La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

EMBOLIE DE LIQUIDE AMNIOTIQUE Yohann DuboisDESC Réanimation médicale Nice Juin 2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "EMBOLIE DE LIQUIDE AMNIOTIQUE Yohann DuboisDESC Réanimation médicale Nice Juin 2007."— Transcription de la présentation:

1 EMBOLIE DE LIQUIDE AMNIOTIQUE Yohann DuboisDESC Réanimation médicale Nice Juin 2007

2 « Les accidents dont la cause est mystérieuse, létiologie obscure, la pathogénie hypothétique et la physiopathologie inconnue sont particulièrement utiles dans les situations délicates… lembolie amniotique fait partie de ces pathologies brumeuses que lon évoque quand on ne sait pas ». Y.Malinas. Presse Médicale INTRODUCTION

3 INTRODUCTION Première description du passage de LA en 1926 par Meyer. Première description du syndrome dELA en 1941 par Steiner. Incidence 1/20000 à 1/ Mortalité 15 à 50 % Séquelles neurologiques chez 80 % des survivantes. Gilbert, Obstet Gynecol 99 Clark, Am J Obstet Gynecol 95

4 INTRODUCTION 3è cause de mortalité maternelle: -10 % en moyenne. -Non évitable. Répartition des décès maternels expertisés Kramer, Lancet 06 Causes obstétricales directesN=97%=78,9 Hémorragies3125,2 HTA2016,3 Embolies amniotiques1613,0 MTE118,9 Infections108,1 Compl. Obstétricales64,9 Compl. Anesthésiques32,4 Causes Obstétricales indirectes2621,1 Total

5 PRESENTATION CLINIQUE La rareté de lELA impose une standardisation de la définition du syndrome : Grossesse en cours ou accouchement depuis moins de 48h. Hypotension et / ou arret cardiaque. Détresse respiratoire aigue hypoxique. CIVD. Troubles de conscience, convulsions Absence de diagnostic différentiel. Courtney, Obst Gynecol Surv 74

6 PRESENTATION CLINIQUE Facteurs de risque identifiés: Kramer, Lancet 06 10,9 Placenta praevia 2,2 Age> 35 ans Déclenchement2,0 -Déclenchement. -Placenta praevia -Rupture utérine - Age maternel avancé

7 PHYSIOPATHOLOGIE Azegami, Am Obstet Gynecol 86 Mise en communication de la circulation maternelle et de la cavité amniotique et gradient de pression. Composition du LA en fin de grossesse: Eléments non solubles: Vernix caseosa Lanugo, cheveux Mucine,méconium Eléments solubles: Dérivés de lacide arachidonique Endothéline Facteur tissulaire Zinc coproporphyrine Loockwood, Am Obstet Gynecol 91

8 PHYSIOPATHOLOGIE Khong, Br J Obstet Gynecol 98 La physiopathologie de lELA reste obscure. Plusieurs hypothèses: Mécanique : - obstruction vasculaire par éléments insolubles. Immunoallergique: - pas de relation entre volume de lembol et la gravité -40 % des femmes présentant une ELA sont atopiques Humorale et inflammatoire: - Effets cardiaques et vasculaires des composants du LA -Activation du complément Benson, Med Hyp 07 Toner in Recent advances in histopathology 94

9 PHYSIOPATHOLOGIE Moore, Crit Care Med 05 Probablement multifactorielle et variable dans le temps.

10 Vasoconstriction Perméabilité capillaire CIVD Vasoplégie Inotropisme - PHYSIOPATHOLOGIE EFFRACTION DE LAEl. insolublesEl. solubles Obstruction cap HTAP Saignement Oedeme pulmonaire ICG Hypovolémie Choc Séquelles neuro Déces Hypoxie ICDt

11 DIAGNOSTIC CLINIQUE Porter, Am J Obstet Gyn 97 Pas de signe spécifique. Début brutal pendant le travail (65%) ou post partum immédiat. Symptomes très variables. Clark, Am J Obstet Gyn 99 Tuffnel, Hosp Med 00 Choc et hypoxie souvent majeure et dévolution rapide. Formes hématologiques décrites.

12 DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE Kanayama, Clin Chem 92 Kobayashi, Hum Pathol 97 Blanc Press Med 87 Pas de gold standard. Recherche histologique ou immunohistochimique déléments insoluble du LA sur sang maternel (à partir dune voie centrale), LBA ou autopsie. Tryptase à partir de la 6è heure Zc coproporphyrine Fineschi, Int J Leg Med 98

13 PRISE EN CHARGE Pas de thérapeutique spécifique. Traitement classique des défaillances. Contrôle de lhémorragie. Nécessité de prise en charge rapide et agressive: Installation du choc en 15 à 45 mn. Décès après 1 à 6 h dévolution.

14 PRISE EN CHARGE Whitty, Cli Obstet Gynecol 02 Spécificités de la réanimation cardio pulmonaire chez la femme enceinte: DLG Extraction dans les 5 minutes suivant ACR.

15 PRISE EN CHARGE Importance de lévaluation hémodynamique initiale: -complexité du tableau et variabilité dans le temps -rapidité dévolution Echographie cardiaque +++ Stanten, Obstet Gynecol 03

16 PRISE EN CHARGE Importance de lévaluation hémodynamique initiale: Fugitani, Crit Care Med 05

17 PRISE EN CHARGE Hsieh, Am J Obstet Gynecol 00 Maggio J trauma 07 Thérapeutiques dexception… -ECMO -Novoseven -Echanges plasmatiques -CVVH -Corticoides -…… Lim, Int J Obstet Gynaecol 04

18 CONCLUSION Pathologie rare, mystérieuse et gravissime. Physiopathologie complexe restant à élucider. Diagnostic et traitement spécifique à découvrir. Amélioration du pronostic passe principalement par un diagnostic précoce permettant une prise en charge rapide, agressive et adaptée.

19


Télécharger ppt "EMBOLIE DE LIQUIDE AMNIOTIQUE Yohann DuboisDESC Réanimation médicale Nice Juin 2007."

Présentations similaires


Annonces Google