La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les organes de sens S. MacInnes 2008. Une fois stimulés, les récepteurs (organes de sens) génèrent des influx nerveux qui sont acheminés jusquau SNC Une.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les organes de sens S. MacInnes 2008. Une fois stimulés, les récepteurs (organes de sens) génèrent des influx nerveux qui sont acheminés jusquau SNC Une."— Transcription de la présentation:

1 Les organes de sens S. MacInnes 2008

2 Une fois stimulés, les récepteurs (organes de sens) génèrent des influx nerveux qui sont acheminés jusquau SNC Une fois stimulés, les récepteurs (organes de sens) génèrent des influx nerveux qui sont acheminés jusquau SNC Après les avoirs perçus et traités, le SNC envoie des influx aux muscles effecteurs afin quils réagissent en conséquence Après les avoirs perçus et traités, le SNC envoie des influx aux muscles effecteurs afin quils réagissent en conséquence

3 Chaque récepteur réagit à un stimulus défini. Lœil ne réagit quaux ondes lumineuses Lœil ne réagit quaux ondes lumineuses Loreille ne réagit quaux ondes sonores Loreille ne réagit quaux ondes sonores

4 Linterprétation revient au cerveau et en particulier a une région définie pour chaque sens Linterprétation revient au cerveau et en particulier a une région définie pour chaque sens Le cerveau est généralement capable didentifier le type de stimulus, son intensité et son origine Le cerveau est généralement capable didentifier le type de stimulus, son intensité et son origine

5 Les intérorécepteurs situés dans le corps surveillent la pression sanguine, la dilation des poumons et de la vessie et le mouvement des membres Les intérorécepteurs situés dans le corps surveillent la pression sanguine, la dilation des poumons et de la vessie et le mouvement des membres Les extérorécepteurs quant à eux sont localisés près de la surface corporelle; ils réagissent aux stimuli externes Les extérorécepteurs quant à eux sont localisés près de la surface corporelle; ils réagissent aux stimuli externes chémorécepteurs : les récepteurs responsables du goût et de lodorat car ils sont sensibles à certaines substances chimiques se trouvant dans les aliments, dans les boissons, et dans lair chémorécepteurs : les récepteurs responsables du goût et de lodorat car ils sont sensibles à certaines substances chimiques se trouvant dans les aliments, dans les boissons, et dans lair

6 Sens du goût Chez les Mammifères, les récepteurs responsables du goût se nomment les bourgeons gustatifs Chez les Mammifères, les récepteurs responsables du goût se nomment les bourgeons gustatifs Chaque bourgeon contient de nombreuses cellules allongées dont les microvillosités émergentes par le pore gustatif, ouverture de la surface linguale qui donne accès aux bourgeons Chaque bourgeon contient de nombreuses cellules allongées dont les microvillosités émergentes par le pore gustatif, ouverture de la surface linguale qui donne accès aux bourgeons Ces microvillosités sont très sensibles aux substances chimiques de lenvironnement Ces microvillosités sont très sensibles aux substances chimiques de lenvironnement

7 Sens du goût cont. Quatre types de saveur : lamer, lacide, le salé, et le sucré Quatre types de saveur : lamer, lacide, le salé, et le sucré Comme cette sensibilité des dorigine génétique, on sexplique pourquoi les goûts diffèrent dun individu à lautre et pourquoi certains apprécient un aliment alors que dautres ne laiment pas Comme cette sensibilité des dorigine génétique, on sexplique pourquoi les goûts diffèrent dun individu à lautre et pourquoi certains apprécient un aliment alors que dautres ne laiment pas

8 Sens de lodorat Les récepteurs responsables de lodorat sont situés au plafond de la cavité nasale Les récepteurs responsables de lodorat sont situés au plafond de la cavité nasale Ces récepteurs sont en fait des neurones modifiés qui communiquent par des synapses avec des fibres du nerf olfactif Ces récepteurs sont en fait des neurones modifiés qui communiquent par des synapses avec des fibres du nerf olfactif Chaque cellule olfactive comprend de six à huit cils sensibles à de nombreuses substances gazeuses Chaque cellule olfactive comprend de six à huit cils sensibles à de nombreuses substances gazeuses La sensibilité olfactive est généralement plus développée que la sensibilité gustative La sensibilité olfactive est généralement plus développée que la sensibilité gustative

