La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

APSA : COURSE LONGUE Cycle 2 Compétences propres à lEPS ou Types dexpériences Programmes de lécole primaire 2008 - EPS Réaliser une performance (cycle.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "APSA : COURSE LONGUE Cycle 2 Compétences propres à lEPS ou Types dexpériences Programmes de lécole primaire 2008 - EPS Réaliser une performance (cycle."— Transcription de la présentation:

1 APSA : COURSE LONGUE Cycle 2 Compétences propres à lEPS ou Types dexpériences Programmes de lécole primaire EPS Réaliser une performance (cycle 3 : réaliser une performance mesurée) Voir les autres compétences ou types dexpériences non abordées dans ce module. Compétences propres à lEPS ou Types dexpériences Programmes de lécole primaire EPS Réaliser une performance (cycle 3 : réaliser une performance mesurée) Voir les autres compétences ou types dexpériences non abordées dans ce module. Compétences générales et connaissances développées Issues du socle commun Savoir sauto évaluer. Identifier un problème et mettre en œuvre une démarche de résolution. Voir les autres compétences générales sollicitées dans ce module Compétences générales et connaissances développées Issues du socle commun Savoir sauto évaluer. Identifier un problème et mettre en œuvre une démarche de résolution. Voir les autres compétences générales sollicitées dans ce module Compétence attendue : En un temps donné (6 à 12 minutes), lélève doit être capable de courir, sans arrêt, en présentant un état physiologique compatible avec un objectif de distance quil sest fixé. Suite Cursus : Module course longue (Cycle 2 ou Cycle 3) + Module course longue (Cycle3) Vidéo délèves en pratique

2 ORGANISATION DU MODULE Phase dentrée Phase de référence initiale Phase de structuration Phase de référence finale Situations dEntrée (SE) Situation de Référence Initiale (SRI) Situations dApprentissage (SR/SA/At) Situation de Référence Finale (SRF) Lien vers les situations dentrées du module Lien vers la situation de référence initiale Lien vers les situations dapprentissageLien vers les situations dapprentissage Pour installer les règles de sécurité et de fonctionnement. Pour voir où on en estPour apprendre et progresser Pour mesurer les progrès Lien vers la situation de référence finale RETOUR vers la première page: les compétences

3 Les situations dentrée (SE) RETOUR à lorganisation du module La course aux bouchons 6 secondes 4 minutes Activités liées Mise en activité

4 Ce que lélève doit apprendre dans cette situation : RETOUR BUT : Courir le plus de tours possible sans sarrêter pendant 8 min *(même temps que la situation de référence) DISPOSITIF : Dans chaque course la moitié des élèves court, lautre moitié observe. Durée de jeu : 8 minutes. A chaque tour le coureur prend un bouchon sur une table : bouchon bleu sil ne sest pas arrêté, bouchon rouge sil a arrêté de courir pendant le tour. CONSIGNES : Aux coureurs : « Vous allez courir pendant 8 minutes. A chaque tour vous devez prendre un bouchon : bleu si vous avez couru sans vous arrêter, rouge si vous avez arrêté de courir pendant le tour » Aux observateurs : "Vous vérifiez qu'un seul bouchon est pris à la fois, vous regardez si la couleur du bouchon choisie correspond. A la fin du jeu vous allez voir votre coureur pour savoir comment il va (utilisation possible des dessins des coureurs) VARIABLES : Egrener le temps toutes les minutes pour donner des repères de course. Situation d'ENTRÉE Intérêts de la situation : Cest une première situation de course. Elle doit être sollicitante et mobilise les élèves sur un effort long. Elle permet aux élèves de se questionner sur les effets de ce type de course. ConnaissancesCapacitésAttitudes Prolonger son effort Ne pas se laisser entrainer par lallure des autres Respecter les autres lors des déplacements (sécurité) départ Tables couvertes de bouchons de couleur * Le temps de course doit rester le même les situations de référence. Il est à définir en fonction des capacités des élèves (les progressions de 2012 donnent de 6 à 12 min au CE1)

