La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Limpérialisme. Les facteurs de limpérialisme occidental Le principal facteur de limpérialisme occidental est économique. Pour écouler leurs marchandises,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Limpérialisme. Les facteurs de limpérialisme occidental Le principal facteur de limpérialisme occidental est économique. Pour écouler leurs marchandises,"— Transcription de la présentation:

1 Limpérialisme

2 Les facteurs de limpérialisme occidental Le principal facteur de limpérialisme occidental est économique. Pour écouler leurs marchandises, les pays industrialisés recherchent des débouchés extérieurs. Ils désirent aussi des matières premières. Le second facteur est dordre stratégique, les États voulant accroître leur puissance et leur prestige. Il y a aussi des facteurs culturels, où les états cherchent à faire la promotion de leur civilisation, agressifs, où les états cherchent à démontrer leur force, colonisateurs, où les états veulent diminuer des problèmes de surpopulation et missionnaires, où les états cherchent à évangéliser les non-chrétiens. Les Occidentaux ont aussi les moyens de coloniser: transports, armes, ressources financières, communication efficace et population.

3 Exemple dimpéralisme: la guerre des Boers LAfrique est morcelée par les pays européens pour des motifs surtout stratégiques: les pays européens ne veulent pas perdre leur chance à se prendre une partie de la tarte. Plus spécifiquement, lAfrique du Sud qui avait été occupée par des Néerlandais (Boers), se voit contrôler rapidement par les britanniques. Ces derniers nont pas la même vision des relations raciales: Les Boers veulent conserver la division et lesclavage, tandis que les britanniques aimeraient libérer les Noirs.

4 La guerre de Boers dure trois ans, de et sinscrit dans la politique impérialiste et coloniale de la Grande-Bretagne. Elle oppose la Grande- Bretagne et les deux républiques afrikaners d'Afrique du Sud, soit la République sud-africaine (RSA) ou le Transvaal, et l'État libre d'Orange.

5 Les Boers (d'un mot hollandais qui signifie paysans et se prononce bour) sont en effet les descendants des Hollandais et Français qui se sont installés autour du cap de Bonne Espérance au XVIIe siècle. Ils se nomment aussi Afrikaners (Africains, dans leur langue, l'afrikaans, dérivée du hollandais). À partir de la fin du XVIIIe siècle, des missionnaires britanniques, la Société missionnaire de Londres (London Misionary Society), s'étaient installés au Cap et travaillaient à l'évangélisation des peuples khoïsans et bantous. Mais les Boers se méfiaient des Britanniques. Quelques années plus tard, lors du traité de Paris de 1814, la Grande-Bretagne acquit officiellement la colonie du Cap, qui devint britannique. Par la suite, surtout après 1820, des milliers de colons anglais débarquèrent dans la colonie du Cap. En 1822, langlais devint la langue officielle de la colonie, ce qui suscita la colère des Boers qui se réfugièrent dans leur particularisme linguistique: l'afrikaans. Ils voulurent également préserver leurs coutumes et leur religion calviniste. Les différences culturelles et linguistiques opposèrent Boers et Anglais, sans parler de la concurrence pour les terres.

6 La Grande-Bretagne abolit lesclavage en 1833, ce qui provoqua encore la colère des Boers qui possédaient eux-mêmes des esclaves. Les Boers se sentirent menacés également dans leur identité parce qu'ils craignaient aussi pour leur langue, l'afrikaans à l'oral et le néerlandais à l'écrit. Afin d'échapper aux Britanniques, ils se déplacèrent vers le nord, au-delà du fleuve Orange. Cette longue migration, appelée le «Grand Trek», se déroula entre 1835 à 1837 et forgea l'identité des Boers (plus tard les Afrikaners). Les Boers échappèrent aux Britanniques, mais se heurtèrent aux Zoulous. Il s'ensuivit des guerres continuelles contre les Zoulous, qui prirent fin lors de la bataille de la rivière Blood (la «rivière du Sang») le 16 décembre Les Boers fondèrent alors la république du Natal en 1840.

7 Naissance d'une nation afrikaner Toutefois, les Britanniques ne voulurent pas que les Boers aient accès à la mer et s'empressèrent de leur enlever cette possession maritime trop stratégique. Le Natal fut rapidement annexé dès 1843 par les Britanniques. Les Boers retournèrent à l'intérieur des terres et fondèrent finalement deux nouvelles républiques boers: la république du Transvaal en 1852 et l'État libre d'Orange en 1854.

