La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

STAGE FPC Rhône sud Présentation succincte. Les questions évoquées lors de la CPB du jeudi 14 octobre à OULLINS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "STAGE FPC Rhône sud Présentation succincte. Les questions évoquées lors de la CPB du jeudi 14 octobre à OULLINS."— Transcription de la présentation:

1 STAGE FPC Rhône sud Présentation succincte

2 Les questions évoquées lors de la CPB du jeudi 14 octobre à OULLINS

3 4 ème et 3 ème -1 heure de cours, cela se traduit surtout par des matchs. Les élèves jouent et nous voudrions « cibler nos observations » Par rapport à ces remarques, les questions qui se posent dès lors sont : -comment optimiser le temps (notamment avec 1 heure seule) ? -comment, alors que le jeu devient central, gérer cette hétérogénéité due à lassociation délèves motivés avec dautres peu intéressés/ de joueurs confirmés avec des joueurs débutants/de filles et de garçons… ? -Peut-on par cette pratique, essentiellement jouée, approfondir des contenus ? Problématique proposée: Peut on apprendre en jouant? Propos tenus au sujet du collège

4 2 nde -« la mise en route des situations dapprentissage est lourde, parfois difficile. Avant que celles-ci fonctionnent quelle perte de temps et dénergie » -« quand on a réussi à les faire fonctionner, le réinvestissement dans le jeu nest pas toujours repérable, voire parfois inexistant » Par rapport à ces remarques, la question qui se pose dès lors est : -comment donner du sens aux apprentissages pour quils puissent être réinvestis dans le jeu Problématique proposée: Système et donner du sens sont-ils compatibles? Propos tenus au sujet du lycée

5 Terminales -«nous aimerions que tu abordes les systèmes offensifs et défensifs », avec notamment savoir se « mettre en position de tir » lors dune attaque -« les élèves ne font pas le repli défensif » -« nous avons parfois 35 élèves » -« larbitrage et la motivation des élèves à tenir ce rôle » Par rapport à ces remarques, les questions qui se posent dès lors sont : -1) comment envisager un travail collectif offensif afin de mettre en position favorable de tir un de nos partenaires ? -2) comment prendre en considération le fait que le repli défensif est un élément défensif prioritaire ? -3) comment gérer la tension liée à la recherche dun travail individualisé pour chaque élève et le nombre délèves rencontré fréquemment dans les classes de terminales ? Problématique proposée: Système et donner du sens sont-ils compatibles? Propos tenus au sujet du lycée

6 planning lundimardimercrediJeudi Plutôt pourLe collègeLe lycéeDes questions générales Problématique proposée Peut on apprendre en jouant? Système et donner du sens sont-ils compatibles? Une proposition articulée autour dune observation utilisant des « bouchons » Des propositions articulées autour de formes de jeu utilisant des règles, des principes, des modalités… De lexercice aux situations dapprentissage

7 Les intervenants Michel HERNANDEZ interviendra davantage sur le lycée Pierre LALOGE interviendra sur le collège et fera une proposition pour le lycée

8 COLLÉGE Peut-on apprendre en jouant Peut-on apprendre en jouant -1) Comment optimiser le temps (notamment avec 1 heure seule) ? -2) Comment, alors que le jeu devient central, gérer cette hétérogénéité due à lassociation délèves motivés avec dautres peu intéressés/ de joueurs confirmés avec des joueurs débutants/de filles et de garçons… ? -3) Peut-on par cette pratique, essentiellement jouée, approfondir des contenus ?

9 -1)comment optimiser le temps? (notamment avec 1 heure seule) ?

10 Des apports visant le pédagogique Le tournoi La pendule La zone refuge Le lien entre 2 leçons (permettra de mobiliser plus rapidement les élèves, en évitant linertie liée à la mise en route initiale de chaque leçon)

11 Le tournoi 4 équipes alternent: jouer, observer, chercher une stratégie, selon un tableau établi à lavance. Sur le terrain 2 équipes sopposent Le long du terrain, 2 bancs correspondent aux zones dobservation où 1 équipe est chargée de quantifier des critères précis Vers le tableau du tournoi, une équipe exploite les statistiques recueillies et recherche la stratégie à employer pour le prochain match

12 Tableau équipes1 er match2 ème match 3 ème match 4 ème match 5 ème match 6 ème match Horaires fin de match 8h408h509h9h109h209h30 Bleu__ __ __Stratégie__ __ __ A et O Rouge__ __ __A et O Stratégie__ __ __ JauneA et O__ __ __Stratégie__ __ __ A et O VertA et O__ __ __ A et OStratégie__ __ __