5 BUT : courir vite DISPOSITIF : Sur une ligne droite, les élèves courent pendant 6 secondes. Des cônes matérialisent les différentes distances pouvant être atteintes. CONSIGNES : « Vous partez au coup de sifflet et vous courez le plus rapidement possible pendant 6 secondes. Le second coup de sifflet (au bout de 6 secondes) annonce la fin de la course. Situation d'ENTRÉE Intérêts de la situation : Construire un repère permettant de définir la course longue en la comparant avec la course rapide. Cette situation pourra être reconduite plus tard pour mettre en évidence les différents types de course Ce que lélève doit apprendre dans cette situation : ConnaissancesCapacitésAttitudes Aborder les caractéristiques de la course rapide et de la course longue en les comparant. Courir viteRespecter les autres pendant la course (sécurité) RETOUR départ Environ 30 m Cette situation doit se vivre dans la même séance que la situation « 4 minutes » pour permettre aux élèves de comparer avec les pictogrammes les effets des deux types de course.

6 BUTS : courir plusieurs minutes sans sarrêter ressentir les effets de la course longue sur son corps et les exprimer DISPOSITIF : Travail en groupe classe 2 courses de 4 minutes avec un temps de récupération de 2 minutes entre chaque course Pendant les temps de récupération, les élèves expriment ce quils ont ressenti à la fin de la course avec laide des pictogrammes si nécessaire. CONSIGNES : « Vous allez courir 4 minutes plusieurs fois Un coup de sifflet donne le départ, un autre signale la fin de la course. A chaque fin de course, vous devez rejoindre le départ. Situation d'ENTRÉE Intérêts de la situation : Permettre aux élèves de se confronter à une succession defforts longs. dexprimer leur ressenti à lissue des différentes séquences de course. Ce que lélève doit apprendre dans cette situation : ConnaissancesCapacitésAttitudes Commencer à identifier les effets de la course longue Mettre en lien les effets de la course et les pictogrammes Respecter les autres pendant la course (sécurité) Ne pas se laisser entrainer par lallure des autres RETOUR départ * : Le temps de course est à adapter en fonction du temps choisi pour la situation de référence initiale (4min pour 8min en situation de référence, 6min pour 12, …). Le nombre de séries peut varier mais le temps de récupération doit être égal à la moitié du temps de course. Par exemple : 2 X 3 min ou 3 X 4 min, … Cette situation doit se vivre dans la même séance après la situation « 6 secondes» pour permettre aux élèves de comparer avec les pictogrammes les effets des deux types de course. Découverte des dessins des coureurs Lien vers les pictogrammes

7 Les situations dapprentissage …… RETOUR vers lorganisation du module « courir longtemps » Situation de référence Situation proche de la situation de référence Situation décontextualisée Atelier Nature des différentes situations dapprentissage Situation de référence « Courir loin et bien » « Aller – retour » « La course aux bouchons avec contrat » « La course aux bouchons avec contrat » Mise en activité

8 BUT : courir le plus de tours possible sans sarrêter pendant 8 min *. DISPOSITIF : les élèves sont par deux : lun court et lautre observe. CONSIGNES : Au coureur : « tu vas courir le plus loin possible sans tarrêter pendant 8 minutes. Si tu ne peux plus courir, tu peux marcher puis courir à nouveau. Au coup de sifflet final, tu tarrêteras et tu resteras sur place pour que ton copain compte la distance que tu as parcourue (en tours et nombre de plots dépassés). Après la course, tu vas montrer à ton copain quels dessins des coureurs représentent le mieux ton état physique.» A lobservateur : « tu vas compter la distance parcourue (en nombre de tours et nombre de plots dépassés) par ton copain et, à larrivée, entourer les dessins quil te montre.» CRITERES DE REUSSITE : avoir couru sans sarrêter ni marcher pendant les 8 minutes. Situation de référence initiale RETOUR vers lorganisation du module Fiche dobservation départ * Le temps de course doit rester le même tout au long du module. Il est à définir en fonction des capacités des élèves (les progressions de 2012 donnent de 6 à 12 min au CE1) Comptage des tours Des élèves remplissent la fiche dobservation

