La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Qui a peur de la bombe? Archives CBC And

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Qui a peur de la bombe? Archives CBC And"— Transcription de la présentation:

1 Qui a peur de la bombe? Archives CBC And And And

2 La peur de la bombe ? Une affaire de baby-boomers, un souvenir des années 50 et de la Guerre froide. Depuis la chute du Mur de Berlin, la bombe A était passée de mode, elle prenait la poussière dans des arsenaux oubliés au fin fond des déserts Aujourd'hui, surprise : the Bomb is back. Les Américains ont à nouveau peur que le ciel ne leur tombe sur la tête, et c'est pourquoi ils tiennent tant à construire leur bouclier anti- missile auquel le Canada devra sans doute participer. Pourquoi cette peur ? Saddam n'avait la bombe, mais Israël la possède, et l'Inde aussi, et surtout le Pakistan, qui s'est empressé de disséminer sa technologie aux quatre vents. Résultat : la Corée du Nord la possède peut-être aussi, et l'Iran y vient aussi, et..

3 Faut-il avoir peur à nouveau ? Comment stopper la prolifération ? Comment empêcher un Bin Laden de mettre la main sur SA bombe ? Le deuxième âge nucléaire Avec la fin de la Guerre froide, beaucoup ont pensé qu'on n'entendrait plus jamais parler de l'arme qui a symbolisé toute cette période de l'histoire, la bombe atomique. Mais il semble bien que la question du nucléaire revient aujourd'hui dans l'actualité.

4 Il y a même une chose sur laquelle Bush et Kerry s'entendaient pendant la campagne électorale, c'est sur le fait que la priorité numéro un en matière de sécurité aux États-Unis est la menace nucléaire. Les deux candidats à la présidence ont déclaré que leurs pires cauchemars étaient que du matériel nucléaire tombe entre les mains de terroristes. Pendant la Guerre froide, les États-Unis et l'Union soviétique avaient conclu des traités et freinés l'acquisition de matériel nucléaire par les autres États. Durant cette période, les États tentés par le nucléaire craignaient les sanctions des superpuissances. Les plus faibles pouvaient aussi se placer sous le parapluie nucléaire de l'un des deux blocs.

5 L'ère actuelle se distingue par le fait que les États qui acquièrent des armes nucléaires ne veulent plus s'enligner sur les superpuissances. On parle aujourd'hui d'un effet domino qui s'applique surtout au nucléaire : « un Iran nucléarisé pourrait éveiller les appétits atomiques de l'Égypte, de la Turquie, voire de l'Arabie Saoudite, tandis que la bombe nord-coréenne pousserait le Japon, la Corée du Sud, voire Taïwan... » En outre, depuis la fin de la Guerre froide, les secrets de la fabrication ne sont plus aussi bien gardés.

6 Abdul Qadeer Khan, le responsable du programme atomique pakistanais jusqu'en 2001, a avoué avoir vendu de la technologie nucléaire à l'Iran, la Corée du Nord et la Libye. Mohamed El-Baradei, directeur général de l'Agence Internationale de l'Énergie Atomique (AIEA) estime que la confession d'Abdul Qadeer Khan ne constituait que « la partie émergée de l'iceberg » des réseaux de transferts illicites. Selon l'Agence, des ressortissants d'au moins cinq pays sont impliqués. Dans le dernier numéro du Nouvel Observateur, on écrit qu'en septembre dernier un homme a été arrêté au Kirghizstan en possession de 60 conteneurs de plutonium 239, assez pour fabriquer une bombe sale. On ne sait pas qui est cet homme et à qui les conteneurs étaient destinés.

7 Quelques termes et chiffres Il en existe deux familles d'armes nucléaires: les bombes à fission (ou bombes A) et les bombes à fusion (ou bombes H, appelées aussi thermonucléaires) Bombe sale : Une bombe radiologique (ou bombe sale, dirty bomb) n'est pas une arme nucléaire à proprement parler. Elle est constituée d'un explosif conventionnel autour duquel ont été placés des déchets radioactifs que la déflagration disperse dans l'environnement.

8 Quelques termes et chiffres Nombre de têtes nucléaires selon les pays États-Unis : (7 650 têtes actives (environ en réserve ou en attente d'assemblage) ; Russie : têtes actives (environ en réserve) Chine : 400 France: 350 Royaume-Uni : 200 Inde : Pakistan : Israël: Corée du Nord : 1-6 Le Canada: 0 Source : Armement et désarmement nucléaires, La documentation française.

9 La recherche nucléaire en 2006 Rouge : les cinq grandes puissances nucléaires Orange foncé : les autres puissances nucléaires déclarées officiellement Orange clair : les États suspectés de vouloir se doter de l'arme nucléaire Pourpre : les États suspectés de faire, ou ayant eu, des recherches sur l'arme nucléaire


Télécharger ppt "Qui a peur de la bombe? Archives CBC And"

Présentations similaires


Annonces Google