La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Héritabilité du comportement agressif dominant chez le Cocker Spaniel anglais Baï Flavien Bailly Christophe Baumgarte Audette.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Héritabilité du comportement agressif dominant chez le Cocker Spaniel anglais Baï Flavien Bailly Christophe Baumgarte Audette."— Transcription de la présentation:

1 Héritabilité du comportement agressif dominant chez le Cocker Spaniel anglais Baï Flavien Bailly Christophe Baumgarte Audette

2 Introduction -Problème de lagressivité chez le chien *une des principales causes deuthanasie *composante génétique (facteurs polygéniques) -Agressivité physiologique ou pathologique *Males/femelles -Différents types de comportements agressifs

3 Choix -Pourquoi le chien ? *espèce hiérarchisée (corrélation avec lhomme) -Pourquoi le Cocker Spaniel ? *une des races avec le plus grand taux dagression envers lhomme *plusieurs robes -Effet de la robe *une couleur / multicolore -Effet environnemental *influence sur le comportement *jeunes / adultes -Choix du test de Campbell afin de déterminer si: *il existe une différence de comportement dominant entre males et femelles *la couleur constitue un facteur fixe avec effet génétique sur le comportement dominant *il existe une base héréditaire de lagressivité de dominance et si oui calculer lhéritabilité

4 Matériel et Méthode -Description du test: *évaluation du comportement de dominance des chiots de 6 à 8 semaines *test en 5 étapes (cf tableau) *chiots isolés, avec un environnement neutre. *Présence dun meneur de test étranger au chiot.

5

6

7

8 Interprétation du test Les scores obtenus aux différentes parties du test indiquent: * Dominance excessive * Dominance * Légère soumission * Soumission excessive * Indépendance ou déficience de socialisation ou peur excessive

9 Test réalisé -On soumet au test de Campbell: * 51 chiots de 7 semaines (28 mâles et 23 femelles) * Le meneur est de sexe masculin * Les chiots ne sont pas sevrés * Les portées vivent chez léleveur * Toutes les mères sont primipares * Sont issus de 10 accouplements ( 4 mâles et 10 femelles)

10 Commentaire des méthodes utilisées -Le choix du test est intéressant car: * Largement utilisé et reconnu. * Facile et rapide à mettre en œuvre * Lobtention des résultats est simple et rapide -Cependant le test de Campbell ne peut être interprété comme une vérité scientifique. Il permet seulement de déterminer les tendances caractérielles du chiot.Le comportement du chien pourra être largement influencé, voire modifié, dans les années ultérieures par son mode de vie et son éducation.

11 Analyses statistiques -On utilise une variable qui correspond à la moyenne des cinq étapes du test obtenue par chaque chiots: * Le variable est comprise entre 0,0 et 4,0 réparti sur 40 valeurs possibles. * Plus la valeur de la variable est haute plus la dominance est forte. * Les effets fixes sont estimés selon le modèle suivant: X ijklm =µ+S i +C j +(S*C) ij +e ijk * Les composantes observées de la variance sont estimées par le modèle suivant: X ijklm =µ+S i +C j +(S*C) ij +S k +D l(k) +e ijklm

12 -Estimations des composantes de la variance génétique en se basant sur la détermination de: * Variance observée due aux mâles (б² S ) * Variance observée due aux femelles (б² D ) * Variance observée dans la descendance (б² W ) * Variance phénotypique totale (б² T ) * Héritabilité due aux mâles h² S * Héritabilité due aux femelles h² D

13 Résultats et discussion -Effet du sexe sur le comportement: * Mâles (2,800) > femelles (2,026) * Leffet du sexe sur le comportement est indépendant de la couleur de la robe. -Effet de la robe sur le comportement: * Dun point de vue génétique: + unis domine sur multicolore + noir domine sur golden

14 *Dun point de vue phénotypique: + Golden > Noir > Multicolore -Interaction entre le sexe et la couleur de la robe: * Pas dinteraction -Héritabilité de lagressivité de dominance * lhéritabilité du caractère de la mère (0,46) est forte, celle du père (0,2) est moyenne.

15 Conclusion -Le comportement dominant est plus important chez le mâle que chez la femelle. Et ce caractère est déjà exprimé chez les chiots. - La couleur de la robe a une influence significative sur le comportement dominant: Golden > noir > multicolore. - Pas dinteraction entre le sexe et la couleur. - Lhéritabilité du comportement dominant est de 0,2 cependant leffet maternel est significatif.

16 Usages des résultats en tant que vétérinaire - Pour la sélection, dans le but de réduire lexpression du caractère de dominance et de lagressivité des générations futures. - Prévention de lagressivité de lanimal pour le vétérinaire praticien.

17 Critique Le test de Campbell permet la détermination de lagressivité inhérente mais pas absolue, car le chiot nest pas pris dans son environnement définitif maître habitat éducation autres chiens …

18 Bibliographie Larkin, Stockman, Le grand livre des chiens. Pérez-Guisado et al., Heritability of dominant-aggressive behaviour in English Cocker Spaniels. Applied Animal Behaviour Science 100 (2006) 219 – 227 Rossi, Le Border Collie.


Télécharger ppt "Héritabilité du comportement agressif dominant chez le Cocker Spaniel anglais Baï Flavien Bailly Christophe Baumgarte Audette."

Présentations similaires


Annonces Google