9 La SR dans la phase de structuration (phase dapprentissage) 1 : Définition des indicateurs de la fiche dobservation : Nombre de tours : Cest le nombre de tours complets effectués Nombres de « de plots dépassés » : si le dernier tour nest pas complet, lobservateur compte le nombre de plots franchis. Les pictogrammes : lobservateur entoure les pictogrammes qui correspondent le plus aux sensations du coureur après avoir discuter avec lui 2 : pourquoi ces indicateurs Les pictogrammes servent à faire un inventaire des sensations en fin de course. Ils sont là pour aider les élèves à se rendre compte des effets de leur course : état physiologique. Cet état physiologique doit se situer dans une zone médiane au-delà de laquelle il ny a pas eu un véritable effort mais en-deçà de laquelle lélève pourrait se mette en danger. Lobjectif est de tendre vers une limite physiologique sans jamais la dépasser. Une grande vigilance doit être apportée à ce point. La lecture du tableau va permettre de mettre en lien la distance parcourue et létat physiologique à larrivée de la course. De cette lecture devra émerger un questionnement sur la performance réalisée, les difficultés rencontrées, les améliorations possibles. Ce questionnement portera notamment sur : les allures de course (trop rapide, irrégulière, …) la distance parcourue, la gestion du temps 3 : Thèmes détude possibles ? Les situations dapprentissage proposent de travailler les thèmes suivants : les allures de course : les liens entre la distance parcourue et létat physiologique à larrivée la distance parcourue (faire varier la distance) la gestion du temps (prendre en compte une longue durée). RETOUR à la SR RETOUR vers les situations dapprentissage

10 BUT : Courir à la même allure à laller comme au retour plusieurs fois DISPOSITIF : Durée du trajet aller : 1 min. CONSIGNES « Vous partez ensemble, chacun court à son allure sans sarrêter, ralentir ou accélérer. Au coup de sifflet, vous faites demi tour et refaites en sens inverse le chemin parcouru. Au coup de sifflet final, vous vous arrêtez. » Reproduire 4 / 5 fois avec la même durée d1min pour laller (AIDE AUX ELEVES: si tu termines ta course avant la zone, tu as couru plus vite à laller quau retour. A linverse, si tu dépasses la zone, ta course a été plus rapide au retour.) CRITERES DE REUSSITE : Arriver dans la zone matérialisée de 10 mètres avant et après la ligne de départ. VARIABLES Multiplier le nombre daller–retour sans sarrêter (par exemple, 2 aller-retour sans arrêt) Ce que lélève doit apprendre dans cette situation : RETOUR Situation d'APPRENTISSAGE « courir à allure régulière de plus en plus longtemps » Situation d'APPRENTISSAGE « courir à allure régulière de plus en plus longtemps » Intérêt de la situation : Permettre aux élèves de stabiliser une allure de course longue ConnaissancesCapacitésAttitudes Identifier lallure qui convient pour soi. Mettre en lien : distance, allure, effets de la course sur soi Ne pas se laisser entrainer par lallure des autres Sengager dans un effort long. Longueur du circuit : 200 à 300m 10m

11 BUTS : courir plusieurs minutes sans sarrêter ressentir les effets de la course longue sur son corps et les exprimer DISPOSITIF : Travail en groupe classe 4 courses de 2 minutes avec 1 minute de récupération entre chaque course Pendant les temps de récupération et en fin de course, le maître fait mettre en mots le ressenti de quelques élèves avec laide des pictogrammes; CONSIGNES : « Vous allez courir 4 fois 2 minutes avec 1 minute de récupération entre chaque course. Un coup de sifflet donne le départ, un autre signale la fin de la course. A chaque fin de course, vous devez rejoindre les affiches vers le départ en marchant. VARIABLES : Le temps de course peut varier mais le temps de récupération doit être égal à la moitié du temps de course. Par exemple : 4X3 min, … Intérêts de la situation : Permettre aux élèves de se confronter à une succession defforts longs. dexprimer leur ressenti à lissue des différentes séquences de course. Ce que lélève doit apprendre dans cette situation : ConnaissancesCapacitésAttitudes Commencer à identifier les effets de la course longue Mettre en lien les effets de la course et les pictogrammes Respecter les autres pendant la course (sécurité) Ne pas se laisser entrainer par lallure des autres RETOUR départ Situation d'APPRENTISSAGE « Comprendre (appréhender) la notion dallure » Situation d'APPRENTISSAGE « Comprendre (appréhender) la notion dallure » Lien vers les dessins des coureurs

