La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le labyrinthe dans la littérature française au XX e s. Myriam Watthee-Delmotte 1. Approche théorique - 10 octobre: Méthodes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le labyrinthe dans la littérature française au XX e s. Myriam Watthee-Delmotte 1. Approche théorique - 10 octobre: Méthodes."— Transcription de la présentation:

1 Le labyrinthe dans la littérature française au XX e s. Myriam Watthee-Delmotte 1. Approche théorique - 10 octobre: Méthodes mythocritiques Théories du mythe littéraire Traitement du mythe en littérature Le labyrinthe : symbolisme et syntagme minimal du mythe - 28 novembre : Enjeux méthodologiques d'une comparaison « différentielle ». Prof. Ute Heidman (Université de Lausanne) Propositions méthodologiques Exemples des récritures du mythe du labyrinthe : - Marguerite Yourcenar, Qui n'a pas son Minotaure? théâtre, Paris, Gallimard, 1944/1963 ; - Sylviane Dupuis, Géométrie de l'illimité, Chêne-Bourg, La Dogana,

2 2. Approche analytique 12 décembre : Réécriture et intertextualité mythiques dans le roman français contemporain Mythe en émergence - André Gide, Thésée, (récit, Paris, Gallimard 1946) - Michel Butor, LEmploi du temps (roman, Paris, Minuit, 1957) Focalisation multiple - Henry Bauchau, Œdipe sur la route (roman, Arles, Actes Sud, 1990) 19 décembre : Subtext et diffraction du mythe (brouillages et complexités génériques) Intertextualité mythique restreinte - Minotaure. Revue artistique et littéraire (février 1933/ mai 1939) - Georges Balandier, Le Dédale. Pour en finir avec le XXe siècle (essai, Paris, Fayard, 1994) Mythe en immergence - Blaise Cendrars, La Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France (poème, 1913) Le labyrinthe dans la littérature française au XX e s. Myriam Watthee-Delmotte

3 Objectifs de cette partie du cours Eclairer la permanence des imaginaire mythiques Analyser les diverses modalités de réécriture ou dintertextualité observables dans la littérature francophone contemporaine Le labyrinthe dans la littérature française au XX e s. Myriam Watthee-Delmotte

4 Outils bibliographiques Pour prendre connaissance de la fortune littéraire dun mythe : Brunel Pierre (dir.), Dictionnaire des mythes littéraires, Monaco, Le Rocher, e éd. augmentée Laffont R., Bompiani V., Dictionnaire des personnages littéraires et dramatiques de tous les temps et de tous les pays: poésie, théâtre, roman, musique, Paris, Laffont, « Bouquins », Laffont R., Bompiani V., Le nouveau dictionnaire des œuvres de tous les temps et de tous les pays (auteurs nés avant 1900), Paris, Robert-Laffont, « Bouquins », Bonnefoy Y. (s. dir.), Dictionnaire des mythologies, Paris, Flammarion, Sur le mythe du labyrinthe : Siganos A., Le Minotaure et son mythe, Paris, P.U.F., Archibald S., Gervais B., Parent A.-M., Limaginaire du labyrinthe, Montréal, UQUAM (« Figura/ Textes et imaginaires »), Le labyrinthe dans la littérature française au XX e s. Myriam Watthee-Delmotte

5 À lire pour le plaisir : CHAUVIN D., SIGANOS A., WALTER A. (dir.), Questions de mythoctitique. Dictionnaire. Paris, Imago, MONNEYRON F. & THOMAS J., Mythes et littérature, Paris, P.U.F., « Que sais- je ? », PELLEGRINO F., Mondes lointains et imaginaires, Paris, Hazan, SIGANOS A., Mythe et écriture. La nostalgie de larchaïque, Paris, P.U.F., WUNENBURGER J.-J.(dir.), Art, mythe et création, Dijon, E.U.D., Le labyrinthe dans la littérature française au XX e s. Myriam Watthee-Delmotte

