La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Adobe InDesign CS (1) Cours préparé par Jorge Zeledon, Antone Blanchet et Aude Dufresne.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Adobe InDesign CS (1) Cours préparé par Jorge Zeledon, Antone Blanchet et Aude Dufresne."— Transcription de la présentation:

1 Adobe InDesign CS (1) Cours préparé par Jorge Zeledon, Antone Blanchet et Aude Dufresne

2 PLAN DE COURS Adobe InDesign CS Interface InDesign Outils de montage et de dessin Création dun document Les pages Types dobjets Importation dimages Affichage des images Le texte Habillage des images Palettes fonctionnelles Les couleurs Enregistrement de fichiers

3 ADOBE INDESIGN CS Adobe InDesign CS vous offre les outils pour créer des publications professionnelles par ordinateur. Vous pouvez utiliser InDesign pour générer tout type de publication. Que ce soit un livre, un journal, une brochure, un catalogue, une revue ou nimporte quel autre travail destiné à limprimé, le logiciel vous offre une grande gamme de possibilités. Cette version vous permet également de générer des documents électroniques au format PDF (Portable Document Format). Autres logiciels importants dans le monde professionnel : QuarkXPress (la norme) et Adobe PageMaker (version antérieure).

4 INTERFACE INDESIGN CS Barre doutils Surface de travail Barre de menus Fenêtre du document Masques et pages Barre de défilementBarre détat Palettes fonctionnelles Palette contrôle

5 OUTILS DE MONTAGE ET DE DESSIN La barre doutils vous permet laccès aux principales fonctions de InDesign. La plupart des outil disposent dune palette contextuelle dans lesquelles vous pourrez définir ou modifier les variables de ceux-ci : –Sélection permet de sélectionner du texte et des blocs graphiques, et de manipuler un objet à laide de son cadre de sélection. –Sélection directe permet de sélectionner le contenu dun bloc, tel quun graphique importé, ou de travailler directement avec des objets modifiables, tels que les tracés ou le texte converti en tracé vectoriel (vectorisé). –Plume permet de créer des lignes droites et des courbes lisses et fluides. –Texte permet linsertion et la sélection de textes. –Crayon, Arrondi, Gomme permettent de dessiner, éditer et effacer des tracés ouverts et fermés comme lorsque vous dessinez sur papier. Cela est particulièrement utile pour les croquis rapides ou le dessin à main levée.

6 OUTILS DE MONTAGE ET DE DESSIN (2) –Ligne permet le dessin de segments de droites. –Blocs graphiques (Rectangle, Ellipse, Polygone) permettent quun objet soit inséré dans les limites de la forme géométrique choisie. –Rectangle, Ellipse et Polygone permet le dessin des objets géométriques. –Rotation, Mise à léchelle et Déformation permet la transformation des objets à partir des points de sélection du document. –Pipette copie les attributs de fond et de contour, tels que la couleur, dun objet y compris les images importées. –Dégradé permet lapplication de dégradés. –Ciseau (Cissor) permet de scinder un tracé, un bloc dimage ou un bloc de texte vide. –Main (Hand) permet de parcourir le document. –Loupe (Zoom) permet dapprocher et déloigner limage.

7 CRÉATION DUN NOUVEAU DOCUMENT La première étape de la conception dun ouvrage consiste à créer un nouveau document et à configurer ses pages, définir ses marges et ses colonnes, et spécifier les zones de fond perdu et de ligne-bloc (facultatif ). La boîte de dialogue Nouveau document regroupe les options des menus « Fichier/Format de document » et « Page/Marges et colonnes ». Vous pouvez ainsi à tout moment redéfinir les dimensions de la page, ses marges et ses colonnes. Vous pouvez également utiliser un modèle comme point de départ pour la création de documents standard. Un modèle peut contenir des paramètres de mise en page, des graphiques et du texte prédéfinis et s'avère fort pratique si vous devez actualiser régulièrement un document.

8 LES PAGES La palette Pages permet de gérer les pages individuelles, les doubles pages et les pages types. InDesign permet aussi la création et l'organisation de plusieurs modèles de mise en page. Une page type sapparente à un arrière-plan, rapidement applicable à plusieurs pages. Les objets dune page type apparaissent sur toutes les pages auxquelles elle est appliquée. Les modifications apportées sur la page type sont automatiquement appliquées aux pages associées.Les pages types contiennent en général les logos, folios, en-têtes et bas de page qui se répètent. Elles contiennent également des blocs de texte ou graphiques vides servant de marques de réservation dans les pages de document. Lavantage de cette fonction est évident pour les publications car il est possible de répéter des modèles plusieurs fois et de les appliquer à plusieurs parties de votre document. Éliminer page Nouvelle page Palette Pages Type de page Pages

