La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

4. Les types de fonctionnement conjugal et familial.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "4. Les types de fonctionnement conjugal et familial."— Transcription de la présentation:

1 4. Les types de fonctionnement conjugal et familial

2 4.1. Les dimensions du système

3 4.1.1.Dimensions constitutives des styles dinteraction Frontières internes Fusion Consensus Autonomie Authenticité Frontières externes Clôture Défiance Ouverture Confiance RôlesDifférenciationIndifférenciation RythmesRoutinesNégociation Buts prioritaires InstrumentauxExpressifs

4 Axes typologiques Cohésion = manières de faire le « nous- groupe »: - définition des frontières internes - définition des frontières externes - détermination des objectifs prioritaires Cohésion = manières de faire le « nous- groupe »: - définition des frontières internes - définition des frontières externes - détermination des objectifs prioritaires Régulation = manières de coordonner les actions : - définition des rôles sociaux et relationnels - Routines et disciplines Régulation = manières de coordonner les actions : - définition des rôles sociaux et relationnels - Routines et disciplines

5 4.1.2.Quelques essais typologiques: autonomie vs. fusion 1. L. Roussel (1980) : Passage de Alliance à Fusion à Association 1. L. Roussel (1980) : Passage de Alliance à Fusion à Association 2. Straver et al. (1980) : Togetherness vs. Independence 2. Straver et al. (1980) : Togetherness vs. Independence

6 Quelques essais typologiques: ouverture vs. fermeture 3. D. Reiss (1971) : Fonctionnement « Environment-sensitive », « interpersonal-distance-sensitive » et « consensus-sensitive » 3. D. Reiss (1971) : Fonctionnement « Environment-sensitive », « interpersonal-distance-sensitive » et « consensus-sensitive » 4.Kantor et Lehr (1975) : « Open-type », « closed-type » et « random-type » 4.Kantor et Lehr (1975) : « Open-type », « closed-type » et « random-type »

7 Quelques essais typologiques: buts prioritaires 5. B. Farber (1962) : fonctionnement « Child-oriented », « home-oriented » et « parent-oriented » 5. B. Farber (1962) : fonctionnement « Child-oriented », « home-oriented » et « parent-oriented » 6. P. Donati : « Familialisme acquisitif », « familialisme organique » et « familialisme expressif » 6. P. Donati : « Familialisme acquisitif », « familialisme organique » et « familialisme expressif »

8 Dimensio n ComposanteIndicateur(s) CohésionAutonomie/fusion Nombre de soirées en commun Proportion d'amis communs Partage des revenus Proximité des goûts et idées politiques, religieuses et culturelles Préférence pour des stratégies d'évitement du conflit Revendication d'autonomie 4.2. Exemples dindicateurs

9 Régulati on Rôles productifsRépartition plus ou moins égalitaire des: Courses et repas Rangements, nettoyages, vaisselle Lessives et repassages Impôts, factures, comptes Réparations et bricolages Habillement et toilette des enfants

10 Rôles relationnels Répartition plus ou moins égalitaire des: Apport d'idées, initiatives Poids dans la décision Rappels à l'ordre, recentrages Calmer les disputes, proposer des compromis Détendre l'atmosphère Encourager, consoler Faire les petits sacrifices

11 Pouvoir de décision Décisions d' investissements, gros achats Aménagements intérieurs Choix des vacances Choix des activités du week- end Conclusion et modification des assurances Autorisations ou interdictions en matière d'éducation

12 Cohésion FUSION Cohésion AUTONOMIE Rég. NORMAT IVE Rég. NEGO CIATIO N I II III IV

13 4.3 – 4.7 Cinq types des fonctionnement:

14 Bastion Le groupe insiste sur son unité et son consensus plutôt que sur la singularité de ses membres. Les valeurs de stabilité/prévisibilité complètent une organisation agencée autour des différences de genre et assez rigidement définie. Assez jaloux de son intimité, il maintient cependant, par l'un de ses membres, un certain contact avec l'environnement. Le groupe insiste sur son unité et son consensus plutôt que sur la singularité de ses membres. Les valeurs de stabilité/prévisibilité complètent une organisation agencée autour des différences de genre et assez rigidement définie. Assez jaloux de son intimité, il maintient cependant, par l'un de ses membres, un certain contact avec l'environnement.

15 Cohésion FUSION Cohésion AUTONOMIE Rég. NORMAT IVE Rég. NEGO CIATIO N BASTION

16 Cocon La logique de ce type s'organise autour des valeurs de confort. Il s'agit de construire une sorte de nid assez intimiste, duquel on éloignera autant que possible le bruit extérieur. A l'intérieur, les repères sont précis: la fonction précise des espaces, l'ordonnance des rythmes accentuent le sentiment de sécurité. On n'est pas pourtant dans la tradition: le manque d'intérêt pour les fonctions externes de l'union, la faible différentiation des rôles fonctionnels, l'égalitarisme aussi, en bref la quasi absence d'asymétrie, nous en séparent.

