La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Le défi de lOpen Access Pour la physique des hautes énergies Anne Gentil-Beccot, CERN - 24 Avril 2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Le défi de lOpen Access Pour la physique des hautes énergies Anne Gentil-Beccot, CERN - 24 Avril 2008."— Transcription de la présentation:

1 1 Le défi de lOpen Access Pour la physique des hautes énergies Anne Gentil-Beccot, CERN - 24 Avril 2008

2 2 Sommaire Introduction, quelques repères La communauté HEP, la voie verte toute tracée Du vert à lor SCOAP 3

3 3 Quelques repères

4 4 La physique des hautes énergies Vise à comprendre comment fonctionne notre univers: En découvrant constituants de la matière et de l'énergie Par la compréhension de leurs interactions En explorant la nature de l'espace et du temps Construit de gigantesques instruments scientifiques pour se rapprocher des conditions du Big Bang écrire des théories et décrire les phénomènes observés CERN Le plus grand laboratoire en Physique des Hautes énergies 2500 staffs (surtout des ingénieurs) 8000 utilisateurs (surtout des physiciens) Invention du web Accélerateur LHC prévu pour km (6000 M)

5 5 Définition (Budapest Open Access Initiative, 2001) «... Par "accès libre" à cette littérature, nous entendons sa mise à disposition gratuite sur l'Internet public, permettant à tout un chacun de lire, télécharger, copier, transmettre, imprimer, chercher ou faire un lien vers le texte intégral de ces articles, les disséquer pour les indexer, s'en servir de données pour un logiciel, ou s'en servir à toute autre fin légale, sans barrière financière, légale ou technique autre que celles indissociables de l'accès et l'utilisation d'Internet. La seule contrainte sur la reproduction et la distribution, et le seul rôle du copyright dans ce domaine devrait être de garantir aux auteurs un contrôle sur l'intégrité de leurs travaux et le droit à être correctement reconnus et cités. »

6 6 Définition (bis) Donner à tous, tout le temps et partout laccès aux résultats (peer-review) de la recherche. … et cela a un coût… Voie verte -Autoarchivage -Preprint/postprint -Serveur institutionnel -Site web Voie or -Peer review -Publication -Journal

7 7 Bien avant cette définition déjà… La convention du CERN (1953) contient déjà un manifeste pour lOpen Access: … les résultats des travaux théoriques et expérimentaux sont publiés ou de toute autre façon rendus généralement accessibles.

8 8 La voie verte, toute tracée

9 9 Une communauté… Petite communauté Environ 20,000 scientifiques Moins de 10,000 articles par an Moins de 10 journaux (5 éditeurs) couvrent 95% du corpus Culture de la collaboration Articles expérimentaux: plus de 500 auteurs Articles théoriques: plus petits groupes, mais plusieurs pays. Auteurs ~ lecteurs

10 10.. avec des besoins précis: Laccès rapide à linformation est essentiel Communication patterns in HEP (Luisella Goldschmidt-Clermont, CERN, ) La publication scientifique prend du temps Les scientifiques ont besoin de distribuer rapidement les résultats de leur recherche Les prépublications (preprints) sont envoyés dans le monde entier par courrier Création du web et des serveurs de documents (arXiv, CDS…) ….

11 11 Du vert à lor

12 12 A-t-on besoin de journaux? Toute la littérature (ou presque) est disponible en Open Access sur arXiv Les physiciens soumettent sur arXiv bien avant de soumettre dans les journaux. Les physiciens lisent sur arXiv et ne lisent que très peu les journaux: Ex: Nucl. Phys. B (Elsevier), 0.1 articles chargé par utilisateur potentiel et par année disponible en 2006.

