La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE LANGAGE EN MATERNELLE DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT DES PROGRAMMES DE 2002 S.COGNET IEN STE FOY LES LYON Mars 2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE LANGAGE EN MATERNELLE DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT DES PROGRAMMES DE 2002 S.COGNET IEN STE FOY LES LYON Mars 2007."— Transcription de la présentation:

1 LE LANGAGE EN MATERNELLE DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT DES PROGRAMMES DE 2002 S.COGNET IEN STE FOY LES LYON Mars 2007

2 LANGAGE ET LANGUE LANGAGE FONCTION SPECIFIQUE A L HUMAIN QUI A UNE TRIPLE DIMENSION *PSYCHOLOGIQUE*SOCIALE*COGNITIVE LANGUE PRODUIT SOCIAL ET CULTUREL SYSTEME LINGUISTIQUE PARTAGE PAR UNE COMMUNAUTE EVOLUTIF DANS LE TEMPS

3 « C est en s ouvrant aux usages et fonctions du langage que l enfant acquiert une langue » SUJET LANGAGE Fonction humaine LANGAGE Produit de l activité langagière LANGUE

4 Le langage, une activité mentale qui a une double face 4 face non visible = langage intérieur 4 face visible = langage extérieur qui se traduit par des activités langagières DEFINITIONS de réception de production

5 La langue, un système linguistique qui a plusieurs composantes 4 système 4 système phonique graphique de significations syntaxique de liaison et de coordination DEFINITIONS

6 LES FONCTIONS DU LANGAGE 4 Fonction 4 Fonction psychologique « Le langage est un instrument puissant du développement de l enfant » Il favorise le principe d individuation le principe d altérité 4 Fonction sociale Il est un instrument de communication

7 LES FONCTIONS DU LANGAGE 4 Fonction cognitive Le langage est un vecteur d apprentissage Il permet 4 de 4 de nommer les objets, les caractériser, de catégoriser 4 dire 4 dire ses représentations du monde, questionner les faits, les événements rencontrés, faire vivre (évoquer) l objet absent 4 structurer 4 structurer le fonctionnement cognitif en organisant le réel donnant sens au réel

8 LES FONCTIONS DU LANGAGE 4 Fonction 4 Fonction cognitive Le langage est un objet d observation et de manipulation Il peut se structurer par 4 le 4 le questionnement, la relation d un fait à autrui, la narration Il peut être mis à distance par 4 la 4 la régulation de l énoncé, la reprise, le retour en arrière, la correction, l ajout, la précision… Il peut être manipulé dans des activités ludiques 4 répétition, 4 répétition, déplacement de sons, manipulation du rythme, jeu de la voix, découpage en unités sonores….

9 LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES I - PROGRESSIVITE LIEE AU DEVELOPPEMENT DE L ENFANT

10 Repères relatifs au développement du langage chez l enfant

11 Repères relatifs au développement du langage chez l enfant

12 LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES II - PROGRESSIVITE LIEE AUX TYPES DE LANGAGE

13 LE LANGAGE DE COMMUNICATION OU LANGAGE EN INTERACTION « Les interactions sont une condition des progrès de chacun » Objectifs d apprentissage 4 acquisition 4 acquisition des usages sociaux et des fonctions du langage 4 développement 4 développement d attitudes, de comportements, de compétences

14 LES COMPETENCES DE COMMUNICATION 4 Répondre 4 Répondre aux sollicitations de l adulte en se faisant comprendre dès la fin de la première année de la scolarité 4 Prendre 4 Prendre l initiative d un échange et le conduire au -delà de la première réponse 4 Participer 4 Participer à l échange en acceptant d écouter autrui, en attendant son tour de parole et en restant dans le propos de l échange

15 ELEMENTS DE MISE EN ŒUVRE PEDAGOGIQUE Communication en relation duelle 4 créer 4 créer un cadre sécurisant par un accueil individualisé 4 installer 4 installer une médiation entre le monde et l enfant par le langage Moments privilégiés 4 Accueil 4 Accueil du matin 4 Réveil 4 Réveil échelonné 4 Implication 4 Implication dans des jeux symboliques 4 Utilisation 4 Utilisation de la marionnette ou la marotte de classe

