La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Enseigner lessentiel ? Lusage scolaire du questionnement Olivier Maulini Université de Genève Laboratoire Innovation-Formation-Education (LIFE) 22 janvier.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Enseigner lessentiel ? Lusage scolaire du questionnement Olivier Maulini Université de Genève Laboratoire Innovation-Formation-Education (LIFE) 22 janvier."— Transcription de la présentation:

1 Enseigner lessentiel ? Lusage scolaire du questionnement Olivier Maulini Université de Genève Laboratoire Innovation-Formation-Education (LIFE) 22 janvier 2009

2 P'u yi : Maintenant, vous me faites lécole ! Johnston : Votre Majesté, dans mon pays, nous avons lhabitude de commencer par une petite interrogation sommaire. Pu-yi (contrarié) : On ne peut pas interroger lEmpereur. Johnston (étonné) : Nous devons peut-être changer cela... Mais dabord, votre Majesté pourrait avoir envie de me poser des questions ? >> Le film

3 1.Enseigner lessentiel ? Linstruction publique en tension 2.Les pratiques pédagogiques : questions, réponses et formes dinteraction 3.Lusage scolaire du questionnement : filigrane de lenseignement

4 1. Enseigner lessentiel ? Linstruction publique en tensions Quenseigner aujourdhui ? Bien commun et polémiques De la plainte à la revendication : les savoirs de la profession Projet dinstruire, pratiques réelles et principes de régulation : lécole à lécole delle-même…

5 2. Les pratiques pédagogiques : questions, réponses et formes dinteraction Improvisation réglée

6 2. Les pratiques pédagogiques : questions, réponses et formes dinteraction Genre et styles denseignement

7 2. Les pratiques pédagogiques : questions, réponses et formes dinteraction Styles pédagogiques et questionnement

8 2. Les pratiques pédagogiques : questions, réponses et formes dinteraction Cours dialogué et effet TGV

9 2. Les pratiques pédagogiques : questions, réponses et formes dinteraction Les fonctions du questionnement didactique

10 2. Les pratiques pédagogiques : questions, réponses et formes dinteraction Le renversement pédagogique

11 2. Les pratiques pédagogiques : questions, réponses et formes dinteraction Léquilibre empirique Les maîtres efficaces savent : - Découper les apprentissages et guider les élèves par leurs questions. · Travailler en petits groupes pour favoriser la discussion entre les élèves et entre ceux-ci et lenseignant. · Inciter lélève à poser des questions, de sorte quil sengage dans un dialogue avec ses pairs ou avec lenseignant. · Prévoir divers moments de pratique autonome.

12 2. Les pratiques pédagogiques : questions, réponses et formes dinteraction Lagitation polémique

13 2. Questions, réponses, formes dinteraction Improvisation réglée Genre et styles denseignement Styles pédagogiques et questionnement Cours dialogué et effet TGV Les fonctions du questionnement didactique Le renversement pédagogique Léquilibre empirique Lagitation polémique

14 3. Lusage scolaire du questionnement, filigrane de lenseignement [Une activité dathlétisme. Au début de la leçon, la maîtresse organise léchauffement.] M : Tout à lheure, on va lancer des balles. Maintenant, on fait tourner les bras comme ça, pour chauffer les épaules. Regardez-moi. – E : Cest quoi les épaules ? – M : Lépaule, cest larticulation qui se trouve ici. Entre le bras et le corps. – E : Cest quoi une articulation ? M : Ah… bonne question ! […] [Lenseignante dit aux élèves quils la reprendront. Quelques jours plus tard, elle conduit la recherche. Sur un schéma du corps humain, les élèves doivent désigner les articulations.] M : Jai noté au tableau la question quon a posée : « Quelles sont les articulations ? Quest-ce qui me permet de bouger ? » […] Larticulation qui est là, cest quoi ? – E : La tête ! – M : Cest une articulation, la tête ? – E+ : … – M : Comment elle sappelle larticulation ? Vous la connaissez ! – E. Le cou ! – M : Oui. – M : Comment il faut écrire « cou » ? – E : « c », « o », « u ». – M : Oui, « o » et « u », ça fait /u/. Et avec « c » devant, ça fait /ku/. – E : Cest comme « donner des coups » ? – M : Ah oui ? Cest-à-dire quil y a le « cou », larticulation, qui sécrit c-o-u. Et il y a le « coup » – comme dans « donner des coups » – qui sécrit c-o-u-p. Il y a « p » à la fin. [Fabienne, ]

15 3. Lusage scolaire du questionnement, filigrane de lenseignement Les questions des élèves : accessoire ou levier pour enseigner ? Les enjeux-clefs : – Collectiviser le questionnement > Bécaud – Formaliser lenquête > les traits sur la feuille – Combiner rationnel et scriptural > les jeux du préau – Mobiliser les savoirs instrumentaux > une faim de loup – Instituer et visibiliser ce qui sapprend > linfini plus un La preuve par lacte ? Grand oral

16 En savoir plus…

17 Merci de votre attention.


Télécharger ppt "Enseigner lessentiel ? Lusage scolaire du questionnement Olivier Maulini Université de Genève Laboratoire Innovation-Formation-Education (LIFE) 22 janvier."

Présentations similaires


Annonces Google