9 Sens de lodorat cont. La gustation et lolfaction sont étroitement associés car le cortex cérébral les interprète toutes les deux ensemble La gustation et lolfaction sont étroitement associés car le cortex cérébral les interprète toutes les deux ensemble Cest ainsi que lorsquon est enrhumé, la nourriture semble insipide alors quen réalité, seule notre olfaction est temporairement affectée Cest ainsi que lorsquon est enrhumé, la nourriture semble insipide alors quen réalité, seule notre olfaction est temporairement affectée Linverse est vrai : lorsque nous sentons quelque chose, certaines molécules vont de la cavité nasale la cavité buccale pour stimuler certains de nos bourgeons gustatifs Linverse est vrai : lorsque nous sentons quelque chose, certaines molécules vont de la cavité nasale la cavité buccale pour stimuler certains de nos bourgeons gustatifs

10 Photorécepteur Récepteurs sensibles à la lumière Récepteurs sensibles à la lumière Un photorécepteur renseigne sur la présence de la lumière et sur son intensité Un photorécepteur renseigne sur la présence de la lumière et sur son intensité Les structures oculaires plus complexes sont composées de lentilles qui concentrent la lumière sur certains récepteurs Les structures oculaires plus complexes sont composées de lentilles qui concentrent la lumière sur certains récepteurs Dans les humains, il nexiste quune seule lentille qui capte limage du champ visuel sur des photorécepteurs serré les uns contre les autres et quon peut comparer à une portion de film photographique, mais le phénomène est en fait très complexe Dans les humains, il nexiste quune seule lentille qui capte limage du champ visuel sur des photorécepteurs serré les uns contre les autres et quon peut comparer à une portion de film photographique, mais le phénomène est en fait très complexe

11 Lœil humain La sclérotique externe est une couche fibreuse blanche sauf au niveau de la cornée qui joue le rôle dune fenêtre La sclérotique externe est une couche fibreuse blanche sauf au niveau de la cornée qui joue le rôle dune fenêtre Le choroïde contient de nombreux vaisseaux et un pigment qui sert à absorber les rayons lumineux Le choroïde contient de nombreux vaisseaux et un pigment qui sert à absorber les rayons lumineux La pupille joue le rôle dun diaphragme car il contrôle la taille dune ouverture centrale La pupille joue le rôle dun diaphragme car il contrôle la taille dune ouverture centrale La rétine est la couche interne qui contient les photorécepteurs : les cônes et les bâtonnets La rétine est la couche interne qui contient les photorécepteurs : les cônes et les bâtonnets

12 Lœil humain cont. Là où le nerf traverse la rétine, il ny a aucun cône ni bâtonnet; cette région où la vision est impossible se nomme tache aveugle Là où le nerf traverse la rétine, il ny a aucun cône ni bâtonnet; cette région où la vision est impossible se nomme tache aveugle La rétine contient aussi une région particulière quon appelle fovéa centralisé; elle est munie dune dépression où ne se trouvent que des cônes. Cette région correspond à la zone visuelle la plus sensible durant le jour et la nuit, comme elle est peu sensible, ce sont les bâtonnets situés à la périphérie de la rétine qui prennent la relève La rétine contient aussi une région particulière quon appelle fovéa centralisé; elle est munie dune dépression où ne se trouvent que des cônes. Cette région correspond à la zone visuelle la plus sensible durant le jour et la nuit, comme elle est peu sensible, ce sont les bâtonnets situés à la périphérie de la rétine qui prennent la relève

13 Fonctions des structures de lœil StructureFonction CristallinIrisPupilleChoroïdeSclérotiqueCornéeHumeurs Corps ciliaire Muscle ciliaire RétineBâtonnetsCônes Nerf optique Fovéa Réfraction et mise au point Réglage de lentrée de la lumière Passage de la lumière Absorption des rayons lumineux Protection Réfaction de la lumière Maintient du cristallin en place Accommodation Emplacement des récepteurs Vision en noir et blanc Vision des couleurs Transmission des influx Portion rétinienne riche en cônes

