La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

12.10.2005 D. Mincio 1 1 Projets 2005-2007. 12.10.2005D. Mincio2 Activités du SLIR Activités actuelles Activités futures –Collaboration accrue avec lIFLA.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "12.10.2005 D. Mincio 1 1 Projets 2005-2007. 12.10.2005D. Mincio2 Activités du SLIR Activités actuelles Activités futures –Collaboration accrue avec lIFLA."— Transcription de la présentation:

1 D. Mincio 1 1 Projets

2 D. Mincio2 Activités du SLIR Activités actuelles Activités futures –Collaboration accrue avec lIFLA –Suivi de limplantation de la société de linformation –Coordination et soutien des projets de coopération –Développement des échanges Propositions de lassemblée Activités actuelles Activités futures –Collaboration accrue avec lIFLA –Suivi de limplantation de la société de linformation –Coordination et soutien des projets de coopération –Développement des échanges Propositions de lassemblée

3 D. Mincio3 Activités en collaboration avec lIFLA Suivi du SMSI –Organisation de la participation de lIFLA aux PrepComs –Collaboration à la Préconférence dAlexandrie et à la présence de lIFLA à Tunis –Base de données Success Stories Suivi du SMSI –Organisation de la participation de lIFLA aux PrepComs –Collaboration à la Préconférence dAlexandrie et à la présence de lIFLA à Tunis –Base de données Success Stories

4 D. Mincio4 Où en est le SMSI à la veille de Tunis ? La 2ème phase du SMSI aborde les points suivants –Chapeau politique –Chapitre 1: mise en oeuvre –Chapitre 2: mécanismes financiers –Chapitre 3: Gouvernance Internet –Chapitre 4: La Suite La 2ème phase du SMSI aborde les points suivants –Chapeau politique –Chapitre 1: mise en oeuvre –Chapitre 2: mécanismes financiers –Chapitre 3: Gouvernance Internet –Chapitre 4: La Suite

5 D. Mincio5 Où en est le SMSI à la veille de Tunis ? Si lavenir des bibliothèques est concerné par lensemble de ces chapitres, cest au chapitre 1, mise en œuvre, quelles apparaissent clairement 2 fois dans le document qui sera validé à Tunis. Cette présence renforce ce qui avait déjà été obtenu et approuvé en décembre 2003 par les gouvernements. Si lavenir des bibliothèques est concerné par lensemble de ces chapitres, cest au chapitre 1, mise en œuvre, quelles apparaissent clairement 2 fois dans le document qui sera validé à Tunis. Cette présence renforce ce qui avait déjà été obtenu et approuvé en décembre 2003 par les gouvernements.

6 D. Mincio6 Où en est le SMSI à la veille de Tunis ? Chapitre un: Mise en oeuvre [] 7Nous r é affirmons notre engagement à fournir à tous un acc è s juste et é quitable à l'information et au savoir, en reconnaissant le rôle jou é par les TIC au service de la croissance é conomique et du d é veloppement. Nous sommes r é solus à collaborer pour que soient atteintes les cibles indicatives, é nonc é es dans le Plan d'action, qui servent de r é f é rences globales pour am é liorer la connectivit é et l'acc è s universel, ubiquiste, é quitable et abordable à l'emploi des TIC, compte tenu des sp é cificit é s nationales, qui sont à r é aliser d'ici à 2015 et à utiliser les TIC comme outils additionnels pour atteindre les buts et objectifs de d é veloppement arrêt é s au niveau international, y compris les objectifs du Mill é naire pour le d é veloppement, en: g)encourageant les biblioth è ques dans leur rôle de service public, qui est d'am é liorer la connectivit é et les connaissances de base en informatique au niveau communautaire et de fournir un acc è s libre et é quitable à l'information, en privil é giant les besoins des communaut é s mal desservies; Chapitre un: Mise en oeuvre [] 7Nous r é affirmons notre engagement à fournir à tous un acc è s juste et é quitable à l'information et au savoir, en reconnaissant le rôle jou é par les TIC au service de la croissance é conomique et du d é veloppement. Nous sommes r é solus à collaborer pour que soient atteintes les cibles indicatives, é nonc é es dans le Plan d'action, qui servent de r é f é rences globales pour am é liorer la connectivit é et l'acc è s universel, ubiquiste, é quitable et abordable à l'emploi des TIC, compte tenu des sp é cificit é s nationales, qui sont à r é aliser d'ici à 2015 et à utiliser les TIC comme outils additionnels pour atteindre les buts et objectifs de d é veloppement arrêt é s au niveau international, y compris les objectifs du Mill é naire pour le d é veloppement, en: g)encourageant les biblioth è ques dans leur rôle de service public, qui est d'am é liorer la connectivit é et les connaissances de base en informatique au niveau communautaire et de fournir un acc è s libre et é quitable à l'information, en privil é giant les besoins des communaut é s mal desservies;

