La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Judas Iscariote et Simon le Magicien: la construction apocryphe des images du Juif et de lHérétique Pierluigi Piovanelli Université dOttawa MDV 2500 05/10/09.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Judas Iscariote et Simon le Magicien: la construction apocryphe des images du Juif et de lHérétique Pierluigi Piovanelli Université dOttawa MDV 2500 05/10/09."— Transcription de la présentation:

1 Judas Iscariote et Simon le Magicien: la construction apocryphe des images du Juif et de lHérétique Pierluigi Piovanelli Université dOttawa MDV /10/09

2 Qui est le semblable? Dans les société méditerranéennes pré- modernes, le semblable est celui/celle qui appartient… Dans les société méditerranéennes pré- modernes, le semblable est celui/celle qui appartient… au même CLAN, à la même VILLE, à la même ETHNIE, à la même NATION.

3 Qui est lautre? Dans les société méditerranéennes pré- modernes, lautre est celui/celle qui nappartient pas… Dans les société méditerranéennes pré- modernes, lautre est celui/celle qui nappartient pas… au même CLAN, à la même VILLE, à la même ETHNIE, à la même NATION… bref, cest lÉTRANGER!

4 Rappel Lirrésistible ascension du christianisme: Lirrésistible ascension du christianisme: une dissidence juive sectaire jusquen 135 n.è., un mouvement pluriel jusquen 325 n.è. (judéo-chrétiens, chrétiens gnostiques, chrétiens épiscopaux…), légalisé en 313 n.è., parvient définitivement au pouvoir en 380 n.è.

5 Construction chrétienne de lautre Au départ, lautre est celui/celle qui nappartient pas… Au départ, lautre est celui/celle qui nappartient pas… au même GROUPE JUIF, à la même MOUVENCE CHRÉTIENNE. À larrivée, lautre est celui/celle qui nappartient pas… À larrivée, lautre est celui/celle qui nappartient pas… au CHRISTIANISME = JUIFS, PAÏENS, à lORTHODOXIE = HÉRÉTIQUES.

6 Mythologies chrétiennes Les récits canoniques / apocryphes au cœur du dispositif dialectique & identitaire: Les récits canoniques / apocryphes au cœur du dispositif dialectique & identitaire: «La mythologie chrétienne serait donc lensemble de ces traditions conservées par les apocryphes en général mais aussi dans les textes canoniques, lensemble de ces traditions mémoriales, cest-à-dire traditions qui ont pour fonction, dès leur formation, de pourvoir une mémoire collective dune représentation ou dune série de représentations des origines mêmes de cette communauté. Donc, apocryphes et textes canoniques forment ensemble des traditions mémoriales relatives aux origines du christianisme et des communautés chrétiennes, se réclamant de la foi en un même personnage: Jésus-Christ. Certaines de ces traditions mémoriales se sont fixées sous une forme qui sera la forme canonique; les autres sont laissées ouvertes pour des variations sans fin, ce qui donnera la veine des apocryphes. Mais toutes ensemble, elles sont consacrées à transmettre des traditions mémoriales sur les origines.» (Jean-Claude Picard, 1993)

7 Petite bibliographie B. D. Ehrman, Les christianismes disparus. La bataille pour les Écritures: apocryphes, faux et censures (trad. J. Bonnet), Paris, Bayard, E. H. Pagels, Les évangiles secrets (trad. T. Kenechdu), Paris, Gallimard, François Bovon, Pierre Geoltrain et Jean-Daniel Kaestli (éds), Écrits apocryphes chrétiens, I-II (Bibliothèque de la Pléiade 442 et 516), Paris, Gallimard, D. Côté, Le thème de lopposition entre Pierre et Simon dans les Pseudo-Clémentines (Collection des Études augustiniennes. Série Antiquité 167), Paris, Institut dÉtudes augustiniennes, P.-E. Dauzat, Judas. De lÉvangile à lHolocauste, Paris, Bayard, 2006.

