La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

INTOXICATION AU PARACETAMOL D.E.S.C REANIMATION MEDICALE13.12.2004 Raphaël LANDAU.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "INTOXICATION AU PARACETAMOL D.E.S.C REANIMATION MEDICALE13.12.2004 Raphaël LANDAU."— Transcription de la présentation:

1 INTOXICATION AU PARACETAMOL D.E.S.C REANIMATION MEDICALE Raphaël LANDAU

2 Le paracétamol Antalgique de classe I Vente libre Recommandé en première intention en cas de douleurs faibles à modérées, absorption rapide. 15% à 35% des intoxications médicamenteuses volontaires

3 Détoxification hépatique 90% Glucoroconjugaison Sulfoconjugaison

4 Détoxification hépatique Conjugaison par les cytochromes P450 ( CYP2E1, CYP1A2, CYP3A4 ) en NAPQI (N-acétyl - para-benzoquinone imine = toxique) (Mitchell et al., 1973a,b; Potter et al., 1973; Jollow et al., 1973) (Dahlin et al., 1984; Holme et al., 1984).

5 Détoxification hépatique Détoxification par le glutathion

6 Détoxification hépatique Détoxification par le glutathion Conjugaison par les cytochromes P450 en NAPQI = toxique Glucoroconjugaison Sulfoconjugaison

7 Intoxication hépatocytaire Dose élevée de paracétamol

8 Intoxication hépatocytaire Dose élevée de paracétamol

9 Intoxication hépatocytaire excès de cytochromes P450

10 Intoxication hépatocytaire Déficit en glutathion

11 Intoxication hépatocytaire Déficit en glutathion Dose élevée de paracétamol excès de cytochromes P450

12 Silencieuse pendant 24h, aspecifique Retardée : pic cytolytique a 72h, diminution du taux de prothrombine ascention de la bilirubine. (Intoxication sévère définie a 1000 AS/ALAT) Grave : après 96h hépatite fulminante. Insuffisance rénale. Cliniquement : nausée, vomissement, douleur en hypochondre droit, ictère, encéphalopathie hépatique et coma. Stades

13 Prise en charge dose>150mg/kg 10g / 15g Précoce : lavage gastrique, administration de charbon activé. Le dosage plasmatique doit être mesuré a 4 heures du moment de lingestion, si inconnu : dosage a la PEC. Si le dosage ne peut être effectué dans les 8h, le traitement est débuté pour être arrêté le cas échéant.

14

15 Surveillance Bilan hépatique (ASAT, ALAT, TP, bilirubine, glycémie) Bilan rénal (urée, créatinine) Pour les patients plus graves : Gaz du sang artériels, albumine, cholesterol, NFS et crase sanguine

16 Limites : Ingestion aiguë unique, Connaissance du moment de lingestion Absence de facteurs de risque : affection hépatique, alcoolisme chronique, inducteurs enzymatiques ou malnutrition.

17 Cas Particuliers Femmes enceintes : déficit en glutathion Alcooliques chroniques : dénutrition et surexpression du CYP450 Inducteurs enzymatiques : rifampicine, phenobarbital, carbamazepine, antiretroviraux... Les enfants sont très rarement intoxiqués. Pas dintoxication à dose thérapeutique Predicting concentrations in children presenting with acetaminophen overdose Anderson BJ et al. Journal of Pediatrics 1999 ; 135 : Prescott LF. Paracetamol, alcohol and the liver, British Journal of Clinical Pharmacology, 2000 ; 49 :

18 Trois schémas validés : antidote N-acétylcystéine Prescott : intraveineux strict 150 mg/kg sur 15 mn 50 mg/kg sur 4 h 100 mg/kg sur 16 h Total =20 h de traitement 300mg/kg

19 Trois schémas validés : antidote N-acétylcystéine Smilkstein: intraveineux strict 140 mg/kg sur 15 mn 70 mg/kg sur 4 h x12 Total =48 h de traitement 980mg/kg

20 Trois schémas validés : antidote N-acétylcystéine Rumack : orale strict 140 mg/kg 70 mg/kg par 4 h x17 Total =68 h de traitement 1330mg/kg

21 Traitement Pour les patients avec facteur de risque : diviser le seuil toxique par 2 : 75mg/kg Le charbon activé ninterfère pas avec labsorption de NAC, ( risque de vomissements). Tous équivalents si entrepris dans les 10 heures de lintoxication. Si >10h ladministration orale est plus efficace

22 Critères de Transplantation Hépatique : Acidose, Coagulopathie ne répondant pas aux thérapeutiques avec une élévation des TA Hypoglycémie, Insuffisance rénale, Hypotension Encéphalopathie,

23 Références Prescott LF et al. : Intraveinous N-acetylcysteine, the treatment of choice for paracetamol poisoning. BMJ.1979;11: Prescott LF : Paracetamol overdosage, pharmacological considerations & clinical management. Drugs.1983;25: Rumack BH, Peterson RG : Acetaminophen overdose – incidence, diagnosis and management in 416 patients. Pediatrics.1978;62 : Rumack BH et al. : Acetaminophen overdose. 622 cases with evaluation of oral NAC treatment. Arch Intern Med 1981; 141 : Smilkstein MJ et al. : Acetaminophen overdose – a 48-hours IV N-acetylcysteinetreatment protocol. Ann Emerg Med.1991;20 :

24 Buckley NA et al. : Oral or IV N-acetylcysteine : which is the tratment of choice for acetaminophen poisoning? J Clin Toxicol 1999;37 : Anderson BJ et al. : Predicting concentrations in children presenting with acetaminophen overdose. J Pediatr. 1999;135 : Am Acad of Clin Tox ; Eur Ass of Poison Centres and Clin Toxicologists. Position statement ; gut decontamination. Clin Toxicol 1997 ; 35 : Prescott LF. Paracetamol, alcohol and the liver, British Journal of Clinical Pharmacology, 2000 ; 49 :


Télécharger ppt "INTOXICATION AU PARACETAMOL D.E.S.C REANIMATION MEDICALE13.12.2004 Raphaël LANDAU."

Présentations similaires


Annonces Google