La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lilymage présente.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lilymage présente."— Transcription de la présentation:

1 Lilymage présente

2 Georges CLEMENCEAU peint par Manet.

3 Vendéenne d’adoption, j’ai voulu rendre hommage à l’un des deux personnages les plus illustres natifs de ce département. L’autre personnage étant le Maréchal de Lattre-de-Tassigny. La Famille Clemenceau arrive à Mouchamps, au « Colombier » vers la fin du XVIIème siècle. Paul-Benjamin, père de Clemenceau naît au château de « l’Aubraie » (commune de la Réorthe) et exerce son métier de médecin dans cette commune mais il se plait tant au Colombier qu’il se fait installer une chambre dans une tour du manoir et il continue à entretenir ses propriétés de Mouchamps. Dans ses dernières volontés, il émet le désir d’être enterré dans le petit bois, près du « Colombier ». Il transmet l’amour de cet endroit à son fils Georges qui, lui aussi, choisira d’être enterré dans ce même petit bois, près de son père. Dans ce lieu, se dresse une statue de Minerve casquée tenant une lance , œuvre de Sicard. G. Clemenceau aurait dit : « La lance de Minerve indiquera que je repose là » car aucun nom ne figure sur les tombes. Il voulait absolument une inhumation très simple. De 1921 jusqu’à sa mort, « le Tigre » passera ses étés à « La Bicoque » de Saint-Vincent sur Jard.

4 Maison où est né le 28 Septembre 1841, Georges Clemenceau, Président du Conseil, Ministre de la Guerre. « La municipalité de Mouilleron-en-Pareds a fait poser cette plaque le 12 Janvier 1919 en témoignage de ses sentiments de fierté et d’admiration pour son illustre compatriote, l’organisateur de la Victoire, le libérateur du territoire vers qui monte chaque jour plus ardente la Reconnaissance de la France. »

5 Georges Clemenceau est né le 28 Septembre 1841 à Mouilleron-en-Pareds (Vendée) dans une famille où l’on était médecin de père en fils. Il fait ses études dans un Lycée de Nantes et vient passer ses vacances en famille, au château de l’Aubraie et à Mouilleron. En 1858, il entre à l’Ecole Préparatoire de Médecine à Nantes et il continue ses études à Paris. Il est reçu 10è sur 198 en tant qu’externe des Hôpitaux de Paris. Le 22 Décembre 1861, il fonde et fait paraître le premier numéro du journal « Le travail ». En 1862, il est arrêté et emprisonné pour son article « Les Martyrs de l’Histoire ». Le 13 Mai 1865 il est reçu Docteur en Médecine de la Faculté de Paris. Il part pour l’Angleterre et s’embarque pour l’Amérique afin d’oublier un chagrin d’amour. Il écrit des articles pour le journal « Le Temps » Quelques mois passent et son père le somme de rentrer en France, Clemenceau refuse et subit la coupure de ses vivres. Il va donner des cours de français et d’équitation au collège de jeunes filles de Stanford dans le Connecticut. Un grand amour naît entre lui et une de ses élèves, Mary Plummer. Ils se marient le 20 Juin 1869 et rentrent en France.

6 Mouchamps

7 « Le Colombier » qui était la demeure familiale des Clemenceau depuis le XVIIème siècle. Le père de Georges quitta ce lieu qu’il affectionnait particulièrement pour aller vivre dans le château de « l’Aubraie ».

8 Les époux Clemenceau auront trois enfants et connaîtront 25 années de bonheur qui se termineront par un divorce suite à une infidélité de Mary. « Le Tigre » obtiendra la garde de ses enfants et sa femme après avoir été en prison 15 jours repartira pour l’Amérique. Plus tard, sur la demande de ses enfants, elle reviendra en France et décèdera à l’âge de 70 ans. En 1870, la guerre éclate et Clemenceau quitte la Vendée pour Paris. Le 4 Septembre voit la proclamation de la République et le 7 Novembre il est nommé Maire de Montmartre. Le 3 Février 1871, il est élu député de Paris. Il est l’un des 107 députés protestataires contre l’abandon de l’Alsace-Lorraine. En 1874, il ouvre un cabinet médical à Montmartre et on l’appellera le médecin de pauvres. Il exercera en ces lieux jusqu’en 1885. Le 15 Janvier 1880, il fonde le journal « La Justice » et signera 688 articles. En 1887, le Général Boulanger, protégé de Clémenceau est Ministre de la Guerre. Clemenceau soutient la candidature de Sadi Carnot à la Présidence de la République.

