La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Arthur L Kellerman 28 Septembre 2006 CRISIS IN THE EMERGENCY DEPARTMENT.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Arthur L Kellerman 28 Septembre 2006 CRISIS IN THE EMERGENCY DEPARTMENT."— Transcription de la présentation:

1 Arthur L Kellerman 28 Septembre 2006 CRISIS IN THE EMERGENCY DEPARTMENT

2 ETAT DES LIEUX Attentat à la bombe des JO : –Afflux de 35 blessés. –Reprise activité normale des urgences en 5 H. CAPACITE DE PRISE EN CHARGE DES AFFLUX MASSIFS DE BLESSES ? Sophistication des attentats Détérioration du système de soins Surcharge des urgences

3 ETUDE DE LIOM Analyse de la situation des SAU -Pts forts -Rôle et impact sur hôpital -Qualité globale de PEC -Limites Défis à venir Recommandations

4 SURCHARGE DES URGENCES 90 % des Trauma center en surcapacité. 20% de Cs en plus 15% de SAU en Moins Aggravée par surcharge globale de hôpital. Forster, Acad Emerg Med 2003

5 SURCHARGE DES URGENCES Désorganisation de lespace de soins Désorganisation de léquipe de soins Augmentation des délais dattente de tous les malades

6 SURCHARGE DES URGENCES Détournement des ambulances Augmentation des temps de transport Réorientation vers des hôpitaux moins spécialisés Surcharge en cacade Rathlev NK,. Ann Emerg Med 2004

7 SURCHARGE DES URGENCES Aggravée par: –Pénurie dinfirmières (majorée aux urgences car pénibilité) –Pénurie de médecins –Retrait des spécialistes (judiciarisation) SURCHARGE PENIBILITE PENURIE DESORGANISATION TPS PEC augmenté

8 PROBLEMES ECONOMIQUES CHOIX POLITIQUES … Accès universel aux soins durgence (EMTALA 86). Budget alloué à la lutte contre le bioterrorisme X 45 en 6 ans. Pas de crédits. 4 % du budget dédiés aux urgences. Fermeture de multiples agences dédiées à lorganisation des urgences

9 PISTES EVOQUEES Regroupements des agences liées aux urgences ( économies déchelle, centralisation de la recherche, standardisation). Coordination et coopération interhospitalière (orientation des patients et meilleure couverture du territoire par les spécialistes) Optimisation des flux des patients. Politique incitative. Augmentation des ressources.

10 ET EN FRANCE??? Diminution de 20% du nb de lits entre 90 et 2006

11 ORGANISATION DES SAU Travail en amont: –Education. –Continuité des soins de ville. –Réseaux de soins –Télétransmission Travail en aval: –Reconvocation des malades en CS programmée –HAD

12 ORGANISATION DES SAU Séjour du patient au SAUParcours de soins Gestion anticipée et coordonnée des flux de malades

13 ORGANISATION DES SAU Coordonnateur SAU SAMU MG Examens complémentaires Avis spécialisés UHCD Hospitalisation Médecin coordonnateur

14 ORGANISATION DES SAU Standardisation PEC. Limitation Examens complémentaires ( multiplie par 2 le délai de PEC). Collaboration intra-hospitalière ( appel ou passage des spécialistes tous les matins; spécialiste référent SAU…)

15 CONCLUSION Problème récurrent. Concerne tous les médecins. Impact sur la qualité de PEC des malades.


Télécharger ppt "Arthur L Kellerman 28 Septembre 2006 CRISIS IN THE EMERGENCY DEPARTMENT."

Présentations similaires


Annonces Google