7 D. Mincio7 Où en est le SMSI à la veille de Tunis ? Chapitre un: Mise en oeuvre [] 7Nous r é affirmons notre engagement à fournir à tous un acc è s juste et é quitable à l'information et au savoir, en reconnaissant le rôle jou é par les TIC au service de la croissance é conomique et du d é veloppement. Nous sommes r é solus à collaborer pour que soient atteintes les cibles indicatives, é nonc é es dans le Plan d'action, qui servent de r é f é rences globales pour am é liorer la connectivit é et l'acc è s universel, ubiquiste, é quitable et abordable à l'emploi des TIC, compte tenu des sp é cificit é s nationales, qui sont à r é aliser d'ici à 2015 et à utiliser les TIC comme outils additionnels pour atteindre les buts et objectifs de d é veloppement arrêt é s au niveau international, y compris les objectifs du Mill é naire pour le d é veloppement, en: h)appuyant les institutions à buts é ducatif, scientifique et culturel, y compris les mus é es, les biblioth è ques et les archives, dans leur tâche consistant à é laborer des contenus divers, et à pr é server cette diversit é et à donner acc è s à ces contenus, y compris ceux qui sont sous forme num é rique, pour faciliter l'enseignement formel et informel, la recherche et l'innovation; Chapitre un: Mise en oeuvre [] 7Nous r é affirmons notre engagement à fournir à tous un acc è s juste et é quitable à l'information et au savoir, en reconnaissant le rôle jou é par les TIC au service de la croissance é conomique et du d é veloppement. Nous sommes r é solus à collaborer pour que soient atteintes les cibles indicatives, é nonc é es dans le Plan d'action, qui servent de r é f é rences globales pour am é liorer la connectivit é et l'acc è s universel, ubiquiste, é quitable et abordable à l'emploi des TIC, compte tenu des sp é cificit é s nationales, qui sont à r é aliser d'ici à 2015 et à utiliser les TIC comme outils additionnels pour atteindre les buts et objectifs de d é veloppement arrêt é s au niveau international, y compris les objectifs du Mill é naire pour le d é veloppement, en: h)appuyant les institutions à buts é ducatif, scientifique et culturel, y compris les mus é es, les biblioth è ques et les archives, dans leur tâche consistant à é laborer des contenus divers, et à pr é server cette diversit é et à donner acc è s à ces contenus, y compris ceux qui sont sous forme num é rique, pour faciliter l'enseignement formel et informel, la recherche et l'innovation;

8 D. Mincio8 Où en est le SMSI à la veille de Tunis ? Bilan de la dernière PrepCom –« une immense volonté politique d'élaborer un texte qui ait du sens et qui serve de base solide à la société de l'information de demain existe » –« certaines questions n'ont pas encore été réglées, mais cela témoigne du refus des délégués de transiger sur les principes qui sont, à leurs yeux, essentiels pour promouvoir un accès aux TIC » M. Utsimi SG UIT Bilan de la dernière PrepCom –« une immense volonté politique d'élaborer un texte qui ait du sens et qui serve de base solide à la société de l'information de demain existe » –« certaines questions n'ont pas encore été réglées, mais cela témoigne du refus des délégués de transiger sur les principes qui sont, à leurs yeux, essentiels pour promouvoir un accès aux TIC » M. Utsimi SG UIT

9 D. Mincio9 Où en est le SMSI à la veille de Tunis ? Points forts de discussion lors de la dernière PrepCom –La Gouvernance Internet –Les mécanismes du suivi –La question tunisienne (pour la Société civile essentiellement) Points forts de discussion lors de la dernière PrepCom –La Gouvernance Internet –Les mécanismes du suivi –La question tunisienne (pour la Société civile essentiellement)

