La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Profils socioaffectifs dun groupe denfants franco-albertains Cameron Montogomery*, René Langevin**, André A. Rupp*, Thomas Spalding*** et **** Marc Bigras.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Profils socioaffectifs dun groupe denfants franco-albertains Cameron Montogomery*, René Langevin**, André A. Rupp*, Thomas Spalding*** et **** Marc Bigras."— Transcription de la présentation:

1 Profils socioaffectifs dun groupe denfants franco-albertains Cameron Montogomery*, René Langevin**, André A. Rupp*, Thomas Spalding*** et **** Marc Bigras *Université dOttawa **Alberta Learning ***University of Alberta ****Université du Québec à Montréal

2 Intoduction Les problèmes de santé mentale sont parmi les plus fréquents dans nos sociétés postindustrielles (Zimmerman, Bonner & Kovach, 1996). Les problèmes de santé mentale sont parmi les plus fréquents dans nos sociétés postindustrielles (Zimmerman, Bonner & Kovach, 1996).

3 Introduction (suite) Les problèmes de santé mentale sont très coûteux, tant pour les individus que pour la société (Pépin, 2000). Les problèmes de santé mentale sont très coûteux, tant pour les individus que pour la société (Pépin, 2000).

4 Introduction (suite) Il est très important de dépister les problèmes de santé mentale le plus tôt possible afin de donner aux enfants les soins dont ils ont besoin et de réduire ainsi les risques de complication à lâge adulte. Il est très important de dépister les problèmes de santé mentale le plus tôt possible afin de donner aux enfants les soins dont ils ont besoin et de réduire ainsi les risques de complication à lâge adulte.

5 Le but de la recherche Nous avons entrepris une recherche exploratoire visant à dépister des troubles émotionnels et (ou) du comportement chez un groupe denfants franco-albertains. Nous avons entrepris une recherche exploratoire visant à dépister des troubles émotionnels et (ou) du comportement chez un groupe denfants franco-albertains.

6 Plan de la présentation Problématique - Méthodologie - Résultats - Conclusion - Pistes de discussion et de recherche

7 Problématique Généralement les parents ou les gardiens des enfants sont les premiers à dépister des problèmes de santé mentale chez ceux-ci. Généralement les parents ou les gardiens des enfants sont les premiers à dépister des problèmes de santé mentale chez ceux-ci. Ils jouent donc un rôle très important (1.5 milliard) Ils jouent donc un rôle très important (1.5 milliard)

8 Problématique (suite) Les problèmes émotifs chez les enfants semblent être élevés puisque 1/5 ont des troubles de nature psychiatrique. Les problèmes émotifs chez les enfants semblent être élevés puisque 1/5 ont des troubles de nature psychiatrique.

9 Données empiriques venant appuyer notre recherche Les résultats de létude muticulturelle de (LaFreniere et al., 2002) démontrent quil existerait certaines caractéristiques universelles dans le comportement des jeunes enfants. Les résultats de létude muticulturelle de (LaFreniere et al., 2002) démontrent quil existerait certaines caractéristiques universelles dans le comportement des jeunes enfants.

10 Données empiriques venant appuyer notre recherche (suite) 4,640 enfants de niveau préscolaire provenant de huit pays différents. 4,640 enfants de niveau préscolaire provenant de huit pays différents. Des analyses factorielles faites à partir de la version courte du PSA-30 Des analyses factorielles faites à partir de la version courte du PSA-30 Trois facteurs retenus : Trois facteurs retenus : problèmes intériorisés; problèmes intériorisés; problèmes extériorisés; problèmes extériorisés; compétences sociales. compétences sociales.

11 Données empiriques venant appuyer notre recherche (suite) On retrouve une différence claire et nette entre les problèmes intériorisés et extériorisés selon LaFreniere et al., 2002.

12 Données empiriques venant appuyer notre recherche (suite) Une différence entre les sexes en ce sens que les garçons seraient plus agressifs et auraient moins de compétences sociales, et ce, dans les huit pays ayant participés à létude de LaFreniere et al., Une différence entre les sexes en ce sens que les garçons seraient plus agressifs et auraient moins de compétences sociales, et ce, dans les huit pays ayant participés à létude de LaFreniere et al., Les auteurs parlent dune prédisposition génétique de lagressivité chez les garçons. Les auteurs parlent dune prédisposition génétique de lagressivité chez les garçons.

13 Données empiriques venant appuyer notre recherche (suite) Les auteurs avancent que lenvironnement pourrait avoir une influence sur lexistence de problèmes comportementaux chez les garçons. Les auteurs avancent que lenvironnement pourrait avoir une influence sur lexistence de problèmes comportementaux chez les garçons. La présence marquée des femmes dans la vie des garçons pourrait avoir un impact sur leurs comportements (95 à 100%). La présence marquée des femmes dans la vie des garçons pourrait avoir un impact sur leurs comportements (95 à 100%). Aux E.U. 4:1. Aux E.U. 4:1.

