La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Séminaire de formation des formateurs Assuétudes et soins de santé mentale primaire 2006-partie 2: problèmes liés au tabac CIUF-CU Coopération interuniversitaire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Séminaire de formation des formateurs Assuétudes et soins de santé mentale primaire 2006-partie 2: problèmes liés au tabac CIUF-CU Coopération interuniversitaire."— Transcription de la présentation:

1 Séminaire de formation des formateurs Assuétudes et soins de santé mentale primaire 2006-partie 2: problèmes liés au tabac CIUF-CU Coopération interuniversitaire de Belgique Vietnam, Cambodge, Laos Ho Chi Minh City 30/10/06 au 03/11/06

2 Les situations à risque Dr Catherine Hanak Chef de clinique adjoint Pr. Xavier Noel Dr en psychologie Dr Vincent Lustygier Résident Pr. Isy Pelc Chef de Service CHU Brugmann Service de Psychiatrie et de Psychologie Médicale Université Libre de Bruxelles Ho Chi Minh Ville,

3 Les situations à haut risque Marlatt Pour les personnes dépendantes, il existe de nombreuses situations qui peuvent précipiter une rechute. Ces situations sont bien connues et peuvent être catégorisées. Marlatt les appelle les «situations à haut risque » (SHR) Pour les personnes dépendantes, il existe de nombreuses situations qui peuvent précipiter une rechute. Ces situations sont bien connues et peuvent être catégorisées. Marlatt les appelle les «situations à haut risque » (SHR) Définition: un ensemble de circonstances ou de facteurs situationnels auxquels peut être confrontée la personne abstinente et qui constituent une menace à son sens du contrôle et augmente sensiblement le risque de rechute potentielle Définition: un ensemble de circonstances ou de facteurs situationnels auxquels peut être confrontée la personne abstinente et qui constituent une menace à son sens du contrôle et augmente sensiblement le risque de rechute potentielle Une SHR est caractérisée par la propre définition subjective qua le patient du risque de rechute Une SHR est caractérisée par la propre définition subjective qua le patient du risque de rechute Les SHR saccompagnent de craving. Les SHR saccompagnent de craving.

4 Le craving (1) Envie violente de consommer la substance dont on est dépendant Envie violente de consommer la substance dont on est dépendant Evolue généralement par accès avec extinction spontanée. Plus rarement, continuel avec fluctuations Evolue généralement par accès avec extinction spontanée. Plus rarement, continuel avec fluctuations Lié à des mécanismes neurobiologiques spécifiques des dépendances. Reflet de la dépendance psychologique Lié à des mécanismes neurobiologiques spécifiques des dépendances. Reflet de la dépendance psychologique Aspect émotionnel: mal-être intense, envie de reconsommer, parfois accompagnés de symptômes de manque physique Aspect émotionnel: mal-être intense, envie de reconsommer, parfois accompagnés de symptômes de manque physique Aspect cognitif: perte temporaire de la capacité de raisonner, de se remémorer les informations habituellement bien intégrées sur la dépendance. Illusion que la reconsommation ne sera que ponctuelle, que le craving disparaîtra, et que sans reconsommation laccès de craving sera sans fin Aspect cognitif: perte temporaire de la capacité de raisonner, de se remémorer les informations habituellement bien intégrées sur la dépendance. Illusion que la reconsommation ne sera que ponctuelle, que le craving disparaîtra, et que sans reconsommation laccès de craving sera sans fin

5 Le craving (2) En réalité, la reconsommation fait bien disparaître le craving mais momentanément. On constate que la réexposition provoquera après un temps dabstinence plus bref un accès plus rapproché, plus intense, plus long. Au fil des reconsommations le craving finira par devenir présent en permanence, avec rechute progressive en parallèle. En réalité, la reconsommation fait bien disparaître le craving mais momentanément. On constate que la réexposition provoquera après un temps dabstinence plus bref un accès plus rapproché, plus intense, plus long. Au fil des reconsommations le craving finira par devenir présent en permanence, avec rechute progressive en parallèle. Le craving est une cause majeure de rechute. Le craving est une cause majeure de rechute. Avec labstinence les crises de craving seront de moins en moins fréquentes, intenses et longues. Ensuite, le craving réapparaitra surtout lors des SHR Avec labstinence les crises de craving seront de moins en moins fréquentes, intenses et longues. Ensuite, le craving réapparaitra surtout lors des SHR

6 Préparation de larrêt du tabac Observation du comportement Observation du comportement Balance décisionnelle Balance décisionnelle Ce qui a déjà été efficace, les erreurs à ne plus commettre Ce qui a déjà été efficace, les erreurs à ne plus commettre

7 Agenda

8 Les situations déclenchantes 1. environnement Situations de pression sociale: Situations de pression sociale: Directe: quelquun vous propose une cigarette (répétition possible) Directe: quelquun vous propose une cigarette (répétition possible) Indirecte: vous êtes entouré de personnes qui fument, publicité, image sociale positive,… Indirecte: vous êtes entouré de personnes qui fument, publicité, image sociale positive,… Céder à la tentation et aux envies de fumer Céder à la tentation et aux envies de fumer Repas Repas Présence dautres fumeurs Présence dautres fumeurs Fêtes, sorties Fêtes, sorties Famille, amis, cohabitants, groupe social, collègues,… Famille, amis, cohabitants, groupe social, collègues,…

9 Les situations déclenchantes 2. émotions négatives colère colère pensées négatives pensées négatives anxiété: anxiété: trouble anxieux trouble anxieux situationnelle/stress situationnelle/stress timidité, manque de contenance, inhibition timidité, manque de contenance, inhibition fatigue, manque de concentration, découragement fatigue, manque de concentration, découragement compulsion alimentaire compulsion alimentaire ennui ennui