14

15 Physiologie de la vision Limage, sur la rétine, se forme à lenvers et on pense que le cerveau linterprète à lendroit Limage, sur la rétine, se forme à lenvers et on pense que le cerveau linterprète à lendroit Cest grâce aux cônes, situés surtout dans la fovéa, et activés par la lumière forte, que nous détectons les fins détails et les couleurs Cest grâce aux cônes, situés surtout dans la fovéa, et activés par la lumière forte, que nous détectons les fins détails et les couleurs La vision des couleurs dépend de trois types de cônes qui contiennent des récepteurs pigmentaires sensibles au bleu, au vert, et au rouge La vision des couleurs dépend de trois types de cônes qui contiennent des récepteurs pigmentaires sensibles au bleu, au vert, et au rouge

16 Mécanorécepteurs La peau humaine contient différents types de mécanorécepteurs sensibles à la pression : les récepteurs du toucher – faites de tissu conjonctif enroulées autour de lextrémité dendritique dun neurone sensitif La peau humaine contient différents types de mécanorécepteurs sensibles à la pression : les récepteurs du toucher – faites de tissu conjonctif enroulées autour de lextrémité dendritique dun neurone sensitif Les récepteurs de la douleur sont au contraire les dendrites non myélinisées des fibres sensitives Les récepteurs de la douleur sont au contraire les dendrites non myélinisées des fibres sensitives

17 Oreille humaine Loreille humaine contient trois parties : loreille externe, loreille moyenne et loreille interne Loreille humaine contient trois parties : loreille externe, loreille moyenne et loreille interne Loreille externe comprend le pavillon et le canal auditif, lequel est bordé de petits poils qui filtrent lair Loreille externe comprend le pavillon et le canal auditif, lequel est bordé de petits poils qui filtrent lair Loreille moyenne débute avec la membrane tympanique et se termine contre une cloison osseuse portant deux petites ouverture recouvertes dune membrane, la fente ovale et la fenêtre ronde Loreille moyenne débute avec la membrane tympanique et se termine contre une cloison osseuse portant deux petites ouverture recouvertes dune membrane, la fente ovale et la fenêtre ronde

18 Oreille humaine cont. Il existe trois petits os ou osselets, le marteau, lenclume, et létrier qui joignent le tympan à la fenêtre ovale Il existe trois petits os ou osselets, le marteau, lenclume, et létrier qui joignent le tympan à la fenêtre ovale La trompe dEustache joint la cavité de loreille moyenne au pharynx et permet ainsi déquilibrer la pression de lair de part et dautre du tympan La trompe dEustache joint la cavité de loreille moyenne au pharynx et permet ainsi déquilibrer la pression de lair de part et dautre du tympan Dans un ascenseur ou en avion, le fait de mâcher du chewing-gum, de bâiller ou davaler sa salive permet à lair de parcourir la trompe dEustache lorsquon monte ou quon descend Dans un ascenseur ou en avion, le fait de mâcher du chewing-gum, de bâiller ou davaler sa salive permet à lair de parcourir la trompe dEustache lorsquon monte ou quon descend

19 Oreille humaine cont. Contrairement aux parties externe et moyenne qui contiennent de lair, loreille interne est remplie de liquide Contrairement aux parties externe et moyenne qui contiennent de lair, loreille interne est remplie de liquide Cette partie contient trois régions anatomiques : le vestibule et les canaux semi-circulaires servent à léquilibration alors que la cochlée sert à laudition Cette partie contient trois régions anatomiques : le vestibule et les canaux semi-circulaires servent à léquilibration alors que la cochlée sert à laudition

20

21 Fonctions des structures de loreille StructureFonction Oreille externe Lobe Oreille moyenne Tympan et osselets Oreille interne Fenêtre ovale Canaux cochléaires Organe de Corti Utricule et saccule Canaux semi-circulaires Réception des ondes sonores Amplification des ondes sonores Émission des ondes de pression Transmission des ondes de pression Récepteur de laudition Équilibration statique Équilibration dynamique

