La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La place du Tabac par rapport aux autres substances psychotopes Séminaire de Formation HCMV- VIETNAM Dr Vincent Lustygier Clinique dAlcoologie et de Toxicomanies.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La place du Tabac par rapport aux autres substances psychotopes Séminaire de Formation HCMV- VIETNAM Dr Vincent Lustygier Clinique dAlcoologie et de Toxicomanies."— Transcription de la présentation:

1 La place du Tabac par rapport aux autres substances psychotopes Séminaire de Formation HCMV- VIETNAM Dr Vincent Lustygier Clinique dAlcoologie et de Toxicomanies. Pr I. Pelc CHU Brugmann Université Libre de Bruxelles

2 Plan: 1. Introduction: Le continuum Biopsychosocial 2. Biologie : Nicotine : -Les Faits -Nicotine drogue dure? -Nicotine drogue dure? 3. Psychologie : dépendance plurifactorielle 4. Sociologie : Ambivalence 5. Nicotine et Psychiatrie: -Tabac et Alcool -Tabac et Dépression -Tabac et Schizophrénie -Tabac et Troubles anxieux

3 Introduction: Le continuum Biopsychosocial des assuétudes Le continuum Biopsychosocial des assuétudes biologique psychologique sociologique

4 Introduction : Spécificités Biopsychosociale du tabagisme: Biologie : La nicotine: une drogue dure? Biologie : La nicotine: une drogue dure? Psychologie : Une dépendance plurifactorielle. Psychologie : Une dépendance plurifactorielle. Sociologie du tabagisme: Ambivalence, lobby et dealers Sociologie du tabagisme: Ambivalence, lobby et dealers

5 Biologie -Nicotine : les faits: drogue dure? Délai de dépendance biologique à la nicotine extrêmement rapide Pourcentage de personnes rapportant une dépendance physique au produit

6 Biologie -Nicotine : les faits: drogue dure? Rapport aime - a besoin de

7 Biologie -Nicotine : les faits: drogue dure? Les P olyconsommateurs » si dépendance au tabac : si dépendance au tabac : –3 x plus de risques de dépendance à lalcool –15-30 x plus de risques de consommer dautres drogues dures –20 x plus de risques de consommer du cannabis 85 % toxicomanes (gén.) fument tabac 85 % toxicomanes (gén.) fument tabac plus précoce sera la 1 e drogue (en gén. tabac), plus précoce sera la polytoxicomanie plus précoce sera la 1 e drogue (en gén. tabac), plus précoce sera la polytoxicomanie

8 Biologie: La nicotine puissante substance psycho active – Composition du Tabac (plus de 4000 substances ) – Fumée 95 % en phase gazeuse, 5 % en phase particulaire – La nicotine : Alcaloïde principal :liquide huileux-âcre brunit par photo oxydation – Pharmacocinétique de la nicotine – Pénètre par voie digestive, cutanée, muqueuses, et pulmonaire. – Grâce à la cigarette : pénétration dans le sang artériel de l alvéole pulmonaire : Bolus en moins de 10 secondes

9 Biologie : – Pharmacocinétique de la nicotine – 1/2 vie courte de 2 heures, crée un pic plasmatique jusque 70 ng/ml, avec selon les fumeurs un taux de base de 10 à 50 ng / ml – Rôle du Ph du Tabac : Cigarette : Tabac acide peu réabsorbé au niveau des muqueuses, sera réabsorbé au niveau pulmonaire Cigares, Pipes :Tabac basique réabsorbé au niveau des muqueuses. Cigares, Pipes :Tabac basique réabsorbé au niveau des muqueuses. - Besoin de cigarettes toutes les 1 à 2 heures chez le fumeur dépendant. - Besoin de cigarettes toutes les 1 à 2 heures chez le fumeur dépendant.

10 Biologie : Les Récepteurs Nicotiniques – Neurotransmetteur endogène :Acétylcholine – Récepteurs ubiquitaires : – Récepteur Nicotinique dans le SNP : Muscles, ganglions OS etPS ( stimulation à dose faible, bloc à dose élevée), au niveau de la médullosurrénale ( libération de NorAdr et Adr ), les autres tissus chromafines ( coeur)mais aussi les Kératocytes, les cellules bronchiques épithéliales, lendothélium vasculaire,les PMN.