9 TYPES DOBJETS : BLOCS ET TRACÉS Tout élément imprimable de la fenêtre de document ou de la table de montage est considéré comme un objet (tracé, graphique importé, etc.). Lorsque vous dessinez un objet en vue dobtenir une ligne, une image avec fond ou un conteneur de texte ou de graphique, vous créez un bloc ou un tracé. Les blocs et les tracés peuvent être utilisés comme suit: –Les tracés sont des graphiques vectoriels semblables à ceux créés dans Adobe Illustrator. Les blocs sont identiques aux tracés, à la différence près quils sont fermés. –Les tracés et les blocs peuvent contenir du texte et des images. Un bloc peut également faire office demplacement réservé (contenant sans contenu). Les blocs constituent les pièces maîtresses de la maquette dun document. Vous pouvez dessiner des tracés et des blocs à laide des outils de création. Les blocs peuvent aussi être créés en les important ou en collant leur contenu dans un tracé. Ces objets peuvent recevoir du texte ou des éléments graphiques. Un bloc de texte délimite la zone occupée par le texte, ainsi que sa disposition dans la maquette. TexteImage

10 IMPORTATION ET GESTION DIMAGES InDesign permet limportation de divers formats de fichiers graphiques présentant différentes options de contrôle dimportation de fichiers. Chaque format graphique présente un aperçu dimage différent. Les formats de compression tels GIF ou JPEG ont un excellent aperçu dimage, car ils ont été créés pour être vus à lécran; cependant ils peuvent donner de moins bons résultas imprimés. Les formats graphiques pour limpression tels TIFF et EPS ont un mauvais aperçu de limage à lécran mais contiennent toutes les données nécessaires pour limpression (Offset, Laser, etc.) La commande Importer constitue la méthode principale dimportation, car elle offre le niveau le plus élevé de prise en charge de la résolution, des formats de fichiers et des couleurs grâce aux options dimportation de la plupart des types de fichiers. Le copier/coller nest pas recommandé car votre image perd de la résolution. Fenêtre Importer

11 GESTION DE LIENS La palette Liens permet de voir la liste des fichiers placés dans le document avec toutes les informations pertinentes, et dopter pour les incorporer dans le document. InDesign crée automatiquement un lien avec les fichiers placés dans le document. Lavantage est déviter que le fichier InDesign ne soit trop pesant quand on veut limprimer. Pour imprimer le fichier à partir dun autre ordinateur que le votre, il faut réunir le fichier InDesign et tous les fichiers liés dans un seul dossier. Vous pouvez aussi choisir loption « incorporer le fichier » pour insérer limage complète dans votre document. Le fichier sera toutefois plus volumineux. A. Graphique lié B. Page contenant graphique lié C. Lien incorporé D. Lien modifié E. Lien manquant F. Rééditer lien G. Atteindre lien H. Mettre à jour le lien I. Éditer loriginal Palette Liens

12 AFFICHAGE DES IMAGES Vous pouvez utiliser les paramètres de performances daffichage pour équilibrer qualité et vitesse daffichage et définir la qualité de laffichage des images en pixels, des images vectorielles et des transparences. Ces paramètres permettent doptimiser le contrôle des performances ainsi que la qualité de laffichage à lécran (impression non-PostScript). Les groupes daffichage suivants sont disponibles :

13 TEXTES ET BLOCS Sous InDesign, le texte est incorporé à des blocs de texte qui peuvent être déplacés et ajustés. Les blocs de texte peuvent également être reliés entre eux, ce qui permet au texte de se poursuivre dun bloc à lautre. Les blocs ainsi reliés sont appelés blocs liés. Le texte réparti sur un ou plusieurs blocs liés est appelé article. Ces blocs peuvent se trouver sur la même page ou double page, ou encore sur autre page du document. Dans un article, chaque bloc de texte contient un port dentrée et un port de sortie qui permettent détablir un lien avec dautres blocs. Un port dentrée ou de sortie vide indique le début ou la fin dun article. Une flèche dans un port indique que le bloc est lié à un autre bloc. Un signe plus (+) rouge dans un port de sortie indique quil reste encore du texte à placer dans larticle, mais quil nexiste plus de blocs de texte pour le recevoir. Ce texte restant et non visible est appelé texte en excès. A. Entrée au début de larticle B. Sortie indiquant un lien vers bloc suivant C. Lien texte D. Entrée indiquant lien vers bloc précédent E. Sortie indiquant texte en excès Vous pouvez ajouter du texte dans un document en le saisissant, en le collant ou en limportant à partir dune application de traitement de texte.

14 HABILLAGE DES IMAGES Vous pouvez habiller nimporte quel objet avec du texte, y compris les blocs de texte, les graphiques importés et les objets créés dans InDesign. Lorsque vous appliquez un habillage à un objet, InDesign crée un cadre autour de lobjet qui repousse le texte. Lobjet autour duquel le texte est appliqué sappelle objet habillé. Quel que soit le type dobjet ou la méthode dhabillage utilisée, vous pouvez à tout moment régler manuellement le cadre dhabillage obtenu.

