La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cour no 1 REL 1806 Histoire du christianisme Histoire du christianisme An 1942 Solution finale : la Shoah et le bouc émissaire <1 <50 <100 <150 <200 <250.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cour no 1 REL 1806 Histoire du christianisme Histoire du christianisme An 1942 Solution finale : la Shoah et le bouc émissaire <1 <50 <100 <150 <200 <250."— Transcription de la présentation:

1 Cour no 1 REL 1806 Histoire du christianisme Histoire du christianisme An 1942 Solution finale : la Shoah et le bouc émissaire <1 <50 <100 <150 <200 <250 <300 <350 <400 <450 <500 <550 <600 <650 <700 <750 <800 <850 <900 <950 <1000 <1050 <1100 <1150 <1200 <1250 <1300 <1350 <1400 <1450 <1500 <1550 <1600 <1650 <1700 <1750 <1800 <1850 <1900 <1950 <2000

2 Cour no 1 REL 1806 Histoire du christianismeLouis Rousseau 2 On behalf of the Newman Centre, the McGill Catholic Studies Programme and McGill-Queen s University Press, you are cordially invited to help us launch The Catholic Origins of Quebec's Quiet Revolution, By Michael Gauvreau _____________________________________________ Bishop Anthony Mancini, V.G., Archdiocese of Mtl will be responding to Michael Gauvreaus Presentation of Catholic Origins of Quebecs Quiet Revolution _____________________________________________ Mardi 11 avril, 2006 Newman Centre 3484 Peel Street Montreal, Quebec Lancement à 5pm Refreshments will be served ~ Copies of the book will be available for sale ~

3 Cour no 1 REL 1806 Histoire du christianismeLouis Rousseau 3 Question cours 13 On peut dire que, globalement, les chrétiens occidentaux sont restés silencieux, indifférents ou ignorants de lentreprise de liquidation de tous les Juifs dEurope. Une minorité a voulu protéger les Juifs, une autre les a attaqué au motif de son antijudaïsme ou de son antisémitisme. Quels sont les principaux facteurs qui expliquent le silence des chrétiens allemands, catholiques et protestants, et celui des autorités catholiques?

4 Cour no 1 REL 1806 Histoire du christianismeLouis Rousseau 4 Plan du cours Les Églises en Allemagne de 1919 à 1939 Les Églises sous la République et au début du régime national-socialiste Politique nazi à légard de lÉglise catholique Politique nazi à légard des Églises protestantes La papauté, le régime nazi et la Shoah –Vatican, racisme, génocide –Explications historiques du silence catholique –Le Juif, bouc émissaire des chrétiens ?

5 Cour no 1 REL 1806 Histoire du christianismeLouis Rousseau : début dun régime républicain La république de Weimar oblige à redéfinir les rapports Église- État –Constitution, article 137 § 1. « Il nexiste pas dÉglise dÉtat » § 3. « Chaque association religieuse ordonne et administre ses affaires en toute indépendance à lintérieur des limites fixées par la loi applicable à tous. » –Sans prince-gouverneur, les Églises protestantes se dotent dinstitutions de gouvernement : Landessynode, Consistoire –Des « traités ecclésiastiques » viennent réguler les relations entre les États provinciaux allemands et les différentes Églises États sefforcent dobtenir un droit de regard sur les nominations Une « clause politique » permet des objections par les États lorsque les Églises interviennent dans le champ général de la politique (domaine de la « loyauté ») De 1924 à 1933 toutes les Églises protestantes et catholiques et tous les États signent pareils traités ecclésiastique, y inclus le fameux « concordat » général de Rome avec lÉtat allemand de 1933 (Pie XI - Card. Pacelli - Hitler)

