La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

UNIVERSITE JOSEPH FOURIER FACULTE DE MEDECINE DE GRENOBLE UNIVERSITE JOSEPH FOURIER FACULTE DE MEDECINE DE GRENOBLE Bilan dune journée de dépistage des.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "UNIVERSITE JOSEPH FOURIER FACULTE DE MEDECINE DE GRENOBLE UNIVERSITE JOSEPH FOURIER FACULTE DE MEDECINE DE GRENOBLE Bilan dune journée de dépistage des."— Transcription de la présentation:

1 UNIVERSITE JOSEPH FOURIER FACULTE DE MEDECINE DE GRENOBLE UNIVERSITE JOSEPH FOURIER FACULTE DE MEDECINE DE GRENOBLE Bilan dune journée de dépistage des AOMI par IPS Opération des pas pour la vie 8 NOVEMBRE 2007 CHU ALBERT MICHALLON CLINIQUE BELLEDONE-CLINIQUE MUTUALISTE- GRANTED CLINIQUE DE MEDECINE VASCULAIRE ANNEE 20007/2008DR OUAAR ABDELHAKIM MEMOIRE PRESENTE POUR LOBTENTION DE CAPACITE EN MEDECINE VASCULAIRE 1

2 Lathérothrombose est une maladie globale 7

3 3 Rappel AOMI un enjeu de santé publique

4 Affection fréquente -80 % des sujets > 50 ans, 4 hommes / 1 femme patients traités Affection méconnue et sous-diagnostiquée -Plus de 2 millions de personnes potentiellement concernées Affection grave -Marqueur du risque cardiovasculaire -Une des localisations de lathérothrombose - Taux de mortalité : 50% à 10 ans, morbi-mortalité cardiovasculaire +++ 4

5 1/3 claudicants qui consultent 1/3 atteints mais non symptomatiques 1/3 claudicants mais qui ne consultent pas Letouzey JP et al. Cardiologie Livre blanc sur la prise en charge des maladies cardiovasculaires en France

6 Taux de survie en fonction de la gravité de lAOMI Peripheral Arterial Disease (PAD) and All-Cause Mortality in the US 1.00 Sujets normaux 0.75 AOMI ASYMPTOMATIQUE 0.50 AOMI SYMPTOMATIQUE 0.25 AOMI SYMPTOMATIQUE SEVERE Year Patients ASYMPTOMATIQUES et SYMPTOMATIQUES : même risque CV *Kaplan-Meier survival curves based on mortality from all-causes Criqui MH. Vasc Med 2001;6(suppl 1):3-7 6

7 Le risque dévénements CV au stade dAOMI asymptomatique est comparable à celui observé au stade de claudication intermittente (n=670) ,3% 9,88% 10,07% AOMI ASYMPTOMATIQUE AOMI avec claudication (n=5 558) AOMI revascularisée (n=4 252) % dévenement Taux de décès cardiovasculaires,IDM,AVC Résultats à 2 ans LAOMI asymptomatique ou symptomatique est un marqueur prédictif important de morbi-Mortalité CV 12

8 8 Les formes asymptomatiques dAOMI seraient 5 fois plus fréquentes que les formes symptomatiques

9 RATIONNEL DU DEPISTAGE EN MEDECINE -Maladie fréquente. -Diagnostic possible à un stade pré clinique et Outil de diagnostic fiable -Traitement améliorant lévolution -Test et traitement acceptables par la population -Coût raisonnable 9

10 Prévalence de lAOMI : Données françaises en médecine générale Boccalon H et al. Appréciation de la prévalence de lartériopathie des membres inférieurs en France à laide de lindex systolique dans une population à risque vasculaire. J Mal Vasc 2000 ; 25 : M é thodologie Étude épidémiologique transversale prospective En médecine générale 3694 patients inclus : - Age > à 40 ans - Au moins un facteur de risque cardiovasculaire ou se plaignant de douleurs aux jambes Diagnostic de lAOMI si IPS < 0,9 R é sultats PREVALENCE DE LAOMI : 11% Hommes : 14,5 % / Femmes : 7,9 % PREVALENCE DE LAOMI : 11% Hommes : 14,5 % / Femmes : 7,9 % Dans une population dâge > 40 ans et présentant au moins 1 facteur de risque cardiovasculaire ou se plaignant de douleurs aux jambes MALADIE FRÉQUENTE 10

11 AOMI (1) Cancer colo-rectal (2) Cancer du Sein (2) A 5 ans, mortalité du patient artéritique comparée à celle de certains cancers 1.Dormandy JA. Epidemiology and natural history of arterial diseases of the lower limbs. Rev Prat. 1995;45: Sant M. et al Eurocare-3 : survival of cancer patients diagnosed – results and commentary, Annals of Oncology 14 : v61-v118, 2003 Cancers Broncho-Pulmonaires (2) Taux de mortalité Patients atteints de : 11 MALADIE GRAVE

