La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Évaluation de la politique québécoise de la ruralité : Quelques rapprochements avec les programmes européens de développement rural. André JOYAL Université.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Évaluation de la politique québécoise de la ruralité : Quelques rapprochements avec les programmes européens de développement rural. André JOYAL Université."— Transcription de la présentation:

1 Évaluation de la politique québécoise de la ruralité : Quelques rapprochements avec les programmes européens de développement rural. André JOYAL Université du Québec à Trois-Rivières Convergence et disparités régionales au sein de l'espace européen XL e colloque de lASRDLF, Bruxelles, 1-3 septembre 2004

2 –Lévolution démographique et l'occupation du territoire ; –La croissance économique et la mise en valeur des ressources ; –Lamélioration de la qualité de vie rurale ; –La participation et la prise en main par le milieu ; –Ladaptation des interventions gouvernementales à la réalité du monde rural. la Politique de la Ruralité intègre quant à elle des objectifs de développement endogène ou ascendant, conformément à notre conception du développement local, (JOYAL, 2002). Cinq grands enjeux

3 MEMPHRÉMAGOG : 17 municipalités, ha dont ha en milieu rural, repartis sur Km 2. Indice de développement fort; Caractère surtout rural; Dominance du secteur manufacturier et touristique; Taux de chômage 6,7 %. NICOLET-YAMASKA : 20 municipalités, ha dont ha à lintérieur de la seule ville, repartis sur km 2. Présence dune réserve amérindienne de 250 ha. Indice de développement moyen; Essentiellement rural; Dominance du secteur agricole et manufacturier; Taux de chômage de 5,7 %. La MRC comme espace dintervention

4

5 La MRC de Nicolet-Yamaska

6 Les programmes de l'Observatoire européen Leader I, II et Leader +; Prise en compte d'un ensemble de facettes de l'évaluation (ses constituants et leurs liens, ses étapes) et la conception d'un modèle (et d'indicateurs) pertinent les englobant (MARCEAU 1992, 2001); Prise en compte des enseignements de la conférence de Vienne (nov. 2002). Exemples italiens et autrichiens (OCDE 2002) Indicateurs de suivi et de résultats en prenant en considération les aspects sociaux du développement local; Recours a une sélection dinformateurs-clés (Smith,2002) Lapproche dévaluation retenue

7 230 pactes territoriaux: nécessité de prendre en compte les objectifs reliés aux pactes territoriaux lorsqu'il s'agit d'en faire l'évaluation; Dans quelle mesure les initiatives facilitées par des appuis financiers d'origine gouvernementale contribuent à générer des effets d'entraînements notables? Prise en compte de l'existence ou non d'une plus grande cohésion sociale entre les principaux acteurs du territoire suite à la mise en oeuvre du plan d'action; Comment s'assurer de l'adéquation entre les causes et les effets? Les pactes comprennent un amalgame d'éléments parfois très disparates. Nécessité de discerner les plus importants. Lexpérience italienne

8 En 1997, quatre pactes territoriaux pour l'emploi mis en oeuvre (Salzbourg,Tyrol, Vorarlberg et Vienne); Tenir compte quil s'agit de provinces pouvant représenter une population d'un million d'habitants. En conséquence, l'implication des acteurs locaux ne se présente pas de la même façon quau Québec; Nécessité de considérer le caractère institutionnel des pactes territoriaux. Porter attention à la façon dont les acteurs interviennent comme partenaires, à la nature et à l'étendue de la coopération devant être mise en pratique, aux buts poursuivis et aux processus d'apprentissage en matière d'intervention collective. Lexpérience autrichienne

9 Lévaluation du programme Leader

10 La reconnaissance des impacts sociaux du DL s'oppose à la tendance dominante de privilégier l'économique au social; Évoquer le DL oblige la prise en compte de la participation réelle de la population locale dans des organisations qu'elle se donne; Lidentification des impacts sociaux se retrouve autour des dimensions suivantes : –La mobilisation et la valorisation des potentialités d'un milieu; –L'ancrage territorial et sectoriel, c'est à dire les liens entre le projet et son milieu, sa communauté, son territoire, son secteur d'activité; –Le soutien à la citoyenneté active, l'éducation à la coopération et à l'association; –La revitalisation économique et sociale par et pour les collectivités. Les impacts sociaux du développement local