8 1. Dr. ish Bartota and Mr. Iscariot Dans la littérature judéo-chrétienne et chrétienne épiscopale, une diabolisation in progress: Dans la littérature judéo-chrétienne et chrétienne épiscopale, une diabolisation in progress: «Or Satan entra dans Judas, appelé Iscariote, qui était du nombre des Douze» (Luc 22,3). «Jésus leur répondit: Nest-ce pas moi qui vous ai choisis, vous, les Douze? Et lun dentre vous est un démon. Il parlait de Judas, fils de Simon Iscariote; cest lui en effet qui devait le livrer, lui, lun des Douze» (Jean 6,70-71). «Au cours dun repas, alors que déjà le diable avait mis au cœur de Judas Iscariote, fils de Simon, le dessein de le livrer…» (Jean 13,2). «Mais il (Judas lIscariote) dit cela non par souci des pauvres, mais parce quil était voleur et que, tenant la bourse, il dérobait ce quon y mettait» (Jean 12,6).

9 1. Dr. ish Bartota and Mr. Iscariot Le Livre du coq, ou le recyclage orthodoxe de traditions polémiques dorigine judéo- chrétienne (vers n.è.): Le Livre du coq, ou le recyclage orthodoxe de traditions polémiques dorigine judéo- chrétienne (vers n.è.): Le premier jour, le mercredi, Jésus et ses disciples se rendent au mont des Oliviers, où un rocher révèle de façon miraculeuse la trahison de Judas. Le lendemain, le jeudi matin, Judas se rend à Jérusalem afin de prendre un premier contact avec les autorités juives, et revient au mont des Oliviers accompagné dun serviteur du grand prêtre. Jésus décide alors de partir pour Béthanie et dy célébrer la Pâque chez Simon le pharisien et son épouse Akrosenna, que Pierre, Jacques et Jean sont chargés de prévenir. Dans laprès-midi, Jésus et ses disciples arrivent chez Simon et Akrosenna, où les rejoint Judas, qui avait été retenu par le portier Alexandre, rendu inquiet par de sombres présages. (…)

10 1. Dr. ish Bartota and Mr. Iscariot Le Livre du coq, ou le recyclage orthodoxe de traditions polémiques dorigine judéo-chrétienne (vers n.è.): Le Livre du coq, ou le recyclage orthodoxe de traditions polémiques dorigine judéo-chrétienne (vers n.è.): Lorsque Jésus déclare son intention de revenir au mont des Oliviers, Judas quitte précipitamment lassemblée pour aller livrer son maître aux leaders religieux de Jérusalem; mais il est suivi à son insu par le coq cuisiné par Akrosenna, que Jésus vient de ressusciter. Le coq épie les faits et les gestes de Judas à Jérusalem: le traître couche avec sa femme, qui le conseille sur la façon de livrer Jésus à ses ennemis; il reçoit le prix de sa trahison et convient dun signal pour remettre Jésus aux chefs juifs, dont lun nest autre que Saul de Tarse. Après être revenu à tire-daile à Béthanie et avoir fait le récit de ces événements à Jésus et aux disciples, le coq est envoyé aux cieux pour une durée de mille ans. (…) Jésus et ses disciples parviennent à Gethsémani, dans la vallée du Cédron (…). Cest à cet endroit même, à sept heures du soir, que Judas livre Jésus à Saul de Tarse et à ses sbires.

11 1. Dr. ish Bartota and Mr. Iscariot Vers le milieu du V e siècle n.è., Judas est dépeint comme un… Vers le milieu du V e siècle n.è., Judas est dépeint comme un… avare maladif, obsédé sexuel, possédé par Satan, responsable de la mort du Fils de Dieu

12 1. Dr. ish Bartota and Mr. Iscariot Heureusement il y a le Dr. ish Bartota! Heureusement il y a le Dr. ish Bartota! Dans les Toledoth Yeshu juives, Rabbi Yehuda ish Bartota engage un combat aérien avec le méchant magicien Jésus et parvient à labattre dune drôle de façon. «Mesure pour mesure: qui veut voler comme un aigle mais nest pas un aigle terminera son vol comme une poule.» (Jean-Pierre Osier, 1984) Dans une version araméenne, «le méchant Jésus se transforma en un coq qui partit sétablir sur la montagne du Carmel jusquà larrivée de Rabbi Judas le jardinier qui le saisit par la crête et lamena devant Rabbi Yehoshuah ben Perahia» afin de le pendre et le crucifier.

