La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

+ La route en Europe, mortalité et politique Analyse exploratoire à partir dune population Mise à niveau Jean-Herman Guay Plan de la présentation Le départ.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "+ La route en Europe, mortalité et politique Analyse exploratoire à partir dune population Mise à niveau Jean-Herman Guay Plan de la présentation Le départ."— Transcription de la présentation:

1 + La route en Europe, mortalité et politique Analyse exploratoire à partir dune population Mise à niveau Jean-Herman Guay Plan de la présentation Le départ Les questions de recherche La notion de modèle Les types de données Choisir les données, organiser les données Travailler les données, encore, et encore! E E R R Pour le logiciel Excel Pour le logiciel R Concret Abstrait Deux outils Deux moments

2 + Deux points de départ

3 + Un premier point de départ: une information générale 1961 : limitation à 90 km/h en fin de semaine pour certaines routes 1965 : mise en place de la mesure d'alcoolémie par air expiré (alcootest) 1969 : la vitesse est limitée à 90 km/h pendant un an pour les nouveaux titulaires du permis de conduire 1970 : loi fixant le seuil du taux d'alcool dans le sang (alcoolémie 1973 : limitation de la vitesse à 110 km/h sur les routes à grande circulation 1974 : nouvelles limitations de vitesse : 90 km/h sur route, 110 km/h sur voies express 1975 : port de la ceinture obligatoire pour les passagers avant 1976 : port du casque obligatoire hors agglomération pour les usagers de cyclomoteurs 1978 : organisation d'opérations de dépistage pour la conduite en état d'ivresse 1982 : décret sur la conduite sur route mouillée limitant la vitesse 1983 : le seuil du délit d'alcoolémie passe de 1,2 g/l à 0,80 g/l 1989 : limitation de la vitesse en agglomération à 50 km/h 1990 : ceinture obligatoire pour tous les passagers 1992 : entrée en vigueur du permis à points, contrôle technique obligatoire 1996 : mise en place du BSR (brevet de sécurité routière) 2002 : le BSR est obligatoire pour conduire un cyclomoteur 2003 : radar automatique en France 2004 : entrée en vigueur du permis probatoire 2007 : feux obligatoires de jour pour les cyclomoteurs Concret

4 + Un second point de départ: une information anecdotique Gueorgui est un personnage imaginaire. Mais lhistoire que vous allez maintenant lire est une compilation de faits réels, et ses acteurs existent bel et bien. Gueorgui na pas encore 30 ans et il a un travail ; son salaire est même supérieur à la moyenne en Bulgarie. Il veut absolument avoir une voiture mais na pas le permis. A lécouter, la conduite ne lui pose pas de problèmes : il a appris sur la Golf de son frère et il veut aller vite avec les formalités. Il sadresse ainsi à la bonne école de conduite avec le bon moniteur. Sur le papier, Gueorgui a fait les vingt- quatre heures de formation obligatoire. En fait, il a été suffisamment convaincant pour expliquer à son moniteur que la conduite navait pas de secrets pour lui. Le permis lui a coûté leva [500 euros] : 350 pour le code et 650 pour lexamen final, le tout payé sous la table. La guerre sur les routes nest pas seulement un cliché policier. Même si elle existe, lennemi nest pas le chauffard irresponsable mais bien la corruption. Elle nexiste pas quau sein du ministère de lIntérieur (cest là où elle est la plus visible), mais dans toutes les institutions qui répondent de létat des routes, du contrôle des automobilistes et de létat technique des véhicules. La corruption se charge de vous faire rouler sur des routes en mauvais état et de vous faire croiser des véhicules sans freins. Il y a cinq ans, lUnion européenne a commencé une campagne visant à réduire de 50 % le nombre de tués sur les routes dici à Des pays comme le Portugal, la France et le Luxembourg ont réussi à réduire ce chiffre de près de 48 %. En Bulgarie, le nombre de victimes ne cesse daugmenter. Le nouveau gouvernement de la Bulgarie (7,7 millions dhabitants), formé en juillet (2008) dernier, sest engagé à lutter contre la corruption Mars 2009 Concret

5 + Question de recherche Quelles sont les causes qui expliquent lévolution du bilan routier sur les routes européennes? Les données: vos sources selon trois critères: Disponibilité (transférable?, coûts) Fiabilité (organismes publics, reconnaissance, citations externes) Fidélité (suivi dans le temps) Première délimitation: spatiale: lEurope Deuxième délimitation: choix de lunité danalyse: les pays de lEurope Troisième délimitation: temporelle: Quatrième délimitation: lindicateur principal: Bilan routier (personnes tuées dans un accident routier) Quelles sont les causes qui expliquent lévolution du nombre de personnes tuées sur les routes des pays de lUE de 1996 à 2009? Concret Abstrait

