La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 EVALUATION DE LA DOULEUR CHRONIQUE Christian GUY-COICHARD, François BOUREAU Centre d'Evaluation et de Traitement de la Douleur, Hôpital Saint-Antoine.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 EVALUATION DE LA DOULEUR CHRONIQUE Christian GUY-COICHARD, François BOUREAU Centre d'Evaluation et de Traitement de la Douleur, Hôpital Saint-Antoine."— Transcription de la présentation:

1 1 EVALUATION DE LA DOULEUR CHRONIQUE Christian GUY-COICHARD, François BOUREAU Centre d'Evaluation et de Traitement de la Douleur, Hôpital Saint-Antoine. D.I.U. Prise en charge de la douleur par les professionnels de santé

2 2 1

3 3 2

4 4 MODELE MULTIDIMENSIONNEL DE LA DOULEUR. PATHOLOGIEPATHOLOGIE MECANISMES GENERATEURS DOULEUR PERCEPTION COMPORTEMENT ENVIRONNEMENT NOCICEPTIF NEUROPATHIQUE PSYCHOGENE IDIOPATHIQUE SENSATION EMOTION COGNITION MOTEUR VERBAL FAMILIAL PROFESSIONNEL SOCIAL DEFICIENCE INCAPACITEDESAVANTAGE

5 5 NIVEAUX DEVALUATION La (ou des) causes de la douleur Mécanisme(s) de la douleur Intensité de la douleur perçue Dimension affective-émotionelle Impact sur les capacités fonctionnelles et la qualité de vie Contexte psychologique, familial, socio-professionnel

6 6 DOULEUR CHRONIQUE MALIGNE ET NON MALIGNE Dans la littérature internationale, le terme de douleur chronique sans autre qualificatif sapplique à des douleurs non-cancéreuses. En cas de pathologie maligne, préciser douleur dorigine cancéreuse.

7 7 DEFINITION DE LA DOULEUR CHRONIQUE « Une douleur chronique est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, liée à une lésion tissulaire existante ou potentielle, ou décrite en termes évoquant une telle lésion, évoluant depuis plus de 3 à 6 mois et/ou susceptible daffecter de façon péjorative le comportement ou le bien-être du patient, attribuable à toute cause non maligne. »

8 8 1 La première consultation avec un malade douloureux chronique demande du temps. (Lévaluation peut se répartir sur plusieurs consultations)

9 9 2 Lévaluation du malade douloureux chronique implique un bilan étiologique avec un examen clinique et si besoin des examens complémentaires.

10 10 LEVALUATION CLINIQUE DU MALADE DOULOUREUX CHRONIQUE Temps, disponibilité Référence à une grille dentretien semi-structuré Dimensions étudiées: –somatique – psycho-sociale

11 11 GRILLE DENTRETIEN SEMI-STRUCTURE Ancienneté de la douleur Mode de début Profil évolutif du syndrome douloureux Traitements antérieurs et actuels Antécédents et pathologies associées Description de la douleur actuelle Contextes familial, psychosocial, médico-légal, et leurs incidences Facteurs cognitifs Facteurs comportementaux Analyse de la demande

12 12 MODE DE DÉBUT Circonstances exactes (maladie, traumatisme, accident de travail) Description de la douleur initiale Modalités de prise en charge immédiate Évènements de vie concomitants Diagnostic initial, explications données Retentissement (anxiété, dépression, troubles du sommeil, incapacités fonctionnelle et professionnelle)

13 13 PROFIL ÉVOLUTIF DU SYNDROME DOULOUREUX Comment sest installé l état douloureux persistant à partir de la douleur initiale Profil évolutif : (douleur permanente, récurrente, intermittente) Degré du retentissement (anxiété, dépression, troubles du sommeil, incapacités fonctionnelle et professionnelle)

14 14 TRAITEMENTS ANTERIEURS ET ACTUELS Traitements médicamenteux et non médicamenteux antérieurs, actuels Modes dadministration des médicaments, doses, durées Effets bénéfiques partiels, effets indésirables, raisons dabandon Attitudes vis-à-vis des traitements