11 Biologie : Les Récepteurs Nicotiniques – Dans le SNC : – Neurones cholinergiques du noyau basal de Meynert qui projettent sur de nombreuses aires sous-corticales et corticales – Neurones cholinergiques du noyau septal médian et de la bandelette de Broca qui projettent sur lhippocampe et le fornix. – Les neurones des circuits locaux du striatum – Laire tegmentale ventrale et le système limbique dont le noyau daccumbens

12 Biologie : Les Récepteurs Nicotiniques – Récepteurs existent sous formes de différentes sous-unités : Sous-Unités du SNC sont de type et et se présente seuls ou associées – 90 % sous forme 4 2 – Ex Souris mutée :Perte de 4 provoque une augmentation de lanxiété. – Activation couplée à un canal ionique qui active la cellule.(Puissante 2x >Achol et plus longue )

13 Biologie : Les Récepteurs Nicotiniques – Activation entraîne une inactivation temporaire du récepteur par modification de sa forme. – En cas dusage chronique linactivation va créer une « Up-régulation » si la quantité de nicotine est suffisante. – Chez le fumeur chronique :Quantité de Récepteurs augmentée:le fumeur auto titre la quantité de nicotine pour éviter les symptômes de sevrage.

14 Biologie: La nicotine puissante substance psycho active Effets de la stimulation. Effets de la stimulation. – Sensation de plaisir, de bien -être – Stimulation des fonction cognitives (de la mémoire à court terme,de la concentration, de la vigilance, diminution du temps de réaction, amélioration de léveil,de lapprentissage, de la résolution de problèmes, de la planification ) – Régulation positive de lhumeur et diminution de lanxiété. – Effet anorexigène et anti nociceptif.

15 Biologie: La nicotine puissante substance psycho active : Nicotine et circuit de récompense Biologie: La nicotine puissante substance psycho active : Nicotine et circuit de récompense

16 Biologie: La nicotine puissante substance psycho active Nicotine et circuit de récompense

17 Biologie: La nicotine puissante substance psycho active – Effets de la nicotine par action directe post-synaptique ou indirecte présynaptique régulant la libération de Sérotonine,GABA, NorAdr, Endorphine,Glutamate. – Action partiellement médiée par leffet IMAO-B de certaines substances contenues dans le Tabac

18 Nicotine : les aspects sociaux: Dun côté: Initiation élevée à ladolescence (appartenance à un groupe, rôles des pairs, modeling..) Image de soi en public, affirmation de soi (se donner une contenance) Images fortes – par ex: la dernière cigarette du condamné, mais aussi la cigarette comme « déstresseur » Renforcement positif de situations: repas arrosés, café, soirées, etc.. Dépendance perçue comme « peu grave » Lobby des cigarettiers et Absence dinstitut national de lutte contre le tabagisme

19 Nicotine : les aspects sociaux: Dun autre côté: Politique actuelle (cf locaux non-fumeurs, attribution de fonds, augmentation des prix)

20 Aspects sociaux du Tabac : Dès les années 50 ; les cigarettiers travaillent à rendre la cigarette plus addictive Dès les années 50 ; les cigarettiers travaillent à rendre la cigarette plus addictive Additifs du Tabac: cigarette formule 1 de lassuétude ( ammoniac, acide lévulinique,acide acroléique,eugénol,menthol,chocolat,cara mel, sucre,miel….) Additifs du Tabac: cigarette formule 1 de lassuétude ( ammoniac, acide lévulinique,acide acroléique,eugénol,menthol,chocolat,cara mel, sucre,miel….)

21 Psychologies :Une dépendance Plurifactorielle Renforcement positif identique au drogues dures via la rapidité daction ( temps action -bénéfice court) Renforcement positif identique au drogues dures via la rapidité daction ( temps action -bénéfice court) Renforcement positif de situation : repas arrosés, café, soirées. Renforcement positif de situation : repas arrosés, café, soirées. Renforcement positif social, appartenance à un groupe, mise en danger à ladolescence, rôle des pairs Renforcement positif social, appartenance à un groupe, mise en danger à ladolescence, rôle des pairs Rôle joué par lamélioration des fonctions cognitive. Rôle joué par lamélioration des fonctions cognitive.

22 Sevrage Sevrage Très faible taux de succès des tentatives spontannées de sevrage (0,5 à 3%) Exemple de difficultés pouvant mener à la rechute rapportées lors du sevrage

23 Interaction positive avec autres symptômes psychiatrique : anxiété, dépression,symptômes négatifs du schizophrène, gestion de la pulsion alimentaire. Interaction positive avec autres symptômes psychiatrique : anxiété, dépression,symptômes négatifs du schizophrène, gestion de la pulsion alimentaire. Amélioration des cognitions Amélioration des cognitions Oralité de la cigarette Oralité de la cigarette Gestion des autres produits : synergie positive ou négative Gestion des autres produits : synergie positive ou négative Psychologie spécifique du Tabac:

24

25


Télécharger ppt "La place du Tabac par rapport aux autres substances psychotopes Séminaire de Formation HCMV- VIETNAM Dr Vincent Lustygier Clinique dAlcoologie et de Toxicomanies."

Présentations similaires


Annonces Google