16 ELEMENTS DE MISE EN ŒUVRE PEDAGOGIQUE Echanges en grand groupe 4 créer 4 créer un cadre propice aux échanges, pilotés par l adulte 4 tâches 4 tâches ou sujets d échanges partagés par le groupe Moments privilégiés 4 Jeux 4 Jeux musicaux, de mimes, chansons à gestes 4 Dans 4 Dans le domaine du vivre ensemble, appel, gestion de conflit 4 Ecoute 4 Ecoute de récits, compréhension, interprétation d histoires ou de lectures

17 LE LANGAGE EN SITUATION OU D ACCOMPAGNEMENT DE L ACTION « Le langage en situation est un langage factuel qui accompagne une situation vécue par les interlocuteurs qui échangent » 4 Il relève du déictique * la situation est le référent commun * la parole renvoie à la position du sujet ego - hic - nunc

18 LES COMPETENCES DU LANGAGE D ACCOMPAGNEMENT DE LACTION 4 Comprendre 4 Comprendre les consignes ordinaires de la classe 4 Dire 4 Dire ce que l on fait ou ce que fait un camarade (dans une activité, un atelier) 4 Prêter 4 Prêter sa voix à une marionnette

19 ELEMENTS DE MISE EN ŒUVRE PEDAGOGIQUE 4 Objectifs - Installer l enfant dans la relation Je/ Tu - Mettre des mots sur les choses et les situations 4 Se 4 Se met en place dans des échanges personnalisés - avant la section des Moyens - à maintenir en toutes circonstances pour les enfants les plus fragiles, les enfants non francophones Moments privilégiés Accueil choix d un jeu, lecture « douillette », en dialogue Vivre ensemble habillage/déshabillage... Intervention dans un conflit

20 ELEMENTS DE MISE EN ŒUVRE PEDAGOGIQUE met en place dans des échanges adressés à un groupe - ex. le maître intervient en tant q acteur dans un scénario symbolique met en place de manière privilégiée dans les ateliers Moments privilégiés 4 Jeux * de faire semblant (jeu de la marchande ) * à règles 4 EPS 4 Dans 4 Dans tous les domaines d activité - la séquence prévoit un objectif langagier en plus de l objectif spécifique

21 LES APPORTS LINGUISTIQUES DU LANGAGE EN SITUATION 4 Entrée 4 Entrée dans les différents registres de l énonciation Usage des Pronoms - Je/tu/ nous/on/il/elle 4 Développement 4 Développement de certaines fonctions langagières - Désigner, nommer : noms, verbes - Décrire : qualificatifs, spatialisation, manière de faire - Comparer, établir des relations : qualités, grandeurs, 4 Enrichissement 4 Enrichissement du lexique relatif à chaque domaine d activité - en réception : association immédiate signifié/signifiant - en production : emploi, réemploi,restitution de consignes, description de l action

22 LE LANGAGE D EVOCATION OU LANGAGE DECONTEXTUALISE Le langage d évocation permet de faire vivre un objet absent, une réalité passée ou attendue Il renvoie à deux discours - la mise en récit récit (proche de la langue écrite) Il s agit de créer une histoire, une fiction cohérente, d organiser un système référentiel sans ambiguïté pour l interlocuteur, à partir de 3 variables principales : * les personnes, le temps, l espace - le compte rendu d activité, d expérience Il s agit de décrocher le dire du faire (langage décontextualisé) et, le plus souvent, de complexifier en apportant à l interlocuteur une explication

23 LES COMPETENCES DU LANGAGE D EVOCATION 4 Rappeler 4 Rappeler en se faisant comprendre un événement qui a été vécu collectivement 4 Comprendre 4 Comprendre une histoire adaptée à son âge et le manifester en reformulant dans ses mots sa trame narrative 4 Identifier 4 Identifier les personnages d une histoire, les caractériser physiquement, les dessiner 4 Raconter 4 Raconter un conte déjà connu en s appuyant sur la succession des illustrations 4 Inventer 4 Inventer une courte histoire dans laquelle les acteurs seront correctement posés, où il y aura au moins un événement et une clôture 4 Dire 4 Dire ou chanter chaque année une dizaine de comptines ou de jeux de doigts et au moins une dizaine de chansons et de poésies

