et même des savants : pilotes, astronomes, physiciens, radaristes, aiguilleurs du ciel, météorologistes, astronautes, … Ils sintéressent ou se préoccupent des phénomènes observés (ou enquêtent auprès des observateurs) pour tenter de les analyser ou de les comprendre. Parmi les nombreux sites ufologiques, qui fleurissent sur internet, retenons le GEIPAN (groupe détudes et dinformation sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés) qui relève de CNES (centre national détudes spatiales). Le GEIPAN a un enquêteur IPN (intervenant de premier niveau) pour la Drôme. Neuf cas dobservations dOVNI ont été répertoriés dans le département. Il ny a quune seule association ufologique drômoise : SLUB Villecroze Buis-les Baronnies.

15

16

17 Vague belge de 89 à 91 : réalité ou canular ? On a très peu de photos, de qualité, crédibles

18 LES OBSERVATIONS FIABLES Ceux qui rencontrent le plus dovnis sont les aviateurs (et les bergers !). Ce sont sans doute les plus qualifiés pour apprécier les phénomènes de leur environnement Il sagit pour eux dengin extraterrestre lorsque les trois conditions suivantes sont réunies. Premièrement, lobservation visuelle confirmée par des confrères. Deuxièmement, lenregistrement par des appareils (radars). Troisièmement, la signature intelligente : démarrage foudroyant et volte-face à grande vitesse. Cest ce quils appellent le visuel-radar signé.

19 POLICE DE LESPACE Lespace est nécessairement un domaine pacifique. Comme partout, il doit exister des règles codifiées, morales ou judiciaires, réglementaires ou déontologiques. Comme dans la marine. Dès que certaines de nos nations se lancèrent dans la course à larmement, puis à la conquête spatiale, nos voisins extraterrestres eurent des craintes quant à la prolifération des armes nucléaires et surtout leur mise en orbite. A partir de cette période, nous avons connu une recrudescence du phénomène OVNI dans certains secteurs.

20

21 FORCE DE DISSUASION Dans les années 60-70, des vagues de soucoupes survolent, de façon ostentatoire, les zones critiques : bases de lOTAN, silos souterrains dogives, zones militaires dexpérimentations (cf commandant Jean- Claude Greslé). Malgré les interventions de la chasse, la pression dissuasive fut telle que les pays concernés sengagèrent dans un processus de désarmement (à commencer par les missiles stratégiques aux USA et en URSS). En 1970 : ratification par 40 Etats du traité de non- prolifération nucléaire. En 1996 : traité d'interdiction totale d'essais nucléaires

22 Au Texas en janvier 2008 : intervention de la chasse

23 LA DESINFORMATION Les gouvernements ne veulent pas affoler les populations. Laccès actuel aux archives est un leurre. Larmée, dépassée par les événements, ne veut pas se ridiculiser. Il en est ainsi pour tous les fonctionnaires impliqués dans la désinformation. On ne sait plus discerner la réalité de la fiction, le vrai du faux. La presse narrange pas les choses en diffusant du spectaculaire et en relayant les faiseurs de canulars. Le commun des mortels pense alors que les ovnis sont des choses insolites, paranormales, ésotériques ou occultes, sans discernement.

24 RENCONTRE DU TROISIEME TYPE De nombreux cas de rencontre avec des extraterrestres ont été répertoriés. Nous connaissons le cas de Lucette Lebœuf à Chabeuil en 1954 (rencontre avec un humanoïde). Les visiteurs sont dans la situation dethnologues face à une peuplade primitive. Nous sommes, en quelque sorte, limage de leur passé (ils sont limage de notre avenir). Ils nous regardent vivre en nous espionnant, mais ils ne veulent pas entrer en contact avec nous. Il y a à cela deux raisons : lune physique, lautre philosophique ou humaniste. Physiquement, ils ne peuvent plus vivre sur une planète, en particulier sur Terre : microbes, pollution, violence, inaptitude à notre atmosphère, notre pesanteur, notre alimentation. Par expérience, ils ne veulent pas singérer dans notre évolution et surtout ne pas faire dassistanat.

25 E.T.

26 LE CONTACT Le contact avec les humanoïdes ne peut avoir lieu quà leur initiative. Lorsquils atterrissent, cest pour étudier : prélèvements de sol, de plantes, danimaux ou dhumains (abduction ou rencontre de 4 ème type, comme dans lalbum de Tintin : Vol 714 pour Sydney, avec télépathie et hypnose) et poses dimplants... Un jour, des hommes partiront à la découverte, dans lespace intersidéral, comme naguère des navigateurs partirent sur les océans, vers le nouveau monde. Lorsque des équipages émigreront vers dautres systèmes stellaires, ils seront alors contactés par les extraterrestres, dans lespace (rencontre de 5 ème type).

