La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LAVOC, journée technique 2009 La sécurité des tunnels en Suisse: évolution et perspective Dr Thierry Pucci, Chargé de sécurité Unité territoriale II Service.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LAVOC, journée technique 2009 La sécurité des tunnels en Suisse: évolution et perspective Dr Thierry Pucci, Chargé de sécurité Unité territoriale II Service."— Transcription de la présentation:

1 LAVOC, journée technique 2009 La sécurité des tunnels en Suisse: évolution et perspective Dr Thierry Pucci, Chargé de sécurité Unité territoriale II Service des routes VD

2 LAVOC, journée technique 2009 Évolution des tunnels: Des voies romaines à nos jours Tunnel de Furlo/Italie Longueur 38 m Construction: 220av. J.-C. 76 ap. J.-C.

3 LAVOC, journée technique 2009 Évolution des tunnels: Des voies romaines à nos jours Tunnel de Furlo/Italie Longueur 38 m Construction: 220av. J.-C. 76 ap. J.-C.

4 LAVOC, journée technique 2009 Évolution des tunnels: Des voies romaines à nos jours Tunnel de Furlo/Italie Longueur 38 m Construction: 220av. J.-C. 76 ap. J.-C. Furlo

5 LAVOC, journée technique 2009 Évolution des tunnels: Lessor du réseau ferroviaire Tunnel de Boveresse Val-De-Travers ~1940

6 LAVOC, journée technique 2009 Évolution des tunnels: Le développement des grands axes routiers… Tunnel du Grand-St-Bernard Longueur 5,8 km Mise en service 1964

7 LAVOC, journée technique 2009 Évolution des tunnels: Le développement des grands axes routiers… Tunnel du Mont-Blanc Longueur 11,6 km Mise en service 1965

8 LAVOC, journée technique 2009 Évolution des tunnels: Le développement des grands axes routiers… Tunnel du Saint-Gothard Longueur 16,9 km Mise en service 1980

9 LAVOC, journée technique 2009 Évolution des tunnels: …jusquaux grandes catastrophes. Tunnel du Mont-Blanc Mars 1999

10 LAVOC, journée technique 2009 Tunnels routiers: Tunnel Mont-Blanc, 39 victimes en mars 1999 Tunnel du Tauern (Autriche), 12 victimes en mai 1999 Tunnel du St-Gothard, 11 victimes en août 2001 Tunnel du Viamala, 9 victimes en septembre 2006 … Et: Funiculaire de Kaprun (Autriche), 155 victimes en novembre 2000 Rappel des évènements majeurs

11 LAVOC, journée technique 2009 Quelles mesures ont été prises en Suisse ? Tunnel de Glion

12 LAVOC, journée technique 2009 Aujourdhui: 220 tunnels en service sur les R.N. pour un réseau de 1767 km A terme (2020)254 tunnels ( > 500 m) en service sur les R.N. pour un réseau de 1892 km 280 km de galeries (~ 15% du réseau R.N.) dont 130 km en trafic bidirectionnel Quelques chiffres

13 LAVOC, journée technique 2009 Directives et normes en Suisse et en Europe Suisse: Rapport OFROU Task Force "Tunnel" Mai 2000 Nouvelle norme SIA Octobre 2004 UE:Directive 2004/54/CE Avril % des ouvrages existants, qui ne satisfont pas cette directive, devront être assainis dici 2014, voire jusquen 2019.

14 LAVOC, journée technique mesures pour… …lexploitation 16 mesures …les usagers de la route 12 …Iinfrastructure 11 …les véhicules 6 Avec lobjectif suivant: En cas daccident, la détection immédiate de lévènement et sa bonne gestion ainsi que le sauvetage individuelle des usagers sont prioritaires. Champs daction du rapport de la Task Force

15 LAVOC, journée technique 2009 Les chemins de fuite dans les tunnels monotubes: Galeries de secours qui mène directement à lextérieur Galeries de secours parallèle ou sous la chaussée Ex: les mesures concernant linfrastructure (1)

16 LAVOC, journée technique 2009 La signalisation des chemins de fuite: Guidage optique Indication des distances Éclairage des issues de secours Ex: les mesures concernant linfrastructure (2)

17 LAVOC, journée technique 2009 Dimension et conception de la ventilation: Anciennement (tunnel à 1 tube) : Aujourdhui (tunnel à 1 tube) : Aspiration verticale Aspiration verticale localisée Ex: les mesures concernant linfrastructure (3)

18 LAVOC, journée technique 2009 Dimension et conception de la ventilation: Ex: les mesures concernant linfrastructure (3)

19 LAVOC, journée technique 2009 Quel niveau de sécurité aujourdhui en Suisse ? Essayons de répondre à cette question à travers les audits de sécurité menés en Europe par les clubs automobiles:

20 LAVOC, journée technique :20 audits 2000:25 " 2001:16 " 2002:31 " 2003:25 " 2004:27 " 2005: 49 " 2006: 52 " 2007: 51" 2008: 31" 2009: 13" audits pour 295 tunnels dans 20 pays EuroTAP en Europe Soutenu par la C.E.

