La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prochains ateliers de lecture :

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prochains ateliers de lecture :"— Transcription de la présentation:

1 Prochains ateliers de lecture :
en 2014 !

2 5.. L’autorité des enseignants
Entre pouvoir de l'éducateur et autonomie de l'éduqué ‘ Il est plus facile de commander que de se faire obéir.’ Robert Dottrens

3 Le cours secondarisé Ce qui est intéressant… : ‘absolument tout’, les concepts, les vidéos, les témoignages, les séminaires de lecture… Ce qui ne l’est pas… : - Ce qui est difficile à suivre… : le concept de double seuil, le texte sur la forme scolaire, le jargon formel, les powerpoint qui changent… Ce qui est trop facile, évident… : le concept de double seuil… Autres remarques… : l’effrayant examen, la tâche de comparaison, l’horaire du cours, la température de la salle… Pour prolonger : Maulini, O., Meyer, A. & Mugnier, C. (2011). Enseigner aux enseignants… ou la pédagogie universitaire prise au mot. In Cahiers pédagogiques, hors série numérique « Quelle pédagogie pour faire réussir les étudiants ? Chamilo

4 L’exercice D Chamilo Comparez les deux démarches pédagogiques ‘la Turquie doit-elle entrer dans l’Europe ?’ (A) et ‘La carte d’identité géographique du continent européen’ (B) Dans chaque cas : Quel travail doivent effectuer les élèves ? Qu’est-ce qui motive le travail à faire ? Quels savoirs et/ou comportements sont appris par ce biais ? Quels sont les choix envisageables pour l’école et les enseignants ? Utilisez les concepts de : forme scolaire, sens, autorité. Correction disponible dès vendredi sur dokeos. Vos questions sur

5 Deux types d’exercice : extra et intra muros
Quel est le problème invoqué ? A quoi/qui est-il attribué ? Quels sont les choix proposés ? Au-delà de l’avis des auteurs, quels choix sont envisageables pour l’école et les enseignants ? Pratiques dans l’école (moyens) Discours sur l’école (médias) Quel travail doivent effectuer les élèves ? Qu’est-ce motive le travail à faire ? Qu’apprennent les élèves par ce biais ? Au-delà de l’avis des auteurs, quels choix sont envisageables pour l’école et les enseignants ?

6 L’examen final Une épreuve à choix : extra-muros ou intra-muros. Documentation imprimée libre. Seuil de réussite (note ≥ 4) : obtenir 50% des pts de chaque catégorie de critères I, II, III. Attribution des pts pour chaque critère : insuffisant = 0 pt ; suffisant = 1 pt ; bon/très bon = 2 pts. 6

7 S.I.T.S. = Séminaire d’initiation au travail scientifique
Manuel Perrenoud Semestre de printemps 2014 Mardi 18h15-19h45 PM10 (Pavilllon Mail) Les « normes éthiques » dans les pratiques pédagogiques : jugement « moral » ou raisonnement « scientifique » ?

8 Objectifs Enquêter sur le travail qui peut
conduire d’un « sens commun » à un « point de vue scientifique »... Décrire des situations Identifier des enjeux Mobiliser des ressources Expliciter des arguments « Il n'y a pas une méthode unique pour étudier les choses. » Aristote (4ème s. avant J.C.)

9 Dispositif de travail Documents de travail : Evaluation :
Espace chamilo Evaluation : Petits travaux oraux et écrits tout au long du semestre & Travail final de 3-4 pages sur l’état de votre questionnement à propos des « normes éthiques » dans les pratiques pédagogiques

10 Inscription L’inscription au SITS se fait obligatoirement en ligne (intranet des étudiants) du 13 au 17 janvier 2014 (minuit dernier délai) ; vous devrez pour ce faire inscrire trois choix de SITS liés à des cours que vous avez inscrits. Voici comment accéder au formulaire : 1. https://plone2.unige.ch/etufpse/ 2. Sous 'Formulaires en ligne', choisir 'Sciences de l'éducation' 3. Choisir le formulaire ‘Inscription aux SITS (printemps 2014)’ Une fois votre formulaire correctement complété et soumis, vous recevrez un mail de confirmation que nous vous demandons de bien conserver. La répartition des étudiants dans les différents séminaires sera disponible dès le lundi 27 janvier dans le même espace de l’intranet, et sera également affichée dans les vitrines du 3e étage d’Uni Mail. Notez que seule cette démarche permet d’inscrire officiellement ce séminaire ; vous n’aurez donc pas à inscrire ailleurs le SITS qui vous aura été attribué, comme vous l’avez fait dans votre espace MyUniGE pour vos cours annuels. Aline Meyer, conseillère aux études

