La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prof. Philippe Corten ULB Clinique du stress CHU-Brugmann 01 Juillet 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prof. Philippe Corten ULB Clinique du stress CHU-Brugmann 01 Juillet 2011."— Transcription de la présentation:

1 Prof. Philippe Corten ULB Clinique du stress CHU-Brugmann 01 Juillet 2011

2 Etes-vous un bon candidat au Burn-Out? (Petit quiz) Question 1 Honnêtement, est-ce que le temps que vous consacrez à votre travail pourrait mettre en péril votre vie de couple ou familiale ? Oui=1 Non=0

3 Etes-vous un bon candidat au Burn-Out? (Petit quiz) Question 2 Honnêtement, est-ce que le temps que vous consacrez à votre travail vous permet de développer vos hobbies ? Oui = 0 Non = 1

4 Etes-vous un bon candidat au Burn-Out? (Petit quiz) Question 3 Honnêtement, est-ce que le temps que vous consacrez à votre travail vous permet davoir une vie sociale qui vous épanouit Oui = 0 Non = 1

5 Etes-vous un bon candidat au Burn-Out? (Petit quiz) Question 4 Etes-vous quelquun de méticuleux ou perfectionniste? ou dit-on de vous que vous êtes méticuleux ou perfectionniste? Oui = 1 Non =0

6 Etes-vous un bon candidat au Burn-Out? (Petit quiz) Question 5 Etes-vous quelquun dexigeant pour vous et pour les autres? ou dit-on de vous que vous êtes quelquun dexigeant pour vous et pour les autres? Oui = 1 Non =0

7 Etes-vous un bon candidat au Burn-Out? (Petit quiz) Résultat du quiz 0 à 5 Plus vous êtes proche de 5, plus vous êtes un candidat au Burn-Out Ce sont les meilleurs de vos collaborateurs qui sont les candidats au Burn-Out et non les tire-au-flanc !

8 Le stress, une maladie liée au travail Plan de la présentation: Quest-ce que le stress? Les modèles cliniques du stress Travail et stress Risques et conséquences Prévention 8www.cliniquedustress.be

9 Il y a Stress et stress Le stress, au sens strict est une réaction physiologique Archaïque Massive Autonome Du cerveau reptilien Qui sert à assurer à lanimal en danger sa survie. Bien souvent, on appelle stress des réactions des cerveaux supérieurs, comme langoisse ou lanticipation (succès du mot stress) Les 3 cerveaux (Mc Lean): Le cerveau reptilien: assurer les comportements de survie: boire, manger, copuler Le cerveau des mammifères inférieurs: Cerveau de laffectivité et de la mémoire: être triste, heureux, angoissé Le cerveau des mammifères supérieurs: Cortex associatif: associer de manière différente ce qui a été mis en mémoire => processus anticipatoire et créatif, imaginaire

10 Que se passe-t-il lorsque la survie dun animal est mise en danger? orthosympathique Réaction du système nerveux autonome dit orthosympathique Rôle de l Orthosympathique: Préparer laction: attaquer ou fuir vasculariser les muscles, mydriase, fermer les sphincters, augmenter le rythme cardiaque, Augmenter la tension artérielle Augmenter le rythme respiratoire Alerte Ortho

11 Que se passe-t-il lorsque lanimal a eu la vie sauve? Réaction du système nerveux autonome dit parasympathique Réaction du système nerveux autonome dit parasympathique Rôle du Parasympathique: Rôle du Parasympathique: – Préparer la détente et la récupération relâcher les muscles relâcher les muscles Relâcher les sphincters, Relâcher les sphincters, éliminer les toxines, éliminer les toxines, ralentir cœur et respiration, ralentir cœur et respiration, myosis, myosis, érection... érection... Alerte Ortho Détente Para 11www.cliniquedustress.be

12 Cette réaction sappelle la réaction de stress Mise en évidence par Selye en 1936: stress= stretch Cette réaction, nest absolument pas toxique et peut se répéter indéfiniment sans aucune conséquence sur lorganisme, pour autant quà toute phase dalarme succède assez rapidement une phase de détente. Alerte Détente

13 Mais que se passe-t-il si la réaction dalarme persiste? McLean: le syndrome général dadaptation Ortho Adaptation Ortho+Para Break Down Phase 1: réaction orthosympathique Laction nest pas possible Phase 2: le parasympathique fonctionne en même temps que lorthosympathique Lorganisme sadapte peu à peu à la contrainte (diminution des perceptions désagréables) Phase 3: Effondrement grave: infarctus, hémorragie cérébrale, ulcère perforé, accidents, suicides

