La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L'élément turc et le féodalisme militaire

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L'élément turc et le féodalisme militaire"— Transcription de la présentation:

1 L'élément turc et le féodalisme militaire
HIS 4656 Histoire et civilisation du monde arabe - cours 10 - L'élément turc et le féodalisme militaire Le nouvel étatisme : les Saljuqides Le nouveau multiculturalisme : les Kurdes Les « nouveaux peuples » au Maghreb Stefan Winter Département d’Histoire

2 I. Le nouvel étatisme : les Saljuqides
L’empire des steppes L’entrée dans la civilisation islamique Le sultanat saljuqide

3 1. L’empire des steppes collectivités tribales, nord de la Chine
nomades pastoraux ; guerriers organisation politique extrêmement fluide leadership charismatique (han, shaman) mouvements d’émigration vers l’Ouest expansion mongole (XIe siècle) Cengiz Han (m. 1227) pression démographique

4 Les Turcs dans l’histoire

5 2. L’entrée dans la civilisation islamique
société de frontière à Khorasan religion populaire, oecuménique valeurs de combattant pour la foi achat d’esclaves militaires à partir de 814 cavaliers ; garde privée des califes acculturation politique en Iran Mahmud de Ghazna (m. 1030)

6 les Saljuqides musulmans, de la confédération Oğuz
vide de pouvoir en Iran vainquent des Ghaznavides, 1040 occupent les villes de l’Iran buyide capitale politique à Isfahan (Tuğril Beğ) 1055 : chassent les Buyides de Baghdad sur l’invitation du calife

7

8 3. Le sultanat saljuqide accordés le titre de sultan («...pouvoir »)
laïcisation du pouvoir systématisation de l’administration vizir Nizam al-Mulk (m. 1092), le Machiavel musulman, auteur du Siyasetname rôle de leader spirituel pour le calife hiérarchie de ‘ulama sunnites au service de l’État

9 programme de construction de madrasa (collèges religieux)
construction de mosquées institution de confréries soufies diffusion de waqf (fondation pieuses), caravansérails madrasa saljuqide Sahibiye, Kayseri (Turquie) mosquée saljuqide, Shiraz (Iran)

10 l’art saljuqide

11 4. Le féodalisme militaire
division de l’Empire en fiefs iqta’ service militaire ou gouvernemental à l’État autonomie total dans la province confédération familiale : chaque fils, cousin en reçoit concessions d’usufruit seulement pas de possession de la terre pas de servitude des paysans peu d’investissement dans la terre ? rétablissement de la sécurité au Proche-Orient regain économique, croissance des villes

12 l’expansion saljuqide
pénétration en Anatolie défaite des Byzantins à Manzikert, 1071 établissement du sultanat saljuqide de Rum (Konya) principautés turkmènes en Syrie (à partir de 1076) déchirure politique sous les derniers Fatimides généraux, aventuriers, régents dans chaque ville conquête saljuqide re-reconnaissent le califat abbaside début de la contre-croisade citadelle de Damas

13 les Saljuqides : conclusions
renforcement ou féodalisation de l’État ? laïcisation ou « restauration sunnite » ? militarisation ou renouveau culturel ? déclin de l’agriculture ou renaissance des villes ?

14 II. Les Kurdes peuple iranien
dialectes Gorani, Zaza... originaires de la chaîne Zagros (Iran occidental) tribus montagnardes migration des nomades Kurmanci vers l’Ouest à partir du Xe siècle

15 Source : Mehrdad Izady, The Kurds: A Concise Handbook (Taylor & Francis, 1992).

16 les émirats kurdes fondations de principautés militaires (à l’instar des Turcs) dans la région de Diyarbekir Marwanides, environ migration vers la Syrie iqta’ dans les montagnes Hisn al-Akrad (Crac des Che-valiers), 1031 Hisn-i Keyfa (Turquie)

17 les Kurdes et les Arabes
assimilation rapide des Kurdes dans la société arabe économie de montagnards ; éleveurs, muletiers main d’oeuvre dans les villes participation dans la vie intellectuelle élite militaire mercenaire Salah al-Din al-Ayyubi

18 III. Les « nouveaux peuples » au Maghreb
L’invasion des Bani Hilal Le mouvement almoravide L’Empire almohade

19 1. L’ « invasion » des Bani Hilal
confédération bédouine de la Haute-Égypte guerriers ? envoyés par les Fatimides ravagent l’Ifriqiya dans les années 1050 controverse : facteur démographique, arabisation du Maghreb ? pastoralisation des campagnes, « asphyxie » des villes ?

20 2. Le mouvement almoravide, 1056-1148
nomades berbères « extrêmes » du Sahara occidental convertis à l’Islam au IXe siècle prédication d’un sunnisme rigoureux simpliste puritanisme, discipline fondation de ribat / marabout « monastère – forteresse » centre de mission et d’expansion militaire au Maghreb ribat de Sousse (Tunisie)

21 L’islam vers 1100 Konya Grenade Marrakech (1070) Qayrawan Le Caire
OĞUZ Marrakech (1070) Qayrawan Le Caire BANU HILAL ALMORAVIDES

22 l’État almoravide intervention en Espagne, 1088/1090
contre la reconquista chrétienne unification de l’Espagne, 1094 fin du régime des ta’ifa intégrisme réducteur sèche application de la loi malékite répressions contre Mozarabes, Juifs mais : essor des arts ; poésie, philosophie...

23 3. L’Empire almohade, 1125-1276 Berbères Masmuda de l’Anti-Atlas
Ibn Tumart (m. 1130) déclaré mahdi réformateur – prédicateur généalogie chérifienne ; réclame l’infaillibilité rejet du littéralisme ; renouveau de la théologie tawhid (unicité de Dieu) --» al-Muwahhidun assujettissement d’autres tribus, défaite des Almoravides reprise de Cordoue, 1148 unification politique de tout le Maghreb, Espagne

24 Source : Jean Sellier, Atlas des peuples d’Afrique (La Découverte, 2003).
Le Maghreb : une « société distincte » dans la civilisation islamique ?

25 conclusions… sécurité, repeuplement, développement, regain économique ? militarisation, féodalisation, éclipse de l’agriculture ? fin de l’ « âge d’or » des arabes ou essor de la civilisation musulmane universelle ?


Télécharger ppt "L'élément turc et le féodalisme militaire"

Présentations similaires


Annonces Google