22 Le vestibule est une cavité située entre les canaux semi-circulaires et la cochée; il est composé de deux petits sacs : lutricule et le saccule Le vestibule est une cavité située entre les canaux semi-circulaires et la cochée; il est composé de deux petits sacs : lutricule et le saccule Dans chacun deux se trouvent de petites cellules dont les cils sont enveloppés dune couche gélatineuse appelés otolithes Dans chacun deux se trouvent de petites cellules dont les cils sont enveloppés dune couche gélatineuse appelés otolithes Quand on penche la tête dun côté ou de lautre, les otolithes touchent les cils selon une direction donnée et déclenchent des influx qui informent le cerveau de la position de la tête Quand on penche la tête dun côté ou de lautre, les otolithes touchent les cils selon une direction donnée et déclenchent des influx qui informent le cerveau de la position de la tête

23 Les canaux semi-circulaires jouent le rôle dorganes déquilibre dynamique car ils sont sensibles au mouvement Les canaux semi-circulaires jouent le rôle dorganes déquilibre dynamique car ils sont sensibles au mouvement Lorsque le corps ce déplace, le liquide situé dans les canaux se met à bouger en accusant un certain retard : la cupule se déplace aussi les cils se recourbent Lorsque le corps ce déplace, le liquide situé dans les canaux se met à bouger en accusant un certain retard : la cupule se déplace aussi les cils se recourbent Lorientation des trois canaux est telle que la détection du mouvement se fait dans toutes les directions Lorientation des trois canaux est telle que la détection du mouvement se fait dans toutes les directions

24 Physiologie de laudition Les ondes sonores atteignent lorgane de Corti après avoir traversé loreille externe et loreille moyenne Les ondes sonores atteignent lorgane de Corti après avoir traversé loreille externe et loreille moyenne Habituellement, ces ondes ne transportent pas beaucoup dénergie mais lorsquun grand nombre dentre elles frappent le tympan, celui-ci se met à vibrer Habituellement, ces ondes ne transportent pas beaucoup dénergie mais lorsquun grand nombre dentre elles frappent le tympan, celui-ci se met à vibrer Le marteau transmet la pression exercée par le tympan à lenclume qui la transmet à son tour à létrier Le marteau transmet la pression exercée par le tympan à lenclume qui la transmet à son tour à létrier

25 Physiologie de laudition cont. Celui-ci fait vibrer la fenêtre ovale qui transmet londe de vibration au liquide de loreille interne Celui-ci fait vibrer la fenêtre ovale qui transmet londe de vibration au liquide de loreille interne Ces ondes forcent la membrane basilaire à onduler et les cils des cellules ciliées touchent ainsi, à chaque ondulation, la membrane tectoriale Ces ondes forcent la membrane basilaire à onduler et les cils des cellules ciliées touchent ainsi, à chaque ondulation, la membrane tectoriale À chacun des ces contacts, un influx naît et se rend à laire auditive du cerveau par le nerf auditif À chacun des ces contacts, un influx naît et se rend à laire auditive du cerveau par le nerf auditif

26 Les neurones des différentes régions de la cochlée conduisent linflux à différents points de laire auditive du cerveau Les neurones des différentes régions de la cochlée conduisent linflux à différents points de laire auditive du cerveau Le volume sonore est fonction de lamplitude des ondes sonores Le volume sonore est fonction de lamplitude des ondes sonores Les bruits forts, (mesurés en décibels ou dB) forcent le liquide de la cochlée à osciller davantage et la membrane basilaire à onduler plus fortement Les bruits forts, (mesurés en décibels ou dB) forcent le liquide de la cochlée à osciller davantage et la membrane basilaire à onduler plus fortement Le cerveau interprète ainsi les bruits selon la quantité de stimuli qui lui parviennent Le cerveau interprète ainsi les bruits selon la quantité de stimuli qui lui parviennent


Télécharger ppt "Les organes de sens S. MacInnes 2008. Une fois stimulés, les récepteurs (organes de sens) génèrent des influx nerveux qui sont acheminés jusquau SNC Une."

Présentations similaires


Annonces Google