12 Une AOMI est fréquement dépistée chez les patients coronariens et cérébrovasculaires 17

13 -DIAGNOSTIC POSSIBLE À UN STADE PRECLINIQUE :IPS OUTIL DE DIAGNOSTIC FIABLE -DIAGNOSTIC POSSIBLE À UN STADE PRECLINIQUE :IPS OUTIL DE DIAGNOSTIC FIABLE Technique de mesure: Décubitus strict Manchon sus-malléolaire Doppler (8 MHz) de poche Gonflage supra-systolique Détermination de la pression systolique pendant le dégonflage Rapport à la pression systolique humérale Mésure des préssions de cheville par doppler continu et rapport pressions MI/MS< 0.90 Artériopathie 13

14 Interprétation clinique de la mesure de lIPS Valeur IPSInterprétation clinique > 1,30 Artères incompressibles (diabète, insuffisance rénale, sujet âgé) 0,90 – 1,30 Etat hémodynamique normal 0,75 – 0,90 AOMI bien compensée 0,40 – 0,75 AOMI peu compensée < 0,40 ou PA cheville < 50 mmHg AOMI avec retentissement sévère 14 IPS < 0,90 = AOMI - sensibilité 95 % - spécificité 100 % IPS > 1,30 = artères incompressibles (médiacalcose) Valeurs normales : 0,90 < IPS < 1,30 1.HAS. Prise en charge de lartériopathie chronique oblitérante athéroscléreuse des membres inférieurs. Avril ACC/AHA Practice guidelines for the patients with peripheral arterial disease. Circulation 2006 ; 113 :

15 Un IPS abaissé augmente le risque de décès et dévénements CV majeurs 20

16 Mesure de lIndex de Pression Systolique à la cheville dans le cadre dun examen de dépistage ou de 1ère intention A la cheville, la pression est mesurée en tibiale postérieure (dépistage) ou sur lartère qui offre le meilleur signal doppler ou la pression la plus élevée, dernièrement la pression la plus basse …. Au membre supérieur on prend la plus élevée des pressions droite et gauche (ou la moyenne des deux si on sest assuré de labsence de sténose sous- clavière par la normalité du signal doppler ASC). Lobjectif est ici une mesure simple de marqueur de risque cardio-vasculaire ou un diagnostic de 1 ère intention dAOMI. Sensibilité 95%, Spécificité 100% pour IPSch < 0.90 Pr François BECKER, Hôpital Jean Minjoz Besançon CEDEX 16

17 17

18 Les traitements médicamenteux Recommandations à tous les stades (1) Il est raisonnable dassocier au long cours : Un antiagrégant plaquettaire : aspirine à faible dose (75 à 160 mg/j) [pas de preuve pour AOMI asymptomatique, grade B au stade de CI] ou clopidogrel (75 mg/j) [grade B au stade de CI] Une statine : démontré avec la simvastatine à 40 mg/j chez les patients dont le cholestérol total est > 1,35 g/l [pas de preuve pour AOMI asymptomatique, grade A au stade de CI] Un IEC : démontré avec le ramipril à 10 mg /j [grade C pour AOMI asymptomatique, grade A au stade de CI] CI : claudication intermittente (1) HAS. Prise en charge de lartériopathie chronique oblitérante athéroscléreuse des membres inférieurs, Avril

19 Facilité de réalisation de la mesure de lIPS Durée moyenne : 11,2 min OBJECTIF SECONDAIRE de l é tude IPSILON (1)(2) Évaluer la facilité de réalisation de la mesure de lIPS en remplissant un questionnaire relatif à la technique de mesure de lIPS Nombre de questionnaires : n=453 1.P. Priollet et coll. Comment former les médecins généralistes à la prise des pressions de cheville : la méthodologie de l'étude IPSILON. Abstract, Journal des maladies vasculaires, 2006, vol.31 : S61 2.P. Cacoub et coll. Prévalence de l' Artériopathie Oblitérante des Membres Inférieurs (AOMI) par la mesure de l'Index de Pression Systolique (IPS) dans une population de patients à haut risque cardiovasculaire consultant en médecine générale : l'étude IPSILON. Abstract, Journal des maladies vasculaires, 2006, vol.31 : 2S22 Cette durée moyenne a-t-elle diminuée avec le nombre dexamens réalisés ? OUI : 63,4% Avez vous rencontré des difficultés pour réaliser la mesure de lIPS ? NON : 70,1% En pratique quotidienne, trouvez-vous cette durée ? M é thodologie : Étude prospective, observationnelle, transversale, multicentrique, réalisée en France entre mai 2005 et février 2006 sur patients recrutés chez médecins généralistes. TEST ET TRAITEMENT ACCEPTABLES PAR LA POPULATION 19