13 Ce tableau organisé autour des couleurs (cet aspect sera développé ultérieurement) peut évoluer… En fonction du recueil de nouvelles données Les différents éléments, que je vais présenter, peuvent alimenter cette évolution… Mais il vous appartient de les intégrer…en tenant compte de vos différents projets

14 LA ZONE REFUGE Afin de ne pas perdre de temps avec les inévitables conflits inhérents aux activités de confrontation collective

15 Une zone où le professeur viendra écouter toutes les doléances Prévoir un espace appelé « zone de calme » Plutôt que de sénerver sur le terrain, lélève, qui rejoindra cette zone, indique à son professeur son exaspération et son envie de le dire, sans arrêter le match Le professeur viendra écouter dès quil jugera que le réclamant est redevenu calme

16 Le temps joué est laffaire des élèves La pendule comme « maître du temps » De 10 minutes en 10 minutes, ne veut pas dire que le match fera cette durée. Le professeur joue la montre Comme au foot, le professeur profitera de toutes les occasions qui lui sont fournies, par les élèves, pour faire perdre du temps (discussions autour dune contestation darbitrage, dun joueur qui joue perso, dune camarade qui ne fait rien…)

17 -3)Peut-on par cette pratique, essentiellement jouée, approfondir des contenus ? Ou comment jouer et apprendre?

18 Des bouchons Gadget pédagogique … ou Levier didactique?

19 Des pistes pour mettre en œuvre les bouchons Les couleurs (Michel VOLONDAT) Passer du « on sen fout, Monsieur, on a gagné » à la recherche dun « on a bien joué, Monsieur » (de lenjeu au jeu) Les bouchons et « le challenge multi-couleur » Une progressivité des apprentissages par lintroduction de nouvelles couleurs de bouchons

20 Michel VOLONDAT Bleu cest lADN, cest lessence même de lactivité Vert cest la dimension technico tactique Rouge cest la compétence méthodologique et sociale Ainsi pour lactivité BASKET, Compétence niveau1: « Dans un jeu à effectif réduit, rechercher le gain du match par des choix pertinents dactions de passe ou dribble pour accéder régulièrement à la zone de marque et tirer en position favorable, face à une défense qui cherche à gêner la progression adverse dans le respect du non contact. Sinscrire dans le cadre dun projet de jeu simple lié à la progression de la balle. Respecter les partenaires, les adversaires et les décisions de larbitre » Compétence niveau 2: « Dans un jeu à effectif réduit, rechercher le gain du match en assurant des montées de balles rapides quand la situation est favorable ou en organisant une 1ère circulation de la balle et des joueurs pour mettre un des attaquants en situation favorable de tir quand la défense est replacée » Sinscrire dans le cadre dun projet de jeu simple lié aux tirs en situation favorable. Observer et Co arbitrer »

21 De nombreux liens peuvent être faits avec lutilisation des bouchons: -Un bouchon= un sourire -Des bouchons plutôt que crayon et papier -Favoriser et développer la compétence interdisciplinaire à observer… Mais surtout ce qui nous intéresse en EPS, cest utiliser les bouchons à des fins dapprentissage dans les activités de confrontation

22 Un challenge multi couleur Passer de lexclusivité du score à la prise en compte du « bien joué » (ou en quelque sorte de la dimension technico tactique) En effet pour gagner il faut avoir plus de couleur que ladversaire (on peut gagner le match en ayant les couleurs ROUGE et VERTE, alors que notre adversaire ne possède que le BLEU)

23 Le niveau 2

24 Lintégralité de la compétence et sa colorisation « Dans un jeu à effectif réduit, rechercher le gain du match, en assurant des montées de balle rapides quand la situation est favorable ou en organisant une 1 ère circulation de la balle et des joueurs pour mettre un des attaquants en situation favorable de tir quand la défense est replacée. Sinscrire dans le cadre dun projet de jeu simple lié aux tirs en situation favorable. Observer et co- arbitrer »

25 2 aspects sont précisés dans la compétence « Assurer des montées rapides quand la situation est favorable» « Organiser une 1 ère circulation de la balle et des joueurs pour mettre un des attaquants en situation favorable de tir, quand la défense est repliée»

26 Commençons par « Organiser une 1 ère circulation de la balle et des joueurs »

27 Le match Un aménagement peut-il faciliter la circulation de la balle, mais aussi celle des joueurs ? Mais surtout amener les élèves à sinvestir dans la recherche dune circulation de la balle et des joueurs…

