La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Abbasides II : épanouissement et crise du califat (13 février) III. La construction de lorthodoxie IV. Un nouvel étatisme HIS 4656 Histoire et civilisation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Abbasides II : épanouissement et crise du califat (13 février) III. La construction de lorthodoxie IV. Un nouvel étatisme HIS 4656 Histoire et civilisation."— Transcription de la présentation:

1 Abbasides II : épanouissement et crise du califat (13 février) III. La construction de lorthodoxie IV. Un nouvel étatisme HIS 4656 Histoire et civilisation du monde arabe Stefan Winter hiver 2007

2 III. La construction de lorthodoxie 1. Le savoir au service de lÉtat : traditionalisme, rationalisme et mutazilisme 2. Guerre civile et inquisition abbasides 3. La persécution de lhérésie

3 Le « traditionalisme » : quest-ce que cest ?

4 le droit appliqué (fiqh) basé sur le Coran, les hadith, la coutume... interprétation par ray (opinion), ijma (consensus) essaie de systématisation du droit appliqué critique des hadith ; analyse, analogie (qiyas) effort dinterprétation personnel (ijtihad) formation d « écoles » divergentes

5 les écoles juridiques (madhhab) 1. Hanéfites 2. Malékites 3. Shafiites 4. Hanbalites

6 1. Hanéfites (Abu Hanifa, m. 767) école de Kufa très « flexible » ; libre opinion diffusion : monde turc (ancien Empire ottoman) 2. Malékites (Malik ibn Anas, m. 796) école de Médine légitimiste ; persécution dhérétiques diffusion : Maghreb

7 3. Shafiites (Shafii, m. 820) né en Palestine ; école universelle rationnelle ; longtemps utilisée par les chiites diffusion : Syrie, Égypte, Kurdes 4. Hanbalites (Ahmad ibn Hanbal, m. 855) école de Bagdad traditionalisme rigoureux diffusion : Bagdad, Damas ; Arabie Saoudite

8 le « traditionalisme »... sunna (tradition) et jamaa (communauté) le sunnisme : « le porte-parole qualifié de la pensée de Muhammad » pragmatique gestion des relations sociales légitimiste ? dynamique ijtihad (effort personnel dinterprétation)

9 le « rationalisme » un héritage grec ? programme de traduction de textes du Bayt al-Hikma (Maison de la sagesse) inspiré des sciences naturelles, philosophie « Bayt al-Hikma », Bagdad (photo : Nabil Al-Tikriti)

10 le mutazilisme école théologique née à Basra, mariage du rationalisme avec lislam 1. création du Coran unité de Dieu et négation des attributs 2. libre arbitre condition de la justice divine 3. éternité des peines de lenfer 4. condition intermédiaire dun musulman coupable dune faute grave 5. obligation de révolte contre un imam injuste

11 le problème avec le mutazilisme... rationnel / logique nie la toute-puissance et lomniscience de Dieu nie linimitabilité du Coran raison individuelle nie le rôle social des ulama (savants) rejette la valeur du consensus communautaire une idéologie de dictateur ?

12 2. Guerre civile et inquisition abbasides guerre de succession à Harun al-Rashid (809) révolte dal-Mamun contre son frère al-Amin prise de Bagdad et exécution dal-Amin, 813 guerre civile jusquen 819 califat dal-Mamun, proclame le 8e imam Ali al-Rida son héritier, 817 autoritarisme et « inquisition » mutazilite

13 l « inquisition » texte persécution ou centralisation du pouvoir ? résistance des traditionalistes (Ibn Hanbal) réaction sunnite sous al-Mutawakkil ( ) « politique de madrasa » (collèges) rédaction des 6 livres de hadith kalam (théologie) et philosophie suspectes...

14 3. La persécution de lhérésie contre le « zandaqa » (manichéisme) gnostiques, convertis, antinomiens, libertins brassage didées religieuses Ibn Rawandi (m. 903/910) contre le soufisme (mysticisme) « exagéré » ésotérisme --» antinomie (rejet de la loi sainte) monisme --» panthéisme exécution du grand poète mystique al-Hallaj, 922

15 IV. Un nouvel étatisme 1. Le nouveau légitimisme ۞ exercice le lecture 2. Une nouvelle armée

16 1. Le nouveau légitimisme le kalam dal-Ashari : interprétation littérale de la révélation justifié par la raison (Ibn Rush / Averroès, m. 1198) accepter les contradictions « sans demander comment » (bi-la kayf) interdiction de querelles religieuses, révoltes...

17 exercice Abul-Hasan al-Mawardi (m. 1058) Abu Hamid al-Ghazali (m. 1111) lisez et résumez en sous-groupes de 3 (10 min) comparez et discutez en groupes de 6 (8 min) discussion plénière (7 min) quel est largument ? sur quelles autorités se base largument ?

18 2. Une nouvelle armée al-Mutasim (calife ) commence à sacheter des esclaves turcs à partir de 814 entraînement militaire, discipline armée privée de – homme fort de la famille abbaside...

19 le « phénomène mamlouk » une armée d « esclaves » faillite politique de lÉtat musulman ? utilisation de minorités ethniques séparation de la population statut légal des esclaves impossibilité dhériter ; aucun recours à la charia grand pouvoir politique au nom du calife

20 la fondation de Samarra, 836 séparation de larmée et des notables de Bagdad nouvelle cité-palais pour le calife terres pour les soldats turcs

21

22 le pouvoir militaire calife al-Mutawakkil essaye de restaurer le gouvernement par les civils assassiné par ses mamlouks turcs, 861 anarchie à Samarra califes rentrent à Bagdad résultats : séparation du pouvoir militaire et politique décentralisation de ladministration provinciale


Télécharger ppt "Abbasides II : épanouissement et crise du califat (13 février) III. La construction de lorthodoxie IV. Un nouvel étatisme HIS 4656 Histoire et civilisation."

Présentations similaires


Annonces Google