13 1. Dr. ish Bartota and Mr. Iscariot Who cares about (Judas and) those people? Who cares about (Judas and) those people? Dans la littérature gnostique chrétienne, Judas est présenté dune façon beaucoup plus complexe et sophistiquée. Dans lÉvangile de Judas, cest le disciple à qui ont été révélés tous les mystères du royaume de lumière, mais qui devra, malgré cela, accomplir la mission que le Christ lui a dévolue. Dans dautres textes gnostiques (par exemple, la Première Apocalypse de Jacques), Jésus exprime son manque dintérêt pour la responsabilité du peuple juif dans sa mort.

14 2. Simon le Magicien Depuis une tentative de corruption dans les Actes des apôtres (8,9-24), à laffrontement avec Pierre à Rome dans les Actes de Pierre: Depuis une tentative de corruption dans les Actes des apôtres (8,9-24), à laffrontement avec Pierre à Rome dans les Actes de Pierre: Après le départ de Paul de Rome pour lEspagne, Simon le Magicien arrive à Rome et trouble les chrétiens par ses miracles. À Jérusalem, le Christ apparaît à Pierre et lui apprend que la communauté romaine a succombé au charme de Simon. Pierre arrive en hâte à Rome et va reconquérir les fidèles par un grand concours de miracles, où Simon et lui rivalisent doriginalité. La lutte suprême a lieu sur le Forum où, après diverses merveilles, Simon senvole vers le ciel. Mais il en retombe et meurt. Cest le triomphe pour Pierre; beaucoup de païens viennent à lui et adoptent la chasteté totale (…).

15 2. Simon le Magicien La chute de Simon le Magicien, cathédrale dAutun ( ) La chute de Simon le Magicien, cathédrale dAutun ( )

16 2. Simon le Magicien Ladversaire et le contradicteur de Pierre tout au long du roman pseudo-clémentin (Homélies et Reconnaissances du Pseudo-Clément): Ladversaire et le contradicteur de Pierre tout au long du roman pseudo-clémentin (Homélies et Reconnaissances du Pseudo-Clément): Simon est à plaindre «de ce quil est devenu vase délection pour le Malin» (!). Ailleurs dans le roman, cest la supériorité de la connaissance directe qua eue Pierre du Jésus historique qui est affirmée aux dépens des révélations et des visions dont se targue Simon. Le personnage de Simon a été réutilisé, au fur et à mesure, afin de réfuter, par son intermédiaire, les incarnations successives dun paulinisme que les porteurs des traditions pseudo-clémentines jugeaient trop radical, à savoir, les théologies marcionite, gnostique(s), manichéenne, autres…

17 En conclusion Comment est-on passé du semblable à lautre? Certains ont opté pour des réfutations suivies ou des discours enflammés, dautres ont choisi de réactualiser les récits fondateurs des origines chrétiennes en diabolisant de plus en plus les figures de Judas et Simon, emblématiques de ceux et celles – les juifs et les hérétiques – qui refusaient de se plier à lautorité des Églises. Laquelle de ces stratégies a eu le plus dimpact sur la grande majorité des chrétiens? Pour le savoir, pensez au succès de la Légende dorée de Jacques de Voragine ou de The Passion of the Christ de Mel Gibson…


Télécharger ppt "Judas Iscariote et Simon le Magicien: la construction apocryphe des images du Juif et de lHérétique Pierluigi Piovanelli Université dOttawa MDV 2500 05/10/09."

Présentations similaires


Annonces Google