La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La correction des systèmes asservis. 1.1 Structure dun système asservi.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La correction des systèmes asservis. 1.1 Structure dun système asservi."— Transcription de la présentation:

1 La correction des systèmes asservis

2 1.1 Structure dun système asservi

3 CorrecteurActionneur ProcédéCapteur Mesure Mesurande Action Commande Consigne Perturbations + - Régulateur –Régulation : la consigne est fixe –Asservissement : la consigne varie Schéma général

4 Schéma simplifié C(p) Mesure Consigne + - KG(p)

5 1.2. Performances

6 Critères de régulation 4 Une régulation doit : –être précise : –suffisamment stable : M et M G (diagrammes de Bode et Nyquist) –la plus rapide possible, sous contrainte des deux critères précédents : t r, temps de réponse, minimum (réponse indicielle) B, bande passante, maximum (diagramme de Bode)

7 Critère dasservissement 4 En plus des critères précédents, un asservissement doit avoir une erreur de traînage suffisamment petite Consigne Mesure Erreur de traînage

8 Régulation : la précision statique 4 Système non intégrateur

9 Régulation : la précision statique 4 Cas 2 : système intégrateur ou système non intégrateur avec correcteur intégrateur Il faut une intégration en chaîne directe pour que le système soit précis !! : Attention aux perturbations

10 Asservissement : lerreur de traînage 4 Pour que l erreur de traînage soit nulle, il faut deux intégrations en chaîne directe

11 La stabilité 4 Pôles doivent être à partie réelle non positive 4 Critères algébriques : ROUTH –s applique à la fonction de transfert en BO ou en BF 4 Critère graphique : Nyquist (critère du Revers) –Ne sapplique que pour un système en BF

12 Equation caractéristique 4 Soit un système à retour unitaire : 4 Sa FT en BF vaut : 4 Les zéros de « l équation caractéristique » : correspondent aux pôles de la FT en BF, ils doivent être à partie réelle négative Consigne + - H(p)

13 Critère du revers 4 Equation caractéristique : 4 lorsque le lieu de transfert H(p) passe par le point (-1,0), dit « point critique », le système est à la limite de la stabilité R I Stable R I Limite de stabilité R I Instable

14 Marges de stabilité -180° dB ° A B Marge de phase Marge de gain R I A B Marge de phase Marge de gain M = 45 ° M G = 12 dB Valeurs courantes : - marge de phase : M = 30 à 50 ° - marge de gain : M G = 8 à 15 dB Dans les calculs, on privilégie l utilisation de la marge de phase

15 Le dilemme stabilité-rapidité 4 Le réglage du gain est déterminant dans la synthèse d un correcteur et résulte d un compromis : –K c faible : système stable mais « mou », erreurs de position (si pas d intégration) et de traînage (si une intégration) importantes –K c élevé : système plus réactif, erreurs plus faibles mais risque d instabilité

16 Exemple : 2 ème ordre avec correc. P KcKc Mesure Consigne + - Diagramme de Nyquist : erreur en régime permanent

17 1.3. Les actions de base

18 Action proportionnelle C(p) Mesure Consigne + - KG(p) - On réagit proportionnellement à l erreur - Action toujours présente

19 Action Proportionnelle Intégrale C(p) Mesure R=0 + - KG(p) + + T N Y

20 Action proportionnelle et dérivée C(p) Mesure Consigne + - KG(p)

21 Différentes structures d un PID 4 Série : 4 Mixte : 4 Parallèle : PIPD D I P D I P

22 1.4. Réglage par approximations successives

23 Principe 4 S applique en boucle fermée avec un correcteur PID sur un système quelconque 4 3 étapes : –réglage de l action P (actions I et D inhibées) –réglage de l action D (action I inhibée) –réglage de l action I (sauf si le procédé est intégrateur)

24 Réglage de l action P 4 Après le réglage, il reste une erreur de position Action P trop forte Action P trop faible Réglage correct

25 Réglage de l action D 4 l action D doit minimiser le dépassement Action D trop faible Action P seule Action D correcte Action D trop forte

26 Réglage de l action I Action I trop forte Action I trop faible

27 1.5. Méthodes approchées de réglage

28 Méthode de Ziegler et Nichols (BO) On utilise la réponse indicielle qui doit être apériodique Une table donne les coefficients du PID à partir de T u et T a et K Résultats obtenus empiriquement, réglage « dur » D 1% = 30 à 60 %, rapport d amplitude entre dépassements : 1/4 Tu Ta

29 Exemple Réponse indicielle du système en BO D 2 = D 1 /4 Réponse indicielle du système corrigé en BF

30 Méthode de Ziegler et Nichols (BF) On ajuste le gain K c pour amener le système à la limite de la stabilité : K c = K 0 et oscillations de période T 0 Une table donne les coefficients du PID à partir de K 0 et T 0 Résultats obtenus empiriquement, réglage « dur » D 1% = 30 à 60 %, rapport d amplitude entre dépassements : 1/4 KcKc Mesure Consigne + - KG(p) T0T0 Réglage original « léger dépassement »