14 Données empiriques venant appuyer notre recherche (suite) Les compétences sociales semblent augmenter avec lâge. Les compétences sociales semblent augmenter avec lâge. Toutefois, il existe des inconsistances relativement à lagressivité et à lanxiété (tendance occidentale). Toutefois, il existe des inconsistances relativement à lagressivité et à lanxiété (tendance occidentale).

15 Objectifs de la recherche Dresser un profil psychologique et comportemental dun groupe denfants franco- albertains âgés de 2 à 6 ans Dresser un profil psychologique et comportemental dun groupe denfants franco- albertains âgés de 2 à 6 ans Vérifier la fidélité et la validité du questionnaire PSA-30 auprès dun échantillon denfants franco-albertains. Vérifier la fidélité et la validité du questionnaire PSA-30 auprès dun échantillon denfants franco-albertains.

16 Méthodologie Population : 105 garçons et 95 filles 95 filles

17 Méthodologie (suite) Statut Socioéconomique : -Distribution égale -52 « peu aisés » -44 « très aisés. »

18 Méthodologie (suite) Procédure : Questionnaires distribués aux éducatrices durant lannée scolaire

19 Résultats Analyses exploratoires : La structure factorielle théorique (3 facteurs orthogonaux) nest pas confirmée. La structure factorielle théorique (3 facteurs orthogonaux) nest pas confirmée. Quatre ou cinq facteurs semblent mieux ressortir. Quatre ou cinq facteurs semblent mieux ressortir.

20 Résultats (suite) Analyses de confirmation : Les trois facteurs semblent corréler ensemble au lieu dêtre orthogonaux. Les trois facteurs semblent corréler ensemble au lieu dêtre orthogonaux.

21 Résultats (suite) Analyses dinvariance : Il semble exister des modèles factoriels différents chez les garçons que chez les filles. Il semble exister des modèles factoriels différents chez les garçons que chez les filles.

22 Résultats (suite) Analyse de stabilité temporelle : Il ny a pas de preuve de stabilité temporelle chez la population étudiée. Il ny a pas de preuve de stabilité temporelle chez la population étudiée.

23 Résultats (suite) ANOVA (salaire) : Les enfants sont moins anxieux et aggressifs lorsquils proviennent de familles aisées (sauf pour ceux qui ont des parents très aisés quant à lagressivité). Les enfants sont moins anxieux et aggressifs lorsquils proviennent de familles aisées (sauf pour ceux qui ont des parents très aisés quant à lagressivité). Les enfants ayant des parents aisés sont plus compétents sur le plan social. Les enfants ayant des parents aisés sont plus compétents sur le plan social.

24 Résultats (suite) Multiples et indépendents Tests-t (sexe) : Il semble que les garçons sont moins compétents sur le plan social et ils sont plus anxieux et agressifs que les filles. Il semble que les garçons sont moins compétents sur le plan social et ils sont plus anxieux et agressifs que les filles.

25 Résultats (suite) Modèle de regression linéaire quant au sexe et lâge: Les enfants (garçons et filles) semblent être plus compétents sur le plan social et moins anxieux et agressifs en vieillissant. Les enfants (garçons et filles) semblent être plus compétents sur le plan social et moins anxieux et agressifs en vieillissant.

26 Conclusion - La structure factorielle nest pas confirmée. - Les trois facteurs corrèlent ensemble (Chine). - Les filles sont plus compétentes socialement, moins anxieuses et agressives que les garçons.

27 Conclusion - Les compétences sociales augmentent et inversement, lagressivité et lanxiété diminuent en vieillissant. - Le niveau socio-économique semble affecter ces trois aspects.

28 Pistes de discussion Les garderies semblent mieux répondre aux besoins des filles qua ceux des garçons. Les garderies semblent mieux répondre aux besoins des filles qua ceux des garçons. Le milieu socio- économique est un facteur qui influence les compétences sociales, lagressivité et lanxiété de lenfant. Le milieu socio- économique est un facteur qui influence les compétences sociales, lagressivité et lanxiété de lenfant.

29 Piste de discussion (suite) Compte tenu de ces tendances, comment pourrait-on adapter nos interventions afin de mieux répondre aux besoins des enfants plus démunis ainsi quaux besoins spécifiques des garçons?

30 Pistes de recherche Mener des entrevues auprès des parents et des éducatrices provenant de milieu aisé et moins aisé ainsi quauprès denfants provenant de dautres milieux minoritaires afin den savoir davantage sur leurs perceptions de la garderie. Mener des entrevues auprès des parents et des éducatrices provenant de milieu aisé et moins aisé ainsi quauprès denfants provenant de dautres milieux minoritaires afin den savoir davantage sur leurs perceptions de la garderie.

31 Pistes de recherche Administrer dautres instruments de mesure en santé mentale auprès denfants provenant de milieux minoritaires afin de comparer les résultats de cette recherche. Administrer dautres instruments de mesure en santé mentale auprès denfants provenant de milieux minoritaires afin de comparer les résultats de cette recherche.


Télécharger ppt "Profils socioaffectifs dun groupe denfants franco-albertains Cameron Montogomery*, René Langevin**, André A. Rupp*, Thomas Spalding*** et **** Marc Bigras."

Présentations similaires


Annonces Google