13 13 Oui !! Les prépublications ne sont pas soumises au Peer-review La validation scientifique - peer-review (de qualité) est assurée par les journaux La validation scientifique est essentielle (enregistrement, carrière…) Les versions publiées sont parfois différentes des prépublications

14 14 Un contexte particulier Depuis les années 90, les prix des journaux ont augmenté de façon exponentielle Plus les bibliothèques annulent, plus les prix montent. Certaines bibliothèques nont pas le droit dannuler. La communauté soutient implicitement le système du peer-review par les abonnements Les abonnements courent de plus en plus le risque dêtre annulés (physiciens lisent arXiv) Cette situation nest pas viable

15 15 Une demande de la part de la communauté Les 5 collaborations du CERN: We strongly encourage the usage of electronic publishing methods for our publications and support the principle of Open Access Publishing, which includes granting free access of our publications to all. Furthermore, we encourage all collaboration members to publish in easily accessible journals, following the Open Access Paradigm. Et d autres groupes scientifiques: ICFA Strategic Helmotz Alliance HEPAP …

16 16 Le panorama éditorial en HEP, par journal 6 journaux couvrent 83% des articles

17 17 Le panorama éditorial en HEP, par éditeur 4 éditeurs couvrent 87% des articles

18 18 Les offres actuelles OA Modèle Author-pays: Le journal est complètement libre daccès et gratuit, après acceptation de larticle, lauteur paie pour être publié New Journal of Physics (1998) – seulement 20 articles/an. PhysMathCentral Physics A (2007) Modèle hybride: Lauteur a le choix, sil paie son article est disponible en OA, sinon, larticle sera accessible pour les abonnés seulement (Springer Open Choice, Elsevier sponsored articles…) Les coûts des articles varient beaucoup dun éditeur a lautre. Faible succès rencontré – lacune dans le mécanisme de financement? Modèle sponsoring: les institutions soutiennent un journal, il est gratuit et libre daccès. PRST-AB (1998): 11 institutions Modèle membership institutionnel: Les institutions paient un abonnement au pro-rata du nombre darticles publiés, et tous les articles quelles publient sont disponibles en Open Access Journal of High Energy Physics, Journal of Instrumentation (2007)

19 19 Lévolution de loffre OA

20 20 LOA dans la communauté HEP et au CERN, quelques dates 2004: Signature de la déclaration de Berlin 2006: Open access publishing in particle physics, Task force report 2005: Open meeting on changing publishing models 2006: Establishing a sponsoring consortium for Open Access publishing in Particle physics 2007: SCOAP3 working party report 2008: SCOAP3 2006: Colloquium of Open Access publishing in particle physics …

21 21 Le modèle SCOAP 3

22 22 SCOAP 3 un consortium sponsorise les publications HEP et les rend OA en redirigeant largent des abonnements. Aujourdhui: (les agences de financement par) les bibliothèques paient les abonnements aux journaux pour payer le service de Peer-Review et permettre aux usagers de lire les articles. Demain: les agences de financement et les bibliothèques contribuent à SCOAP 3, qui paie de façon centralisée le service de Peer-Review. Les articles sont libres daccès pour tout le monde.

23 23 Objectifs (1) Convertir en Open Access des journaux entiers qui sont principalement HEP J. High Energy Physics, Physics letters B, European physical Journal C, Nuclear Physics B, Physical review D Convertir en Open Access la partie HEP de certains journaux, et négocier une baisse correspondante du prix des abonnements. Physical review letters, Nuclear instruments en methods A Créer un service centralisé de 'pay-per-article' pour des journaux Open Access ayant un faible volume d'articles HEP.

24 24 Objectifs (2) En garantissant un contrôle des coûts, générer à moyen et à long terme des économies pour les bibliothèques et les organismes de financement par la négociation, la prise de conscience des auteurs et lencouragement de la concurrence. Les éditeurs continuent a assurer la publication et le service de Peer-review comme ils le font actuellement, mais ils sont payés via SCOAP3 Les éditeurs continuent de répondre à la demande pour les produits Premium supplémentaires à l'intention des bibliothèques et / ou les auteurs (revues papier, les réimpressions, pages couleur,...).