14 Ne pas confondre stress et anxiété: deux réactions liées à lanticipation Anticipation Réussite Bien-être Optimisme Cognitions Expérience Compétences Situation 14www.cliniquedustress.be

15 Ne pas confondre stress et anxiété: Anticipation RéussiteEchec Bien-être Dépression Optimisme Cognitions Expérience Compétences Situation 15www.cliniquedustress.be

16 Ne pas confondre stress et anxiété: Anticipation RéussiteIncertitudeEchec Bien-être Anxiété Dépression Optimisme Cognitions Expérience Compétences Situation 16www.cliniquedustress.be

17 Ne pas confondre stress et anxiété: Anticipation RéussiteIncertitudeEchec Bien-être Anxiété Dépression REACTION DADAPTATION RéussiteEchec Optimisme Cognitions Expérience Compétences Situation 17www.cliniquedustress.be

18 Ne pas confondre stress et anxiété: Anticipation RéussiteIncertitudeEchec Bien-être Anxiété Dépression REACTION DADAPTATION RéussiteIncertitudeEchec Impuissance Inhibition STRESS Optimisme Cognitions Expérience Compétences Situation 18www.cliniquedustress.be

19 De la réaction de stress au stress pathologique et qui saccompagne de dysfonctionnements au niveau physique, psychique et social. Etat de tension persistante, perçu comme négatif où lindividu est ou se sent incapable de répondre adéquatement aux exigences de la tâche, où cette inadéquation peut avoir des conséquences significatives 19www.cliniquedustress.be

20 Le stress une maladie liée au travail Plan de la présentation: Quest-ce que le stress? Les modèles cliniques du stress Travail et stress Risques et conséquences Prévention 20www.cliniquedustress.be

21 Jusquaux années 70 modèle tautologique Quest-ce qui entraîne une réaction de stress? Les stresseurs Quest-ce quun stresseur? Ce qui entraîne une réaction de stress Intérêt: Le stress est subjectif, à part de rares exceptions (Tsunami etc…) ce qui stresse un individu ne stresse pas nécessairement un autre

22 Le modèle de Laborit: fight, flight, freeze Il ny a pas (ou quasi pas) de situation stressante en soi H. Laborit Toute situation où l on ne peut ni fuir, ni attaquer Expérience 1 Expérience 2 22www.cliniquedustress.be

23 Le modèle de Laborit: fight, flight, freeze Expérience 3 Toute situation où lon ne peut ni fuir, ni attaquer entraîne un syndrome dinhibition 23www.cliniquedustress.be

24 Le modèle de Karasek: Job demand, support, latitude - épanouissement Demande + +Support-+Support- - Latitude www.cliniquedustress.be

25 Le modèle de Siegrist Modèle de Siegrist: Modèle de Siegrist: – Effort récompense – Besoin de reconnaissance: – Intrinsèque: avoir une tâche que lon peut réaliser et sen féliciter soi-même (je suis fier de moi) – Extrinsèque: recevoir les félicitations attendues 25www.cliniquedustress.be

26 Le modèle de Maslasch (Burn-out) Pour faire face au stress un individu développe des comportements adaptatifs Etre moins sensible émotionnellement Se sentir concerné mais pas impliqué (cfr. la poule et le cochon dans un breakfast anglais) Etre réaliste dans ses objectifs Ces réactions adaptatives sont non toxiques si à côté de ces réactions adaptatives on peut: Simpliquer émotionnellement avec des proches Continuer à avoir des moments de compassion (cum patire) Continuer à rêver

27 Alerte Détente

28 Le modèle de Maslasch (Burn-out) Si pas de répit: Comportements adaptatifs Etre moins sensible émotionnellement Se sentir concerné mais pas impliqué Etre réaliste dans ses objectifs Processus de Burn- Out Epuisement émotionnel (y compris les émotions positives) Cynisme (se sentir non concerné) Démotivation

29 Le stress une maladie liée au travail Plan de la présentation: Quest-ce que le stress? Les modèles cliniques du stress Travail et stress Risques et conséquences Prévention 29www.cliniquedustress.be