6 Cour no 1 REL 1806 Histoire du christianismeLouis Rousseau 6 LÉtat nazi et les catholiques Scène politique Scène religieuse Sept : Vote nazi passe de 2,6% à 18,3% Évêques nont pas de position commune : Bavière : condamnation du nazisme en termes vagues (Card. Beltram) Ailleurs : mise en garde du clergé contre conception incompatible avec enseignement catho. (Card. Freisig, 10 février 1931) Provinces de Cologne, Paderborn, Frigourg condamnent nazisme et militants engagés Août 1932 : Nazi principale force politique avec 37,4% des suffrages Un courant dans le parti catholique (Zentrum) tente dapprivoiser le parti Nazi Faveur croissante pour larrivée dun homme fort pour sortir de la crise 30 janvier 1933 : Nazi au pouvoir, coalition nationaliste 5 mars 1933 : Élections gagnées par Hitler 17 août 1932 : Sous la pression dintellectuels, de la presse et des organisation catho. Les évêques rejettent publiquement lenseignement erroné du nazisme 20 février 1933 : évêques appellent à élire des députés catho. Le Zentrum maintient sa proportion délecteurs (11,2%) en mars

7 Cour no 1 REL 1806 Histoire du christianismeLouis Rousseau 7 LÉtat nazi et les catholiques Scène politique Scène religieuse Zentrum vote unanimement loctroi des pleins pouvoirs à Hitler 4 juillet 1933 : les partis catholiques annoncent leur dissolution Épiscopat leurré par louverture de Hitler en faveur des principes chrétiens. Pressions laïcs 28 mars : Card. Beltram publie déclaration de la Conférence épiscopale qui maintient les condamnations doctrinales, mais ne juge plus nécessaires les interdictions et mises en garde antérieures : « les catholiques doivent respecter lautorité légitime » Avril à 20 juillet 1933 : négociations du Concordat à Rome Hitler cherche à légitimer son régime sur la scène internationale et à obtenir un succès politique intérieur Automne 1933 : attaques contre organisations et Presse catho. (« catholicisme politique ») qui disparaîtra. Été 1937 : campagne anti-religieuse Fin mai 1933 : Épiscopat approuve lensemble, mais réservé sur lexclusion du clergé des partis politiques. Heureux des concessions scolaires. Pie XI na plus confiance aux Nazis, mais espère limiter leur actions grâce au Cdat Rome signe avant entente sur liste des organisations catholiques permises! 14 mars 1937: Pie XI Mit brennenger sorge

8 Cour no 1 REL 1806 Histoire du christianismeLouis Rousseau 8 LÉtat nazi et les protestants Diversité du protestantisme allemand Églises luthériennes (16 m) Églises réformées (peu) Églises unies (24 millions) dans Sept Églises territoriales TendancesTendances théologiquesthéologiques Libérale Dialectique « allemande » : mouvement de création dune Reichskirche, lÉglise protestante allemande participant au renouveau de lAllemagne derrière Hitler : L. Müller élu évêque du Reich, 23/7/33 Échec Déclaration de Barmen (31 mai 1934) théologique Socio-culturel

9 Cour no 1 REL 1806 Histoire du christianismeLouis Rousseau 9 Déclaration de Barmen (14 juillet 1933) Préambule : « unis dans le Synode confessant de lÉglise évangélique allemande nous déclarons publiquement que les fondements des Églises évangéliques allemandes sont sérieusement menacés par les méthodes denseignement et daction des Chrétiens allemands (chefs et porte-paroles) [ ] qui les remplacent par des propositions étrangères qui font disparaître la réalité dÉglise valide ». Nous confessons les vérités évangéliques suivantes : 1.Jésus Christ, selon le témoignage de lÉcriture Sainte, est la seule Parole de Dieu que nous dussions entendre, à laquelle nous devons confiance et obéissance à la vie et à la mort. Nous rejetons la fausse doctrine que lÉglise puisse et doive reconnaître comme source de sa proclamation, au-delà et à côté de la seule Parole de Dieu, dautres événements et pouvoir, figures et réalités à titre de révélation de Dieu. 2.Jésus annonce la Seigneurie de Dieu sur la totalité de nos vies Nous rejetons la fausse doctrine quil puisse exister des domaines de nos vies où nous nappartiendrions pas è Jésus Christ, mais à dautres Seigneurs, domaines où nous naurions pas besoin de justification et de sanctification à travers lui. 3.LÉglise chrétienne est la communauté des frères au sein de laquelle J. C. agit présentement en tant que Seigneur dans la Parole et les sacrements par lEsprit Saint Nous rejetons la fausse doctrine que lÉglise pourrait avoir la permission dabandonner la forme de son message et son ordonnancement à loisir ou se laisser entraîner par les idéologies dominantes et les convictions politiques actuelles. 4-6