31 Exemple Système intégrateur donc méthode en BF plus adaptée Réponse indicielle du système corrigé en BF Oscillations limites en BF avec un correcteur P (K c = 3)

32 Comparaison réglages Z. et N. Réglage original Réglage « léger dépassement »

33 Intérêts et limites de la méthode 4 Pas de modélisation fine –BO : procédé à comportement stable et apériodique –BF : aucun pré-requis 4 Essai facile à réaliser 4 Réglage adapté à une grande gamme de systèmes 4 Réglage pour les régulations uniquement 4 Peut servir de point de départ pour un réglage plus fin

34 1.6. Correction par compensation directe des pôles

35 Principe 4 Les correcteurs PD, PID et à avance/retard de phase introduisent un ou deux zéros dans la chaîne directe 4 Si on positionne le zéro à une valeur identique à un pôle réel, le zéro compense le pôle et la FT résultante est plus simple et plus rapide 4 Permet de supprimer un (ou deux) pôle(s) lent

36 Exemples 4 1 er ordre : 4 2 ème ordre apériodique :

37 1.7. Systèmes à retard

38 Prédicteur de Smith –Utilisé pour les systèmes à faible réglabilité –La présence du retard dans la boucle limite l augmentation du gain du correcteur –le retard ne peut être supprimé –Objectif : trouver une structure de réglage qui permette de sortir « artificiellement » le retard de la boucle et donc de rendre le réglage du correcteur indépendant du retard : + - C 1 (p) KG(p) e - p + - C 2 (p) KG(p) e - p

39 Prédicteur de Smith 4 En identifiant les 2 schémas, on trouve : 4 Ex : 1 er ordre retardé avec correcteur PI : + - C 2 (p) KG(p) + C 1 (p) Réalisé avec un compensateur de temps mort (CTM)

40 1.8 Représentation normalisée des procédés

41 Norme NF E Codets d identification

42 Identification des variables

43 Identification des affichages et actions 4 Affichages –A : alarme –I : indication –L : signalisation lumineuse –R : enregistrement –Q : intégration 4 Actions –C : régulation –K : sélection auto/manu –T : transmission –V : dispositif réglant –Y : relais –Z : actionneur

44 Exemples

45 Exemple : colonne à distiller Charge Résidu Rebouilleur Condenseur Distillat Vapeur de tête Incondensables Reflux externe Colonne Ballon de tête

46 Exemple : colonne à distiller Débit Niveau Débit Pression Débit

47 1.9. Stratégies de régulation

48 Régulation cascade Utilisée pour les procédés à inertie importante On maîtrise une variable intermédiaire Permet de modifier une partie de la chaîne directe La boucle interne doit être la plus rapide, elle est réglée en premier C 1 (p) C 2 (p) G 1 (p)G 2 (p) Boucle interne, esclave, secondaire Boucle externe, maître, primaire

49 Résultats Sans boucle interne 4 Illustration uniquement avec correcteurs P

50 Régulation a priori 4 On utilise la mesure d une perturbation pour essayer de compenser « a priori » son effet sans attendre qu il se manifeste à la sortie 4 Vient en complément d une boucle classique + - C(p) KG(p) H(p) + + perturbation

51 Régulation a priori –Autres appellations : prédictive, par anticipation, feedforward –Pour que la perturbation soit sans effet, il faut que : + - C 1 (p) K 1 G 1 (p) C 2 (p) + + K 2 G 2 (p) + + K 3 G 3 (p) perturbation Capteur de mesure de la perturbation

52 Régulation a priori –Pour réaliser C 2 (p) on utilise un correcteur à avance/retard de phase : –Détermination des paramètres : –Outre le capteur supplémentaire, il faut 3 modules de calcul : un module avance/retard de phase un module sommateur un module de commande auto/manu

53 Ex. : régulation de température –Le four a une inertie importante –Le débit de la charge est susceptible de varier TIC T TT T T YT Y Charge Air Fuel Boucle simple Boucle simple + a priori HIC T TT T T YT Y Charge Air Fuel F TF T F YF Y TIC FY Modules de calcul Commande auto/manu

54 Ex. : régulation de température –Le module de commande auto/manu permet de conserver la maîtrise de la vanne en manuel –Sur le sommateur, il faut soustraire la valeur moyenne de l effet de la perturbation : HIC T TT T T YT Y Charge Air Fuel F TF T F YF Y TIC FY Modules de calcul Commande auto/manu Q

55 1.10 Régulation de moteurs à courant continu

56 Régulation cascade d un moteur CC –Boucle interne de courant avec correcteur de type PI –Boucle externe de vitesse avec correcteur de type PI Capteur de vitesse Capteur de courant Convertisseur Moteur Correcteur courant Correcteur vitesse Sécurités Filtre

57 Les sécurités 4 Limitation du courant max 4 Limitation du di/dt Si < max alors I c = V b Si = max alors dI c /dt = K 1 max


Télécharger ppt "La correction des systèmes asservis. 1.1 Structure dun système asservi."

Présentations similaires


Annonces Google