9 Le château de « L’Aubraie » situé sur la commune de Réorthe où Georges Clemenceau a vécu avec sa femme et leurs trois enfants pendant 25 ans.

10 Le château de l’Aubraie de style renaissance fut construit au XVIème siècle.
Actuellement ce château est occupé par la dernière descendante de la famille Clemenceau. Il est propriété privée et ne se visite pas.

11 Après l’Affaire de Panama en 1892, la condamnation de Dreyfus tombe le 22 Décembre Lorsque Clemenceau acquiert la conviction de son innocence, il se démène afin de prouver son innocence. Il publie dans le journal « l’Aurore » qu’il a fondé, l’article très célèbre de Zola pour lequel il a trouvé le titre : « J’accuse ». Dreyfus est gracié en En 1901, Clemenceau édite une gazette hebdomadaire rédigée entièrement de sa main. Le 6 Avril 1902, il est élu Sénateur du Var. Le 9 Décembre 1905 est promulguée la loi sur la Séparation de l’Eglise et de l’Etat. Clemenceau participe activement à l’application de cette loi. Le 13 Mars 1906, il est nommé Ministre de l’Intérieur dans le Cabinet Sarrien. Le 13 Juillet de la même année, Dreyfus réintègre l’armée. Le 19 Octobre, Fallières, Président de la République charge Clemenceau de former le nouveau Cabinet à la suite de la démission de Sarrien. C’est alors qu’il est crée un Ministère du Travail. Les cendres de Zola sont transférées au Panthéon en Mai Il est réélu Sénateur du Var le 3 Janvier Plusieurs révoltes ouvrières amèneront la chute du Cabinet Clemenceau le 24 Juillet 1909.

12 Immeuble à Paris où vécut le Tigre.
Immeuble à Montmartre où Clemenceau avait son cabinet médical.

13 Après avoir vécu 25 ans à l’Aubraie avec sa femme et ses enfants, Clemenceau s’installe, après son divorce en 1895, au 8 rue Franklin à Paris. Le 29 Juin 1910, « le Tigre » accompagné de Mandel s’embarque pour l’Amérique du Sud où il donne six conférences sur la démocratie, en Argentine, en Uruguay et au Brésil. En 1912, il provoque la chute de son adversaire, Joseph Caillaux. Le 5 Mai 1913, Clemenceau fonde un nouveau journal « l’Homme Libre ». Le service militaire est porté à trois ans, ce projet de loi a été vivement soutenu par Clemenceau. Le 3 Août 1914 est proclamée la Déclaration de la Guerre. En 1915, Clemenceau est membre de la Commission des Armées et membre de la Commission des Affaires Etrangères du Sénat. En 1916, il se rend à Verdun, dans les tranchées, pour motiver les soldats, c’est ce qui lui vaudra ce titre de « Père la Victoire ». Le 2 Avril 1917, les Etats-Unis entrent en guerre contre l’Allemagne. Le 1er Septembre, suite à un violent discours de Clemenceau, Malvy, Ministre de l’Intérieur démissionne. Le Président Poincaré fait appel à Clemenceau pour constituer un Cabinet.

14 Ce monument, œuvre de Sicard, fut inauguré à Sainte-Hermine en présence de Clémenceau, le 2 Octobre Il prononça, à cette occasion, un discours très applaudi.