28 Des aménagements visant le didactique « Favoriser la circulation des joueurs et de la balle » Par une zone protégée

29 FAVORISER LA CIRCULATION DE LA BALLE La zone symbolisée par un sourire est une « zone refuge », cela veut dire que lon ne peut pas intercepter, gêner, une passe destinée à un joueur situé dans cette zone … En revanche, dès la réception de cette passe, les défenseurs peuvent agir sur le porteur de balle, dans le respect des règles… Pour valoriser cette zone refuge, le panier à 3 points est instauré. Ainsi tous les tirs réussis après une passe décisive provenant de cette zone, mais aussi tous les tirs tentés à partir de cette zone (avec ou sans dribble) valent 3 points

30 Gagner le match… Soit en obtenant le maximum de couleur en sachant que le Bleu correspond au score Vert correspond aux tirs en situation favorable Rouge correspond aux tirs à « 3 points »

31 Poursuivons par « assurer des montées rapides quand la situation est favorable » Par les « 10 quilles »

32 La situation des « 10 quilles » Cette situation dapprentissage est une situation très proche de la situation de référence: Il sagit dun match en 10 possessions par équipe. Pour chacune des 10 possessions, un observateur indique lexploitation qui a été faite de ce ballon: -si un panier a été réussi, alors une quille sera placée debout sur le banc -si le tir est non réussi, alors la quille sera placée debout sur le sol Si la possession se traduit par la perte de la balle, alors la quille sera couchée par terre

33 Cette situation des 10 quilles permet Les 10 possessions favorisent.. La gestion de la prise de risque par une indication « in live » La gestion des « temps morts » La décentration du score et peut être labandon de lexploit individuel au profit dun altruisme valorisé par un jeu plus collectif Les exploitations La proportionnalité avec les 10 possessions et le calcul des % « savoir communiquer » (pilier 1 du socle commun) « sinscrire dans le cadre dun projet de jeu simple… »

34 -2)comment, alors que le jeu devient central, gérer cette hétérogénéité due à lassociation délèves: -motivés avec dautres peu intéressés -de joueurs confirmés avec des joueurs débutants -de filles et de garçons… ?

35 Lhétérogénéité Une charge ou un avantage Pour les sports collectifs

36 Agir sur le règlement Il peut être différencié: En se libérant, en transgressant le règlement: selon lidée de BOUTITIE/CONTET/FALCO le dribble à 2 mains (interdit en 1898, soit 7 ans après la création de ce sport) la reprise de dribble, le marcher lorsquil sagit dun déplacement latéral réduit En accordant une distance de protection de son espace proche, telle que le porteur puisse faire un pas en avant, sur le côté et en arrière (notion de pivoter)… En contraignant le joueur confirmé: Les 3 pour un joueur spécialiste et grand Le porter de balle… Mais aussi en

37 En sinspirant de règles non fédérales Le basket de rue « On na pas le droit de contrer un plus petit » Donnerait du sens à une proposition de lenseignant qui consisterait à dire: « Le capitaine na pas le droit de défendre sur un autre joueur que le capitaine adverse » On pourrait même étendre cette règle aux joueurs N°2, voire N°3, en permettant toutefois à ceux-ci de pouvoir défendre sur un N° inférieur

38 Agir sur la constitution de clubs Un club est composé de 2 ou 3 équipes Cest lensemble des équipes qui fait gagner le club Ainsi léquipe 1 peut gagner son match, mais les équipes 2 et 3 ayant perdu leur rencontre, cest lautre club qui sera déclaré gagnant. On favorise de ce fait les entraides entre les joueurs dun même club

39 Agir sur la composition des équipes Les équipes hétérogènes en leur sein peuvent, à un moment, être incitatrices à lacceptation de lautre: Équipe de 6 joueurs hiérarchisés du N°1 au N°6. 3 matchs sont prévus: (ronde italienne) 1 er match: 3456 jouent, alors que 1 et 2 arbitrent et/ou observent 2 nd match: 1256 jouent, alors que 3 et 4 arbitrent et/ou observent 3 ème match: 1234 jouent, 5 et 6 arbitrent et/ou observent 2 temps sont à exploiter: Le 1 er permet de développer « la langue de jeu » (1234 et 3456) Le 2 nd permet dagir sur la socialisation et la prise en compte des différences (1256)

