La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La science sous-jacente à la question du du changement climatique Henry Hengeveld Service météorologique du Canada Environnement Canada.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La science sous-jacente à la question du du changement climatique Henry Hengeveld Service météorologique du Canada Environnement Canada."— Transcription de la présentation:

1 La science sous-jacente à la question du du changement climatique Henry Hengeveld Service météorologique du Canada Environnement Canada

2 La science du changement climatique est complexe Recourt à de nombreuses disciplines A bénéficié de plusieurs décennies de recherche intensive –À léchelon mondial, publication annuelle de plusieurs milliers de communications, coûtant 3 milliards de dollars américains par an Comme un énorme puzzle composé de dizaines de milliers déléments Nécessite un effort international exhaustif faisant appel à des experts de toutes les disciplines nécessaires à une bonne évaluation

3 Prudence Plus grande certitude Le GIEC est la principale source fiable sur la science du changement climatique Premier rapport Deuxième rapport Troisième rapport

4 Les résultats du GIEC sont-ils crédibles? Voici lé valuation la plus ré cente du GIEC : « résumé admirable des activités de recherche en science climatiques» Rapport de 2001 de la National Academy of Science des É..-U. à lintention du président Bush Dé claration commune des Académies des sciences de 17 autres pays - Mai 2001 «Le travail du … GIEC représente le consensus des milieux scientifiques internationaux sur la science du changement climatique. Nous voyons dans le GIEC la source la plus fiable dinformation … et nous appuyons sa mé thode dobtention de ce consensus.»

5 Latmosphère terrestre a plusieurs fonctions importantes qui entretiennent la vie Protection contre le rayonnement UV-b en provenance du Soleil (ozone stratosphérique) surface stratosphère orage troposphère Lair que nous respirons (21 % doxygène) Climat et conditions météorologiques appropriés et stables

6 Énergie réfléchie ~31 % Énergie solaire incidente Énergie thermique ascendante Énergie piégée par les gaz à effet de serre CO 2 0,028 % CH 4 0,0007 % N 2 O0,0003 %

7 Les concentrations actuelles de CO 2 nont pas connu de précédent depuis au moins ans Concentration maximale des dernières années

8 Les températures planétaires en surface sont en hausse

9 La réponse modélisée aux forçages naturels diffère des températures observées dans les 50 dernières années Modèle Observées Anomalies des températures (ºC)

10 Cest la réponse modélisée à tous les forçages qui concorde le mieux avec les observations Observées Modèle Anomalies des températures (ºC)

11 Les données substitutives indiquent aussi que le récent réchauffement na probablement pas eu déquivalent depuis au moins 1000 ans

12 Le monde physique subit des changements spectaculaires Recul des glaciers Recul de la glace de mer de lArctique Hausse du niveau des mers

13 « « Des observations récentes plus convaincantes indiquent que le » réchauffement constaté au cours des 50 dernières années est attribuable aux activités humaines. » Le Groupe dexperts intergouvernemental sur lévolution du climat (2001) conclut que :

14 La Terre va devenir BEAUCOUP, BEAUCOUP plus chaude

15 Les changements projetés de tempé rature varient beaucoup dune année à lautre

16 Les changements des régimes de précipitation dici 2050 sont entachés dincertitude, mais seront complexes

17 Les jours de froid extrême beaucoup moins froids Années 1980 Extrêmes «une fois en dix ans» (ºC) Années 2050 Années 2090

18 Les résultats du MCCG1 suggèrent que, au Canada, les jours très chauds vont devenir beaucoup plus chauds Années 1980 Années 2050 Années 2090 Extrêmes «une fois en dix ans» (ºC)

19 La fréquence et la gravité des sécheresses vont aussi probablement augmenter dans le sud du Canada Période de récurrence (années) Longueur des sécheresses (jours) Centre de lAmérique du Nord Aujourdhui ~2070

20 Par exemple, les épisodes de précipitations extrêmes deviendront probablement plus fréquents Épisodes de précipitations extrêmes (Canada) Période de récurrence de lévénement (années) Ampleur de lévénement (mm)

21 Pertes dues aux inondations Catastrophe écologique Les événements extrêmes peuvent causer divers types de catastrophes Dommages aux structures Dommages dus au vent Pertes de vies Dommages dus à la foudre


Télécharger ppt "La science sous-jacente à la question du du changement climatique Henry Hengeveld Service météorologique du Canada Environnement Canada."

Présentations similaires


Annonces Google