La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les Tissus conjonctifs Jean Pierre Siffroi Service dHistologie, Biologie de la Reproduction et Cytogénétique Hôpital Tenon

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les Tissus conjonctifs Jean Pierre Siffroi Service dHistologie, Biologie de la Reproduction et Cytogénétique Hôpital Tenon"— Transcription de la présentation:

1 Les Tissus conjonctifs Jean Pierre Siffroi Service dHistologie, Biologie de la Reproduction et Cytogénétique Hôpital Tenon

2 1) Introduction 2) Tissu conjonctif lâche - Fibroblastes - Matrice extra-cellulaire - Répartition et rôles du TC lâche 3) Tissus conjonctifs denses - TC fibreux denses - TC élastique 4) Tissus adipeux - Graisse blanche. Adipocytes blancs. Tissu adipeux blanc. Répartition et rôles - Graisse brune. Adipocytes bruns. Répartition et rôle

3 Les tissus conjonctifs forment, avec les tissus squelettiques (cartilage et os) le groupe des tissus mésenchymateux Cellules non jointives Matrice extra-cellulaire (MEC) Fibroblastes Adipocytes Populations cellulaires libres (cf cours cellules sanguines) Eau et substances dissoutes Macromolécules: fibres, glycoprotéines de structure, protéoglycanes Rôle mécanique (remplissage, emballage, soutien) mais aussi rôle métabolique ++

4 Cest la nature des cellules (fibroblastes ou adipocytes) et les proportions relatives des éléments de base (cellules - MEC) qui permettent de classer les TC en plusieurs variétés: Pas de prédominance: TC lâche Prédominance des fibres: TC denses Prédominance des cellules: Tissus adipeux

5 Le tissu conjonctif lâche Tissu conjonctif le plus commun riche en cellules, les fibroblastes, et caractérisé par une MEC abondante renfermant des fibres de collagène et élastique

6 Les fibroblastes Cellules ubiquitaires des TC que lon trouve dans toutes les variétés Cellules fusiformes ou étoilées de 20 à 30µm de long et de 5 à 10 µm de diamètre présentant de longs prolongements cytoplasmiques Microscopie photonique: Cytoplasme peu visible Noyau central, ovoïde ou allongé, contenant un ou deux nucléoles Cytosquelette développé (exemple: microtubules)

7 Microscopie électronique: Organites habituels mais développement ++ des organites impliqués dans la synthèse des protéines: Golgi, REG, ribosomes libres Cytosquelette: microfilaments orientés selon le grand axe de la cellule

8 Les fibroblastes sont des cellules possédant une activité intense et capables de se mobiliser à lintérieur de la MEC ou à la surface dun substrat (exemple: verre ou plastique des flacons de culture) Au repos, leur taille diminue et ils prennent le nom de fibrocytes

9 Matrice extra-cellulaire du TC lâche Elaborée par les fibroblastes, la MEC du TC lâche est très riche en eau, en petites molécules dissoutes (électrolytes, sucres, polypeptides, …) et en macromolécules GAG noyau protéique protéine de liaison site de liaison acide hyaluronique GAG - non fibrillaires: protéoglycanes et glycoprotéines de structure - fibrillaires: collagènes et élastine

10 Les collagènes: superfamille de protéines (~30) réparties en 8 groupes Dans les tissus conjonctifs, le collagène de type I est les plus commun et possède un aspect caractéristique en ME lié à ses modes de synthèse et dassemblage

11 REG Golgi Vacuoles: procollagène Excision des télopeptides Tropocollagène Biosynthèse du collagène 64 à 67nm 35 nm Une striation caractéristique après imprégnation par les métaux lourds: coloration de ME

12

13 Les fibres de réticuline (collagène de type III) interagissent avec les protéoglycanes de la MEC pour former un fin réseau de fibrilles plus ou moins épaisses, apériodiques en ME

14 En microscopie photonique, les fibres de réticuline sont visualisées après imprégnation argentique Localisation: - autour des vaisseaux, charpente des organes lymphoïdes, de la rate et de la moelle osseuse - dans le foie, le rein et les glandes endocrines - autour des cellules du tissu adipeux et des cellules musculaires lisses Foie Organes lymphoïdes

15 Les fibres délastine forment un réseau de fibres rectilignes et anastomosées En microscopie photonique, elles sont colorables par lorcéine et la fuchsine-paraldéhyde

16 Lélastine est formée par des chaînes polypeptidiques spiralées reliées entre elles par des acides aminés cycliques (desmosines: polymérisation de 4 molécules de lysine) Biosynthèse comparable à celle du collagène: tropoélastine et polymérisation par les desmosines extra-cellulaire (lysyl-oxydase: âge, pollution, tabac,…) D D D D D DD D D D D Les régions reliées par les desmosines sont fixes alors que les autres sont déformables

17 E E C E En ME, lélastine forme des plages de substance amorphe disposées entre les fibres de collagène

18 Ces plages délastine sont entourées par des microfibrilles glycoprotéiques de fibrilline (1 et 2) Syndrome de Marfan: défaut de synthèse de la fibrilline-1 (chromosome 15)

