La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Hémorragie digestive haute : prise en charge en réanimation Tristan Ferry.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Hémorragie digestive haute : prise en charge en réanimation Tristan Ferry."— Transcription de la présentation:

1 Hémorragie digestive haute : prise en charge en réanimation Tristan Ferry

2 Définition - Incidence - Etiologies Hémorragie digestive en amont de langle de Treitz / an en France Hématémèse 2/3 des cas Prise dAINS (RR 2,7) Prise daspirine (RR 3,38) Infestation à Helicobacter pylori (RR 1,78) Synergie AINS et Helicobacter pylori (RR 6,13) Cirrhose

3 Prise en charge Immédiate Evaluation de la perte sanguine et du retentissement hémodynamique - remplissage (Cristalloïdes, Colloïdes, Transfusion) - oxygénothérapie Pose dune sonde gastrique - confirme le diagnostic lorsque le saignement est pré-pylorique - non contre-indiqué par lexistence de VO - permet la réalisation de lavage gastrique Prise en charge des co-morbidités +++ Correction des troubles de la coagulation Endoscopie dès que le patient est stabilisé

4 Facteurs prédictifs de mortalité VariableScore 0Score 1Score 2Score 3 Âge< > 80 Présence dun choc Pouls 100 Pouls > 100 PAS > 100 PAS < 100 Co-morbiditésAucuneIC, coronaropathie, comorbidité majeure I Rénale, IHC, néoplasme disséminé ÉtiologieMallory-Weiss, pas de lésion AutresCancer Critères endoscopiques à risque Aucun ou tâches hémorragiques Saignement actif, en jet ou en nappe, vaisseau visible, caillot adhérent Rockall TA. Gut 1996 Mortalité globale 10% Récidive RR mortalité X 10 Saignement actif, en jet ou en nappe, vaisseau visible, caillot adhérent

5 Aspects morphologiques et traitement de lulcère Endoscopie capitale pour le diagnostic, le pronostic et le traitement Récidive hémorragique survient dans 15 à 20% des cas estimée par laspect endoscopique Score de Forrest IaHémorragie en jet IbSuintement diffus IIaVaisseau visible non hémorragique IIbCaillot adhérent IIcTaches pigmentées IIICratère à fond propre Traitement endoscopique +++ Hémostase par adrénaline 1/1000 ème et processus thermique

6 Traitement médical de pathologie ulcéreuse Aucun anti-ulcéreux ne réduit la mortalité lorsque survient une hémorragie Intérêt des inhibiteurs des pompes à protons 1.dans la prévention des récidives pour éviter le « second look » endoscopique 3.pour éviter recours à la chirurgie Oméprazole per os ou IV Réduit les récidives hémorragiques après endoscopie LES IPP NE DOIVENT PAS ETRE UTILISES EN ALTERNATIVE AU TRAITEMENT ENDOSCOPIQUE La cascade de la coagulation et l'agrégation plaquettaire est inhibée lorsque le pH < 6

7 Oméprazole discontinu IV 1% du temps pH > 6 Brunner G, Yale J Biol Med /2 vie Oméprazole min

8 Oméprazole en continue après dose de charge 6 Brunner G, Yale J Biol Med 1996 (en 2 h)

9 Oméprazole en continue après bolus 84% du temps pH > 6 Brunner G, Yale J Biol Med 1996 (en 2 min)

10 Inhibiteurs des pompe à protons IV ou per os ??? Leontiadis GI, BMJ 2005 Sous-groupe « IV vs per os » après traitement endoscopique MortalitéOR 1,00 (0,42-2,35) Récidive OR 0,52 (0,35-0,78) ChirurgieOR 0,59 (0,33-1,05)

11 Algorythme du traitement de lhémorragie ulcéreuse ENDOSCOPIE Base de lulcère libre Traitement médical sans traitement endoscopique Saignement actif Vaisseau visible Caillot adhérent TRAITEMENT ENDOSCOPIQUE et MEDICAL SuccèsRécidive hémorragique CHIRURGIE NOUVEAU TRAITEMENT ENDOSCOPIQUE Récidive hémorragique Echec Surtout si Ulcère > 2 cm, face post bulbe, Choc initial et signes endoscopiques de gravité Stabilisation de létat hémodynamique

12 Hémorragie du cirrhotique Favorise les infections à BGN et lapparition dune lencéphalopathie hépatique Récidive fréquente 20 à 50% les premiers jours Traitement médical initial Traitement vaso-actif sans attendre lendoscopie Terlipressine Somatostatine Remplissage prudent laugmentation de la volémie augmente la pression portale Risque de décompensation ascitique Antibioprophylaxie réduit la mortalité et lincidence des infections bactériennes Mortalité élevée 30% à chaque épisode

13 Van dam, NEJM 1999 Traitement endoscopique +++ Varices oesophagiennes ligature élastique ou sclérothérapie efficacité équivalente (85%) moins de complications (ulcère, sténose) moins de séances dendoscopie Varices gastriques sclérothérapie colle biologique Autres traitements Bétabloquant Sonde de Blackmoore TIPPS Hémorragie du cirrhotique

14 Algorythme du traitement de lhémorragie du cirrhotique ENDOSCOPIE Varices oesophagiennes Gastropathie hypertensive TIPPS Varices gastriques Traitement VASO-ACTIF Traitement BETA-BLOQUANT Sclérose / Ligature BETA-BLOQUANT Sclérose / Colle BETA-BLOQUANT CHIRURGIE

15 Conclusions Rôle majeur de lendoscopie diagnostic thérapeutique pronostic Traitements médicaux complémentaires IPP agents vaso-actifs Prévenir les récidives


Télécharger ppt "Hémorragie digestive haute : prise en charge en réanimation Tristan Ferry."

Présentations similaires


Annonces Google