12 BUT : courir le plus de tours possible sans sarrêter pendant 8 min *. DISPOSITIF : les élèves sont par deux : lun court et lautre observe. Situation de référence finale compétence attendue: En un temps donné (6 à 12 minutes), lélève doit être capable de courir, sans arrêt, en présentant un état physiologique compatible avec un objectif de distance quil sest fixé. RETOUR vers lorganisation du module Fiche dobservation départ * Le temps de course doit rester le même tout au long du module. Il est à définir en fonction des capacités des élèves (les progressions de 2012 donnent de 6 à 12 min au CE1) CONSIGNES : Avant la course, les élèves fixent leur objectif de distance en linscrivant sur la fiche. Au coureur : « tu vas courir le plus loin possible sans tarrêter pendant 8 minutes. Si tu ne peux plus courir, tu peux marcher puis courir à nouveau. Au coup de sifflet final, tu tarrêteras et tu resteras sur place pour que ton copain compte la distance que tu as parcourue (en tours et nombre de plots dépassés). Après la course, tu vas montrer à ton copain quels dessins des coureurs représentent le mieux ton état physique.» A lobservateur : « tu vas compter la distance parcourue (en nombre de tours et nombre de plots dépassés) par ton copain et, à larrivée, entourer les dessins quil te montre.» CRITERES DE REUSSITE : avoir couru sans sarrêter ni marcher pendant les 8 minutes. Des élèves remplissent la fiche dobservation Comptage des tours

13 Ce que lélève doit apprendre dans cette situation : ConnaissancesCapacitésAttitudes Analyser et comparer ses résultats Prolonger son effort Ne pas se laisser entrainer par lallure des autres Respecter les autres lors des déplacements (sécurité) RETOUR Intérêt de la situation: Focaliser lattention de chaque coureur sur un point particulier. Améliorer la durée de son temps de course ou son allure pendant le jeu. BUT : Courir le plus de tours possible sans sarrêter pendant 8 min (même temps que la situation de référence) Chaque élève doit remplir son contrat (2 ème phase). DISPOSITIF : Identique à la situation dentrée du même nom avec une organisation en équipe. Première phase : Observation (voir fiches) Analyse des résultats en classe : lenseignant donne des contrats individualisés en écrivant sur les fiches contrat des élèves deuxième phase : Chaque contrat réussi apporte 10 points à léquipe. CONSIGNES : Aux coureurs : « Identique à la situation dentrée du même nom, vous devez réussir votre contrat pour faire gagner des points à votre équipe » Aux observateurs : "Vous vérifiez qu'un seul bouchon est transporté à la fois, vous contrôlez la couleur du bouchon choisie par le coureur » CRITERES DE REUSSITE : Valider son contrat. VARIABLES : Jouer sur la nature des contrats Egrener le temps toutes les minutes pour donner des repères Les bouchons peuvent ne plus être utilisés, les observateurs notent directement la couleur sur une feuille (gommettes ou feutres) Situation d'APPRENTISSAGE (proche de la SR) « Comprendre (appréhender) la notion dallure » Situation d'APPRENTISSAGE (proche de la SR) « Comprendre (appréhender) la notion dallure » départ Tables couvertes de bouchons de couleur Fiche contrat en.ppt en.doc

14 Le module « course longue » est programmé dans le cadre du type dexpérience : « réaliser une performance ». Pour ce type dexpérience, il est nécessaire de stabiliser lespace. Cette stabilité permettra aux élèves davoir des repères précis pour évaluer leurs performances tout au long du module. Il est aussi conseillé de conserver dans un outil, type carnet du coureur, les performances des élèves tout au long du module en y mettant au moins les fiches des situations de références initiale et finale. La situation de référence initiale est centrale dans le module et pourra être répétée au cours des séances dapprentissage. Au cycles 2 et 3, lEPS est organisée autour de 4 grands types de compétence : ce sont des expériences à faire vivre aux élèves. RETOUR