21 LAVOC, journée technique :4 audits sur R.N. 2000:5 " 2001:3 " 2002:3 " 2003:4 " 2004:4 " 2005: 6 " 2006: 6 " 2007: 7" 2008: 5" 2009: 4 audits sur R.C audits pour 43 tunnels EuroTAP en Suisse Audit du San Bernardino, 2008

22 LAVOC, journée technique clubs automobiles issus de 18 pays européens représentant près de 30 millions de membres Audits réalisés par des experts indépendants (DMT GmbH & Co.) Check-list de plus de 200 points de contrôle: Évaluation du potentiel de sécurité Évaluation du potentiel de risque Méthodologie basée sur les 4 piliers de la sécurité: Prévention, détection, réaction, sauvetage Résultat final décliné en – très bon – bon – *suffisant – insuffisant – critique * Satisfait au minimum requis de la directive européenne 2004/54/CE EuroTAP en bref

23 LAVOC, journée technique 2009 Évaluation du potentiel de risque: Charge du trafic Configuration du tunnel Pourcentage de poids-lourds Déclivité Configuration des portails Matières dangereuses Longueur Principe de laudit EuroTAP

24 LAVOC, journée technique 2009 Évaluation du potentiel de sécurité (8 catégories): Configuration du tunnel Système d'éclairage/ alimentation électrique Surveillance du trafic Système de communication Issues de secours/ chemins de fuite Protection contre le feu Ventilation Organisation des secours Principe de laudit EuroTAP

25 LAVOC, journée technique 2009 Exemple de présentation des résultats

26 LAVOC, journée technique 2009 Les tunnels testés en Suisse

27 LAVOC, journée technique 2009 Historique des résultats sur les R.N.

28 LAVOC, journée technique 2009 Dès 2004, les résultats des audits menés en Suisse présentent un bilan globalement positif Il reste toutefois des ouvrages à assainir Les "vieux" tunnels, dores et déjà assainis, répondent parfaitement aux exigences actuelles de sécurité: Ce sont par exemple les tunnels de: GlionMise en service 1970 Audit (2006) Très bien RosenbergMise en service 1987 Audit (2006) Très bien SonnenbergMise en service 1976 Audit (2006) Bien SeelisbergMise en service 1980 Audit (2007) Très bien ArisdorfMise en service 1970 Audit (2007) Très bien San BernardinoMise en service 1967Audit (2008) Très bien Grand-St. Bernard*Mise en service 1964 Audit (2007) Suffisant * Construction dune galerie de secours dès lautomne 2009 Bilan des résultats dEuroTAP en Suisse

29 LAVOC, journée technique 2009 Exemple dune réussite: Lassainissement du San Bernardino (A13)

30 LAVOC, journée technique 2009 Exemple dune réussite: Lassainissement du San Bernardino (A13) Tunnel San Bernardino Longueur 6'596 m Mise en service 1967 Coût: ~ 160 Millions

31 LAVOC, journée technique 2009 Exemple dune réussite: Lassainissement du San Bernardino (A13)

32 LAVOC, journée technique 2009 Exemple dune réussite: Lassainissement du San Bernardino (A13)

33 LAVOC, journée technique 2009 Exemple dune réussite: Lassainissement du San Bernardino (A13) Nouveau profil 2008:

34 LAVOC, journée technique 2009 Exemple dune réussite: Lassainissement du San Bernardino (A13)

35 LAVOC, journée technique 2009 Exemple dune réussite: Lassainissement du San Bernardino (A13) Restrictions particulières pour les transports de matières dangereuses (selon SDR) Réception radio FM en continu à lintérieur du tunnel et possibilité de diffuser sur les ondes des annonces de secours Couverture vidéo sur toute la longueur du tunnel Détection automatique de lutilisation des niches de secours S.O.S. et de la prise en main des extincteurs Aires darrêt durgence disposées tous les 750 m Niches de secours S.O.S. à l'abri du bruit, équipées d'extincteurs, tous les 250 m Issues de secours au maximum tous les 380 mètres Éclairage durgence sur les parois du tunnel en direction des issues de secours, panneaux indicateur de la direction et de la distance jusquà la prochaine issue Aucune pénétration de la fumée et de la chaleur dans les issues de secours Détection automatique dincendie; en cas dincendie, enclenchement automatique du système de ventilation et fermeture du tunnel, système de ventilation suffisamment dimensionné Centrale dexploitation du tunnel gérée 24/24h par du personnel qualifié Système de communication radio à l'intérieur du tunnel pour les pompiers, la police et le personnel du tunnel Plan d'alerte et plan d'intervention actualisés et accessibles Formation régulière du personnel Exercices durgence réguliers Formation et niveau déquipement des pompiers Selon EuroTAP 2008:

36 LAVOC, journée technique 2009 Exemple dune réussite: Lassainissement du San Bernardino (A13)

37 LAVOC, journée technique 2009 Exemple dune réussite: Lassainissement du San Bernardino (A13) Coût des travaux: 240 Millions

38 LAVOC, journée technique 2009 Perspectives damélioration: Source: OFROU Ventilation des tunnels Chemins de fuite Alimentation en énergie Signalisation des installations de sécurité 1,3 Md CHF Exigences de sécurité À faire En cours Réalisé Infrastructure et équipements des tunnels R.N.

