La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La mise de limites et ladolescence 8 – Epreuve des limites Professeur Philippe Corten Université Libre de Bruxelles Monastir Septembre 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La mise de limites et ladolescence 8 – Epreuve des limites Professeur Philippe Corten Université Libre de Bruxelles Monastir Septembre 2010."— Transcription de la présentation:

1 La mise de limites et ladolescence 8 – Epreuve des limites Professeur Philippe Corten Université Libre de Bruxelles Monastir Septembre 2010

2 La mise de limites et ladolescence La mise de limite Lobéissance Ladolescence – Particularités de ladolescence – La recherche des états modifiés de conscience – La mise à lépreuve des limites – Les modèles

3 Le mise à lépreuve des limites Les Lois – Lagilité physique varie avec lâge et donc les limites Sauter du premier étage à 16 ans ou à 60 ans Passer en courant devant un train qui arrive – Labsence dexpérience sur les risques réels – La difficulté à imaginer sa finitude (les ados sont immortels) Comportements ordaliques Doute fondamental du bien fondé des lois humaines ou philosophiques Importance des modèles de référence 3

4 La mise à lépreuve des limites Les règles – Quest-ce qui est une loi et quest-ce qui est une règle? – Hiérarchie propre des valeurs – Mise à lépreuve incessante de la notion dexception – Revendication de pouvoir accéder au processus de décision de modifications des règles (réservé aux adultes) => Pour quun jeune taureau aie de bonnes cornes, il lui faut toujours un mur de bois avant le mur de pierre. Les parents jouent le rôle du mur de bois. Intérêt pour un ado de pouvoir observer dautres modèles éducationnels (si on veut quil ne rejette pas tout dun coup), mais pas nimporte lesquels (limite entre rigidité, tolérance et laxisme) Accès progressif à la prise de décision collective. 4

5 La mise à lépreuve des limites Les désirs – Emergence dun désir très puissant: la libido – Jusquà présent le désir sopposait à « Loi et règles » dun bloc. Maintenant quelles différences entre désirs et règles et dénonciation de toute règle non fondée sur le fonctionnement collectif mais sur les envies et les bénéfices personnels (despotisme). – Apprentissage dune nouvelle limite : désir versus désir (altérité et respect de lautre, premiers émois amoureux) dans un contexte où lestime de soi est fragile. 5


Télécharger ppt "La mise de limites et ladolescence 8 – Epreuve des limites Professeur Philippe Corten Université Libre de Bruxelles Monastir Septembre 2010."

Présentations similaires


Annonces Google