La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 ANNEESSENS Jessica JAIME François JERUSALEM Sheila VAN LIPPEVELDE Frédéric Réduire lincidence des crises dépilepsie chez le Berger Belge Tervueren Daprès.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 ANNEESSENS Jessica JAIME François JERUSALEM Sheila VAN LIPPEVELDE Frédéric Réduire lincidence des crises dépilepsie chez le Berger Belge Tervueren Daprès."— Transcription de la présentation:

1 1 ANNEESSENS Jessica JAIME François JERUSALEM Sheila VAN LIPPEVELDE Frédéric Réduire lincidence des crises dépilepsie chez le Berger Belge Tervueren Daprès larticle de Thomas R. Famula et Anita M. Oberbauer 2 DMV

2 2 I.Présentation de larticle/Objectifs II.Protocoles/Méthodes de récolte des données III.Résultats/ Interprétation IV.Conclusion de larticle V.Critiques/Conclusions personnelles VI.En pratique… VII.Bibliographie

3 3 I. Présentation de larticle

4 4 Le Tervueren : naissance de la race Consanguinité élevée dès le départ 1910: caractères standards fixés A.Reul Fondateur de la race

5 5 Lépilepsie Maladie nerveuse, plusieurs manifestations possibles (local vs. Gnl) Origines multiples dont idiopathique génétique Fréquences chez le chien 1- 4% mais parfois 14% (ds cert élevages) Certaines races prédisposées : golden retriever, TERVUEREN Apparition : plutôt jeunes chiens Fréquence : variable : traitement si + d1crise/15j Traitements « classiques » = phénobarbital (Gardénal®) PO mais on ne traite que les symptômes, pas guérison doù recherche génétique Mode de transmission génétique : monogénique ? Ou polygénique ?

6 6 Létude réalisée Objectif : choix des reproducteurs sur base du phénotype pour diminuer lincidence de la maladie Données: 997 chiens de 5 ans et plus du club américain du Tervueren belge suivis pendant 3 ans

7 7 II. Protocole/Méthodes Le suivi des chiens comprend: les informations concernant le pedigree Les dates de naissance Le sexe Le nombre de crises depuis la naissance La description des crises par les propriétaires

8 8 Selon le nombre de crises, répartition en 4 catégories : Pas de crise observée : 832 CN 1 crise observée : 23 CN 2-5 crises : 60 CN Plus que 5 crises : 82 CN Soit 17% des CN de létude ont souffert dau moins une crise.

9 9 Modèle génétique : La base de cette étude est le modèle à seuil de linférence bayésienne. Léquation de base = +a+e est transformée sous forme matricielle en =Xb+Za +e. De cette équation la valeur délevage a est calculée par traitement informatique. Par la suite, la distribution normale multivariée de a nous donne a²=5,52, nécessaire pour le calcul de h².

10 10 III. Résultats/interprétation a²=5,52 e² =1.0 (paramètre fixé) Donc on obtient h²= a²/( a²+ e²) = 0.85 Suite à la valeur de h² élevée, on en conclut que la sélection est le meilleur moyen pour réduire lincidence de lépilepsie dans les générations à venir. Remarque: + h² est élevée, + la réponse à la sélection est rapide

11 11

12 12 IV. Conclusion de larticle Selon les auteurs de larticle lépilepsie dans la race Tervueren est clairement héritable. Ainsi la sélection semble être la meilleure solution pour réduire l´incidence de l´épilepsie dans cette race. Nécessité d´au moins 1 des 2 parents exempt sinon effet « sélection » moindre Utilité de créer une base de données mondiale.

13 13 V. Critiques/Conclusion Étude basée sur lobservation des propriétaires: - véracité - continuité des observations - interprétation des symptômes Étude basée sur lobservation des propriétaires: - véracité - continuité des observations - interprétation des symptômes Pas dinformations sur le traitement médicamenteux éventuel des chiens Biais ? Pas dinformations sur le traitement médicamenteux éventuel des chiens Biais ? Manque sur laspect génétique de la maladie: quel(s) gène(s) impliqué(s), récessif ou dominant ? Manque sur laspect génétique de la maladie: quel(s) gène(s) impliqué(s), récessif ou dominant ? Article (1997) : encore dactualité ? Article (1997) : encore dactualité ? Risques démergences de nouvelles tares dues à la consanguinité, suite à une sélection poussée suivi de la descendance Risques démergences de nouvelles tares dues à la consanguinité, suite à une sélection poussée suivi de la descendance Manque dinformation sur la part du non génétique Manque dinformation sur la part du non génétique

14 14 VI. En pratique … Stérilisation des chiens à risque pour éviter la dissémination des gènes Mieux informer les éleveurs et les propriétaires sur les manifestations de la crise épileptique vraie ( crise épileptiforme) Encourager les éleveurs à opérer la sélection Favoriser létablissement dune base de données vétérinaire Étendre létude aux autres races prédisposées.

15 15 chiens (collection lœil nature), éd. Bordas, isbn , 2002, p VII. Bibliographie


Télécharger ppt "1 ANNEESSENS Jessica JAIME François JERUSALEM Sheila VAN LIPPEVELDE Frédéric Réduire lincidence des crises dépilepsie chez le Berger Belge Tervueren Daprès."

Présentations similaires


Annonces Google