La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

De la sémiologie … F. de Saussure, Cours de linguistique générale La sémiologie étudie « la vie des signes dans la vie sociale: elle formerait une partie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "De la sémiologie … F. de Saussure, Cours de linguistique générale La sémiologie étudie « la vie des signes dans la vie sociale: elle formerait une partie."— Transcription de la présentation:

1 De la sémiologie … F. de Saussure, Cours de linguistique générale La sémiologie étudie « la vie des signes dans la vie sociale: elle formerait une partie de la psychologie sociale, et par conséquent de la psychologie générale. Elle nous apprendrait en quoi consistent les signes, quelles lois les régissent » (1972:33).

2 Mais lanalyse de limage suscite des problèmes Limage nest pas segmentable comme lest une langue naturelleimage Limage est un langage « sans code » Une syntaxe et un vocabulaire ne sont possibles que dans les systèmes très codifiés (image non réaliste)syntaxe Limage même scientifique donne lieu à des réseaux métaphoriques et métonymiquesscientifique Limage est polysémique et seule la langue permet den fixer (« ancrer ») le sens (Barthes, Coste) rapport image et langueLimage est polysémique Diversité dimages nécessité de classer les images

3 Un langage sans code

4 Langle dintersection des deux droites est déterminant puisquil existerait « une valeur limite de cet angle en dessous de laquelle lintersection comporterait plusieurs points ». Plus cet angle est faible et plus les droites paraissent « couchées », plus lintersection sétend sur plusieurs points. La représentation graphique est ici déterminante (Lerouge, 1993 : ). Figure 1 : Influence de langle dintersection entre deux droites sur la représentation de lintersection (daprès Lerouge, 1993). Les inscriptions scientifiques Le point et lintersection de deux droites

5 Leçon 1, Gafi le fantôme, Bentolila, 1992 Si la représentation évoque bien le référent correct le denotatum, extérieur à la sémiose, elle possède deux designatum, voiture et automobile, vélo et bicyclette étant deux par deux synonymes. La représentation visuelle est bien porteuse de signifiés différents même sils sont proches et sils appartiennent au même champ sémantique. De limage à la langue

6 … à la sémiotique CS. Peirce ( ), Collected papers Philosophe et logicien, il propose une sémiotique qui serait une théorie générale des représentations et des significations, donc la description de toute expérience humaine. Doù la distinction souvent retenue des différents types de représentation: indices, icones, signes. Ecole française (Greimas, Courtes) Théorie danalyse du discours, de la signification et des procédures danalyse permettant de décrire des systèmes de signification Voir glossaire sémiologique en ligneglossaire sémiologique en ligne

7 Typologie percienne La« fumée » dans la réalitéLindice est lié au réel dans un rapport de contiguïté (Cfr « il ny a pas de fumée sans feu ») La représentation ressemble au « représenté » Le mot « fumée »Rapport arbitraire, conventionnel et appris

8 Les classifications fonctionnelles Les échelles d'iconicité Caractéristiques physiques Ressemblance entre R é et R ant Analogique vs arbitraire, continue vs discret Implication cognitive éventuelle Rôles et fonctions didactiques : attentionnel explicatif (compréhension) rétentionnel (mémorisation) organisationnel interprétatif (significativité) compensatoire affectif Les classifications traditionnelles Les classifications structurelles

9 Approche sémiocognitive : de la perception au « signe » visuel (Groupe μ) Le type est donc fondamentalement une classe conceptuelle abstraite, une « représentation mentale constituée par un processus dintégration ». Le type ne possède aucune caractéristiques physiques: « il peut être décrit par une série de caractéristiques conceptuelles, dont quelques unes peuvent correspondre à des caractéristiques physiques du référent (par exemple, en ce qui concerne le chat, la forme de lanimal, couché, assis ou en pied, la présence de moustache, de queue, de rayures), dautres ne correspondant pas à de telles caractéristiques (comme le miaulement) » (1992.: 137).

10 Les classifications sémiocognitives Les représentations mimétiques Les représentations figuratives Lien avec l'activité perceptive Ressemblance, isomorphisme structurel et fonctionnel avec les percepts, images perceptives Pensée analogique Lien avec l'activité cognitive Reconfiguration du matériel cognitif Résumé cognitif, prototype Pensée conceptuelle B. Darras (1996, 1998) R.E. Wileman (1991)

11 En conséquence Modification d'un paradigme de recherche et des connaissances produites. Nouvelle conception de l'articulation entre les représentations mentales et matérielles, entre sémiotique et psychologie. Intégration des théories psychologiques telles que la théorie du prototype de Rosch (1976, 1978). Nouvelles perspectives pour la compréhension et l'explication des mécanismes de compréhension et de traitement de l'information au sein des représentations matérielle. Implication sur la nature des catégories conceptuelles conçues dans une perspective psycho-écologique et plus analogique.

12 Approche sémiocognitive (Duval) Travail sur limpact des systèmes de représentations sur les processus cognitifs et donc sur lapprentissage Du point de vue théorique, remise en cause de la dichotomie : images matérielles et mentales, externes et internes et de leur hiérarchisation (1995:29) Travail principalement sur les différentes représentations des objets mathématiquesdifférentes représentations Notion de registres sémiotiques différents: la représentation nest pas lobjet, un objet peut donner lieu à différentes représentationsregistres sémiotiques Notion de traitement : production dune nouvelle représentation dans le même registre (le calcul, lexpansion linguistique,etc) Notion de conversion : passage dun registre à un autre (tableau à double entrée vs représentation en histogramme)

13 Daprès Duval (communication personnelle, 2003)

14 Des registres sémiocognitifs différents Daprès M. Denis (1989) Image et cognition. Paris: PUF, p.29 Langage formulaire mathématique: La soucoupe : (x-a) 2 + (y-b) 2 = R 2 (équation du cercle) La tasse : X 2 /a + y 2 /b - 2z = 0 (équation du paraboloïde elliptique) Langage verbal (description linguistique) : « (Dessin d) une tasse sans anse sur une soucoupe plate »

15 La congruence entre des registres différents Expérience de Clark et Chase (1972) A B < < A est au-dessus de B Même ordre, mêmes traits sémantiques V1783 ms A est en dessous de B Même ordre, traits sémantiques opposés F2077 ms B est au-dessus de AOrdre inverse, mêmes traits sémantiques F2130 ms B est en dessous de A Ordre inverse, traits sémantiques opposés V2139 ms Duval, 1995: 48

16


Télécharger ppt "De la sémiologie … F. de Saussure, Cours de linguistique générale La sémiologie étudie « la vie des signes dans la vie sociale: elle formerait une partie."

Présentations similaires


Annonces Google