10 D. Mincio10 Où en est le SMSI à la veille de Tunis ? Gouvernance Internet Positions fortement polarisées –urgent de mettre en place de nouveaux mécanismes de gestion et de contrôle afin de mieux refléter la nature mondiale de l'Internet –des délégations avec les Etats Unis à leur tête favorable dans l'ensemble au maintien du statu quo Gouvernance Internet Positions fortement polarisées –urgent de mettre en place de nouveaux mécanismes de gestion et de contrôle afin de mieux refléter la nature mondiale de l'Internet –des délégations avec les Etats Unis à leur tête favorable dans l'ensemble au maintien du statu quo

11 D. Mincio11 Où en est le SMSI à la veille de Tunis ? Gouvernance Internet Proposition européenne –nouveau cadre de coopération internationale prévoyant la création d'un nouveau forum multipartenaire qui serait chargé de définir les politiques générales et l'intervention des Etats au niveau international dans l'attribution des blocs d'adresses IP et dans l'élaboration des procédures de modification du fichier de la zone racine afin de pouvoir disposer de nouveaux noms de domaine de premier niveau et modifier les gestionnaires de noms de domaine de premier niveau correspondant à des codes de pays (ccTLD). Gouvernance Internet Proposition européenne –nouveau cadre de coopération internationale prévoyant la création d'un nouveau forum multipartenaire qui serait chargé de définir les politiques générales et l'intervention des Etats au niveau international dans l'attribution des blocs d'adresses IP et dans l'élaboration des procédures de modification du fichier de la zone racine afin de pouvoir disposer de nouveaux noms de domaine de premier niveau et modifier les gestionnaires de noms de domaine de premier niveau correspondant à des codes de pays (ccTLD).

12 D. Mincio12 Où en est le SMSI à la veille de Tunis ? Gouvernance Internet –Principales questions restant à négocier d'ici au Sommet * Gestion des ressources Internet essentielles (noms et adresses IP, système du fichier de la zone racine). * Fonction de gouvernance. * Projet de création d'un forum Gouvernance Internet –Principales questions restant à négocier d'ici au Sommet * Gestion des ressources Internet essentielles (noms et adresses IP, système du fichier de la zone racine). * Fonction de gouvernance. * Projet de création d'un forum

13 D. Mincio13 Où en est le SMSI à la veille de Tunis ? Gouvernance Internet –Principaux acquis Sans éléments de texte préalables, environ 80% du chapitre a été rédigé et adopté. Consensus historique sur la nécessité d'une approche internationale coordonnée pour les aspects suivants: spam, commerce électronique, cybercriminalité, taxes de connectivité Internet internationale, multilinguisme et renforcement des capacités TIC, autant de domaines dans lesquels il n'existe pas encore de traités internationaux Gouvernance Internet –Principaux acquis Sans éléments de texte préalables, environ 80% du chapitre a été rédigé et adopté. Consensus historique sur la nécessité d'une approche internationale coordonnée pour les aspects suivants: spam, commerce électronique, cybercriminalité, taxes de connectivité Internet internationale, multilinguisme et renforcement des capacités TIC, autant de domaines dans lesquels il n'existe pas encore de traités internationaux

14 D. Mincio14 Où en est le SMSI à la veille de Tunis ? Gouvernance Internet –Prise de position de lIFLA – « 2. IFLA opposes any measures which would lead to control of information access and free expression by commercial, governmental or sectoral interests. Measures which may be necessary to ensure the reliable operation of the Internet, control spam, support intellectual property protection and enable individuals to protect their privacy must not be used to limit the rights expressed in the Universal Declaration of Human Rights, especially those in Article 19 –3. IFLA supports the development of the Internet as a reliable multilingual system which will be available to all and will facilitate unrestricted access to information by all peoples in their languages of choice. » Gouvernance Internet –Prise de position de lIFLA – « 2. IFLA opposes any measures which would lead to control of information access and free expression by commercial, governmental or sectoral interests. Measures which may be necessary to ensure the reliable operation of the Internet, control spam, support intellectual property protection and enable individuals to protect their privacy must not be used to limit the rights expressed in the Universal Declaration of Human Rights, especially those in Article 19 –3. IFLA supports the development of the Internet as a reliable multilingual system which will be available to all and will facilitate unrestricted access to information by all peoples in their languages of choice. »

