La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mortalité infantile chez les enfants non infectés nés de mères séropositives à lère des multithérapies CESP - Inserm U1018 Equipe « Epidémiologie du VIH.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mortalité infantile chez les enfants non infectés nés de mères séropositives à lère des multithérapies CESP - Inserm U1018 Equipe « Epidémiologie du VIH."— Transcription de la présentation:

1 Mortalité infantile chez les enfants non infectés nés de mères séropositives à lère des multithérapies CESP - Inserm U1018 Equipe « Epidémiologie du VIH et des infections sexuellement transmissibles » 11 Mai 2012 Présenté à la CROI 2012

2 Contexte - Diminution de la transmission mère-enfant de 20% à moins de 1% à lère des multithérapies - Augmentation parallèle du taux de prématurité, deux fois plus élevé quen population générale en France - Peu de données sur la mortalité infantile des enfants non infectés dans les pays industrialisé

3 Population détude N= MORTALITE INFANTILE = nombre de décès survenant avant lâge de 1 an pour 1000 naissances vivantes (nés après 22 semaines daménorrhées) CRITERES DINCLUSION -enfants nés vivants -à > 22 semaines daménorrhées -entre 1997 et Dans les sites CO1 et CO11 de France métropolitaine -Non infectés par le VIH

4 Probabilité de décès durant la première année de vie selon lâge gestationnel - EPF Nés < 32 SA Nés entre 32 et 36 SA Nés à terme 28 jours 364 jours 10% 15% 1% Courbe de Kaplan-Meier 74 décès parmi enfants nés vivants

5 Principales causes des décès – EPF Nés à terme Nés entre 32 et 36 SA Nés < 32 SA

6 Mortalité infantile brute pour 1000 naissances vivantes EPF

7 Prématurés : 14.9% dans EPF 6,4% en population générale

8 Mortalité infantile standardisée sur le terme gestationnel pour 1000 naissances vivantes EPF

9 Crude and standardized infant mortality rate (IMR): Fig 1 and Table 1 - Overall, 74 deaths occurred before 1 year of age among children born alive in metropolitan sites of the EPF cohort between 1997 and IMR did not change significantly between 1997 and 2009 (p=0.19), but tended to decrease, from 9.0 before 2000 to 5.2 after IMR was 8 times higher in premature than in term infants (27.9 versus 3.3; p<0.001). IMR were respectively 7.9 ( ) and 121 per 1000 live births ( ) in moderate and very preterm infants. - With 14.9% premature live births in EPF versus 6.4% in the general population, the overall crude infant mortality rate of 6.9 ( ) decreased, after standardisation, to 4.5 ( ). The IMR in metropolitan France was 4.0 per 1000 live births. Risk factors and causes of death among the 30 infants born at term: Fig 2 - The infants median age at the time of death was 54 days (IQR:13-110) - Illicit drug use during pregnancy was the only factor associated with term infant mortality (13.6 vs 3.2; p=0.03). No significant association was found with geographic origin, maternal CD4 cell count and viral load at delivery, and time of ART initiation during pregnancy (nearly all mothers were treated). - The 4 main causes were: sudden infant death syndrome SIDS (n=10), perinatal conditions (n=6), infectious diseases (n=6), congenital malformations (6). Facteurs de risque pour les 30 enfants nés à terme – Age médian au décès : 54 jours (IQR:13-110) –4 principales causes : mort subite du nouveau né (n=10), causes périnatales (n=6), maladies infectieuses (n=6), malformations congénitales (n=4) –Consommation de drogues illicite pendant la grossesse = seul facteur associé (13.6 vs 3.2; p=0.03). –Pas dassociation avec lorigine géographique, le niveau de CD4 et de charge virale, le moment dinitiation du traitement Discussion (1)

10 Discussion (2) Crude and standardized infant mortality rate (IMR): Fig 1 and Table 1 - Overall, 74 deaths occurred before 1 year of age among children born alive in metropolitan sites of the EPF cohort between 1997 and IMR did not change significantly between 1997 and 2009 (p=0.19), but tended to decrease, from 9.0 before 2000 to 5.2 after IMR was 8 times higher in premature than in term infants (27.9 versus 3.3; p<0.001). IMR were respectively 7.9 ( ) and 121 per 1000 live births ( ) in moderate and very preterm infants. - With 14.9% premature live births in EPF versus 6.4% in the general population, the overall crude infant mortality rate of 6.9 ( ) decreased, after standardisation, to 4.5 ( ). The IMR in metropolitan France was 4.0 per 1000 live births. Risk factors and causes of death among the 30 infants born at term: Fig 2 - The infants median age at the time of death was 54 days (IQR:13-110) - Illicit drug use during pregnancy was the only factor associated with term infant mortality (13.6 vs 3.2; p=0.03). No significant association was found with geographic origin, maternal CD4 cell count and viral load at delivery, and time of ART initiation during pregnancy (nearly all mothers were treated). - The 4 main causes were: sudden infant death syndrome SIDS (n=10), perinatal conditions (n=6), infectious diseases (n=6), congenital malformations (6). Taux de mortalité brut dans EPF –tend à diminuer sur la période récente : 9,0 avant 2000 versus 5,2 après 2005 (p=0.19) –8 fois plus élevé chez enfants prématurés que nés à terme 27.9 versus 3.3 (p<0.001). Taux de mortalité standardisé sur âge gestationnel –Après standardisation, le taux de mortalité passe de 6.9 ( ) à 4.5 ( ), –rejoignant le taux en population générale de France métropolitaine (4.0 per 1000 naissances vivantes).

11 Conclusion Le taux de mortalité infantile brute chez les enfants non infectés nés de mères séropositive tend à diminuer au cours du temps mais reste supérieure à celui de la population générale. lié essentiellement à la fréquence plus élevée de prématurité. --> préoccupant si les ARV jouent un rôle dans laugmentation de cette prématurité


Télécharger ppt "Mortalité infantile chez les enfants non infectés nés de mères séropositives à lère des multithérapies CESP - Inserm U1018 Equipe « Epidémiologie du VIH."

Présentations similaires


Annonces Google