40 DÉMOCRATISER LACCÈS À LA MARQUE OU À LACTION EMBLÉMATIQUE Agir aussi sur les spécialistes pour

41 Un bon basketteur nest pas forcément celui qui marque des points, mais celui qui en fait marquer (bouchon orange) La passe décisive ou passer pour un tir facile, peut déboucher sur un contrat (bouchon orange) Pour avoir la couleur orange, « Tony » doit réussir …passes décisives (bouchon violet) Porter des écrans pour que « Margaux » reçoive …fois le ballon (bouchon violet) (bouchon marron) Spécialiser un joueur « joker », pour que « Nadège » placée dans une zone refuge puisse finir … contre attaques (bouchon marron) (bouchon jaune) Utiliser la règle de 1901 (ne pas dribbler pour tirer) pour que « Jérôme », utilisé comme RELAIS, puisse faire tenter ou réussir … « paniers à 3 points » (bouchon jaune) (cette situation peut intégrer un élève obèse, ou un syndrome rotulien, en ne lui demandant quun déplacement en avant dans la zone offensive, en sortant du terrain derrière la ligne de fond) EPS adaptée

42 Lycée

43 2 nde -« la mise en route des situations dapprentissage est lourde, parfois difficile. Avant que celles-ci fonctionnent quelle perte de temps et dénergie » -« quand on a réussi à les faire fonctionner, le réinvestissement dans le jeu nest pas toujours repérable, voire parfois inexistant » Par rapport à ces remarques, la question qui se pose dès lors est : -comment donner du sens aux apprentissages pour quils puissent être réinvestis dans le jeu? Problématique proposée: Système et « donner du sens » sont-ils compatibles?

44 Comment donner du sens aux apprentissages (1) Pour quils puissent être réinvestis dans le jeu

45 Un lundi à 14 h avec une classe de 6 ème À la porte du gymnase, avant de se rendre au vestiaire, vous mauriez entendu dire: « après avoir pris vos maillots, échauffement par équipe sur vos terrains dentraînement. Je vous rappelle la formule, que vous devez faire à la fin de votre échauffement: aujourdhui mon travail cest (dribble/tir ou passe), je réussis avec mon équipe si nous faisons un panier en or en 3x0/3x1/3x2/3x3 » Alors, vos réactions!!!

46 Terminales -«nous aimerions que tu abordes les systèmes offensifs et défensifs », avec notamment savoir se « mettre en position de tir » lors dune attaque -« les élèves ne font pas le repli défensif » -« nous avons parfois 35 élèves » -« larbitrage et la motivation des élèves à tenir ce rôle » Par rapport à ces remarques, la question qui se pose dès lors est : -1)comment envisager un travail collectif offensif afin de mettre en position favorable de tir un de nos partenaires ? -2)comment prendre en considération le fait que le repli défensif est un élément défensif prioritaire ? -3)comment gérer la tension liée à la recherche dun travail individualisé pour chaque élève et le nombre délèves rencontré fréquemment dans les classes de terminales ? Problématique proposée: Système et donner du sens sont-ils compatibles?

47 1) comment envisager un travail collectif offensif afin de mettre en position favorable de tir un de nos partenaires ? La proposition de Pierre

48 zone1zone2 zone3zone4 4 zones pour se repérer dans la circulation des joueurs (la zone refuge sajoute à ces 4 zones) -1 seul joueur par zone -quand un partenaire arrive dans ma zone, je quitte mon emplacement en appelant la balle dans une zone libre, mais aussi en maidant éventuellement de sa présence

49 EXPLOITER CET AMÉNAGEMENT En vue de développer lauto organisation

50 Gagner le match (1) Soit en marquant plus de paniers que ladversaire Soit en réussissant une modalité de marque: -panier après passe et va -panier depuis la zone refuge (tir de loin ou après dribble de pénétration) -panier depuis une zone joueur (zones 1/2/3/4) (idem refuge) (en lien avec « ma zone favorable de tir » et la notion « de situation favorable »sans défenseur entre la cible et moi) -panier seul sous le cercle -panier après rebond offensif -panier sur jeu rapide -panier sur passe et suit (joueur zone1 passe à joueur zone2, suit sa passe. Joueur zone2 part vers le panier et reçoit de joueur zone 1)

51 Gagner le match (2) -panier seul sous le cercle -panier après un écran entre non porteurs -panier après un écran sur le porteur -panier après un écran sur le porteur enchaîné dun « PICK AND ROLL » (ouverture du poseur décran et déplacement vers le cercle afin de recevoir une passe du porteur)