15 D. Mincio15 Où en est le SMSI à la veille de Tunis ? Gouvernance Internet –Prise de position de lIFLA « 4. In regard to the proposed approaches to the governance of the Internet, IFLA supports a multistakeholder approach which involves governments, civil society and business and which offers a path for increasing participation by those interests in all countries as the capacity to participate develops. IFLA consequently endorses both the forum and the principles for global public policy and oversight proposed in the Working Group on Internet Governance (WGIG) report but emphasises the need for effective representation of the stakeholder interests. 5. As a voice for the 2.5 billion registered library users across the world and an United Nations Economic and Social Council (ECOSOC) accredited international professional organisation, IFLA is available to assist with the development of effective models for Internet governance. » Gouvernance Internet –Prise de position de lIFLA « 4. In regard to the proposed approaches to the governance of the Internet, IFLA supports a multistakeholder approach which involves governments, civil society and business and which offers a path for increasing participation by those interests in all countries as the capacity to participate develops. IFLA consequently endorses both the forum and the principles for global public policy and oversight proposed in the Working Group on Internet Governance (WGIG) report but emphasises the need for effective representation of the stakeholder interests. 5. As a voice for the 2.5 billion registered library users across the world and an United Nations Economic and Social Council (ECOSOC) accredited international professional organisation, IFLA is available to assist with the development of effective models for Internet governance. »

16 D. Mincio16 Où en est le SMSI à la veille de Tunis ? Mise en œuvre du suivi –de nombreuses délégations souscrivent à une approche multipartenaire de la coordination faisant intervenir une ou plusieurs des principales institutions spécialisées des Nations Unies, qui chacune aurait la responsabilité d'une grande orientation du Plan d'action en fonction de son domaine de compétence spécifique (bibliothèques-> UNESCO –d'autres délégations préféreraient que le Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies soit chargé de gérer le processus de coordination. Mise en œuvre du suivi –de nombreuses délégations souscrivent à une approche multipartenaire de la coordination faisant intervenir une ou plusieurs des principales institutions spécialisées des Nations Unies, qui chacune aurait la responsabilité d'une grande orientation du Plan d'action en fonction de son domaine de compétence spécifique (bibliothèques-> UNESCO –d'autres délégations préféreraient que le Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies soit chargé de gérer le processus de coordination.

17 D. Mincio17 Où en est le SMSI à la veille de Tunis ? Mise en œuvre du suivi –Question en suspens : savoir quel sera le rôle des différentes institutions spécialisées, dont l'UIT, dans les activités continues du SMSI. -Financement -le ciblage des ressources financières orienté comme suit a été accepté -Programmes de renforcement des capacités en TIC -Infrastructure dorsale régionale et points d'échange Internet -Assistance aux pays les moins avancés et aux petits Etats insulaires en développement, afin d'abaisser les coûts de transaction en ce qui concerne l'accès à l'appui fourni par les donateurs internationaux Mise en œuvre du suivi –Question en suspens : savoir quel sera le rôle des différentes institutions spécialisées, dont l'UIT, dans les activités continues du SMSI. -Financement -le ciblage des ressources financières orienté comme suit a été accepté -Programmes de renforcement des capacités en TIC -Infrastructure dorsale régionale et points d'échange Internet -Assistance aux pays les moins avancés et aux petits Etats insulaires en développement, afin d'abaisser les coûts de transaction en ce qui concerne l'accès à l'appui fourni par les donateurs internationaux

18 D. Mincio18 Où en est le SMSI à la veille de Tunis ? Mise en œuvre du suivi -Financement -Intégration des TIC dans la mise en oeuvre des stratégies de lutte contre la pauvreté, en particulier en ce qui concerne les soins de santé, l'éducation, l'agriculture et l'environnement -Financement des petites, moyennes et micro-entreprises (PMME) -Promotion des réalisations locales de moyens TIC dans les pays en développement -Réforme de la réglementation dans le secteur des TIC -Au niveau des collectivités et des communautés, initiatives locales permettant la prestation de services TIC -importance d'une coordination intersectorielle entre toutes les parties prenantes du secteur public et du secteur privé. Mise en œuvre du suivi -Financement -Intégration des TIC dans la mise en oeuvre des stratégies de lutte contre la pauvreté, en particulier en ce qui concerne les soins de santé, l'éducation, l'agriculture et l'environnement -Financement des petites, moyennes et micro-entreprises (PMME) -Promotion des réalisations locales de moyens TIC dans les pays en développement -Réforme de la réglementation dans le secteur des TIC -Au niveau des collectivités et des communautés, initiatives locales permettant la prestation de services TIC -importance d'une coordination intersectorielle entre toutes les parties prenantes du secteur public et du secteur privé.

