La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pour enseigner et apprendre lorthographe. Lorthographe stigmatise les élèves, socialement. Cette sélection est liée de très près à la difficulté scolaire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pour enseigner et apprendre lorthographe. Lorthographe stigmatise les élèves, socialement. Cette sélection est liée de très près à la difficulté scolaire."— Transcription de la présentation:

1 Pour enseigner et apprendre lorthographe

2 Lorthographe stigmatise les élèves, socialement. Cette sélection est liée de très près à la difficulté scolaire. On sait que cest surtout lorthographe grammaticale qui baisse. De nombreux élèves ont un rapport coupable à lorthographe : « Je suis nul ! » Or, on ne peut apprendre que dans un rapport déculpabilisé.

3 Pourquoi font-ils des fautes ? Les élèves font des fautes parce quils ne peuvent pas faire autrement ! Ils pensent… quand ils écrivent, ce quils graphient est leffet de ce quils peuvent mobiliser à un instant donné. Fautes ou erreurs ? Statut de lerreur dans le processus dapprentissage

4 La question des erreurs recouvre en fait deux aspects différents, selon que les élèves ont les connaissances nécessaires pour les rectifier ou ne les ont pas encore. 1 er cas : les erreurs sont liées à la charge cognitive de la rédaction, à un automatisme ancien qui resurgit : la relecture permet de les corriger 2 ème cas : les élèves écrivent ce quils croient être juste. Ces erreurs sont le signe dune conception erronée.

5 Pourquoi les fautes persistent-elles ? Ce sont les conceptions qui sont à lorigine des fautes qui subsistent… Lenseignement traditionnel de lorthographe ignore tout des questions que les élèves se posent, de leur analyse de la langue. Jusquà présent, une seule réponse est donnée : la répétition…

6 Ceci conduit à rappeler ce quils savent déjà, sans toucher à leurs représentations. Une part non négligeable du travail en orthographe est gaspillée à tenter dévacuer les fautes au lieu de travailler à partir de ceux que les élèves échafaudent dans leur tête. Pourquoi nappliquent-ils pas les règles quils connaissent ? Cest parce quen réalité, ils ne les connaissent pas : ce quils en connaissent, cest la partie quils peuvent réciter. Enseigner lorthographe par les règles débouche sur une impasse.

7 Pourquoi ne progressent-ils pas davantage ? Leurs progrès ne se voient pas car ce qui est mesuré, ce sont leurs fautes. Sinterroger sur la notion même de faute : la faute reflète le point de vue de celui qui sait, ce qui nest pas le cas des élèves. Lélève est ignorant… Ne pas sen tenir à une correction trop formelle des mauvaises réponses (avec rappel de la règle), mais de remonter à la source et de sattaquer à la chaîne des causalités erronées.

8 Donner à lélève la possibilité de se tromper, de sexpliquer, de se poser des questions, bref de penser et délaborer le système orthographique en toute confiance. Lorthographe du français est difficile : tout le monde le sait, mais oublie sur le seuil de la classe que ce qui est difficile exige du temps. Lenjeu, ce sont leurs conceptions orthographiques ! Intervenir sur la manière dont lélève construit des contenus de savoir…

9 Quels outils ? Le brouillon avec double voire triple interligne pour la réécriture Les ouvrages spécialisés : dictionnaires, manuels de conjugaison, dorthographe, de grammaire, de mémos divers. Ce sont des ouvrages utiles mais très complexes, par le fait que les élèves ne savent que très rarement où chercher la réponse. Le cahier de phrases: le cahier de phrases se construit avec les élèves tout au long de lannée comme un outil daide à lécriture ; ils se rappellent quelles contiennent des réponses à des questions que lon sest déjà posées. Les listes constituent un corpus de référence. Les règles ne sont pas notées, le principe des phrases étant de fonctionner par analogie et non par opposition (ce/se, on/ont). les affiches : elles sont la mémoire du travail de la classe. les répertoires : mots fréquents et mots des projets de classe

10 Les balles daccord : Elles sont ciblées sur les relations morphosyntaxiques à lintérieur du GN ou entre le V et le S, les marques grammaticales se déposant sous les mots comme sous limpact dune balle qui rebondit. Ces relations sont en effet la source derreurs très fréquentes. Cest un outil qui aide à entrer dans le texte. Le scripteur progresse phrase après phrase. Son attention et ses savoirs antérieurs sont mobilisés et soutenus par le geste de la main qui trace. Les antilopes voient la lionne avec son lionceau et sautent sur lautre rive. o o- o o

11 Instaurer dans la classe des chantiers dorthographe : Ex: Pourquoi ne peut-on pas écrire » les enfants jouents »? Travailler avec des corpus. Pour faire évoluer les conceptions des élèves, il faut tout dabord les faire émerger, les mettre en travail.

12 Lactivité se décline en deux modalités : la phrase dictée du jour: dicter une phrase et faire expliciter leurs choix graphiques aux élèves. La phrase donnée du jour : expliciter tout ou parties des graphies de cette phrase. En remontant aux causes, on travaille directement sur les conceptions des élèves par la confrontation directe aux régularités qui régissent la norme. Remarque : les balles daccord sont très utiles dans les 2 situations.

13 Autres situations… La dictée négociée La dictée progressive


Télécharger ppt "Pour enseigner et apprendre lorthographe. Lorthographe stigmatise les élèves, socialement. Cette sélection est liée de très près à la difficulté scolaire."

Présentations similaires


Annonces Google