15 La « compétence attendue » est celle qui doit être acquise par les élèves en fin de module. Elle est construite en prenant en compte : 1- Le type dexpérience, le sens de lactivité, 2- Des compétences générales choisies dans le Socle Commun Pour le module « COURSE LONGUE CYCLE 2 » : 1- le type dexpérience : Réaliser une performance Il sagit de réaliser une performance (en situation de course mesurée, courir sans arrêt), en ayant au préalable identifier et comparer les effets des différentes allures de course (pour pouvoir présenter un état physiologique compatible avec son projet) Il sagit de réaliser une performance (en situation de course mesurée, courir sans arrêt), en ayant au préalable identifier et comparer les effets des différentes allures de course (pour pouvoir présenter un état physiologique compatible avec son projet) Pour ce cycle, on est clairement sur une identification et une comparaison des effets des différentes allures sur son corps. Plus tard, au cycle 3, on visera laccession à « une maîtrise » des différentes composantes de la course longue (rapports vitesse/ distance/temps/effets…) pour faire des choix. Pour ce cycle, on est clairement sur une identification et une comparaison des effets des différentes allures sur son corps. Plus tard, au cycle 3, on visera laccession à « une maîtrise » des différentes composantes de la course longue (rapports vitesse/ distance/temps/effets…) pour faire des choix. 2- compétence générales : « Savoir sauto évaluer » Ce module a été construit pour être support à une auto évaluation. Il essaie de donner des repères aux élèves (sensations/pictogrammes) pour mieux se connaître et comprendre ce que veut dire « présenter un état physiologique compatible avec son projet ». Un module « course longue au cycle 3 » lui fait suite pour que lélève qui sait reconnaître sur son corps les effets dun effort prolongé puisse faire des choix (temps, vitesse) pour devenir plus performant. « identifier un problème et mettre en œuvre une démarche de résolution » Le maître doit permettre aux élèves, à lissue de la situation de référence initiale, de mettre en relation la distance quil peut parcourir sans sarrêter avec son état physiologique. Lors des situations dapprentissage, lélève va travailler, en lien, lallongement de la distance et son état physiologique en abordant par exemple la notion de rythme de course.

16 Situations qui permettent dentrer dans lactivité : Mise en place progressive du fonctionnement: gestion matérielle, organisation sociale. Compréhension du sens de lactivité.. de lexpérience à vivre dans lactivité. Situations qui permettent daccéder à la Situations de Référence dans de bonnes conditions: Apport progressif des règles des sécurité, des rituels, du fonctionnement.. Apprentissages nécessaires pour aborder la SR : apports progressifs des règles du jeu, apprendre le minimum pour sengager dans la SR. Les tâches motrices proposées doivent donc être: - ouvertes et simples pour permettre à tous les élèves de sengager dans laction; - sollicitantes pour permettre à chacun dy trouver de lintérêt et lenvie de sengager; - spécifiques par rapport à lessentiel de lactivité. Situations qui permettent dentrer dans lactivité : Mise en place progressive du fonctionnement: gestion matérielle, organisation sociale. Compréhension du sens de lactivité.. de lexpérience à vivre dans lactivité. Situations qui permettent daccéder à la Situations de Référence dans de bonnes conditions: Apport progressif des règles des sécurité, des rituels, du fonctionnement.. Apprentissages nécessaires pour aborder la SR : apports progressifs des règles du jeu, apprendre le minimum pour sengager dans la SR. Les tâches motrices proposées doivent donc être: - ouvertes et simples pour permettre à tous les élèves de sengager dans laction; - sollicitantes pour permettre à chacun dy trouver de lintérêt et lenvie de sengager; - spécifiques par rapport à lessentiel de lactivité. RETOUR Les situations dentrée (SE) « Pour installer les règles de sécurité et de fonctionnement »