27 A LA CONQUETE DE LESPACE La Terre est le berceau de lhumanité mais lhomme nest pas fait pour passer sa vie au berceau (Tsiolkovski). Et il y aura toujours des gens pour en être convaincus (Jules verne, Camille Flammarion, Von Braun, Hergé, Hubert Reeves,…). Laventure est une composante humaine : cest par curiosité la recherche de linconnu et même de limpossible (cf Walter Bonatti, conquérant de lextrême, et non de linutile)… Létoile la plus proche du Soleil est Proxima du Centaure située à un peu plus de 4 années-lumière de la Terre. Et il faudra plusieurs générations pour effectuer un aller-retour. Ce voyage ne pourra se faire quavec un engin autonome du point de vue énergétique et capable dassurer lintendance de ses voyageurs de façon autarcique. Cest un voyage sans retour pour celui qui part (les colons reviennent rarement à leur point de départ). Une autre vie qui commence : une vie dhumanoïde du cosmos, à condition dêtre reconnue et acceptée, par et parmi les homo technologicus.

28 Alpha Centauri : un système de 3 étoiles très proches (une double et la petite Proxima) Constellation du Centaure

29 EMIGRATION FORCEE Toute civilisation doit un jour ou lautre quitter la planète qui lui a donné naissance avant quelle ne devienne franchement inhospitalière ou même invivable. Dabord pour des problèmes telluriques (croute de surface mince et fragile sur un gigantesque magma en fusion : pour la Terre respectivement 30 km et km). Ensuite parce que laxe de rotation bascule dans certaines configurations planétaires (précession des équinoxes, déluge). Pour finir la planète est menacée de percussion avec dautres astres (la galaxie dAndromède se déplace vers nous). A terme la planète se volatilise (apocalypse dans 4 milliards dannées pour la Terre). Les civilisations ayant acquis un développement technologique suffisant peuvent sévader avant toute échéance fatidique.

30 Coupe de la Terre

31 Galaxie la plus proche : Andromède galaxie spirale, comme la nôtre, à 2 ou 3 millions dal

32 LES EXOPLANETES On a découvert à ce jour plus de 300 planètes extrasolaires, cest-à-dire des planètes gravitant autour détoiles autres que le Soleil. (voir missions du satellite CoRoT développé par le CNES) On en a trouvé quelques-unes dans un rayon de 40 al autour de notre système solaire. Il est possible que nous allions un jour sur ces exo- planètes mais ce ne sera pas pour y vivre (sauf à y être héberger provisoirement). Ce sont des ressources minières ou organiques potentielles. Les émigrants peuvent sy approvisionner ou sy ravitailler selon leurs besoins.

33 ARCHEOLOGIE UFOLOGIQUE On ne peut pas parler dextraterrestres sans évoquer les traces quils ont laissé chez nous depuis la nuit des temps. De nombreuses compositions picturales ou sculpturales montrent que nos ancêtres ont été impressionnés par leur existence et même leur présence (astro-archéologie de Von Daniken) Ils nest pas impossible quils soient intervenus après le désastre du déluge pour sauver ce qui restait de lhumanité. Cela fait peut-être partie du code universel dassistance mutuelle : le sauvetage. Car il existe un décalage entre lhomme des cavernes et les sumériens… Un vide historique inexpliqué, X siècles avant notre ère.

34

35

36

37

38

39

40

41 ACTUALITE Duncan Forgan, chercheur à luniversité dEdimbourg, vient de publier, dans le Journal dastrobiologie, le résultat de ses travaux, par simulation, sur la recherche de civilisations intelligentes : suivant le scénario, il y en aurait entre 360 et dans notre galaxie. En 2009, la NASA lancera le satellite SIM capable de positionner exactement des centaines détoiles. En 2012, lESA lancera GAIA, une mission dastrométrie. Le satellite KEO lancé en 2006 reviendra sur Terre dans ans avec les messages que nous adressons à nos descendants.


Télécharger ppt "René-Louis Vallée, diplômé de Supélec, ancien chef du service de mesures électroniques au CEA de Saclay, auteur de Lénergie électromagnétique, matérielle."

Présentations similaires


Annonces Google