6 1.Introduction théorique : méthodes mythocritiques - a. Théories du mythe littéraire - b. Traitement du mythe en littérature Le labyrinthe dans la littérature française au XX e s. Myriam Watthee-Delmotte

7 1.Méthodes mythocritiques a. théories du mythe littéraire : « thème » ou « mythe » littéraire? * Un récit? Trousson R., Thèmes et mythes. Questions de méthode, Bruxelles, U.L.B., Albouy P., Mythes et mythologies dans la littérature française, Paris, Armand Colin, * Des textes particuliers ou une pensée mythique ? Vernant J.P., Mythe et tragédie en Grèce ancienne, Paris, Maspéro, Bollack J., La naissance d'Oedipe: traduction et commentaires d'Oedipe roi, Paris, Gallimard, Veyne P., Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes? Essai sur limagination constituante, Paris, Seuil, Astier C, Dabezies A., Fraisse S., Rousset J. : Paris, A. Colin, « U2 », série « Mythes ». Tuzet H., Mort et résurrection dAdonis. Etude de lévolution dun mythe, Paris, Corti, Brunel P., « Le mythe comme structure du texte », dans Revue des langues vivantes XLIII, Calame C., Poétique des mythes en Grèce antique, Paris, Hachette, 2000 ; Sentiers transversaux. Entre poétiques grecques et politiques contemporaines, Grenoble, Jérôme Millon, Heidmann U. (dir.), Poétiques comparées des mythes. De lAntiquité à la modernité, Lausanne, Payot, 2003 ; Adam J.-M. & Heidmann U., Le texte littéraire. Pour une approche interdisciplinaire, Louvain-la-Neuve, Académia-Bruylant, 2009.

8 * Mythe ethno-religieux ou mythe littéraire? Sellier Ph., « Récits mythiques et productions littéraires », dans Mythes, images, représentations, Paris, Didier-Erudition, 1981 et « Quest-ce quun mythe littéraire ? », dans Littérature n° 55, Ce qui revient en propre au mythe littéraire : le caractère signé non-fondateur résolument fictif et détaché de toute croyance Ce qui autorise toujours à parler de mythe : la présence de un sens symbolique un éclairage métaphysique une puissante organisation structurale (mythèmes)

9 Mythe littéraire ou mythe littérarisé ? Siganos A., Le Minotaure et son mythe, Paris, P.U.F., mythe littéraire : les innombrables versions littéraires à partir dun texte littéraire historiquement daté mythe littérarisé : texte qui reprend les éléments dun récit archaïque bien antérieur à lactualisation quil en présente. MYTHANALYSE > < MYTHOCRITIQUE Le mythe littéraire, comme le mythe littérarisé, est un récit fermement structuré symboliquement déterminé dinspiration métaphysique reprenant le syntagme de base dun ou plusieurs textes fondateurs. 1

10 b. Traitement du mythe en littérature 1.approche anthropologique Gilbert Durand, Structures anthropologiques de limaginaire. Introduction à larchétypologie générale (1969), rééd. Paris, Dunod, 1992 ; Le décor mythique de la Chartreuse de Parme, Paris, Corti, 1961 ; Figures mythiques et visages de lœuvre : de la mythocritique à la mythanalyse, Paris, Dunod, 1979, rééd BASSIN SEMANTIQUE 2. approche psychocritique Charles Mauron, Des métaphores obsédantes au mythe personnel. Introduction à la psychocritique, Paris, Corti, Les structures textuelles révèlent le mythe sous-jacent à lorigine dune production littéraire. Démarche en 4 temps : - superpositions des textes de lauteur : structures communes à lensemble de lœuvre - situations dramatiques récurrentes : conflit psychique fondamental - par recoupement : « mythe personnel » de lécrivain - vérification par létude biographique.

