La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Quelles politiques pour lemploi?. Introduction Records du chômage.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Quelles politiques pour lemploi?. Introduction Records du chômage."— Transcription de la présentation:

1 Quelles politiques pour lemploi?

2 Introduction Records du chômage

3 I Le chômage, état des lieux

4 1.1Définitions et mesures Il faut distinguer: - Taux de chômage - Taux dactivité - Taux demploi

5 définitioncalcul Taux de chômage Taux dactivité Taux demploi Remplir la colonne calcul du tableau ci-dessous avec les expressions suivantes: Population totale / Nb de chômeurs / Nb dactifs / Nb de personnes en emploi

6 définitioncalcul Taux de chômagePart des chômeurs dans la population active Nb de chômeurs / Nb dactifs Taux dactivitéPart des actifs (en emploi + chômeurs) ds la population totale Nb dactifs / Population totale Taux demploiPart des personnes en emploi dans la population totale Nb de personnes en emploi / Population totale Dans le chapitre sur les sources de la croissance, pour savoir si le facteur travail est davantage utilisé dune période sur lautre, quel taux regarder en priorité?

7 Pb: quest-ce quun chômeur? Plusieurs critères avec différentes réponses Définition BIT Définition Pôle emploi catégorie A Etre sans emploi Ne pas avoir travaillé dans la semaine précédant lenquête Ne pas avoir travaillé dans le mois Etre disponibleEtre disponible sous 15 joursRien de précisé Etre en rechercheSe déclarer en recherche Démarches actives (sinon risque de radiation) SourceEnquête emploi trimestrielle menée par lInsee (échantillon de ménages) Fichiers de Pôle emploi, déclarations des incrits.. Mensuel.

8 Demandeurs demploi selon Pôle emploi catégorie A : demandeurs demploi tenus de faire des actes positifs de recherche demploi, sans emploi ; catégorie B : demandeurs demploi tenus de faire des actes positifs de recherche demploi, ayant exercé une activité réduite courte (i.e. de 78 heures ou moins au cours du mois) ; catégorie C : demandeurs demploi tenus de faire des actes positifs de recherche demploi, ayant exercé une activité réduite longue (i.e. de plus de 78 heures au cours du mois) ; catégorie D : demandeurs demploi non tenus de faire des actes positifs de recherche demploi (en raison dun stage, dune formation, dune maladie…), sans emploi ; catégorie E : demandeurs demploi non tenus de faire des actes positifs de recherche demploi, en emploi.

9 Tous « touchés » par le chômage? En catégorie E, est-on « chômeur »? Le chômage touche aussi des personnes qui ne sont pas classées comme chômeurs Ex: réduction de la mobilité et des reconversions

10 Temps partiel subi Temps partiel choisi Préretraite Travail au noir Formation Arrêt de recherche par découragement A quels numéros sur ce schéma correspondent les différentes situations mentionnées à droite?

11 La précarité: où placeriez-vous intérim et CDD sur le schéma du halo du chômage?

12 1.2 La « loi des 15% »

13 2012: 16 millions demplois, soit une diminution de 0,5% => emplois Comment le représenter graphiquement? Emplois détruits

14 Q1 : Expliquez la phrase soulignée. Q2 : Ailleurs, ces auteurs parlent de la « loi des 15% ». Que veulent-ils dire daprès vous ? Q3 : Pourquoi le chômage serait-il une « nécessité » si lon ne veut pas renoncer au progrès technique ? Q4 : Quest-ce que la théorie du déversement et en quoi les auteurs la remettent-ils en cause ?

15 2012: 16 millions demplois, soit une diminution de 0,5% => emplois Comment le représenter graphiquement? Destruction: env.15% Création: env.15% Destruction nette: - 0,5%

16 Remarques: Loi des 15% se retrouve dans la plupart des pays de lOCDE Destruction et créations ont lieu dans un même secteur En moyenne annuelle, entre 1990 et 1996 La mobilité est même trois fois plus fortes que destructions / créations: chaque jour, personnes perdent un emploi, en retrouvent Echo à la « destruction créatrice » de Schumpeter: le progrès technique détruit et crée des emplois en même temps CréationsDestructionsCroissance nette Textile7,1%11,4%-4,3% Pharmacie7,3%6,2%+1,1%

17 II A chaque cause son remède: les politiques contre le chômage

18 2.1Lutter contre le chômage classique: la baisse des coûts On parle aussi de « politiques de loffre ». Chômage serait du à un coût du travail trop élevé. LEtat devrait alors agir pour diminuer le coût du travail Ex: « Choc de compétitivité » du gouvernement Ayrault Formule de Schmidt: les profits daujourdhui…

19 2.2 Lutter contre le chômage keynésien: relancer la demande

20 20 (1) La compétitivité peut sobtenir par la rigueur salariale, mais celle-ci va avoir un effet déprimant sur la demande anticipée (2) Le financement de linvestissement peut se faire sans profits préalables (3) Linvestissement est avant tout lié à la demande anticipée (4) Plus de profit peut déboucher sur plus de placements, et non sur plus dinvestissement, surtout si la demande anticipée est faible (5) Toutes les formes dinvestissement nont pas un effet positif sur lemploi Synthèse sur 2.1 et 2.2