20 25

21 Expérience préliminaire Des pas pour la vie en coordination avec SFMV Etude pilote 3centres :grenoble,lille et montpellier Pour tester : faisabilité,acceptabilité et rendement. 21

22 METHODE AU CHU GRENOBLE Information des sujets: Médias locaux et presse écrite. Courriers aux retraités du CHU de Grenoble. Lettre dinformation hospitalière. Les affiches au CHU :aux différents services et à lentrée du chu' info publique 22

23 Les relations avec la presse Un Communiqué de Presse régional est parvenu aux journalistes de la presse locale (Une annonce dans les éditions régionales de Notre Temps ) dès le début du mois doctobre. Les cibles presse :.Presse écrite régionale : les quotidiens régionaux, les périodiques, les journaux municipaux.Les radios locales.Les télévisions locales et nationales (Dr Laroche/Pr Carpentier).Les sites des collectivités territoriales Le numéro Azur À partir du 8 octobre, un numéro azur (prix de la communication locale) a été ouvert. Communiqué sur laffiche de la campagne, ce numéro renvoie sur un répondeur automatique précisant toutes les informations pratiques propre à chaque site concernant la journée du 8 novembre (lieux précis, horaires douverture et contacts si nécessaire). 23

24 Organisation de la journée de dépistage du 8 novembre 2007 Organisation de la journée de dépistage du 8 novembre 2007 Documents fournis par lorganisation Des Pas pour la vie :.Affiche de la campagne format A3.Affiche de la campagne format A3.Dépliants patients 3 volets.Dépliants patients 3 volets.Fiche IPS.Fiche IPSGRENOBLEaffiche40 dépliant1000 Fiche IPS

25 Moyens humains Equipe médicale: 6 médecins. Equipe paramédicale : -2 IDE DE MEDECINE VASCULAIRE -2 IDE DE MEDECINE VASCULAIRE -1 IDE DU CIC. 30

26 ORGANISATION SUR PLACE Matériel utilisé : Brassard de pression artérielle, au NOMBRE de 4 Matériel utilisé : Brassard de pression artérielle, au NOMBRE de 4 Equipement : -CHU Grenoble: 4 doppler continu de poche. -Le prêt de stylos Doppler par l Institut delAthérothrombose, doppler continu de poche partenaire de la journée de dépistage, doppler continu de poche: 2 ( 1 à la clinique mutualiste et 1 pour la permanence du réseau GRANTED) Lieu : CIC Lieu : CIC ( centre dinvestigation clinique ) Nombre de salles : 4 26

27 Déroulement de la journée Après lecture du formulaire dinformation. Le sujet rempli lauto-questionnaire sur les FR et les symptômes. Puis il rencontre le médecin ou lIDE pour: La prise des IPS et la PA. La prise des IPS et la PA. Le medecin donne le compte rendu final 27

28 ROLE DU MEDECIN VASCULAIRE - IPS NORMAL: INFORMATION DU SUJET SUR LES FR. -IPS ANORMAL : conseil de consulter le medecin traitant 28

29 OPÉRATION DES PAS POUR LA VIE : MESURE DE L IPS PARTIE À REMPLIR PAR LE PATIENTPARTIE À REMPLIR PAR LE MEDECIN EXAMINATEUR IDENTIFICATION Relecture et discussion avec le médecin sur la partie remplie par le patient Initiale :... Sexe : Femme Homme Age : ans Bras droit : Bras gauche:... ACTIVITE ACTUELLE En activité Profession ? PRESSION SYSTOLIQUE A la retraite Pression systolique droite T POST T ANT PED :... VOS FACTEURS DE RISQUE Tabac Pression systolique gauche T POST T ANT Fumez-vous ?Oui Non PED :... Si oui, depuis combien de temps ? Combien fumez-vous de cigarettes par jour ?.... cigarettes/jour IPS Souhaitez-vous arrêter de fumer ?Oui Non IPS droit :... IPS gauche :... Sédentarité (manque dactivité physique) Marchez-vous au moins 30 minutes par jour ?Oui Non Diabète Avez-vous du diabète ?Oui Non Si oui, quel traitement prenez-vous ? CONCLUSION Cholestérol Votre examen révèle une suspicion dAOMI. Vous devez prendre contact avec votre Avez-vous trop de cholestérol ?Oui Non médecin traitant dans les jours à venir et parlez de ces résultats avec lui. Si oui, quel traitement prenez-vous ? Votre examen est normal. Vous pouvez en informer votre médecin traitant des résultats Hypertension artérielle de cet examen lors de votre prochaine consultation. Avez-vous une hypertension artérielle ?Oui Non Si oui, quel traitement prenez-vous ? Insuffisance rénale Avez-vous une insuffisance rénale ?Oui Non Si oui, quel traitement prenez-vous ?... Antécédents familiaux cardiovasculaires Avez-vous déjà fait un infarctus ?Oui Non Avez-vous déjà fait un Accident Vasculaire Cérébral (AVC) ?Oui Non Dans votre famille, y a-t-il déjà eu des infarctus ?Oui Non des pas pour la vie Dans votre famille, y a-t-il déjà eu des AVC ?Oui Non Campagne pour la prévention de l'artériopathie des membres inférieurs 29 TENSION ARTERIELLE