15 Le 26 Mars 1918, le Général Foch est chargé de la coordination des armées alliées. De Août à Septembre, c’est la retraite des Allemands et le 11 Septembre la signature de l’Armistice. Le 12 Novembre, Clemenceau devient membre de l’Académie de Médecine et le 21 il est élu à l’Académie Française. Le 19 Février 1919, il est victime d’un attentat à Paris mais le 28 Juin il participe au Traité de Versailles. Le 17 Janvier 1920, Paul Deschanel lui ravit la place de Président de la République. Clemenceau battu va se retirer dans une retraite hautaine. Au début de 1920, il voyage en Egypte et au Soudan. Le 24 Septembre, il part pour l’Asie : Ceylan, Singapour et l’Inde où il tue deux tigres.. Le 21 Mars 1921, il est de retour en France. En Juin, il part en Angleterre où il est fait docteur honoris causa de l’Université d’Oxford.. De novembre à Décembre 1922, il voyage aux Etats-Unis et il y prononce trente discours. Il rencontre un Président Wilson affaibli et désabusé. Le 7 Décembre 1926, la mort de son grand ami, Claude Monet, l’affectera beaucoup. Le Maréchal Foch meurt en Mars Georges Clemenceau s’éteint à son domicile de Paris le 24 Novembre.

16 Le Comte Amédée Luce de Trémont reçoit régulièrement Clemenceau, son illustre locataire de la « Bicoque », dans son château de La Grignardière à Avrillé.

17 Clemenceau était l’hôte privilégié du Comte de Tremont

18 Ci-dessous l’écurie des chevaux pour les hippomobiles.
Ci-dessus, les jardins du parc du château, à la française

19 « La Bicoque » C’est le 20 Novembre 1919 que Clemenceau tombe sous le charme de cette maison, typiquement vendéenne, isolée sur la dune de Bélébat qui donne sur la mer, c’est vraiment la solitude complète. Le soir même, il entre en contact avec le propriétaire, le Comte Amédée Luce de Trémont qui réside dans le château de « La Grignardière » à Avrillé. Mais le Comte ne veut entendre parler ni de vente ni de location; ancien officier et admirateur de Clemenceau, il est tout heureux de mettre gratuitement sa petite propriété à la disposition de celui qui a sauvé la France.

20 Vue depuis le bureau du « Tigre »
Clemenceau refuse cette proposition du propriétaire car il exige le paiement d’un loyer. Ils se sont donc séparés. Cependant, après une nuit de réflexion, le lendemain , au cours d’une nouvelle entrevue, un accord est trouvé : il y aurait location et la somme versée irait aux pauvres de la commune de Saint-Vincent-sur-Jard. Un bail à vie est signé et le montant de 150 frs annuel est fixé par Clemenceau lui-même. Il viendra y passer tous ses mois d’été jusqu’à l’année de sa disparition.

21 Le buste de Clemenceau face à la mer
Ce buste de Clemenceau est l’œuvre du Dr. Villandre, chirurgien à l’hôpital Saint-Joseph à Paris. C’est le Dr. Dartigues, Président de l’Union Médicale Latine qui l’inaugure le 23 Avril 1934. Voici un extrait de son discours : « Il est venu à une époque difficile alors que certains envisageaient une paix blanche. Il a été le sauveur de la Patrie. Que cette gloire ne lui soit, à jamais, disputée. C’est grâce à lui que nous devons aujourd’hui d’être français. Pas étonnant si l’éloge suprême lui fut décerné en même temps que le Maréchal Foch. Le citoyen Clemenceau a bien mérité de la patrie …».

22 Le salon Au sol, un tapis marocain offert au Père la victoire par le Maréchal Lyautey. Au premier-plan, une chaise pliante persane. Sur les murs, de nombreuses photos de Clemenceau avec ses amis. Egalement, accrochés, des vases pour mettre des fleurs.

23 La table qui servait de bureau à Clemenceau
La table qui servait de bureau à Clemenceau. On y remarque la plume d’oie, l’encrier et sa lampe. Il aimait être assis dans ce fauteuil d’osier et contempler le paysage qui s’offrait, à perte de vue, devant lui « Je vois la mer à travers les fleurs … jardin merveilleux. L’arc-en-ciel tombé dans une prairie ».