17 Cette situation est une référence pour lélève et pour le maître. Lélève repère et formalise le niveau de ses réussites et/ou de ses échecs, lenseignant laide à les mettre en relation aux moyens utilisés dans laction. Cest une situation de référence… « pour lapprentissage » : Le diagnostic initial permet de définir avec les élèves des thèmes détude pour le module à venir. Ce diagnostic est donc une référence pour lapprentissage tout au long du module. Ce diagnostic va permettre de mesurer ensuite les progrès réalisés. En conséquence la situation de référence doit permettre un recueil de données grâce à des indicateurs précis. Cest une situation de référence … « à la culture que constitue les APSA » ou… « au sport » : Une situation de référence et non de révérence au sport!! Nous nous accordons dans la construction dune SR des écarts parfois importants avec la pratique sociale de référence. Nous ne cherchons pas à respecter la forme de la pratique, nous nous attachons à construire une forme de pratique scolaire de lactivité qui soit à la fois adaptée aux élèves et qui leur permette de vivre une expérience authentique de … grimpeur scolaire, … dathlète scolaire… Cette situation est une référence pour lélève et pour le maître. Lélève repère et formalise le niveau de ses réussites et/ou de ses échecs, lenseignant laide à les mettre en relation aux moyens utilisés dans laction. Cest une situation de référence… « pour lapprentissage » : Le diagnostic initial permet de définir avec les élèves des thèmes détude pour le module à venir. Ce diagnostic est donc une référence pour lapprentissage tout au long du module. Ce diagnostic va permettre de mesurer ensuite les progrès réalisés. En conséquence la situation de référence doit permettre un recueil de données grâce à des indicateurs précis. Cest une situation de référence … « à la culture que constitue les APSA » ou… « au sport » : Une situation de référence et non de révérence au sport!! Nous nous accordons dans la construction dune SR des écarts parfois importants avec la pratique sociale de référence. Nous ne cherchons pas à respecter la forme de la pratique, nous nous attachons à construire une forme de pratique scolaire de lactivité qui soit à la fois adaptée aux élèves et qui leur permette de vivre une expérience authentique de … grimpeur scolaire, … dathlète scolaire… RETOUR La situation de référence initiale (SRi) « Pour voir où on en est »

18 Lélève va: - vérifier la validité de son projet, - évaluer les progrès réalisées par rapport à sa performance initiale, par rapport à des rôles tenus, par rapport au respect des règles,... Lenseignant peut dresser un bilan du module (bilan personnel et bilan à partager avec les élèves). Lélève va: - vérifier la validité de son projet, - évaluer les progrès réalisées par rapport à sa performance initiale, par rapport à des rôles tenus, par rapport au respect des règles,... Lenseignant peut dresser un bilan du module (bilan personnel et bilan à partager avec les élèves). RETOUR La situation de référence finale (SRf) « Pour mesurer les progrès »

19 Exemples dans le module : « Courir loin et bien» « Aller-retour » «En sens contraire » Des situations qui ont directement du sens pour lélève. Des apprentissages transférables plus facilement. Mais difficultés éventuelles de lélève: repérer ce quil doit apprendre. Des situations qui permettent de faire progresser les élèves et de cibler ce que lélève doit apprendre Mais Difficulté de transfert en SR. Problème de sens pour certains élèves. Les situations dans la phase de structuration : Pour apprendre et progresser. Dans la phase dapprentissage, lenseignant va construire ses séances en « jonglant » avec 4 types de situations. Ces situations sont plus ou moins proches du contexte de la situation de référence(SR). Situation de référence Situation proche de la Situation Situation Situation de référence décontextualisée très décontextualisée RETOUR vers les situations dapprentissage Atelier Situation de Référence ( SR ) Situations dapprentissage proches de la SR Situations dapprentissage décontextualisées RETOUR vers lorganisation du module

20 Compétences propres à lEPS ou Types dexpériences: Programmes 2008 Réaliser une performance. Adapter ses déplacements à différents types denvironnements. Coopérer et sopposer individuellement ou collectivement. Concevoir et réaliser des actions à visée expressive, artistique, esthétique. Compétences propres à lEPS ou Types dexpériences: Programmes 2008 Réaliser une performance. Adapter ses déplacements à différents types denvironnements. Coopérer et sopposer individuellement ou collectivement. Concevoir et réaliser des actions à visée expressive, artistique, esthétique. Compétences générales et connaissances Socle commun Prendre la parole en public. Écouter les autres. Pilier 1 : Maîtrise de la langue française : savoir lire, écrire et parler. Communiquer, travailler en équipe. Connaître les règles de la vie collective. Pilier 6 : Les compétences sociales et civiques. Savoir sauto évaluer. Identifier un problème et mettre en œuvre une démarche de résolution. Pilier 7 : Lautonomie et linitiative Concevoir, mettre en œuvre et réaliser des projets individuels ou collectifs. Pilier 7 : Lautonomie et linitiative Compétences générales et connaissances Socle commun Prendre la parole en public. Écouter les autres. Pilier 1 : Maîtrise de la langue française : savoir lire, écrire et parler. Communiquer, travailler en équipe. Connaître les règles de la vie collective. Pilier 6 : Les compétences sociales et civiques. Savoir sauto évaluer. Identifier un problème et mettre en œuvre une démarche de résolution. Pilier 7 : Lautonomie et linitiative Concevoir, mettre en œuvre et réaliser des projets individuels ou collectifs. Pilier 7 : Lautonomie et linitiative RETOUR