19 D. Mincio19 Où en est le SMSI à la veille de Tunis ? Mise en œuvre du suivi -Volet politique points en suspens -désaccord concernant la question de savoir s'il y avait lieu de maintenir sans modification, ou de renforcer à Tunis, le texte originel de la Déclaration de Genève, puisque le premier PrepCom avait décidé de ne pas revenir sur ce qui avait été adopté à Genève. -Question des logiciels à source ouverte et propriétaires -la liberté d'accès à l'information et le traitement des contenus préjudiciables -l'importance des droits de l'homme et des libertés fondamentales pour la société de l'information Mise en œuvre du suivi -Volet politique points en suspens -désaccord concernant la question de savoir s'il y avait lieu de maintenir sans modification, ou de renforcer à Tunis, le texte originel de la Déclaration de Genève, puisque le premier PrepCom avait décidé de ne pas revenir sur ce qui avait été adopté à Genève. -Question des logiciels à source ouverte et propriétaires -la liberté d'accès à l'information et le traitement des contenus préjudiciables -l'importance des droits de l'homme et des libertés fondamentales pour la société de l'information

20 D. Mincio20 Où en est le SMSI à la veille de Tunis ? Mise en œuvre du suivi -Volet politique points en suspens -la libéralisation des échanges commerciaux et l'allègement de la dette pour réduire la fracture numérique -le rôle des gouvernements dans le domaine de la réglementation. Le volet politique sera repris dans les négociations, seulement 50% du texte ayant été approuvé à la PrepCom3 Mise en œuvre du suivi -Volet politique points en suspens -la libéralisation des échanges commerciaux et l'allègement de la dette pour réduire la fracture numérique -le rôle des gouvernements dans le domaine de la réglementation. Le volet politique sera repris dans les négociations, seulement 50% du texte ayant été approuvé à la PrepCom3

21 D. Mincio21 Où en est le SMSI à la veille de Tunis ? La question tunisienne -De nombreuses ONG et le groupe de la Société civile des PrepCom ont adressé des demandes au gouvernement tunisiens pour réviser son attitude au sujet de laccès à linformation et la la liberté dexpression. La question tunisienne -De nombreuses ONG et le groupe de la Société civile des PrepCom ont adressé des demandes au gouvernement tunisiens pour réviser son attitude au sujet de laccès à linformation et la la liberté dexpression.

22 D. Mincio22 Où en est le SMSI à la veille de Tunis ? La question tunisienne -LIFLA a publié un communiqué de presse à ce sujet le 30 septembre « IFLA restates its strong commitment to the fundamental human rights to know, learn and communicate without restriction. IFLA opposes any form of censorship and violations of these rights, and consequently we look upon the human rights situation in Tunisia with deep concern. IFLA confirms its wholehearted commitment to the success of the WSIS process and expresses its concern that the policy positions of the host nation might undermine the credibility of the process. We therefore urge the Tunisian government to remove barriers to open access to information for all its citizens that are imposed by its policies. » La question tunisienne -LIFLA a publié un communiqué de presse à ce sujet le 30 septembre « IFLA restates its strong commitment to the fundamental human rights to know, learn and communicate without restriction. IFLA opposes any form of censorship and violations of these rights, and consequently we look upon the human rights situation in Tunisia with deep concern. IFLA confirms its wholehearted commitment to the success of the WSIS process and expresses its concern that the policy positions of the host nation might undermine the credibility of the process. We therefore urge the Tunisian government to remove barriers to open access to information for all its citizens that are imposed by its policies. »

23 D. Mincio23 La conférence préparatoire dAlexandrie et la présence de lIFLA au SMSI de Tunis Conférence préparatoire –10-11 novembre à Alexandrie –Présentation des « bonnes pratiques dans les bibliothèques » –Présentation de la base de données Success stories Conférence préparatoire –10-11 novembre à Alexandrie –Présentation des « bonnes pratiques dans les bibliothèques » –Présentation de la base de données Success stories