24 La chambre du « Tigre » qui jouxte le salon
La chambre du « Tigre » qui jouxte le salon. Sur le lit, la peau d’un des deux tigres qu’il tuera en 1920, lors d’un voyage en Inde. Sur la petite banquette, au premier plan, un coffret dans lequel sont deux pistolets dont Clemenceau se servira pour les 46 duels auxquels il prendra part. Il faut savoir que cet homme était un grand coureur de jupons et il prendra beaucoup de plaisir à séduire les femmes de ses adversaires politiques !

25 Georges Clemenceau avait dans sa chambre son coin toilette personnel, tout comme il avait ses W.C dans une petite pièce attenante. Nul, aussi bien femmes qu’enfants, avait accès à ces commodités. Il ne tolérait pas d’intrusion dans sa chambre, hormis son fidèle valet de chambre, Albert et sa femme Clotilde. Il avait fait installer des toilettes pour ses employés et aménager les chambres d’amis. Un puits avait été creusé dans le jardin car, évidemment, il n’y avait ni eau courante ni l’électricité. Dans les dernières années de sa vie, il avait fait l’achat d’un groupe électrogène.

26 « La Bicoque » abritait deux chambres d’amis pour les visiteurs qu’il affectionnait particulièrement. On aperçoit au pied du lit, une sorte de « semainier » qui est, en fait, une toilette marine. On enlève le premier tiroir et on découvre un réservoir en tôle conçu pour recevoir l’eau. Les troisième et quatrième tiroirs cachent une cuvette, un porte-verre à dents et un porte-savon. De chaque côté des parois, deux petits trous pour évacuer les odeurs et à droite un crochet qui retient un gant. Les trois derniers tiroirs révèlent un réceptacle pour l’évacuation des eaux usées. Ce très beau meuble est de fabrication française. Chambre d’amis

27 Voici des toilettes que l’on trouvait sur des navires de luxe et que Clemenceau avait achetées pour mettre dans ses deux chambres d’amis.

28 La place de Clemenceau en bout de table à gauche

29 Le buffet a été fabriqué par un menuisier vendéen
Le buffet a été fabriqué par un menuisier vendéen. Il est en chêne massif. Sur le dessus du meuble trône une urne grecque que « le Tigre » avait acheté lors d’un voyage par bateau dans ce pays. Il était souffrant et ne voulait pas que son corps soit jeté à la mer selon la coutume mais brûlé et ses cendres ramenées en France. Mais il revint sans incident et garda l’urne en souvenir.

30 La cheminée de la salle dans laquelle Clemenceau prenait ses repas
La cheminée de la salle dans laquelle Clemenceau prenait ses repas. Il aimait s’asseoir dans le fauteuil contre celle-ci en attendant l’heure. Au-dessus du fauteuil , est accrochée une photo de lui, assis à cette même place.

31 Les faïences ont été offertes au Père la Victoire par les faïenceries de Longwy pour sa prise de position en faveur de l’Alsace et la Lorraine. A gauche une photo prise à la table et celle de droite montre Clemenceau à côté de la cheminée.

32 Une minerve casquée érigée par Clemenceau.
Le bois au « Colombier » où reposent Clemenceau et son père, en contrebas de la déesse. Une minerve casquée érigée par Clemenceau.

33 Georges Clemenceau Tombes de Georges Clemenceau et son père à Mouchamps, dans les terres appartenant au « Colombier ». On a dit que « Le Tigre » avait été enterré debout, mais c’est faux. Le terrain étant en pente et le sol jonché de rocs et de racines, il a fallu caler le cercueil afin qu’il soit, à peu près, à la même hauteur que celui du père.

34 Conception, réalisation, photos : Liliane CAVALLARI.
Informations prises dans les livres d’Octave Fort. Musique de Vivaldi : Adagio. Septembre 2007.

35 AU REVOIR

36 Vu sur Diaporamapps.com Voir aussi Voyagepps.com


Télécharger ppt "Lilymage présente."

Présentations similaires


Annonces Google