15 CONTRÔLE DU TEXTE Le menu typographie, évidemment, est le plus important de InDesign car il permet de contrôler toutes les opérations de texte. Voici les plus importantes: PoliceCorpsInterligne Approche/ Crénage Échelle horizontale/ verticale Style –Mise à léchelle horizontale et verticale permet de spécifier les proportions entre la hauteur et la largeur du texte en fonction de la hauteur et de la largeur dorigine des caractères. –Style de caractère permet de choisir lensemble des attributs de mise en forme des caractères pouvant être appliqués à une plage de texte sélectionnée. –Police permet de définir le type de police. –Corps permet de définir la taille de la police. –Interligne permet de définir lespace vertical entre les lignes. –Approche permet de contrôler lespace entre les lettres dans un bloc texte. –Crénage permet de contrôler lespace des paires de lettres spécifiques.

16 PALETTES FONCTIONNELLES Adobe InDesign CS contient plusieurs palettes fonctionnelles qui vous permettent de contrôler des tâches spécifiques. Voici les plus importantes : Alignement, Aperçu, Articles, Calques, Caractères, Couleurs, Dégradé, Habillage, Informations, Liens, Navigation, Nuancier, Pages, Paragraphes, Pathfinder, Styles (caractères, paragraphes), Tabulation, Transformation, Transparence. Aux palettes fonctionnelles sajoute la palette contrôle qui varie selon le type dobjet sélectionné. Cette palette est ancrée en haut de la fenêtre du document et propose un accès rapide aux commandes et options liées à lobjet choisi.

17 LES CALQUES La palette Calques fonctionne sensiblement comme sous Illustrator et PhotoShop. Les calques sont un outil important qui vous permet dorganiser votre travail en niveaux. Ces niveaux peuvent être édités et visualisés comme des unités indépendantes de votre document. Lutilisation de plusieurs calques vous permet de créer et de modifier des zones ou certains types de contenus dans votre document sans en affecter dautres. Si, par exemple, limpression de votre document est lente en raison des nombreux graphiques volumineux quil contient, vous pouvez dédier un calque au texte du document, puis au moment de sa relecture, masquer tous les autres calques et imprimer rapidement le seul calque de texte. Nombre de calques Nouvelle calque Éliminer calque A B C D A. Voir/cacher B. Verrouiller C. Menu de calque D. Sélection dans calque Palette calques

18 LES COULEURS InDesign fournit plusieurs outils pour appliquer les couleurs, parmi lesquels la palette doutils, la palette Nuancier et la palette Couleur. Vous pouvez contrôler lintégralité des couleurs et des dégradés du document à partir de la palette Nuancier. Celle-ci permet de créer, nommer et stocker des couleurs et des dégradés, afin dy accéder instantanément. Lorsque le contour ou le fond du texte sélectionné ou un objet contient une couleur appliquée à partir de la palette Nuancier, la nuance appliquée est mise en surbrillance dans la palette Nuancier. Les couleurs et dégradés nouvellement créés et regroupés dans la palette Nuancier sont associés au document actif uniquement. A. Fond B. Fond et contour par défaut C. Mise en forme sur conteneur D. Bascule Fond/ contour E. Contour F. Mise en forme sur texte G. Couleur H. Dégradé I. Aucun

19 LES COULEURS (2) La palette nuancier affiche également des petits carrés qui indiquent le système colorimétrique et le caractère dimpression de l'objet sélectionné à côté des couleurs affichées dans la palette. Les objets peuvent être imprimés en quadrichromie (Process), en ton direct (Spot) ou en teinte (Tint). Le premier procédé sépare les couleurs CMJN au moment de limpression (quatre passages en machine). Le deuxième procédé imprime les différentes couleurs dans la machine. Le troisième procédé défini les couleurs en pourcentage de tons directs ou de quadrichromie (licône « % » apparaît à côté du petit carré dans ce cas). Couleurs Nouvelle couleur Éliminer couleur A B D F Palette nuancier E C A. Fond B. Contour C. Objet/texte D. Options de couleur E. % de couleur F. Modalité de couleur

20 ENREGISTREMENT DE FICHIERS Une des habitudes les plus pratiques à développer avec InDesign cest denregistrer souvent vos documents. Le logiciel vous permet denregistrer vos documents de trois façons: –Document standard. –Copie de document. Dans ce cas, vous créez une copie du document sous un nom différent, sans désactiver le document original. –Modèle. Un modèle contient des paramètres, du texte et des graphiques prédéfinis qui peuvent être utilisés comme point de départ pour la création de documents. Il souvre généralement sous la forme dun document sans titre. Les commandes Enregistrer, Enregistrer sous et Enregistrer une copie enregistrent les fichiers au format de fichier InDesign. Vous pouvez également enregistrer les documents au format InDesign Interchange et les utiliser dans InDesign 2.0. Fenêtre Enregistrer

21 FIN


Télécharger ppt "Adobe InDesign CS (1) Cours préparé par Jorge Zeledon, Antone Blanchet et Aude Dufresne."

Présentations similaires


Annonces Google