30 Stress et travail Ce nest généralement pas le travail en lui- même qui fait souffrir, mais lorganisation du travail. Même dans le cadre dune organisation humaine du travail, « lorganisation du travail cest toujours lintrusion de la volonté dun autre dans lappareil psychique » (Christophe Dejours) Les horaires Les tâches à faire Etc…

31 Stress et travail: ce qui a changé et qui fait souffrir mentalement Les flux tendus Avant Alerte Détente

32 Stress et travail: ce qui a changé et qui fait souffrir mentalement Les flux tendus Maintenant: Syndrome général dadaptation de Mc Lean Alerte Détente Alerte Break Down

33 Stress et travail: ce qui a changé et qui fait souffrir mentalement Modèle de Laborit: Fight, flight, frreze. Situation dimpasse Limpossibilité de démissionner sous peine de perdre ses droits sociaux génère une situation dimpasse. La décompensation ou le suicide semble la seule alternative. Isolement du sujet Le collectif de travail nexiste pas vraiment là où la coopération est absente, à fortiori la solidarité. La précarité a entraîné lintensification du travail, neutralisé la mobilisation collective, généré le silence et le chacun pour soi. La famille et les proches ne comprennent pas

34 Stress et travail: ce qui a changé et qui fait souffrir mentalement Modèle de Karasek: Job demand, support, latitude. Augmentation du job demand : pression, difficulté de la tâche, rythme… Diminution du support: hiérarchique (contrôleur plus que coach) collectif (mise en compétitivité) Diminution des latitudes: just on time, procédures… Demande + +Support-+Support- - Latitude + ---

35 Stress et travail: ce qui a changé et qui fait souffrir mentalement Modèle de Siegrist: Effort - Reward. Absence de reconnaissance extrinsèque de plus en plus criante Reconnaissance intrinsèque mise à mal Jobs en dessous des capacités et compétences ( ex. tâches administratives et de fonctionnement) Jobs au dessus des capacités (Objectifs imposés de lextérieur) Effort en continuelle augmentation

36 Stress et travail: ce qui a changé et qui fait souffrir mentalement Le modèle de Masclach (Burn-Out) Lorganisation contemporaine du travail favorise ce processus Pas détats dâme, business is business pas démotion Cest lentreprise qui compte (pas vous, ni les problèmes du client) cynisme et déshumanisation Atteindre les objectifs fixés par lentreprise (pas par vous) Démotivation personnelle

37 Le stress une maladie liée au travail Plan de la présentation: Quest-ce que le stress? Les modèles cliniques du stress Travail et stress Risques et conséquences Prévention 37www.cliniquedustress.be

38 Conséquences du stress au travail Outre le risque dinfarctus, dhémorragies cérébrales, dulcères perforés, daccidents de la route et de suicide Le stress au travail représente 10% des incapacités primaires mais 50% des journées payées par la sécurité sociale en Belgique Durée moyenne de lincapacité de travail: 8,5 mois 15% ne retourneront jamais dans le circuit du travail Seuls 25% retourneront à leur ancien job (mutations, adaptation du poste de travail, changements dentreprises) Or ceux qui vont craquer suite au stress ne sont justement pas les paresseux et les tires au flancs au contraire…

39 Le stress une maladie liée au travail Plan de la présentation: Quest-ce que le stress? Les modèles cliniques du stress Travail et stress Risques et conséquences Prévention 39www.cliniquedustress.be

40 Comment enrayer le processus ? 1. Tourner le dos au mythe dAtlas : On nest pas obligé de porter seul le poids du monde ! 2. Ne pas rentrer dans le syndrome du pélican: On nest pas obligé de se saigner pour aider les autres ! 3. Partager ses émotions dès le début. Comment ça va? Plutôt quest que tu as fait (même avec le conjoint) COMMUNIQUER

41 Comment faire face à une pointe de stress sans recourir à un médicament? La respiration abdominale Elle fait tomber les pulsations cardiaques de 10 à 20 battements par minutes en 10 respirations. (Démonstration de groupe. Facile à apprendre dans nimporte quel cabinet) Sophrologie, relaxation, mais aussi sports aérobiques, etc…

42 Préserver sa qualité de vie La vie est de qualité quand la vie fait sens 42

43

44 Surtout… Se faire plaisir


Télécharger ppt "Prof. Philippe Corten ULB Clinique du stress CHU-Brugmann 01 Juillet 2011."

Présentations similaires


Annonces Google