24 D. Mincio24 La présence de lIFLA au SMSI de Tunis, les séances de négociations complémentaires Séances de négociations du SMSI avant Tunis – octobre Genève négociations intergouvernementales finales pour le Chapeau politique et les points [] du chapitre 2 sur les mécanismes de financement –26-28 octobre Genève négociations intergouvernementales finales pour le chapitre 1 (mise en œuvre) et chapitre 4 la suite –Pendant ces 4 jours, les observateurs (CS) seront informés par le président de session après chaque session de lavancement des travaux sans possibilité dintervenir dans les débats. Séances de négociations du SMSI avant Tunis – octobre Genève négociations intergouvernementales finales pour le Chapeau politique et les points [] du chapitre 2 sur les mécanismes de financement –26-28 octobre Genève négociations intergouvernementales finales pour le chapitre 1 (mise en œuvre) et chapitre 4 la suite –Pendant ces 4 jours, les observateurs (CS) seront informés par le président de session après chaque session de lavancement des travaux sans possibilité dintervenir dans les débats.

25 D. Mincio25 La présence de lIFLA au SMSI de Tunis, les séances de négociations complémentaires Séances de négociations du SMSI avant Tunis –13-15 novembre Tunis Finalisation des documents avant le sommet proprement dit (16-18 novembre) avec séance plénière et sous-comités –participation des observateurs aux plénières et aux sous-comités. Séances de négociations du SMSI avant Tunis –13-15 novembre Tunis Finalisation des documents avant le sommet proprement dit (16-18 novembre) avec séance plénière et sous-comités –participation des observateurs aux plénières et aux sous-comités.

26 D. Mincio26 La présence de lIFLA au SMSI de Tunis, novembre Présence avec des étudiants en bibliothéconomie tunisiens sur le stand Global Knowledge Partnership (GPK),promotion du rôle des bibliothèques Diffusion aux délégations gouvernementales du CDROM de la base de données Success Stories Présentation en séance plénière (pt 11 de lactuel ordre du jour) du rapport sur la pré conférence dAlexandrie validée comme « side event » du sommet Présence avec des étudiants en bibliothéconomie tunisiens sur le stand Global Knowledge Partnership (GPK),promotion du rôle des bibliothèques Diffusion aux délégations gouvernementales du CDROM de la base de données Success Stories Présentation en séance plénière (pt 11 de lactuel ordre du jour) du rapport sur la pré conférence dAlexandrie validée comme « side event » du sommet

27 D. Mincio27 La base de données Success Stories Pourquoi ? –Faire connaître les actions des bibliothèques du monde entier dans les domaines suivants: Point daccès à linformation et au savoir Centre de formation aux TIC Lieu de formation continue Les bibliothèques répondant à des besoins spécifiques Lieu de conservation et de mise en valeur du patrimoine culturel Lieu de développement de la diversité culturelle Pourquoi ? –Faire connaître les actions des bibliothèques du monde entier dans les domaines suivants: Point daccès à linformation et au savoir Centre de formation aux TIC Lieu de formation continue Les bibliothèques répondant à des besoins spécifiques Lieu de conservation et de mise en valeur du patrimoine culturel Lieu de développement de la diversité culturelle

28 D. Mincio28 La base de données Success Stories Pourquoi ? –Montrer par ce biais, que les bibliothèques sont un des outils fondamentaux pour la réalisation dune société de linformation équitable telle que voulue par le SMSI –Donner à des bibliothèques la possibilité de sappuyer sur des projets concrets pour sassurer de la réalisation des leurs. –Créer un réseau de compétences et dentre aide entre bibliothèques et entre régions géographiques Pourquoi ? –Montrer par ce biais, que les bibliothèques sont un des outils fondamentaux pour la réalisation dune société de linformation équitable telle que voulue par le SMSI –Donner à des bibliothèques la possibilité de sappuyer sur des projets concrets pour sassurer de la réalisation des leurs. –Créer un réseau de compétences et dentre aide entre bibliothèques et entre régions géographiques

29 D. Mincio29 La base de données Success Stories OÙ la trouver ? Comment y apporter sa contribution ? fr.html OÙ la trouver ? Comment y apporter sa contribution ? fr.html

30 D. Mincio30 Activités futures avec lIFLA dans le cadre du suivi du SMSI Création au sein de lIFLA dun groupe régional Europe –> proposition pour le GB IFLA décembre 2005 –> organiser en Suisse la 1ère conférence de lancement entre août 2006 et août 2007 Création au sein de lIFLA dun groupe régional Europe –> proposition pour le GB IFLA décembre 2005 –> organiser en Suisse la 1ère conférence de lancement entre août 2006 et août 2007