21 2.3 Lutter contre le chômage structurel: formation et flexibilité Chômage structurel: correspond au taux de chômage déquilibre. Chômage du aux structures du marché du travail: droit du travail et du licenciement, adéquation entre qualifications demandées et qualifications existantes, niveau de lassurance chômage… Parfois distingué de: Chômage frictionnel: chômage lié au temps de recherche après la perte dun emploi. Composante en partie inévitable du chômage, mais courte durée pour chaque chômeur. Chômage conjoncturel: lié à une mauvaise conjoncture économique, qui décourage lembauche.

22 Cause? Durée (indiv. et collec.) Comment lutter contre ? Chômage structurel Du aux structures du marché du travail (droit du travail…) Chômage conjoncturel Chômage frictionnel

23 Cause? Durée (indiv. et collec.) Comment lutter contre ? Chômage structurel Du aux structures du marché du travail (droit du travail…) Plutôt sur long terme. Ne peut pas être diminué rapidement. - Politiques de formation -Flexibilisation Chômage conjoncturel Du à la mauvaise conjoncture économique Individuellement et collectivement, il dure le tps de la mauvaise conjoncture Politiques agissant sur la demande Chômage frictionnel Du au temps dajustement entre offre et demande Permanent, mais court pour chaque individu (sinon, reflète un pb structurel) Améliorer linformation / action limitée

24 Flexibilité externe interne Obtenue en passant par le marché du travail Obtenue par action sur les salariés de lentreprise Flexibilité quantitative qualitative Variation de la quantité de main dœuvre utilisée Variation des tâches effectuées par la main dœuvre existante Flexibilité: adaptation de la main dœuvre aux besoins de lentreprise

25 Flexi quanti externe Flexi quanti interne Flexi quali ou fonctionnelle Externalisation Variation du volume de main dœuvre par recours au marché du travail Variation du temps de travail des salariés sur une période (année par ex), en fonction de la demande Polyvalence: variation des tâches effectuées par les salariés en fonction des besoins de lentreprise Recours à la des prestataires externes pour effectuer certaines activités

26 Placez ces moyens de mise en œuvre dans le tableau ci-dessous: Emploi saisonnier; sous-traitance ; CDD ; formation de la main doeuvre ; annualisation du temps de travail ; intérim; heures supplémentaires Flexi quanti externe Flexi quanti interne Flexi quali ou fonctionnelle Externalisation Emploi saisonnier, CDD, intérim Heures supplémentaires, annualisation du temps de travail Formation de la main doeuvre Sous-traitance

27 Remarques: - On ajoute parfois flexibilité des salaires Ex: rémunération en fonction des objectifs: variation des efforts des salariés - On parle de flexibilité du marché du travail pour évoquer, surtout, la facilité dembauche et de licenciement - Flexibilité peut venir dautre chose que le travail Ex : flexibilité du capital et notamment des machines, avec la capacité de redéploiement par exemple

28 Effets positifs attendus de la flexibilité Pour les libéraux, flexibilité nécessaire pour sadapter aux évolutions de la demande Baisse du coût de lemploi car moins de risque de sureffectif Flexibilité permet la mise en place du progrès technique: possibilité de délaisser les secteurs en déclin

29 1. Précarisation de lemploi Pb pr accès prêts et logements 2. Contournement du droit du travail par les entreprises 3. Effet négatif sur motivation/implication des salariés Effets négatifs de la flexibilité

30 4. Polyvalence ou périodes dactivité intense: augmentation du stress et du rythme de travail 5. Faible incitation à la formation des salariés 6. Comportement dépargne des précaires: baisse de la consommation

31 La flexicurité ou flexi-sécurité Flexicurité Flexibilité Sécurité Les deux sont-ils compatibles ? Flexibilité: facilité de licenciement Sécurité: contrat protégé (CDI) Solution?

32 Flexicurité Flexibilité Sécurité Facilité de licenciement quel que soit le contrat Sécurité des personnes, et non de lemploi Ex: Personne avec un emploi peu protégé, mais qui sait que si elle perd cet emploi, elle aura un revenu assuré

33 En France, beaucoup de contrats précaires

34 Un fort sentiment dinsécurité dans lemploi…

35 Une durée de chômage très longue

36 Et une indemnisation du chômage plutôt faible

37 Conclusion: une protection des salariés par le contrat de travail qui ne parvient pas à protéger contre le chômage, ne fait pas disparaître le sentiment dinsécurité et rend la situation de chômage dramatique (faible indemnité…)