11 Les enjeux de l'évaluation : P. Viveret (2002) : il s'agit à la fois de défendre le droit à compter autrement et de plaider pour celui à ne pas tout compter mais à prendre en compte ce qu'on ne compte pas. Autrement dit, il s'agit de tenter d'éviter l'abus d'un certain économisme triomphant selon lequel tout se résume. Les impacts sociaux… (suite)

12 Pourquoi évaluer? Quoi évaluer? Pour qui évaluer? Par qui évaluer? Les combinaisons sont multiples, il n'existe pas une seule approche, une seule méthode ou technique d'évaluation et celles-ci doivent être choisies et adaptées en fonction de : Des objectifs d'évaluation; De l'objet ou la réalité évaluée; Des destinataires ou les utilisateurs de l'évaluation; Des opérateurs et des acteurs de l'évaluation. Définition dun cadre dévaluation

13 L'ARADEL (1999) : un indicateur est une grandeur mesurable qui caractérise soit l'action (indicateur de réalisation) soit l'état du système sur lequel on est intervenu (indicateur de résultats ou indicateur d'impacts). On peut concevoir trois types d'indicateurs : –Indicateurs de réalisation; –Indicateurs de résultats; –Indicateurs dimpacts. L'ARADEL (1999) : Dans de nombreux cas, les actions sont complexes, en ce sens qu'elles mobilisent de nombreux partenaires et qu'elles mettent en oeuuvre de nombreux paramètres. Choix dindicateurs

14 Les agents de mise en œuvre; Le grand public; Les bénéficiaires; Les évaluateurs-chercheurs; Les contribuables; Les instances d évaluation; Les responsables politiques; Les victimes Huit acteurs sociaux (Marceau, 2004)

15 Vers un modèle générique dévaluation

16 Mise en application du modèle auprès d'un échantillon (raisonné) de MRC pour fins de validation. Deux grandes variables: 1- la première de type territorial : soit l'appartenance de la MRC à l'un ou l'autre des trois grands groupes de MRC classées selon le type de territoire d'application du Pacte rural : Les MRC à caractère rural Les MRC avec une agglomération de recensement; Les MRC comprises partiellement ou entièrement dans les communautés métropolitaines de Montréal et de Québec. 2- En plus, les MRC sont retenues selon leur classement à partir dun indice dit de défavorisation sur la base dindicateurs tels : le revenu personnel par habitant, le revenu disponible par habitant, le revenu de placement par habitant et le revenu de paiements de transfert par habitant. Alors, comment faire ?

17 MRC de Memphrémagog: –Excellent travail de mobilisation pour faire connaître la PR; –Priorité accordée aux municipalités défavorisées; –Bonne entente entre les élus et les agents de développement; –Retard ou absence de dépôt de projet de la part de certaine municipalités; –Retard de la part du gouvernement dans le versement des montants. Premiers résultats

18 MRC Nicolet-Yamaska : –Répartition égalitaire de lenveloppe budgétaire; –Priorités: projets reliées a la qualité de vie et à lattrait de jeunes familles; –Retards dans la propositions d un projet de la part de certaines municipalités; –Souhait de la part des acteurs que la PR se poursuive car ils y voient un élément déclencheur ou un effet de levier pour le développement. Premiers résultats (suite et fin)

19 Évaluation de la politique québécoise de la ruralité : Quelques rapprochements avec les programmes européens de développement rural. André JOYAL Université du Québec à Trois-Rivières Convergence et disparités régionales au sein de l'espace européen XL e colloque de lASRDLF, Bruxelles, 1-3 septembre 2004


Télécharger ppt "Évaluation de la politique québécoise de la ruralité : Quelques rapprochements avec les programmes européens de développement rural. André JOYAL Université."

Présentations similaires


Annonces Google