52 Comment gérer ces modalités de marque Leur nombre (de 1 à 3…) Qui les choisit? -Le prof impose … modalité(s) -Les élèves choisissent et annoncent à un juge la (ou les) modalité(s) retenue(s) -Une équipe impose à une autre la (ou les) modalité(s) retenue(s) Cela amène aussi à répondre aux connaissances du pratiquant: connaître « ses points forts et ses points faibles »

53 Comment donner du sens aux apprentissages (2) Pour quils puissent être réinvestis dans le jeu

54 Léchauffement Un rituel Une partie spécifique, très spécifique. Car on tire Mais on répète aussi une circulation des joueurs et du ballon…

55 Échauffement Une mise en route dès lentrée dans le gymnase… On séchauffe (course, accélérations, étirements) sur son terrain dentraînement avec les équipiers de son club (volonté de prendre en compte la compétence méthodologique et sociale : se préparer) …qui se poursuit par une partie spécifique où On sentraîne aux tirs (voir diapo suivante).

56 Réussir le + grand nombre de paniers en 1mn30, à des lieux différents « trouver son jardin »

57 Cette forme triangulaire, qui relie les 3 réussites, symbolise « la zone de marque favorable pour ce joueur », mais aussi répond aux capacités précisées dans la fiche ressource: « se construire une zone de tir favorable » mais encore: « effectuer un tir à larrêt à 2m50 de la cible ou enchaîner un tir en suspension après dribble (…ou après une passe sous pression temporelle »)

58 -2)comment prendre en considération le fait que le repli défensif est un élément défensif prioritaire ?

59 Un aménagement Valeur du panier correspondant au nombre de pieds en dehors de la zone restrictive (ou de la zone délimitée par la ligne à 3 points ou autres…), ainsi, sur les 4 joueurs composant chaque équipe, -si les 4 joueurs ont réintégré la zone définie le panier vaut 1 point -si 3 joueurs ont assuré le repli, alors le panier vaut 2 points, (car le joueur qui na pas fait ou pas pu faire le repli a ses2 pieds hors de la zone définie) -si seulement 2 joueurs ont assuré le repli, alors le panier vaut 4 points -si 1 seul joueur est en situation de repli, alors le panier vaut 6 points -si aucun défenseur ne se trouve dans la zone référence, alors le panier pourrait valoir 8, voire 10 points Bien entendu il est intéressant de mettre en place cela avec le thème du jeu rapide, par exemple

60 Le basket au lycée par Michel HERNANDEZ

61 LE LYCEE NIVEAUX 3-4 (5) DU JEU TOUT TERRAIN AU JEU DEMI-TERRAIN A TRAVERS UNE SITUATION EVOLUTIVE : DU 2X2 AU 4X4 1 ère Situation: le 2x2 Objectifs : associer le jeu rapide vers lavant à la notion de repli défensif

62

63 la notion de repli défensif la notion de contre-attaque ou jeu rapide Le basket, un sport de transitions successives : De lattaque à la défense : la notion de repli défensif De la défense à lattaque : la notion de contre-attaque ou jeu rapide

64 « ça ne sarrête jamais ! » « Cest léquipe qui passera le plus vite dune transition à lautre qui aura le plus de chances de lemporter à rapport de forces équivalent ! »

65 Évolution 2 ème Situation: le 3x3 Objectifs : notions de base de défense individuelle associées au jeu de contre-attaque dans les 3 couloirs -Travail défensif -Travail défensif :. Taille-vitesse équivalentes. Entre le panier et lattaquant -Travail offensif de contre-attaque -Travail offensif de contre-attaque : fixation par le centre du porteur et lecture du jeu (passe ou tir ) (possibilité de situation intermédiaire : 3x1) (Avec défense contenue ou raisonnée)

66

67 Situations intermédiaires : vers un jeu de principes, de règles de « 3 » -Quelques manœuvres à deux : 2x2 le passe-et-va. le passe-et-va. Le main à main (associé à écran porteur). Le jeu avec un intérieur (passe et va / essuie- glaces) (Travail en 2x2 avec défense contenue ou raisonnée – une attaque /une défense – au moins une manœuvre avant le tir et jamais deux fois la même )

68

69 -Les règles de trois : 3 secondes maxi sur un spot. 3 secondes maxi sur un spot (endroit de tir préférentiel) 3 secondes maxi balle en mains. 3 secondes maxi balle en mains (idem HAND BALL) Au moins 3 passes avant le tir. Au moins 3 passes avant le tir (regard intérieur « tir » sur chaque réception de balle ) Associer un travail dappel de balle visuel et oral. Puis demander au moins une manœuvre avant le tir,et de construire un tir cohérent à partir de la troisième passe, seul (tir en course ou plein pied ), ou manœuvre à deux. Du 3x3 vers le 4x4