11 L’autorité hier : Albert Thierry
L’autorité aujourd’hui : Freinet et Oury L’autorité demain : Dubet et Maulini ?

12 L’autorité hier : Albert Thierry
L’autorité aujourd’hui : Freinet et Oury L’autorité demain : Dubet et Maulini ?

13 Terreur et séduction : deux pouvoirs abusifs ?
Pouvoir marqué, élève capturé Pouvoir masqué, élève captivé

14 1. L’autorité hier… > 2. L’autorité aujourd’hui… > 3
1. L’autorité hier… > 2. L’autorité aujourd’hui… > 3. L’autorité demain…

15 1. L’autorité hier… > 2. L’autorité aujourd’hui… > 3
1. L’autorité hier… > 2. L’autorité aujourd’hui… > 3. L’autorité demain… Questions Pourquoi choisir précisément ce texte de 1909 pour parler de l’autorité aujourd’hui (à l’école et ailleurs) ? Que nous dit le récit d’Albert Thierry du rôle de l’école dans le déclin de sa propre autorité ?

16 Q2 : l’école contre son autorité ?
1. L’autorité hier… > 2. L’autorité aujourd’hui… > 3. L’autorité demain… Q2 : l’école contre son autorité ? En démocratie, l’enseignement public a pour fonction explicite (formelle) de développer l’autonomie, la ‘faculté de discernement’, bref le libre-arbitre des futurs citoyens (‘Nous refusons !’). Ce libre-arbitre place les pouvoirs abusifs et les ‘discours d’illusion’ sous le contrôle d’une contestation démocratique (‘D’une façon subtile, pour qu’il ne puisse pas se fâcher.’). L’autorité de l’école (et des autres institutions) est ainsi mise à l’épreuve de deux façons : 1. Les élèves d’hier peuvent critiquer l’enseignement d’aujourd’hui. 2. Les élèves d’aujourd’hui peuvent exercer leur compétence critique – l’apprendre et la pratiquer – en raisonnant et en argumentant directement contre l’enseignant (‘Ça servira toujours !’). L’autorité éducative est donc cette contrainte paradoxale qui réussit si elle œuvre à sa propre mise en question (‘Ils se taisent…’)

17 1. L’autorité hier… > 2. L’autorité aujourd’hui… > 3
1. L’autorité hier… > 2. L’autorité aujourd’hui… > 3. L’autorité demain… Q1 : pourquoi 1909 ? « L’institution scolaire s’est mise à l’école de sa contestation. » (Finkielkraut, 2007) « Démolition extérieure et putréfaction intérieure : les instituteurs. » (Claudel, 1940) « Prétendre façonner l’esprit de l’élève ne ferait de lui qu’un esprit serf. » (Jaurès, 1910) « Un élève des Jésuites ne sera jamais (…) un officier prussien. » (Renan, 1871) 4 morts 62’000’000 de morts 9’000’000 de morts 189’000 morts

18 L’autorité hier : Albert Thierry
L’autorité aujourd’hui : Freinet et Oury L’autorité demain : Dubet et Maulini ?

19 L’autorité hier : Albert Thierry
L’autorité aujourd’hui : Freinet et Oury L’autorité demain : Dubet et Maulini ?

20 Scolarité obligatoire, double déclin de l’autorité
1. L’autorité hier… > 2. L’autorité aujourd’hui… > 3. L’autorité demain… Scolarité obligatoire, double déclin de l’autorité Ferry (1880) : « Les méthodes nouvelles consistent, non plus à dicter comme un arrêt la règle à l’enfant, mais à la lui faire trouver. » > pédagogie de la compréhension > le libre-arbitre comme moyen Alain, 1932 : « On dit que les nouvelles générations seront difficiles à gouverner. Je l’espère bien. » > pédagogie de l’autonomie > le libre-arbitre comme fin

21 1. L’autorité hier… > 2. L’autorité aujourd’hui… > 3
1. L’autorité hier… > 2. L’autorité aujourd’hui… > 3. L’autorité demain… Célestin Freinet ( ) La classe coopérative et la médiation des techniques « Il nous faut motiver le travail. » (invariant pédagogique n°09/30) > détour par/retour à : la production