31 D. Mincio31 Activités futures avec lIFLA dans le cadre du suivi du SMSI Création dune antenne permanente de coordination IFLA pour le suivi du SMSI à Genève –> étude de faisabilité (financement DDC et Avenir de Genève) –> dossier de structure –> à présenter conférence IFLA de Séoul –> dossier pour le GB daoût 2006 Création dune antenne permanente de coordination IFLA pour le suivi du SMSI à Genève –> étude de faisabilité (financement DDC et Avenir de Genève) –> dossier de structure –> à présenter conférence IFLA de Séoul –> dossier pour le GB daoût 2006

32 D. Mincio32 Activités futures avec lIFLA dans le cadre du suivi du SMSI Utiliser les résultats du sommet à un niveau local –Contribution à la journée de présentation qui sera faite dans chaque groupe régional de lIFLA en fonction de nos disponibilités et de nos relations -> bibliothèques francophones en priorité Utiliser les résultats du sommet à un niveau local –Contribution à la journée de présentation qui sera faite dans chaque groupe régional de lIFLA en fonction de nos disponibilités et de nos relations -> bibliothèques francophones en priorité

33 D. Mincio33 Activités futures avec lIFLA dans le cadre du suivi du SMSI Créer des outils utiles à lexploitation au niveau local des résultats du sommet –Recherche et compilation de toutes les interventions des délégations gouvernementales et non gouvernementales, pays par pays, avec création dun dossier par pays -> à réaliser avec un étudiant HEI en collaboration pour la structure des dossiers avec un TD de la HEG I+D -> financement IFLA NB: ces activités en sont au stade de proposition, elles doivent être validées par le GB de lIFLA de décembre 2005 Créer des outils utiles à lexploitation au niveau local des résultats du sommet –Recherche et compilation de toutes les interventions des délégations gouvernementales et non gouvernementales, pays par pays, avec création dun dossier par pays -> à réaliser avec un étudiant HEI en collaboration pour la structure des dossiers avec un TD de la HEG I+D -> financement IFLA NB: ces activités en sont au stade de proposition, elles doivent être validées par le GB de lIFLA de décembre 2005

34 D. Mincio34 Coordination et soutien de projets de coopération en relation avec les projets de la DDC Création dun groupe de travail Rédaction dun guide pratique pour futur coopérant Création dune bourse déchange et de collecte de matériel Base de données des projets en cours accessible sur le site du SLIR et de la BBS Projet d'institutionnalisation des rapports avec la DDC Etc… Création dun groupe de travail Rédaction dun guide pratique pour futur coopérant Création dune bourse déchange et de collecte de matériel Base de données des projets en cours accessible sur le site du SLIR et de la BBS Projet d'institutionnalisation des rapports avec la DDC Etc…

35 D. Mincio35 Développement des échanges avec les bibliothèques étrangères Identifier les besoins en Suisse par catégorie de bibliothèque ou de développement de projets (PAC, archivages électronique, logiciels libres, etc…) Mettre à disposition les réseaux de lIFLA pour tout bibliothécaire suisse intéressé par un échange Commencer par développer les échanges avec la francophonie Dans le cadre des enseignements dispensés à la HEG, augmenter les rencontres avec les professionnels étrangers spécialisés dans les domaines traités Identifier les besoins en Suisse par catégorie de bibliothèque ou de développement de projets (PAC, archivages électronique, logiciels libres, etc…) Mettre à disposition les réseaux de lIFLA pour tout bibliothécaire suisse intéressé par un échange Commencer par développer les échanges avec la francophonie Dans le cadre des enseignements dispensés à la HEG, augmenter les rencontres avec les professionnels étrangers spécialisés dans les domaines traités

36 D. Mincio36 Vos propositions dactivités….

37 D. Mincio37 Organisation du SLIR Propositions –2 assemblées annuelles –Groupes de travail Suivi du SMSI - IFLA Coordination de la coopération Échanges entre bibliothèques –Réactualisation du site Web en plateforme dinformation continue –Cotisation statut quo Propositions –2 assemblées annuelles –Groupes de travail Suivi du SMSI - IFLA Coordination de la coopération Échanges entre bibliothèques –Réactualisation du site Web en plateforme dinformation continue –Cotisation statut quo


Télécharger ppt "12.10.2005 D. Mincio 1 1 Projets 2005-2007. 12.10.2005D. Mincio2 Activités du SLIR Activités actuelles Activités futures –Collaboration accrue avec lIFLA."

Présentations similaires


Annonces Google