La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Www.cliniquedustress.be Souffrances mentales émergentes au travail Prof. Philippe Corten ULB – 2010 www.cliniquedustress.be.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Www.cliniquedustress.be Souffrances mentales émergentes au travail Prof. Philippe Corten ULB – 2010 www.cliniquedustress.be."— Transcription de la présentation:

1 Souffrances mentales émergentes au travail Prof. Philippe Corten ULB – 2010

2 Souffrance mentale au travail Christophe Dejours –Ce nest pas le travail qui fait souffrir mais lorganisation du travail Le travail et son environnement prennent le corps comme cible Lorganisation du travail prend le mental comme cible « Lorganisation du travail, quon le veuille ou non, cest toujours lintrusion de la volonté dun autre dans lappareil psychique »

3 Souffrance mentale au travail Les aspirations individuelles se heurtent à lorganisation du travail. Aspirations individuelles: –un travail idéal devrait apporter: Initiatives et latitudes Protection Gratifications Organisation du travail se caractérise par : Obligations Menaces ou risques Sanctions

4 Souffrance mentale au travail la survie du groupeLorganisation du travail correspond à une nécessité: la survie du groupe –Initiatives: Si tout le monde prend des initiatives sans direction, cest le chaos (exemple: pousser une voiture) –Protection: Les systèmes ouverts tendent à se refermer sur eux-mêmes. Or leur survie dépend de leur possibilité déchanger avec lextérieur. –Gratifications: Les gratifications sont des renforcements positifs et elles sont indispensables. Mais si, il ny a que des renforcements positifs le système semballe et meurt de sa propre inflation Pour plus dinformations voir sur le site: Syllabus: Relation dautorité Psychopathologie du travail

5 Souffrances émergentes Le stress au travailLe Burn-OutLes Harcèlements Le Management par la peurEt les femmes?

6 Le stress au travail Trois modèles: –Laborit –Siegrist –Karacek nouvelles aspirations: la qualité de la vie

7 Le stress au travail Laborit: le modèle du Fight or Flight –Si on ne peut ni attaquer ni fuir, cela va entraîner un syndrome dinhibition (Freeze) qui est éminemment destructeur Ce qui na pas changé: –On ne peut pas casser la gueule à son patron Ce qui a changé: –On ne peut plus claquer la porte de son travail vu le marché de lemploi

8 Le stress au travail Siegrist: le modèle du Effort – Reward –Il faut un juste retour entre linvestissement au travail et les récompenses quil nous donne, non seulement en termes de revenus mais aussi de reconnaissance. Deux types de reconnaissance: –Reconnaissance extrinsèque: Félicitations, récompenses, remerciements –Reconnaissance intrinsèque: Avoir à faire une tâche à notre hauteur que lon peut réussir, et dont on peut être fier. Ce qui na pas changé: –Plus de critiques que de félicitations Ce qui a changé: –Soit des tâches dont lobjectif est de plus en plus inatteignable –Soit des tâches nettement en dessous de ses compétences –Soit des mutations incessantes ne permettant plus de sidentifier à une tâche ou à une équipe

9 Le stress au travail Karacek: Une augmentation de la demande du travail peut être affrontée pour autant que –Dune part le support matériel, collégial et hiérarchique augmente –Dautre part que le nouveau défi apporte plus dépanouissement et que lon offre plus de latitudes pour réaliser la tâche Ce qui a changé : –Augmentation de la charge avec: Moins de latitudes (Just on time, plus de contrôles..) Moins de collaborateurs Concurrence entre collaborateurs Hiérarchie moins soutenante Demande + +Support-+Support- - Latitude + ---

10 Le stress au travail Aspiration nouvelle: La qualité de la vie

11 Le Burn-Out Le Burn-Out provient de la répétition incessante de mécanismes de résiliences, au départ adéquats, face au stress. A savoir: –Résister émotionnellement –Prendre de la distance –Etre plus réaliste dans ses ambitions Malheureusement si ce type de réponses se répète de façon incessante: –Il nest pas possible de se blinder uniquement contre les affects négatifs. Petit à petit on va se blinder aussi contre les affects positifs. –A force de prendre de la distance face aux problèmes et aux autres, on cesse dêtre empathique –A force de réduire ses ambitions à la baisse, on se mésestime et on se démotive.

12 Le Burn-Out Cela aboutit à un syndrome caractérisé par: –Un épuisement émotionnel –Du cynisme –Et de la démotivation Ce comportement envahit peu à peu toutes les sphères de la vie (famille, ami, social…) et entraîne des décompensations de très longues durées Pour plus dinformations voir sur le site:

13 Le Burn-Out –Or lorganisation contemporaine du travail favorise ce processus Pas détats dâme, business is business –pas démotions Cest lentreprise qui compte (pas vous, ni les problèmes du client) –cynisme et déshumanisation Atteindre les objectifs fixés par lentreprise (pas par vous) –Démotivation personnelle

14 Les harcèlements Les harcèlements, quils soient moraux ou sexuels sont des entreprises systématiques de destruction de lêtre par lhumiliation

15 Le harcèlement moral Atteinte à la pyramide des BESOINS de Maslow pour la réalisation de soi Satis faction Satis= assez Physiologie Sécurité Stimulation Appartenance Amour sympathie Estime Réalisation Soi

16 Le harcèlement moral Une entreprise de destruction systématique Physiologie Sécurité Stimulation Appartenance Amour sympathie Estime Réalisation Soi

17 Le harcèlement moral Une entreprise de destruction systématique Physiologie Sécurité Stimulation Appartenance Amour sympathie Estime Réalisation Soi