70

71 3 ème Situation : le 4 x 4 mise en application simple du jeu de règles de 3 dans la logique de lactivité, soit un jeu dattaque/défense (raisonnée ou contenue) Objectif : mise en application simple du jeu de règles de 3 dans la logique de lactivité, soit un jeu dattaque/défense (raisonnée ou contenue) Apports complémentaires si possible : Lextra-passe. Lextra-passe après fixation par le dribble puis par le tir Le jeu avec écrans sur non-porteurs. Le jeu avec écrans sur non-porteurs (plus élaboré)

72

73 Quelques situations de jeu à thèmes LES EQUIPES ENCHAINEES

74 3 X 1 EN CONTINUITE

75 4 X 4 DEPART MEME LIGNE

76 4 x 4 DEPART JEU DE REGLES PUIS CONTRE-ATTAQUE (F. COURCIER)

77 3 X 1 FORME PENNSYLVANNIA

78 3 X 3 / 4 x 4 DEPART COLONNE PUIS EN CERCLE

79

80 DES COMPLEMENTS TECHNIQUES DE BASE ASSOCIES LE TIR EN COURSE SUR DRIBBLE

81 LE TIR DE PLEIN PIED SOUS FORME LUDIQUE ET COLLECTIVE

82 ARBITRAGE ET REGLES DOR Des règles simples à identifier dans le cadre scolaire et à juger et un esprit de tolérance à faire partager -Aucun contact autorisé -Aucun contact autorisé (gain de balle par interception, rebond, gêne bras levés, …) -Pas darracher de balle dans les mains -Pas darracher de balle dans les mains (pour permettre la prise dinformations ) -Trois pas ou trois appuis maximum -Trois pas ou trois appuis maximum (sur les arrêts)

83 Des systèmes de points adaptés au niveau dadresse des élèves Lauto-arbitrage pour une éducation à la « citoyenneté » Larbitrage par les élèves pour faire ressentir la difficulté darbitrer

84 DES JEUX DE RUSES POUR DEVELOPPER LESPRIT LUDIQUE LINVASION

85 LE JEU DE BARRE

86 DES VARIABLES SUR LESQUELLES AGIR EN FONCTION DES OBJECTIFS LE DEGRE DOPPOSITION LE DEGRE DOPPOSITION (défense raisonnée, défense-retard, défense réelle après 3 passes,…) L ESPACE DE JEU L ESPACE DE JEU (matérialisation de la largeur par des plots à contourner, des couloirs,…) LES EFFECTIFS LES EFFECTIFS (2x2 au 4x4, 2x1 au 3x1) LES REGLES DU JEU LES REGLES DU JEU LE SYSTÈME DE POINTS LE SYSTÈME DE POINTS LES CONSIGNES PARTICULIERES LES CONSIGNES PARTICULIERES (pas de retour de passe,…)

87 LE TRAVAIL EN MICRO-CYCLE DE TROIS SEANCES Pour rentabiliser des séances courtes Pour favoriser le temps daction des élèves et leur donner « à manger » Pour approfondir progressivement les notions abordées et les faire évoluer par des relances Pour développer lautonomie des élèves SI ON EST SUR DES SITUATIONS DE JEU EN CONTINUITE…

88 LE TRAVAIL SUR DES SITUATIONS DE TYPE « STOP- JEU » FAVORISE LA CORRECTION IMMEDIATE INTERRESSANT PONCTUELLEMENT POUR « INSTALLER » UNE EXIGENCE PEUT CONVENIR AUX ELEVES QUI ONT BESOIN DE TEMPS POUR COMPRENDRE Mais vite passer au jeu !!!

89 Diapos à supprimer?

90 DES VALEURS A DEVELOPPER Cohésion par leffort + pour le copain Organisé par le respect des principes de jeu Calmes par la lucidité dans le jeu (prise dinfos) Unis par un projet de jeu collectif Séduction des camarades par lesprit de partage Victoire par la recherche loyaledu gain du match Plaisir de participer au jeu (passes, tirs, …)


Télécharger ppt "STAGE FPC Rhône sud Présentation succincte. Les questions évoquées lors de la CPB du jeudi 14 octobre à OULLINS."

Présentations similaires


Annonces Google