38 Les principes de la flexicurité

39 Des dépenses par chômeur beaucoup plus importantes, tant dans leur composante passive quactive

40

41 Point Actu: La réforme du marché du travail: une flexisécurité à la française? Volet « sécurisation des parcours professionnels »: Complémentaire santé pour les salariés qui nen bénéficient pas encore: coût partagé à 50/50. Maintenu un an et non plus 9 mois en cas de chômage Droits « rechargeables » à lindemnité chômage Ex: 4 mois de travail puis licenciement => 4 mois de droits => emploi retrouvé au bout de deux mois, puis licenciement au bout de 4 mois Avant:0 + 4 mois de droits Maintenant: 2 mois non utilisés + 4 mois = 6 mois de droits

42 Temps partiel: minimum fixé à 24 heures, sauf demande du salarié pour raison personnelle ou autre emploi Compte personnel de formation: suivra le salarié tout au long de sa vie (20 heures par an, plafonné à 120 heures) Taxation des CDD Cotisation patronale chômage: CDD moins dun mois: 7% CDD entre un et trois mois: 5,5% Exonération de trois mois de cotisation chômage pour les moins de 26 ans embauchés en CDI et toujours présents après période dessai

43 Volet flexibilité Accords compétitivité-emploi: en cas de difficulté conjoncturelle pour lentreprise représentant une menace pour lemploi, possibilité de négocier un aménagement des salaires et temps de travail, pdt deux ans max. Ex: Augmentation du temps de travail à salaire inchangé Maintien du temps de travail et salaire baissé En échange, garantie de non-licenciement pendant la période concernée Refus de laccord négocié par les partenaires sociaux de la part dun salarié peut justifier licenciement économique

44 Simplification des procédures de licenciement collectif Négociation avec représentants du personnel. Si pas daccord, contenu du plan social doit être homologué par ladministration. Plan validé si pas de réponse sous 21 jours. Ordre des licenciements peut être fixé selon la « compétence professionnelle » Pb: Quelle va être la compétence des syndiqués?

45 Encadrement des indemnisations aux Prudhommes Fonction de lancienneté Entre 0 et 2 ans: 2 mois de salaire Entre 2 et 8 ans: 4 mois de salaire Entre 8 et 15 ans: 8 mois de salaire Entre 15 et 25 ans: 10 mois de salaire Au-delà de 25 ans: 14 mois de salaire

46 Loi adoptée le 14 mai 2013 Reprend laccord national interprofessionnel conclu en janvier entre patronat et trois syndicats (CFTC, CFE-CGC, CFTC). Rejeté par CGT et FO

47 III Politiques de lemploi et intégration sociale

48 2005, rapport Martin Hirsch « Au possible nous sommes tenus » 2007, expérimentation RSA socle 2008, loi instaurant RSA généralisé 1er juin 2009, entrée en vigueur du RSA 3.1 Lexemple du RSA

49 Objectifs du RSA 1. Incitation au retour à lemploi: lutte contre trappe à chômage. Pb du Rmi: faibles sorties. Pourquoi? Soit pb de marché du travail; soit pb de désincitation 2. Lutte contre la pauvreté: pb des travailleurs pauvres: verser des aides aux personnes qui ont un emploi mais de faibles revenus

50 Comment représenter lintervention de lEtat pour lutter contre la pauvreté? Revenu primaire Revenu disponible y = x : pas dintervention de lEtat Minimum versé par lEtat… …et financé par limpôt sur les plus riches

51 Parmi les motivations du RSA, crainte que laide ne débouche sur une désincitation Revenu primaire Revenu disponible Désincitation 1 Désincitation 2

52 Cela signifie-t-il que les prestations versées vont forcément désinciter au travail? Pas forcément: il faut éviter la « courbe plate » Revenu disponible Revenu primaire Travail temps plein Travail mi temps Inactivité

53 Une pente continue concilie redistribution et maintien des incitations: cest lobjectif du RSA Revenu primaire Revenu disponible Plus le travail est important, plus le revenu dispo est élevé Comment créer cette pente continue? Maintien dune part du RSA lorsque reprise dun emploi (ou augmentation de quantité travaillée), de façon à ce que cela soit payant

54 Revenu primaire Revenu disponible 400 RSA versé: diminue avec laugmentation du revenu, mais pente continue (pas de zone plate) Pas de travail Mi temps Plein temps Permet de lutter contre pauvreté sans créer de désincitation

55 A quoi correspond le volet intégration sociale du RSA? En quoi peut-on dire que le RSA essaie de concilier préoccupations économiques et intégration sociale?

56 Distinction: Emploi: Statut avec des droits et des devoirs, permettant laccès à un revenu Travail: activité au sein d un collectif Ainsi, emploi favorise insertion par statut/revenu Travail la favorise par participation à un groupe 3.2 Un rôle dintégration fragilisé par les évolutions de lemploi

57 Chômage: facteur dexclusion sociale car… - Perte de revenu - Perte de relations sociales - Sentiment dinutilité Pbs de la précarité: reprendre les inconvénients de flexibilité


Télécharger ppt "Quelles politiques pour lemploi?. Introduction Records du chômage."

Présentations similaires


Annonces Google