6 + Encore sur les délimitations European Transport Safety Council (ETSC) Eurostat Concret

7 + Schéma conceptuel Nombre de personnes tuées Nombre de véhicules Âge des automobilistes Consommation dalcool des personnes Dispositifs du contrôle routier Corruption Densité de la population Variables indépendantes ou les causes Variable dépendante ou la conséquence Abstrait

8 + Schéma conceptuel Nombre de personnes tuées Nombre de véhicules Âge des automobilistes Consommation dalcool des personnes Dispositifs du contrôle routier Régime politique Densité de la population Variables indépendantes ou les causes Variable dépendante ou la conséquence Lesquelles des variables indépendantes ont une influence sur la variable dépendante? Peut-on établir la force de chacune des variables indépendantes retenues? Est-il possible de créer un modèle de la relation qui permettrait détablir une prévision ou de prendre une décision? Lesquelles des variables indépendantes ont une influence sur la variable dépendante? Peut-on établir la force de chacune des variables indépendantes retenues? Est-il possible de créer un modèle de la relation qui permettrait détablir une prévision ou de prendre une décision? Abstrait

9 + Peut-on établir un modèle pour rendre compte de cette évolution? Un modèle statistique est une description mathématique approximative du mécanisme qui aurait généré les observations. Un modèle est une représentation simplifiée de la réalité. Un modèle est généralement présentable sous la forme dune équation. Un modèle permet, tant bien que mal, de faire des projections et des interpolations relativement proches du réel. Un modèle se dégage dune série dobservations. Un modèle, à linstar dune hypothèse, peut être infirmé ou confirmé par de nouvelles données. Un modèle célèbre: Newton= f=m*a où la force est égale à la masse multipliée par laccélération. Abstrait

10 + Ne sommes-nous pas trop ambitieux? Revenons aux données

11 + Typologie des données Recherche scientifique Recherche empirique Données quantitatives VariablesDiscrètesDichotomiquesPolytomiques Polytomiques non ordonnées Polytomiques ordonnées Polytomiques quasi- continues ContinuesConstantes Données qualitatives Recherche théorique Concret

12 + Choisir des données: codes Concret E E Premier traitement: Excel Facile, connu Disponibilité des fichiers publics Format (XLS, CSV) Manipulation de base aisée Certaines fonctions statistiques disponibles, parfois en macro.

13 + Organiser les données E E Concret

14 + Travaillons la variable dépendante

15 + Revenir à notre schéma Nombre de personnes tuées NPT Nombre de véhicules Âge des automobilistes Consommation dalcool des personnes Dispositifs du contrôle routier Corruption Densité de la population Variables indépendantes ou les causes Variable dépendante ou la conséquence Population POP Nombre de personnes tuées par million (NPT/POP)* Concret

16 + Typologie des mesures Distribution dune variable Mesures Mesure de tendances centrales ModeMoyenneMédiane Mesures de dispersion ÉtendueVarianceÉcart type Quartiles, boite à moustaches, Tukey Liste Tableau de fréquences Concret

17 + Travailler les données E E Concret

18 + Travailler les données encore E E Concret

19 + Travailler les données Concret

20 + Boîte à moustache (1977) – John Tukey ( ) R R R R Concret

21 + Et pour conclure

22 + Concret –Abstrait – Concret «Voilà encore un de ces livres de généralités philosophiques sur la nature de la société, et de généralités à travers lesquelles il est difficile de sentir une pratique bien intime et bien familière de la réalité sociale. Nulle part, l'auteur ne donne l'impression qu'il soit entré en contact direct avec les faits dont il parle (...). Quel que soit le talent […] littéraire des auteurs, on ne saurait trop dénoncer le scandale d'une méthode qui froisse à ce point toutes nos habitudes scientifiques et qui, pourtant, est encore d'un emploi très fréquent. Nous n'admettons plus aujourd'hui qu'on puisse spéculer sur la nature de la vie, sans s'être initié, au préalable, à la technique biologique; par quel privilège pourrait-il être permis au philosophe de spéculer sur la société, sans entrer en commerce avec le détail des faits sociaux ?» Émile Durkheim, Problématique réelle Traitement des données Schéma conceptuel


Télécharger ppt "+ La route en Europe, mortalité et politique Analyse exploratoire à partir dune population Mise à niveau Jean-Herman Guay Plan de la présentation Le départ."

Présentations similaires


Annonces Google