8 Naissance d'une nation afrikaner Vingt ans après que les Anglais eurent annexé leur colonie du Cap (1814), les Boers n'ont pas hésité à émigrer vers le nord pour leur échapper. Mais ce faisant, ils ont rencontré sur leur chemin les Zoulous et il s'en est ensuivi des guerres incessantes.émigrer vers le nordguerres incessantes Sur les territoires enlevés aux Zoulous, les Boers fondent d'abord la république du Natal mais, en 1843, les Anglais s'empressent de leur enlever cette possession maritime, stratégique à leurs yeux. Les Boers fondent alors la République du Transvaal et l'État libre d'Orange, à l'intérieur du continent. Ils se croient désormais à l'abri des Britanniques. Ces micro-États comptent à leur fondation respectivement et habitants blancs.

9 La guerre ! Le Premier ministre Joseph Chamberlain multiplie les menaces à l'encontre du vieux président Paul Kruger, un paysan farouchement déterminé à préserver l'indépendance du Transvaal. Il finit par lui adresser un ultimatum. Le 11 octobre 1899, c'est pour de bon la guerre.. Les Boers résistent avec une exceptionnelle énergie aux représentants de la principale puissance mondiale de l'époque.

10 Le conflit en Afrique du Sud est généralement divisé en trois phases: La première phase se produit entre octobre et décembre de lannée 1899, quand larmée britannique, surtout linfantrie, est défaite et attaquée pas les troupes de Boers à cheval; La deuxième phase, de décembre jusquen septembre 1900, comprend une contre-offensive britannique qui résulte dans la capture de la plupart des villes importantes de lAfrique du Sud; La troisième et plus longue phase, de septembre 1900 jusquau mois de mai 1902, consiste en un conflit guerilla entre les troupes britanniques et les Boers.

11 En janvier 1900, le général anglais Horatio Kitchener, qui s'est déjà illustré au Soudan, prend le commandement du corps expéditionnaire.Soudan Kitchener reprend Kimberley le 15 février et oblige à la reddition les partisans du général Cronje. Le 5 juin, il fait une entrée triomphale à Johannesbourg. Mais les indestructibles Boers entament alors une guerre de guérilla. Kitchener réplique par la tactique de la terre brûlée.

12 La guerre et les camps Après septembre 1900, quand la guerre était devenue un conflit guerilla, les troupes australiennes avaient la tâche de renforcer la politique britannique de couper les forces boers de lappuie des fermes et de leurs familles. Cela voulait dire la destruction de fermes boers, la prise des chevaux, bovins et la prise des habitants, surtout femmes et enfants. Contre les Boers, le général Kitchener fait usage d'une invention récente, le fil de fer barbelé, pour aménager des camps de concentration. Les barbelés permettent d'emprisonner un grand nombre de personnes à moindres frais et avec une surveillance réduite Boers (hommes, femmes et enfants) sont de la sorte internés dans des conditions lamentables et l'on compte à certaines périodes un décès sur dix parmi les internés. Les Boers évaluent à près de le nombre de victimes des camps.

13 Le Transvaal et l'État d'Orange renoncent à leur indépendance ; les uitlanders obtiennent les droits civiques, mais la langue des Boers, l'afrikaans, conserve droit de cité et Londres s'engage à réparer les dommages de guerre. Pour la première fois, l'impérialisme britannique s'est heurté à une authentique résistance populaire. A quelques mois de sa mort, le 22 janvier 1901, la reine Victoria peut percevoir les premières fissures de l'Empire le plus vaste qui fut jamais.Victoria

14 Laffaire Morant Le film quon regarde démontre bien le sentiment de nationalisme des Australiens dans leur apport à la Guerre des Boers, ainsi que limpérialisme britannique. Les officiers Handcock, Morant, Hunt et Taylor ont vraiment existés (de la gauche à la droite dans la photo). Les événements ont créé beaucoup de controverse à savoir si les résultats de leur tribunal étaient justes. En regardant le film, considérez les suivants: Exemples de limpérialisme britannique Exemples de nationalisme La justification dactes de guerres


Télécharger ppt "Limpérialisme. Les facteurs de limpérialisme occidental Le principal facteur de limpérialisme occidental est économique. Pour écouler leurs marchandises,"

Présentations similaires


Annonces Google