22 1. L’autorité hier… > 2. L’autorité aujourd’hui… > 3
1. L’autorité hier… > 2. L’autorité aujourd’hui… > 3. L’autorité demain… Fernand Oury ( ) La classe atomium et la médiation des institutions « La Pédagogie pure est une escroquerie si elle enferme dans la classe, nie l’influence du milieu et prétend résoudre les problèmes sociaux qu’elle ignore volontairement. » > détour par/retour à : l’expression

23 L’autorité hier : Albert Thierry
L’autorité aujourd’hui : Freinet et Oury L’autorité demain : Dubet et Maulini ?

24 L’autorité hier : Albert Thierry
L’autorité aujourd’hui : Freinet et Oury L’autorité demain : Dubet et Maulini ?

25 1. L’autorité hier… > 2. L’autorité aujourd’hui… > 3
1. L’autorité hier… > 2. L’autorité aujourd’hui… > 3. L’autorité demain… À retenir : autorité, n.f. Glossaire L’autorité est un pouvoir légitimé. Soit parce que ce pouvoir vient d’une loi tenue pour juste (autorité politique, judiciaire, scolaire, etc.). Soit – plus fondamentalement – parce que ceux qui respectent cette autorité font volontairement sa volonté (autorité de la loi, mais aussi du leader, de l’expert, du gourou, etc.). L’autorité : est toujours subjectivement légitime ; peut être objectivement libératrice (« juste obéissance ») ou aliénante (« soumission à l’autorité ») ; se joue, à l’école, dans la manière dont l’enseignant articule l’asymétrie de statut (argument d’autorité) et celle de compétence (autorité de l’argument).

26 Régir et sanctionner : échec ou nécessité ?
1. L’autorité hier… > 2. L’autorité aujourd’hui… > 3. L’autorité demain… Régir et sanctionner : échec ou nécessité ? « Faire comme s’il était naturel de vivre ensemble, de faire groupe laisse le plus primitif ressurgir. (…) Pour vivre ensemble, il y a des règles, des interdits, des mots dits, des assurances, des sécurités. (…) Il importe de perdre cet espoir que l’on peut vivre ensemble en bonne entente simplement par notre bonne volonté. » Cifali, 1994

27 Une juste obéissance ? Les quatre piliers de l’autorité héritée :
1. L’autorité hier… > 2. L’autorité aujourd’hui… > 3. L’autorité demain… Une juste obéissance ? Les quatre piliers de l’autorité héritée : Le charisme de l’école laïque (admiration) L’utilité des études (rationalité) La sélection précoce (connivence) La violence légitime (soumission) Déclin et risque du ‘chacun pour soi’ Instruction publique et démocratie avancée : Des situations et des apprentissages présentant un intérêt. Des espaces institués de décision, discussion, explication. Un règlement explicite, collectif, réciproque. Un pacte social : l’éducation comme bien commun. Dubet, 2000

28 Références Cifali, M. (1994). Le lien éducatif. Contre-jour psychanalytique. Paris : PUF. Clerc, S. & Michaud, Y. (2010). Face à la classe. Sur quelques manières d’enseigner. Paris : Gallimard. Dubet, F. (2000). Une juste obéissance. In A. Garapon & S. Perdriolle (Ed.), Quelle autorité ? Une figure à géométrie variable (pp ) Paris : Autrement. Ehnuel, F. (2012). Le bavardage, parlons-en enfin. Pour une classe à l’écoute. Paris : Fayard. Freinet, C. (1971). Pour l’école du peuple. Paris : Maspero. Itereva (2011). Tenue de classe. Consulté le 20 décembre 2011 dans Oury, F. & Vasquez A. (1971). De la classe coopérative à la pédagogie institutionnelle. Paris : Maspéro & Matrice. Prairat, E. (2003). La sanction en éducation. Paris : PUF (Que sais-je ?). Prairat, E. (2003). Autorité et respect en éducation, Le Portique, 11. Consulté le 20 décembre 2011 dans leportique.revues.org/index562.html Thierry, A. (1909/1986). L'homme en proie aux enfants. Paris : Magnard. Vellas, E. & Baeriswyl, E. (1996). Au coeur de la classe-atomium : le conseil. Journal de l'enseignement primaire genevois, 58, p.7-10.


Télécharger ppt "Prochains ateliers de lecture :"

Présentations similaires


Annonces Google