15 15 ANTÉCÉDENTS ET PATHOLOGIES ASSOCIÉES Familiaux Personnels (médicaux, obstétricaux, chirurgicaux et psychiatriques) et leur évolutivité Expériences douloureuses antérieures

16 16 DESCRIPTION DE LA DOULEUR ACTUELLE Topographie Type de sensation (brûlure, décharge électrique... ) Intensité Retentissement (anxiété, dépression, troubles du sommeil, incapacités fonctionnelles, professionnel ) Facteurs daggravation et de soulagement de la douleur

17 17 CONTEXTES FAMILIAL, PSYCHOSOCIAL, MEDICO-LÉGAL, ET INCIDENCES Situation familiale Situation sociale Statut professionnel et satisfaction au travail Indemnisations perçus, attendues ; implications financières Procédures

18 18 FACTEURS COGNITIFS Représentation de la maladie Interprétation des avis médicaux

19 19 FACTEURS COMPORTEMENTAUX –Modalités de prise des médicaments –Observance des prescriptions –Niveau dactivités –Comportements douloureux

20 20 ANALYSE DE LA DEMANDE Attentes du patient (faisabilité, formulation) Objectifs partagés entre le patient et le médecin

21 21 OUTILS DE BASE DE L'ÉVALUATION DU MALADE DOULOUREUX Schéma des zones douloureuses ; Intensité de la douleur par EVA, EN, EVS; Liste d'adjectifs sensoriels et affectifs descriptifs de la douleur ; Evaluation de lanxiété et de la dépression (HAD) ; Evaluation du retentissement de la douleur sur le comportement.

22 22

23 23 QDSA abrégé sensoriel

24 24 QDSA abrégé affectif

25 25 I NTERET PRATIQUE DES QUESTIONNAIRES DE VOCABULAIRE MPQ/QDSA ? Intérêt des versions abrégées Aide à identifier la douleur neurogène Apprécier la dimension affective –non superposable à anxiété/dépression –reformulation des objectifs thérapeutiques –mieux gérer: émousser la composante affective

26 26

27 27 ECHELLE DU RETENTISSEMENT DE LA DOULEUR SUR LE COMPORTEMENT QUOTIDIEN Humeur Capacité à marcher Travail habituel (y compris à lextérieur de la maison et les travaux domestiques) Relation avec les autres Sommeil Goût de vivre

28 28 LE MALADE NON-COMMUNICANT : échelles validées ECPA, Doloplus Comportements douloureux (expression faciale, attitudes, gémissements...) Circonstances dobservation –spontanée, –provoquée par des soins ou par la mobilisation Observation par membre de la famille, par équipe soignante.

29 29 QUALITE DE VIE (Q.D.V.) Définition : perception de son état de santé 4 domaines : –Fonctionnement physique, –Etat psychologique, –Interactions sociales, –Sensations physiques Pluridimensionnel Echelles : génériques et spécifiques

30 30 CONCLUSION Evaluer = rendre visible la douleur Outils : aide à la reformulation du problème posé Mémoire dans les dossiers

31 31

32 32 Ce patient opéré à plusieurs reprises de lépaule (au départ pour un syndrome canalaire du sus-épineux), a connu de nombreuses complications, en particulier un sepsis consécutif à une arthroscopie, dans les suites duquel il est actuellement hospitalisé. Une procédure de contentieux serait dailleurs en cours. Il se plaint en permanence de sa douleur de lépaule, mais aussi dune douleur inguinale et de céphalées, malgré Paracétamol 1g x 3/j, Acupan 1 amp 4/j et morphine SC 10 mg/4h. Sa demande médicamenteuse est très régulière, et irrite les infirmières qui lont classé comme « psy », voire « toxico » pour certaines. Quelle sera votre attitude ?


Télécharger ppt "1 EVALUATION DE LA DOULEUR CHRONIQUE Christian GUY-COICHARD, François BOUREAU Centre d'Evaluation et de Traitement de la Douleur, Hôpital Saint-Antoine."

Présentations similaires


Annonces Google