10 Cour no 1 REL 1806 Histoire du christianismeLouis Rousseau 10 Vatican, racisme, génocides 1937 : Pie XI Mit brennender sorge, contre racisme 1938, sept. Pie XI « Nous sommes spirituellement des sémites » 1939, février Pie XI brouillon dencyclique contre lantisémitisme allemand [mort du pape] H. envahit la Pologne : projet de génocide des Pol.; camps de déportation de Juifs allemands Silence du Vatican sur la situation polonaise jusquà Noël 1942, neutralité politique. 2 2 H. envahit la Yougoslavie et la démembre au printemps Le mouvement fasciste catholique croate, lOustacha, assassine de milliers de Serbes avec participation clergé ; déportation de juifs en Lithuanie morts. Mgr Stépinac critique, mais la volonté de créer un État catholique lemporte 3 3 Phase initiale de la Shoah : groupe mobile dextermination des Juifs, lié à loffensive de lEst. 1 à 1,5 millions de Juifs exterminés. Silence de Pie XII 4 4 Phase de la solution finale visant à exterminer tous les Juifs dEurope par chambres à gaz et fours crématoires. Rome étouffe linformation depuis début 1942.

11 Cour no 1 REL 1806 Histoire du christianismeLouis Rousseau 11 Explications historiques du silence catholique Les évêques allemands Peur que la critique contre la guerre par une Église minoritaire ne réveille laccusation dennemis civiques (mémoire du Kulturkampf) Le respect du Concordat garantit lorganisme catholique à condition de ne pas intervenir publiquement dans la politique. Épiscopat timoré qui ne cherche pas à sinformer précisément du génocide juif et qui ne reçoit pas daide du Vatican –Seul lévêque de Berlin, Mgr von Preysing, pousse à laffrontement moral, sans appui de la majorité ni du Pape. Pie XII :deux préoccupations Volonté de jouer un rôle de diplomate pacificateur, sauveur de lEurope occidentale menacée par le communisme russe. –Ne pas rompre avec ni affaiblir lAllemagne.Paix négociée lui permettrait de demeurer rempart Peur que Rome et le Vatican, absolument sans défense, ne soient rayés de la carte avant la fin de la guerre –Garder debout le centre visible de la catholicité (pas antagoniser H. en dénonçant la Shoah). Rester neutre

12 Cour no 1 REL 1806 Histoire du christianismeLouis Rousseau 12 Le Juif : bouc émissaire des chrétiens ? « Certes, le nazisme, nourri de la pensée morbide de Nietzsche, se définit comme lantithèse du judéo-christianisme. À ce titre, le juif Jésus focalise la haine du faible, élément constitutif de lidéologie du III e Reich, pour qui la régénérescence et la réconciliation de la race aryenne passe par lextermination de la victime coupable. Pour comprendre à quel point lantisémitisme trahit le christianisme, il faut voir justement que ce dernier ne saccomplit que dans la lutte contre lillusion des boucs émissaires, dans ces fausses justifications qui sachètent toujours aux dépens dautrui et qui, en deçà de toute violence réelle, se perpétuent dans notre psychologie.» René Girard, Nouvel Observateur, hors série 40, 2000, 88 Crise Violence réciproque Un pour Tous Sacrifice Restauration de la vie Le millénaire aryen La « révolution sociale » de 1918 et le compromis de la République de Weimar (cf. René Girard. La violence et le sacré ) Fin des Empires Prusse et Austro-Hongrois Lantisémitisme chrétien et nazi La Shoah


Télécharger ppt "Cour no 1 REL 1806 Histoire du christianisme Histoire du christianisme An 1942 Solution finale : la Shoah et le bouc émissaire <1 <50 <100 <150 <200 <250."

Présentations similaires


Annonces Google