10 Les situations déclenchantes 3. émotions positives Amélioration des états émotionnels positifs Amélioration des états émotionnels positifs Augmenter un sentiment de joie ou de bien-être Augmenter un sentiment de joie ou de bien-être Surprise positive Surprise positive

11 Les situations à risque 4. conditionnement Individuel: situations, lieux, moments,… au téléphone au téléphone durant les trajets en voiture durant les trajets en voiture routines au travail routines au travail rédaction dun texte, dune lettre rédaction dun texte, dune lettre avec le café, après le repas avec le café, après le repas en voyant un paquet de cigarette, un cendrier, une image dun fumeur,… en voyant un paquet de cigarette, un cendrier, une image dun fumeur,… Autres automatismes Autres automatismes

12 Les situations à risque 5. autres substances Consommation dalcool: Consommation dalcool: effet désinhibant effet désinhibant conditionnement conditionnement augmente le craving pour le tabac, via des mécanismes neurobiologiques communs augmente le craving pour le tabac, via des mécanismes neurobiologiques communs Tabac comme support pour le cannabis Tabac comme support pour le cannabis Autres substances psychoactives, autres substrats de dépendance (dépendances comportementales)? Autres substances psychoactives, autres substrats de dépendance (dépendances comportementales)?

13 Gérer les envies de fumer contrôle des situations déclenchantes Se débarrasser de tabac-cendriers-briquets... Se débarrasser de tabac-cendriers-briquets... Éviter les fumeurs Éviter les fumeurs Prendre ses repas, son café dans dautres conditions Prendre ses repas, son café dans dautres conditions Éviter lalcool Éviter lalcool Développer des activités brèves de remplacement (agréables, spécifiques) Développer des activités brèves de remplacement (agréables, spécifiques) Éviter les moments doisiveté Éviter les moments doisiveté Pratiquer des activités physiques Pratiquer des activités physiques Autres mesures adaptées individuellement au futur ex- fumeur Autres mesures adaptées individuellement au futur ex- fumeur

14 Gérer les envies de fumer contrôler ses pensées (1) Savoir que ça ne va pas durer (par écrit) Savoir que ça ne va pas durer (par écrit) Dédramatiser Dédramatiser Défier les pensées en utilisant dautres pensées Défier les pensées en utilisant dautres pensées Faire la liste des raisons pour ne plus fumer: utiliser la balance décisionnelle, bénéfices liés à labstinence, inconvénients liés au fait de fumer (mémento écrit prêt) Faire la liste des raisons pour ne plus fumer: utiliser la balance décisionnelle, bénéfices liés à labstinence, inconvénients liés au fait de fumer (mémento écrit prêt)

15 Gérer les envies de fumer contrôler ses pensées (2) Auto-encouragement: penser à la réussite de son abstinence Auto-encouragement: penser à la réussite de son abstinence Penser à autre chose de plaisant, se distraire Penser à autre chose de plaisant, se distraire Temporiser: se donner un quart dheure, différer de 15 minutes la décision de fumer Temporiser: se donner un quart dheure, différer de 15 minutes la décision de fumer Quitter ou modifier lenvironnement dans lequel lenvie de fumer sest manifestée Quitter ou modifier lenvironnement dans lequel lenvie de fumer sest manifestée

16 Gérer les envies de fumer contrôler son comportement Activité brève Activité brève Boire /manger Boire /manger Gomme / comprimé sublingual Gomme / comprimé sublingual Exercices de relaxation respiratoire Exercices de relaxation respiratoire Téléphoner à une personne de confiance Téléphoner à une personne de confiance Contacter le thérapeute Contacter le thérapeute

17 Le plan durgence (1) = ensemble de stratégies individuelles, prédéterminées afin de faire face à la SHR ou à un faux pas = ensemble de stratégies individuelles, prédéterminées afin de faire face à la SHR ou à un faux pas Le plan durgence est spécifique à la personne quon aide Le plan durgence est spécifique à la personne quon aide Le plan durgence doit être préparé à lavance Le plan durgence doit être préparé à lavance Il vaut mieux tester les stratégies alternes du plan durgence avant le sevrage, ensuite les revoir continuellement Il vaut mieux tester les stratégies alternes du plan durgence avant le sevrage, ensuite les revoir continuellement

18 Le plan durgence (2) Il est préférable de mettre le plan par écrit et de lavoir sur soi. Il est préférable de mettre le plan par écrit et de lavoir sur soi. Quand la SHR se produit, ou que le processus de reconsommation débute, le patient pourra saccrocher à lui, face à des émotions trop fortes, un craving violent et en augmentation, des cognitions perturbées, une motivation à labstinence redevenue ambivalente et en forte fluctuation et une probable impulsivité Quand la SHR se produit, ou que le processus de reconsommation débute, le patient pourra saccrocher à lui, face à des émotions trop fortes, un craving violent et en augmentation, des cognitions perturbées, une motivation à labstinence redevenue ambivalente et en forte fluctuation et une probable impulsivité Si une rechute survient, il sera important, ensuite, danalyser de façon détaillée ce qui la précipitée afin dadapter et daméliorer le plan suivant (apprentissage progressif) Si une rechute survient, il sera important, ensuite, danalyser de façon détaillée ce qui la précipitée afin dadapter et daméliorer le plan suivant (apprentissage progressif)


Télécharger ppt "Séminaire de formation des formateurs Assuétudes et soins de santé mentale primaire 2006-partie 2: problèmes liés au tabac CIUF-CU Coopération interuniversitaire."

Présentations similaires


Annonces Google