24 ELEMENTS DE MISE EN ŒUVRE PEDAGOGIQUE 4 Evocation 4 Evocation naturelle, inscrite dans le quotidien et l organisation pédagogique de la classe didactisée ancrée sur des substituts de l action et développée dans tous les domaines d apprentissage 4 Anticipation 4 Anticipation des séquences ou activités de la classe 4 Bilan 4 Bilan des ateliers, rappel des consignes 4 Vivre 4 Vivre ensemble : gestion d un conflit récent 4 Photographies 4 Photographies prise en classe extraites de documentaires, albums, affiches 4 Images 4 Images : œuvres d art, dessins, productions plastiques 4 Autres 4 Autres : maquettes, constructions, cahier de vie...

25 ELEMENTS DE MISE EN ŒUVRE PEDAGOGIQUE 4 Compte 4 Compte rendu de visite, de sortie - évocation référée à un événement commun vécu par la classe rendu d expérience scientifique ou technologique - évocation référée à l observation de phénomènes et des liens de causalité 4 Il 4 Il suppose une organisation rigoureuse du temps et une recherche d objectivité des faits 4 Pratique 4 Pratique à ritualiser sur une ou deux périodes de l année scolaire en GS 4 Domaine 4 Domaine Découvrir le monde 4 Démarche 4 Démarche scientifique : explication, confrontation des arguments comme moyen privilégié de l accès à la compréhension

26 ELEMENTS DE MISE EN ŒUVRE PEDAGOGIQUE 4 Le 4 Le récit, forme de référence du langage d évocation 4 Créer 4 Créer les conditions d une mémoire des textes les conditions de la compréhension des textes 4 Trame 4 Trame narrative, objet de l apprentissage 4 Récits, 4 Récits, histoires, contes, albums 4 Comptines, 4 Comptines, jeux de doigts, chansons, poésies 4 Imprégnation 4 Imprégnation par des modèles 4 Ecoutes 4 Ecoutes successives et répétées 4 Agir 4 Agir avant la lecture 4 Confronter 4 Confronter les points de vue 4 S assurer 4 S assurer de la compréhension 4 Forme 4 Forme discursive orale ou écrite qui organise les événements selon un enchaînement causal tenant compte des - liens entre les étapes, les épisodes - la transformation du récit

27 LES APPORTS LINGUISTIQUES DU LANGAGE D EVOCATION 4 Identification 4 Identification du système d énonciation dans le récit (« Je » de la narration) 4 Développement 4 Développement de certaines fonctions langagières - Expliquer/justifier - Interpréter, mettre en mots, faire des hypothèses - Représenter par le dessin - Raconter, relater - structuration de la chronologie - Anticiper, prévoir, élaborer un projet 4 Enrichissement 4 Enrichissement de la syntaxe et du lexique - acquisition de formules narratives (il était une fois) - vocabulaire des émotions, des états mentaux - entrée dans le système modal - intentionnalité - associer des images mentales - mémoriser des séquences langagières non prosaïques

28 CONCLUSIONS 4 Le 4 Le développement du langage est antérieur à l arrivée de l enfant à l école maternelle. Le développement des fonctions du langage s est engagé dans le cadre des interactions familiales, et parfois dans une langue qui n est pas celle de la scolarisation. 4 L école 4 L école maternelle introduit une rupture. Elle renforce et élargit le champ de développement du langage en organisant, codifiant de nouveaux modes d expression et de communication. 4Elle met en œuvre une pédagogie du langage (et non de la langue), en favorisant de manière structurée et progressive le développement des productions langagières. 4 Elle 4 Elle a la responsabilité d accompagner les enfants vers la maîtrise du langage oral.


Télécharger ppt "LE LANGAGE EN MATERNELLE DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT DES PROGRAMMES DE 2002 S.COGNET IEN STE FOY LES LYON Mars 2007."

Présentations similaires


Annonces Google