18 Le harcèlement moral Une entreprise de destruction systématique Physiologie Sécurité Stimulation Appartenance Amour sympathie Estime Réalisation Soi

19 Le harcèlement moral Une entreprise de destruction systématique Physiologie Sécurité Stimulation Appartenance Amour sympathie Estime Réalisation Soi

20 Le harcèlement moral Une entreprise de destruction systématique Physiologie Sécurité Stimulation Appartenance Amour sympathie Estime Réalisation Soi

21 Le harcèlement moral Une entreprise de destruction systématique Physiologie Sécurité Stimulation Appartenance Amour sympathie Estime Réalisation Soi

22 Le harcèlement moral Une entreprise de destruction systématique Physiologie Sécurité Stimulation Appartenance Amour sympathie Estime Réalisation Soi

23 Le harcèlement moral et lentreprise La banalisation du harcèlement moral arrange bien lentreprise dans une certaine mesure: –Le sale boulot de « lécrémage » des « plus faibles » se fait suivant la loi de Darwin (seuls « les plus forts » survivent)

24 Le harcèlement moral et les collègues Les témoins, préoccupés souvent par leur propre sort, se taisent. Pour plus dinformations voir sur le site:

25 Le management par le stress Un patron dune grande entreprise française dans un discours face aux actionnaires: « Du temps des patrons des petites entreprises familiales lentente était cordiale. Les travailleurs voulaient gagner leur pain au moindre mal et les patrons se montraient bienveillants. Mais, les temps ont changé… Nous voulons faire de tous ces travailleurs, de tous ces fonctionnaires, des athlètes de la compétitivité, des kamikazes de la guerre économique, des guérilleros du marché. Seuls les plus forts survivront, par pure sélection naturelle. Au plus grand bien de la santé des entreprises. Les plus faibles disparaîtront, assistés par les mécanismes gérés par les Etats. Mécanismes que nous finançons pour lessentiel. Que veut-on de plus?»

26 Le management par le stress Avantage immédiat: –Cravacher un animal le fait courir plus vite dans un premier temps Désavantage à long terme: –Même les meilleurs craquent. Après de longs mois de maladie 75% offriront leurs services à une autre entreprise. Pourquoi tant de cécité? –Les dommages sont insidieux et leffondrement apparaît après de nombreuses années (et souvent de nombreux chefs différents) –Le nombre de postulants pour la place est tel que « un de perdu dix de trouvés » –Croyance que ceux qui craquent sont des faibles –Absence de formation à la psychologie des futurs cadres –Impression que ce sont les entreprises qui financent la sécurité sociale (donc la casse) A quand des directions humaines des ressources à la place des directions des ressources humaines?

27 En quoi sont-ce des souffrances émergentes? Atteinte identitaire –Nous nous identifions dans lexercice du travail, car il nous donne un rôle dans la société –Le fait de ne plus pouvoir accomplir sa tâche adéquatement barre laccès à la reconnaissance en même temps quil fait émerger un sentiment de honte, de dégradation, de perte du statut dêtre humain. Isolement du sujet –La solidarité nexiste pas vraiment là où la coopération est absente. Or, on demande de moins en moins de collaborer avec lautre, mais dêtre en compétition. –La précarité a entraîné lintensification du travail, neutralisé la mobilisation collective, généré le silence et le chacun pour soi. Banalisation du mal –Dans le cadre dune guerre (économique), il est normal quil y ait des pertes humaines. Toute guerre entraîne son lot de désolation. Quest la mort dun individu, à côté de la mort de la société?

28 Un espoir? Rapport « Bien-être et efficacité au travail » pour le premier ministre de France, 10 février 2010 Réalisé par H. Lachmann (Schneider Electric) Ch. Larose (Conseil économique et environnemental) M. Picanaud (Danone) Avec la collaboration de: Air France, Bouygues, Carrefour, France telecom, IBM, PSA, Renault, Vivendi, les organisations demployeurs, etc…, (soit léquivalent de la FEB)

29 Rapport « Bien-être et efficacité au travail » 10/02/ propositions Parmi les recommandations, pointons: 1.La santé des salariés ne sexternalise pas: elle est dabord laffaire des managers 2.Lier les bonis des managers non seulement aux performances économiques mais aussi aux performances sociales (santé, turn- over, satisfaction et qualité de vie des salariés, promotions…) 3.Formation obligatoire des managers à chaque promotion sur la santé psychologique et lanimation déquipe 4.Obligation à toutes les écoles de commerce, aux Instituts de Hautes Ecoles et Facultés Universitaires de mettre à leur programme de base des modules de formations à la santé psychologique et humaine 5.Favoriser les évaluations déquipes par rapport aux évaluations individuelles pour éviter les rivalités stériles au sein dune même équipe 6.Obligation, lors de restructurations ou de fusions, dune analyse du risque psychosocial et de mesures daccompagnements individuels et collectifs a priori et non a posteriori…

30 Et les femmes? Les trois pleins temps: –Travail –Famille –Epouse Le « Ciel de verre » –Plus une femme monte dans la hiérarchie, plus elle devra fournir - proportionnellement par rapport à un homme - defforts et de preuves et puis, à un certain moment, elle sera systématiquement bloquée.

31 Pour plus dinformations http//:homepages.ulb.ac.be/~phcorten


Télécharger ppt "Www.cliniquedustress.be Souffrances mentales émergentes au travail Prof. Philippe Corten ULB – 2010 www.cliniquedustress.be."

Présentations similaires


Annonces Google