11 3. Approche structurale André Siganos, Le Minotaure et son mythe, Paris, P.U.F., Le symbolisme des éléments le monstre le lieu Le syntagme minimal du mythe Un mythe est une combinaison particulière de mythèmes un syntagme (ou phrase minimale) André Masson, Minotaure, 1930

12 Exemple : Le syntagme minimal du mythe du Minotaure a. centré sur le monstre 1. La transgression de lordre naturel : conception du Minotaure sujet : Pasiphaé verbe : saccouple complément : au taureau blanc (circonstances) : cachée dans une vache artificielle fabriquée par Dédale 2. Le nouvel ordre instauré : laction du Minotaure sujet : Le Minotaure verbe : dévore complément : 14 jeunes Athéniens (7 garçons, 7 filles) (circonstances) : périodiquement, dans le labyrinthe construit par Dédale 3. La remise en cause héroïque : la mort du Minotaure sujet : Thésée verbe : tue complément : le Minotaure (circonstances) : dans le labyrinthe construit par Dédale, avec laide du fil dAriane donné par Dédale

13 Exemple : Le syntagme minimal du mythe du Minotaure b. centré sur le lieu 1. La transgression de lordre naturel : la conception du labyrinthe sujet : Minos verbe : fait construire complément : une prison (circonstances) : pour le Minotaure (fruit damours illégitimes) par Dédale 2. Le nouvel ordre instauré : laction du labyrinthe sujet : Le labyrinthe verbe : piège complément : 14 jeunes Athéniens (7 garçons, 7 filles) (circonstances) : périodiquement, suite à lingéniosité de Dédale 3. La remise en cause héroïque : la victoire sur le labyrinthe sujet : Thésée verbe : surmonte complément : le labyrinthe (circonstances) : après avoir tué le Minotaure, et avec laide du fil dAriane donné par Dédale

14 vestige et création Frédéric Monneyron & Joël Thomas, Mythes et littérature, Paris, P.U.F., « Que sais- je ? », Antoine Compagnon, La seconde main ou le travail de la citation, Paris, Le Seuil, non linvariant mais le jeu sur la variante Jean-Jacques Wunenburger (dir.), Art, mythe et création, Dijon, P.U. de Dijon, 1998.

15 une hypertextualité Gérard Genette, Palimpsestes, Paris, Le Seuil, « Toute relation unissant un texte B (hypertexte) à un texte antérieur A (hypotexte) sur lequel il se greffe dune manière qui nest pas celle du commentaire. » (p. 12) La réécriture ou intertextualité mythique implique : a) Des choix quantitatifs Lauteur reprend toute la sérialité - explicitement : mythe en émergence - implicitement : mythe en immergence - flexibilité - manipulation (focalisation multiple) Pierre Brunel, Mythocritique. Théorie et parcours, Paris, P.U.F., 1992 ; Apollinaire entre deux mondes. Mythocritique II, Paris, P.U.F., Lauteur ne fait référence quà un fragment du mythe - récit implicite - irradiation

16 b) des choix qualitatifs Mise en abyme (Dällenbach L., Le récit spéculaire, Paris, Le Seuil, 1977) Contrepoint (Brunel P., Mythocritique II, Paris, P.U.F., 1996) Lauteur sinscrit en complémentarité du texte (manques, ellipses) c) le choix dun rapport au texte source Proximité (de contenus ou de formes) Distance (sérieuse ou humoristique) Ambivalence (indécidabilité)

17 Le labyrinthe dans la littérature française au XX e s. Myriam Watthee-Delmotte 1. Approche théorique - 28 novembre : Enjeux méthodologiques d'une comparaison « différentielle ». Prof. Ute Heidman (Université de Lausanne) Propositions méthodologiques Exemples des récritures du mythe du labyrinthe : - Marguerite Yourcenar, Qui n'a pas son Minotaure? théâtre, Paris, Gallimard, 1944/1963 ; - Sylviane Dupuis, Géométrie de l'illimité, Chêne-Bourg, La Dogana,


Télécharger ppt "Le labyrinthe dans la littérature française au XX e s. Myriam Watthee-Delmotte 1. Approche théorique - 10 octobre: Méthodes."

Présentations similaires


Annonces Google