30 RÉSULTATS Caractéristique de la population ayant répondu : 102 femmes: Sex-ratio = %.14 à la Clinique Mutualiste..15 à la Clinique Belledonne.. 73 au CHU de Grenoble. 44 hommes : Sex-ratio = %.7 à la Clinique Mutualiste..14 à la Clinique Belledonne.. 23 au CHU de Grenoble. 30

31 Le plus jeune des femmes interrogées à 52 ans et la plus âgée à 86 ans. Lage moyen est de 68.5 ans 31 Sex-ratio = %

32 Le plus jeunes des hommes interrogés a 50 ans et le plus âgé a 85 ans. Lâge moyen est de 69.5 ans 32 Sex-ratio = %

33 LES IPS Femmes: 10,78% 38 Hommes : 29,53%dont1 homme (2,27%) a IPS bilatéral inférieur à 0.9

34 34 % de Femmes : 9,8% 5.88 % artériopathie du membre inférieur droit, 3.92 % artériopathie du membre inférieur gauche.

35 35 ARTERIOPATHIE des 2 MI

36 36 Douleur à la marche et IPS pathologique

37 37

38 38

39 FAISABILITE -De réalisation très facile. - Accepté par les sujets. -Pas dattente : 6 médecins et 3 IDE 39

40 ACCEPTABILITE - Accepté par les sujets -Non invasif -convivialité de lexamen -Dépistage éfficace 40

41 IPS PATHOLOGIQUE IPS PATHOLOGIQUE ET DOULEUR A LA MARCHE FORMES ASYMPTOMATIQUES HOMMES % 29,5313,3616,17 FEMMES % 10,784,086,70 RENDEMENT 46

42 Enseignements pratiques 42 L A P L U P A R T D E S S U J E T S R E T R A I T E S O N T R E P O N D U S F A V O R A B L E M E N T S U I T E A L A L E T T R E Q U I L E U R S A É T É A D R E S S E P A R L E P R O F E S S E U R C A R P E N T I E R -Relative faible affluence des sujets malgré les moyens mis en place (affichage,médias………..).mauvaise connaissance de la maladie par les personnes..labsence des symptômes ne motive pas les personnes à consulter. -Prédominance féminine,alors que la maladie touche surtout les hommes: (69.86 % des femmes, % des hommes) -le dépistage est facilement réalisable et accepté par les sujets. -au CHU de Grenoble, le recrutement des sujets semble être en dessous des moyens mis en œuvres.

43 Perspectives pour 2008 ( opération des pas pour la vie III JEUDI 20 NOVEMBRE 2008) - Faut-il porter le message sur la douleur à la marche,ou parler de la santé des artères? -A léchelle nationnale :(Dans les 3 villes :392 personnes) 17% des IPS pathologiques ( 1,40). ( A Grenoble 25,34% ). - Amplifier et pérenniser ce dépistage,à laide des médias locaux. -prochain dépistage sur 1 jour : 4° trimestre 2008:.plus grand nombre de villes (villes dau moins habitants)..50 centres :répartis sur 39 villes,30 Hopitaux,et 19 cliniques,1 Mairie..villes ou exercent plusieurs médecins vasculaires. 43

44 Des pas pour la vie est une initiative SFMV en partenariat avec linstitut de lathérothrombose(IAT),et plusieures sociétés et associations –LALFEDIAM –Le collège français de pathologie vasculaire( CFPV) –La société de chirurgie vasculaire de langue française (SCV) –Le groupe vasculaire de la société française de cardiologie –La société française de tabacologie –La société française de néphrologie (SGFN) –La société francophone dhémodialyse –La société française dimagerie cardio-vasculaire (SFICV) –Le collège des enseignants de médecine vasculaire (CEMV) –Le collège des enseignants de médecine générale (CNGE) –Lassociation des médecins vasculaires hospitaliers (AMEVAH) –La société des infirmières de pathologie vasculaire (SIPV) –Le CESPHARM(comité déducation sanitaire et social de la pharmacie française 44


Télécharger ppt "UNIVERSITE JOSEPH FOURIER FACULTE DE MEDECINE DE GRENOBLE UNIVERSITE JOSEPH FOURIER FACULTE DE MEDECINE DE GRENOBLE Bilan dune journée de dépistage des."

Présentations similaires


Annonces Google