39 LAVOC, journée technique 2009 Perspectives damélioration: Infrastructure et équipements des tunnels R.C. Audits des tunnels des routes cantonales réalisés en 2009:

40 LAVOC, journée technique 2009 Perspectives damélioration: Ex: le tunnel de la Vue-des-Alpes, H20 Réception radio FM en continu à lintérieur du tunnel Détection automatique de lutilisation des aires darrêt durgence, de l'utilisation des niches de secours S.O.S. et de la prise en main des extincteurs Aires darrêt durgence tous les 500 m Niches de secours S.O.S. à l'abri du bruit et équipées d'extincteurs Détection automatique dincendie; en cas dincendie, enclenchement automatique du système de ventilation et fermeture du tunnel Système de ventilation suffisamment dimensionné en cas d'incendie Centrale dexploitation du tunnel gérée 24/24h par du personnel qualifié Système de communication radio à l'intérieur du tunnel pour les pompiers, la police et le personnel du tunnel Plan d'alerte et plan d'intervention actualisés et accessibles Formation régulière du personnel Exercices durgence réguliers x Éclairage trop faible x L'exploitant ne diffuse pas d'annonces de secours sur les ondes FM x Caméras vidéo seulement tous les 300 m x Pas de détection automatique des perturbations du trafic x Distance trop grande entre les niches des secours et les extincteurs (300 m) x Pas d'éclairage durgence sur les parois du tunnel en direction des issues de secours, pas de panneaux indicateur de la direction et de la distance jusquà la prochaine issue x Pas de sortie de secours (locaux de secours sans sortie alternative, portes peu ignifuges) x Distance trop grande entre les bornes hydrantes (300 m) Selon EuroTAP 2009:

41 LAVOC, journée technique 2009 Perspectives damélioration: Exigences sur les transports de matière dangereuses Situation actuelle en Suisse : 15 tunnels avec des restrictions de transports de matières dangereuses (annexe 2 SDR) 8 tunnels sur les routes nationales 7 tunnels sur les routes cantonales Dès le 1er janvier 2010: nouvelle règlementation selon ADR 2007/2009 Signalisation uniforme de tous les tunnels en Europe avec indication de la restriction (B, C, D, E) Les 15 tunnels SDR seront classés en catégorie E ( plus de régime dexception sur les quantités, aucun transport en citerne de produits pétroliers ) Les autres tunnels suisses feront lobjet dune analyse de risque et dune classification à une date postérieure

42 LAVOC, journée technique 2009

43 Perspectives damélioration: Les concepts dintervention Chaque Unité Territoriale est pourvue dun chargé de sécurité qui coordonne les mesures de sécurité entre tous les intervenants (découle de la Directive Européenne 2004/54/CE) Chaque tunnel de plus de 300 mètres devra disposer dun concept dintervention standardisé à lattention de tous les partenaires (Police, Pompiers, Sanitaires, Unité territoriale, Filiale OFROU) Tous les 4 ans, des exercices grandeur nature devront être réalisés dans chaque Unité Territoriale

44 LAVOC, journée technique 2009 Perspectives damélioration: Lusager Lerreur humaine reste le facteur le moins prévisible et, dans la majorité des cas, est à la source dun accident Information, formation et sensibilisation sont les maîtres-mots: Leitmotiv: Le feu et la fumée sont mortels, sauvez votre vie et non pas votre voiture ou vos effets personnels.

45 LAVOC, journée technique 2009 En conclusion En 10 ans, l'amélioration de la sécurité de nos tunnels sur les routes nationales est remarquable et l'effort d'assainissement se poursuit. Des processus concernant le transport des marchandises dangereuses et les concepts d'intervention sont en cours et permettront de réduire le risque pour l'usager et augmenteront le potentiel de sécurité.

46 LAVOC, journée technique 2009 En conclusion Les tunnels les plus sûrs offrent un potentiel de sécurité optimal, cependant l'usager, qui est au centre du système, doit réagir correctement en cas d'accident. La problématique des tunnels des routes cantonales est plus que jamais d'actualité est nécessite, d'une part, une uniformisation des standards de sécurité et, d'autre part, des efforts conséquents d'investissement.

47 LAVOC, journée technique 2009 Merci pour votre attention


Télécharger ppt "LAVOC, journée technique 2009 La sécurité des tunnels en Suisse: évolution et perspective Dr Thierry Pucci, Chargé de sécurité Unité territoriale II Service."

Présentations similaires


Annonces Google