21 Mise en activité RETOUR vers les situations dapprentissage Pour les enfants des tranches d'âges de lécole primaire, la mise en activité n'est pas physiologiquement indispensable : ils peuvent alterner les temps d'activité physique et de repos sans conséquence pour leur santé. En revanche la mise en activité est une étape fondamentale de la séance dEPS : elle permet à la fois la mise en place dun rituel et la mobilisation de lattention des élèves. Certaines situations dentrée peuvent être utilisées comme mise en activité : Courir longtemps Il convient dêtre vigilant quant à la durée effective et totale de course de lélève dans la séance. Elle devra se situer entre 15 et 25 minutes. Pour la situation « 6 secondes », une mise en activité préalable est nécessaire. La course longue nécessite, encore plus que les autres A.P.S.A., bien évidemment une tenue de sport, mais surtout des chaussures adaptées. RETOUR vers les situations dentrée

22 RETOUR courir longtemps ADAPTATION A LA GRANDE DIFFICULTE VOIRE AU HANDICAP Nature de la difficulté : Toutes les situations peuvent être adaptées pour les élèves connaissant de grandes difficultés à courir plus dune minute (surcharge pondérale importante par exemple) Proposition daménagement : Toutes les propositions pour ces élèves sont des adaptations des temps de course. Elles ne sont que des exemples. Il convient dadapter les temps de course en fonction de chaque élève en essayant de favoriser au maximum ses progrès. Aménager les règlements : avec laccord de lélève puis de la classe, proposer le « droit pour cet/ces élève(s) dalterner la course et la marche » exemples daménagement de la situation « Courir longtemps » Course demand é e à la classe 4 minutes de course 2 min de r é cup. pour tous les é l è ves 4 minutes de course 2 min de r é cup. pour tous les é l è ves … 1er exemple d adaptation 1 min 30 s course 1 min marche 1 min 30 s course 1 min marche 1 min 30 s course … 2 è me exemple d adaptation 1 min marche 1 min course 1 min marche 1 min course 1 min marche 1 min course 1 min marche 1 min course … autres adaptations possibles... … RETOURRETOUR 4 min

23 Suite

24

25

26 RETOUR SA Courir longtemps RETOUR SE bouchons RETOUR SE 4 min

27 Nom du coureur :Nom de lobservateur : Date :Nombre de tours :Nombres de plots dépassés : Na jamais marché A marché FICHE DOBSERVATION DE LA SITUATION DE REFERENCE INITIALE État général transpiration souffle cœur Comment est le coureur à larrivée ? RETOUR Suite explication de la fiche

28 Pour des élèves qui ont beaucoup de bouchons bleus et pas de bouchons rouges: maintenir et/ou augmenter dun bouchon Pour des élèves qui ont beaucoup de bouchons bleus et peu de bouchons rouges: maintenir le nombre de bouchon et transformer la moitié des bouchons rouges en bleus Pour des élèves qui ont peu de bouchons bleus et beaucoup de bouchons rouges : diminuer le nombre de bouchons rapportés (diviser par deux le nombre de bouchons rouges) en favorisant les bleus Pour les élèves qui nont pas de bouchons bleus faire au moins un tour en courant pendant la seconde course Types de contrats à attribuer en fonction des performances des élèves. RETOUR

29 Nom du coureur : Date :Nom de lobservateur : Nombre de tours prévus par le coureur : Nombre de tours réalisés:Nombres de plots dépassés : Na jamais marché A marché FICHE DOBSERVATION DE LA SITUATION DE REFERENCE FINALE État général transpiration souffle cœur Comment est le coureur à larrivée ? RETOUR

30 FICHE DOBSERVATION LES BOUCHONS RAPPORTES RETOUR


Télécharger ppt "APSA : COURSE LONGUE Cycle 2 Compétences propres à lEPS ou Types dexpériences Programmes de lécole primaire 2008 - EPS Réaliser une performance (cycle."

Présentations similaires


Annonces Google