19 Localisation du tissu conjonctif lâche: ubiquitaire - Tissu conjonctif sous-cutané (derme) - Chorion du tube digestif, des voies respiratoire, urinaires et génitales (+ épithélium = muqueuse) - Sous-muqueuse du tube digestif - Séreuses (péritoine, plèvres) - Entre les masses musculaires - Stroma (charpente) de nombreux organes pleins

20 Rôles principaux du tissu conjonctif lâche - Soutien et emballage de nombreux organes - Voie de passage de nombreuses substances en provenance du sang: nutrition des tissus (ex: épithéliums non vascularisés) - Siège des réactions inflammatoires et immunitaires (cellules libres du TC) - Cicatrisation

21 Les tissus conjonctifs denses Tissus conjonctifs pauvres en cellules (fibrocytes à activité réduite) et dont la MEC est essentiellement occupée par des fibres Rôle principalement mécanique TC conjonctifs fibreux denses: collagène ++ TC élastique

22

23 Tissus conjonctifs fibreux denses Selon lorientation des fibres de collagène, on distingue: TC fibreux non orientés Derme profond Capsule des organes pleins (foie, rate, reins,…) Périoste Capsule articulaire Dure-mère TC fibreux orientés Unitendus ligaments (os-os) ou tendons (muscle-os) Bitendus aponévroses, stroma cornéen

24 Les fibres élastiques sont soit dispersées en quantité variable dans du tissu conjonctif lâche mais peuvent prédominer dans certaines structures: - ligament élastique (ligament jaune intervertébral) - cartilage élastique - paroi des grosses artères (anévrismes de laorte dans le syndrome de Marfan) Le tissu élastique

25 Le tissu adipeux Variété de tissu conjonctif à prédominance cellulaire formé damas de cellules adipeuses, les adipocytes, qui peuvent être de 2 types: Adipocytes blancs Adipocytes bruns Graisse blanche Graisse brune

26 La graisse blanche Constitue normalement de 15% à 20% du volume corporel chez ladulte Adipocytes blancs Grandes cellules sphériques de 100 à 150µm de diamètre tassées les unes contre les autres par petits groupes ou en larges amas (tissu adipeux) A proximité des capillaires sanguins Fibres nerveuses amyéliniques Apparaissent optiquement vides en microscopie photonique (solvants) sauf après coloration spéciale (Rouge soudan) sur des coupes congelées

27 Réticuline

28 En ME, les adipocytes blancs apparaissent presque entièrement remplis par une très volumineuse vacuole lipidique, sans membrane propre, refoulant noyau et cytoplasme à la périphérie de la cellule sous la forme dune mince couronne cytoplasmique - 95% triglycérides - AG libres - Pigments caroténoïdes (couleur jaune)

29 GLUT1 GLUT4 Glucose TG Insuline + AG non esterifiés Lipases Catécholamines (Adrénaline Noradrénaline) + Récepteur β3-adrénergique

30 Sécrétion endocrine et auto-paracrine des adipocytes blancs - Leptine: hormone de la satiété: active la voie anorexigène (satiété) et inhibe la voie orexigène (appétit) (mutée chez certains obèses) - Cytokines: IL-6 et TNF-α: diminuent lentrée des AG dans le tissu adipeux - Facteur angiogéniques: + sur la vascularisation du tissu adipeux - Prostaglandines et oestrogènes -Angiotensinogène: HTA et obésité

31 Réserves énergétiques, fondant lors du jeûne : - pannicule adipeux sous-cutané : - diffus chez le foetus et le nouveau-né - nuque, épaules ++ chez l'homme - poitrine, hanches, cuisses, fesses ++ chez la femme - régions profondes : - mésentère, épiploons, régions rétropéritonéales Localisation du tissu adipeux: Répartition anatomique bien précise et dépendante de la fonction Soutien et protection mécanique, peu sensibles au jeûne : - orbites - paumes et face palmaire des doigts - plantes et face plantaire des orteils

32 La graisse brune Très développée chez les animaux hibernants, la graisse brune nexiste, chez lHomme, que pendant la vie fœtale et chez le nourisson Adipocytes bruns: cellules polyédriques de 50µm de diamètre contenant de nombreuses vacuoles lipidiques de petite taille et de très nombreuses mitochondries

33 La graisse brune est organisée en larges travées localisées - au niveau des épaules (région interscapulaire) - autour des gros vaisseaux sanguins du cou et des aisselles - autour du cœur et des reins Réchauffement Les mitochondries ne possèdent pas les enzymes de la phosphorylation oxydatives nécessaires à la production dATP Lénergie libérée par loxydation des AG est transformée en chaleur grâce à une enzyme, la thermogénine ou UCP1 (UnCoupling Protein 1) (catécholamines + et récepteur β-3 adrénergique)


Télécharger ppt "Les Tissus conjonctifs Jean Pierre Siffroi Service dHistologie, Biologie de la Reproduction et Cytogénétique Hôpital Tenon"

Présentations similaires


Annonces Google