17 Cohésion FUSION Cohésion AUTONOMIE Rég. NORMAT IVE Rég. NEGO CIATIO N COCON

18 Association Les valeurs dominantes, dans ce style, sont la négociation, la communication, moyens (efficaces?) de concilier l'autonomie et l'authenticité reconnues à chacun avec les impératifs ou contraintes de la vie commune. La normativité est assez faible. La notion d'échange est peut-être plus pertinente, pour comprendre l'essentiel de ce style, que celle de partage. Le couple est très ouvert sur lextérieur et rejette une organisation du travail fondée sur la différenciation des genres Les valeurs dominantes, dans ce style, sont la négociation, la communication, moyens (efficaces?) de concilier l'autonomie et l'authenticité reconnues à chacun avec les impératifs ou contraintes de la vie commune. La normativité est assez faible. La notion d'échange est peut-être plus pertinente, pour comprendre l'essentiel de ce style, que celle de partage. Le couple est très ouvert sur lextérieur et rejette une organisation du travail fondée sur la différenciation des genres

19 Cohésion FUSION Cohésion AUTONOMIE Rég. NORMAT IVE Rég. NEGO CIATIO N ASSOCIATION

20 Compagnonnage Dans ce styles, les individualités s'estompent un peu derrière le souci du bien commun. L'envie de ne faire qu'un, et d'aller ensemble vers une communauté à laquelle on est intéressé, à laquelle aussi on souhaite rendre certains comptes, apparaît comme le projet central. La souplesse en matière d'organisation laisse davantage de place à l'idée de partage équitable qu'à celle de négociation comptable. Dans ce styles, les individualités s'estompent un peu derrière le souci du bien commun. L'envie de ne faire qu'un, et d'aller ensemble vers une communauté à laquelle on est intéressé, à laquelle aussi on souhaite rendre certains comptes, apparaît comme le projet central. La souplesse en matière d'organisation laisse davantage de place à l'idée de partage équitable qu'à celle de négociation comptable.

21 Cohésion FUSION Cohésion AUTONOMIE Rég. NORMAT IVE Rég. NEGO CIATIO N COMPAGNO NNAGE

22 Cest un style d'interaction où l'unité du groupe est bâtie sur la complémentarité des fonctions et la fermeture par rapport à l'environnement plutôt que sur la communauté des esprits ou des cœurs. La sécurité, l'ordre, sont probablement les maîtres-mots de ce genre de fonctionnement. Cest un style d'interaction où l'unité du groupe est bâtie sur la complémentarité des fonctions et la fermeture par rapport à l'environnement plutôt que sur la communauté des esprits ou des cœurs. La sécurité, l'ordre, sont probablement les maîtres-mots de ce genre de fonctionnement. Parallèle

23 Cohésion FUSION Cohésion AUTONOMIE Rég. NORMAT IVE Rég. NEGO CIATIO N PARALLELE

24 4.3 – 4.7 PARAL.COMPA.BASTIONCOCONASSOC. Cohésion Fusion (F)faibleforte faible Fusion (H)faibleforte faible Clôture (F)fermetureouverturefermeture ouverture Clôture (H)fermetureouverture fermetureouverture Orientation ext.(F)faiblemarquéefaible marquée Orientation ext. H)marquée faiblemarquée Régulation Rôles fonctionnelsdifférenciéspeu diff.différenciéspeu diff. Rôles relationnelsdifférenciéspeu diff.différenciéspeu diff. Pouvoir décisionhiérarchiqueégalitaire Statut-maîtreaffirmédiscretaffirmédiscretmoyen Routinisationfortefaibleforte faible

25 4.8. Facteurs de variations On traitera la question du rapport entre stratification sociale et types dinteractions au point suivant (5). On traitera la question du rapport entre stratification sociale et types dinteractions au point suivant (5). La variabilité de styles de fonctionnement selon le parcours de vie laisse apparaître deux éléments principaux: a) Larrivée de lenfant correspond à un « repli » des Associatifs sur les styles Bastion et Compagnonnage; b) Après larrivée de lenfant, il y a une certaine stabilité des modes de fonctionnement La variabilité de styles de fonctionnement selon le parcours de vie laisse apparaître deux éléments principaux: a) Larrivée de lenfant correspond à un « repli » des Associatifs sur les styles Bastion et Compagnonnage; b) Après larrivée de lenfant, il y a une certaine stabilité des modes de fonctionnement

26 4.9 Questions pour une typologie * Diverses autres stratégies sont possibles pour typer un mode de fonctionnement: p.ex. stratégie sociométrique et stratégie fonctionnelle * Stratégie déductive et inductive Césures absolues et relatives Césures absolues et relatives Interprétation polaire et positionnelle Interprétation polaire et positionnelle

27 Territoires et frontières Rôles Mythes Rites


Télécharger ppt "4. Les types de fonctionnement conjugal et familial."

Présentations similaires


Annonces Google