25 25 Partenaires initiaux de SCOAP 3

26 26 Les coûts Prix pour lOpen Access en HEP: 10M/year Physical Review D (APS): 2.7M / an (31% de arXiv:hep) Journal of High Energy Physics (SISSA/IOP) a besoin ~1M/year (19% de arXiv:hep) Les societés savantes estiment le prix par article a ~ journaux majeurs publient articles par an

27 27 Le financement Le coût total pour SCOAP3 ne sera connu quaprès les négociations auprès des éditeurs – et les appels doffre. Les contributions a SCOAP3 se feront selon la distribution des articles HEP publiés par pays/institution. Les pays contributeurs payent 10% de plus pour soutenir les pays en voie de développement qui ne pourront pas contribuer. Ce modèle nest réalisable que si tous les pays participent!

28 28 Ou en sommes nous? J.Krause,C.M.Lindqvist,S.Mele CERN-OPEN Allemagne Autriche Belgique CERN Danemark France Grèce Hongrie Italie Norvège République Slovaque Roumanie Suède Etats-Unis (en cours): 22 institutions (labos, unis et consortia) Autres pays DEurope Asie Canada Israel … (Liste non Exhaustive) Espagne Pays-Bas Portugal UK

29 29 Les différentes étapes Les partenaires identifient pays par pays les schémas de redirection des coûts des abonnements de journaux vers SCOAP3[Pas de paiement] Les pays officialisent leur contribution à SCOAP3 en signant une lettre dintêret (expression of Interest) au niveau national[Pas de paiement] Une fois quune fraction suffisante des fonds est collectée, SCOAP3 peut lancer un appel doffre aux éditeurs[Pas de paiement] Les éditeurs répondent à lappel doffre. Un accord formel doit être trouvé sur: –Les titres Open Access sont enlevés des packages, et les prix réduits en conséquence –Dans le cas de contrats sur plusieurs années, les éditeurs devront rembourser les prix payés relatifs aux titres Open Access [Pas de paiement] Les partenaires SCOAP3 établissent le consortium, les contrats et engagent largent [Pas de paiement] Les contrats avec les éditeurs sont signés et les fonds sont transferrés vers SCOAP3, via un seul intermédiaire par pays. SCOAP3 paie les éditeurs. [Paiement]

30 30 Les différentes étapes Les partenaires identifient pays par pays les schémas de redirection des coûts des abonnements de journaux vers SCOAP3[Pas de paiement] Les pays officialisent leur contribution à SCOAP3 en signant une lettre dintêret (expression of Interest) au niveau national[Pas de paiement] Une fois quune fraction suffisante des fonds est collectée, SCOAP3 peut lancer un appel doffre aux éditeurs[Pas de paiement] Les éditeurs répondent à lappel doffre. Un accord formel doit être trouvé sur: –Les titres Open Access sont enlevés des packages, et les prix réduits en conséquence –Dans le cas de contrats sur plusieurs années, les éditeurs devront rembourser les prix payés relatifs aux titres Open Access [Pas de paiement] Les partenaires SCOAP3 établissent le consortium, les contrats et engagent largent [Pas de paiement] Les contrats avec les éditeurs sont signés et les fonds sont transferrés vers SCOAP3, via un seul intermédiaire par pays. SCOAP3 paie les éditeurs. [Paiement]

31 31 Conclusions SCOAP 3 : expérience mondiale dOpen Access –Garder les mêmes acteurs en rééquilibrant le lien entre lauteur et léditeur –Transparent pour les auteurs –Garantir la qualité de la publication scientifique –Garantir un contrôle du marché Challenge pour les bibliothèques –Rôle essentiel dans la transition vers lOA –Nouveau rôle dans le processus de publication

32 32 Questions?


Télécharger ppt "1 Le défi de lOpen Access Pour la physique des hautes énergies Anne Gentil-Beccot, CERN - 24 Avril 2008."

Présentations similaires


Annonces Google